Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog satirique du Papy Mouzeot
  • Contact

Recherche

The Wall

Archives

Erick Bernard

http://img15.hostingpics.net/pics/375556MTSN.png

22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 14:11

Sarko-prime-a-la-casseUne prime pour éviter la casse sociale ?

 

Pas question de céder, face aux frilosités des corps intermédiaires. Nicolas Sarkozy va obliger les groupes qui augmentent leurs dividendes à accorder une prime à leurs salariés. Au risque de créer une nouvelle usine à gaz.

 

« Mauvaise idée, mauvais signal », affirme Etienne Bernard, président des PME au sein du Medef pour qui « aucun compte n'a été tenu de la situation des entreprises alors que l'économie démarre tout juste ». Les patrons s'étranglent, les syndicats renâclent : paradoxalement, Nicolas Sarkozy ne pouvait rêver meilleur accueil à sa décision d'instaurer une prime, initialement de 1000 €, pour les salariés dont l'entreprise distribue des dividendes. Car cette décision politique marque son souci "d'améliorer le pouvoir d'achat", d'afficher son volontarisme, au-delà des frilosités habituelles des corps intermédiaires, et de répondre à l'agacement de tous ceux qui voient exploser les bénéfices des grands groupes et les dividendes versés à leurs actionnaires, sans que personne, à la base, n'en profite.

Reste à savoir qui va pouvoir toucher cette fameuse prime et comment. A l'issue d'ultimes arbitrages rendus mercredi soir à l'Elysée, on en sait un peu plus : un projet de loi sera présenté au Parlement avant la fin du mois de juillet, rendant cette prime obligatoire, chaque année et non de façon exceptionnelle, pour les entreprises de plus de 50 salariés "lorsque le montant des dividendes versés à leurs actionnaires est en augmentation". Cette prime, dont le montant n'est pas fixé, est en revanche facultative pour les entreprises de moins de 50 salariés : on en comptait 1,63 million en 2009, employant près de 5 millions de personnes.

La prime ne pourra naturellement pas bénéficier aux fonctionnaires, aux salariés des hôpitaux, à ceux du secteur coopératif ainsi qu'aux entreprises ne distribuant pas de dividendes ou en distribuant un qui soit égal ou inférieur à celui de l'année précédente. Dès lors, qui sera concerné ? « 8 millions de salariés dans 30.000 entreprises », a affirmé jeudi le ministre du travail, Xavier Bertrand, en ajoutant un adjectif, « potentiellement », qui réduit singulièrement la portée de son affirmation.

En 2009, l'INSEE comptait 33.439 entreprises de plus de 50 salariés dont seulement 506 employaient plus de 2.000 personnes. Seules 41 % d'entre elles versent des dividendes à leurs actionnaires et il est encore trop tôt pour savoir dans combien d'entre elles, celui-ci est en augmentation en 2011 (sur les résultats de 2010) par rapport à l'année précédente.

De nombreuses incertitudes demeurent. On ne sait pas, par exemple, quel sera le statut des filiales des grands groupes. Devra-t-on prendre en compte les dividendes versés à la maison mère ou bien ceux versés par celle-ci à ses actionnaires ? Total France perd de l'argent et ne distribue pas de dividende : ses salariés seront-ils privés de prime ? Le Conseil d'Etat validera-t-il les décisions prises pour fixer les dividendes, sans que soit connue l'obligation associée de verser une prime aux salariés ? Pour les salariés, il y a donc encore loin de la coupe aux lèvres. D'où leur scepticisme actuel. 

 

http://img4.hostingpics.net/pics/649617carotte.jpg


« Les gens n’y croient pas vraiment  »


Romain, salarié chez Renault...
Ils sont sceptiques. Autour de la machine à café, l’annonce de la prime à 1.000 € a suscité quelques réactions, mais les salariés des grands groupes du CAC 40 n’y croient pas vraiment. « C’est une belle promesse mais elle reste très électoraliste, lance Romain, ingénieur chez Renault. Ici, on n’y croit pas vraiment. » Dans les couloirs du groupe, les salariés évoquent surtout les 11 millions d’euros qui devraient être versés aux trois anciens de Renault, soupçonnés d’espionnage puis réhabilités. « Nous, il ne nous reste que les miettes, reprend le jeune homme. On est un peu blasés et on ne croit plus vraiment à toutes ces annonces. »

Même discours chez Alstom où aucune annonce « n’a été faite ni du côté des syndicats, ni de la direction ». Pour le moment, c’est le statu quo et chacun interprète comme il veut les informations. « J’en ai entendu parlé à la radio, raconte Pierre. Etant donné que nous avons augmenté nos dividendes et que nous sommes un grand groupe, nous aurons peut-être la chance de toucher cette prime. Mais reste à savoir le montant… ». C’est précisément ce qui intéresse Pierre et ses collègues. Car l’an dernier, les augmentations de salaires ont été quasi nulles et, cette année, elles sont restées très faibles. Alors, c’est sûr, le jeune homme l’assure : « Une prime de 1.000 €, on est tous d’accord. Mais, pour l’instant, on n’a rien de concret ».

 

Quatre ans d'action : mai 2007 - mai 2011

Comme en 2009 et 2010, les services du chef de l'État diffusent un petit fascicule destiné aux "leaders d'opinion", pour vanter son action depuis le début de son quinquennat.

Le président, dont la cote se maintient sous le seuil de 30 % d'avis positifs dans les dernières enquêtes d'opinion publiées, demande à être jugé à la fin de son mandat et pas avant. « En quatre ans, tout n'a pas encore pu être entrepris, tout n'a pas été réussi, mais tout sera mis en oeuvre pour apporter aux Français les résultats promis et attendus" (...) "C'est pour cette raison que le chef de l'État entend demeurer au service des Français jusqu'à la dernière minute de son mandat. C'est alors, et alors seulement, qu'un bilan de son action, complet et juste, pourra être dressé ».

Le document invoque les difficultés liées à la crise financière et économique de 2008-2009, "la plus grave depuis la grande dépression des années 1930" et assure que Nicolas Sarkozy a "une seule obsession": "Protéger les Français dans un monde de plus en plus dur !!!!!!! "

 

Non, je vous assure il faut le lire pour le croire !

 

Pouvoir d'achat

Suivent une soixantaine de pages d'éléments de langage défendant point par point la politique économique, sociale et internationale du chef de l'État et surtout d'autosatisfaction.

Le petit despote, dont la volonté de briguer un second mandat ne fait guère de doute, assure vouloir poursuivre "pleinement" sa mission jusqu'au terme de son mandat, pour "restaurer" et "affermir" la confiance des Français. « Nos concitoyens exigent des résultats dans tous les domaines (...) mais plus particulièrement encore sur les priorités gouvernementales que sont l'emploi, le rétablissement de l'autorité et le pouvoir d'achat" (...) "Obtenir ces résultats pour les Français demeure l'unique objectif du président de la République, du Premier ministre et du gouvernement ».

 

http://img4.hostingpics.net/pics/595474SarkoCarla.jpg

 

 

Sources : LePoint.fr, France-Soir.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Politique générale
commenter cet article

commentaires

caroleone 23/04/2011 07:55



Bonjour papy,


 


C'est tellement réchauffé comme pratique que cela ne me surprend même plus.....on nous serre la ceinture et ensuite on vient nous payer avant les élections ( piège à cons faut-il le répéter ?),
si ça ne s'appelle pas prendre les électeurs pour des truffes !!


Chez nous, dans le mantois, l'ancien maire de droite ,pourri de chez les pourris avait au moins "l'honnêteté" de soudoyer son électorat sur la dalle du Val fourré ( oh! combien célèbre) en leur
donnant leurs enveloppes avant les élections !! On le voyait faire, ça ne le gênait pas aux entournures, alors que sarko fasse pareil, au moins il sera franc du collier !!


Je doute pour ma part qu'il soit réélu , je ne me fait aucun souci pour son avenir mais je me fais un peu de souci sur son successeur car je ne vois pas l'aimable figure d'un candidat potable à
mes yeux.....quelle misère !!


Je t'embrasse


caroleone



Papy Mouzeot 23/04/2011 11:05



Il n'y a pas si longtemps un certain dictateur et ami de Sarközy distribuait des linars libyens à gogo à qui accepterait de bien vouloir rester à Tripoli. Drôle de parallèle !


 


Pour résumer ce merdier en images voilà ce que j'en ai compris...


La France avant Sarközy





 


La France sous Sarközy





 


La France après Sarkozy





 


Au moins y'a pas de problème de vocabulaire...


 


Bises,
Le Papy



Dany 22/04/2011 22:19



La fille du cheminot te remercie Papy,


Amicalement



Papy Mouzeot 23/04/2011 03:07



Sans déconner ?


Mon pôpa est aussi cheminot !


 


Bises du Papy "qui déraille complétement"


 



Sékateur 22/04/2011 20:34



Il lance des cacahuètes aux chimpanzés, moi je dis que ça peut marcher...



Papy Mouzeot 22/04/2011 22:10



Très bref cependant très réaliste ! 


Merci de ton passage Gremlin


 


Amicalement,
Le Papy



Dany 22/04/2011 18:37



Avis au Papy,


Attention cordes sensibles ,quitter les gants de boxe avant toute interprétation bises à l'artiste



Papy Mouzeot 22/04/2011 22:08



Héhéhé, ça fait longtemps que j'ai raccroché les gants. Ils sont une barrière envers toute sensibilité !


 





(Image piégée)


 


Bises,
Le Papy



DIABLO 22/04/2011 18:24



Et la vue de face?



Papy Mouzeot 22/04/2011 21:38



C'est qu'elle bouge très vite la Dany et en plus j'étais en fin de peloche, pas le temps de réarmer elle avait déjà disparue !


Mais je te promets que l'envers vaut le décors !


Côté face, je crains que Dany soit un peu gênée par cette confidence, elle est très s... spirituelle !


 


Amicalement,
Le Papy



Résistance

http://img15.hostingpics.net/pics/536082PartiPirate.gif

 

http://img15.hostingpics.net/pics/276086Anticor.gif

 

Soutenez la Quadrature du Net

 

Les Fakes de Grats

 

http://francismizio.net/ftp/jesuispartoutgif.gif

 

Diablo

 

Coco Magnanville

 

Goolgueule