Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog satirique du Papy Mouzeot
  • Contact

Recherche

The Wall

Archives

Erick Bernard

http://img15.hostingpics.net/pics/375556MTSN.png

15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 13:43

Spanghero Delicatessen pour les salariés ça va être
l'estomac dans les talons !

 

 

Comme promis, Benoît Hamon, le ministre délégué à la consommation a annoncé hier après-midi les premiers résultats de l'enquête rondement menée par les agents de la DGCCRF sur la fraude à la viande de cheval estampillée "viande de bœuf".

La vitesse à laquelle cette enquête a été conduitee a de quoi nous laisser perplexes et nous amène à cette question légitime : "qui d'autre que Spanghero savait" ?

Tout le monde savait, à part les salariés eux-mêmes. À priori, c'est l'ensemble de la filière agroalimentaire qui pourrait être mise en cause y compris les industriels et distributeurs, jusqu'aux marchés financiers. L'omerta règne, chacun protègeant ses propres intérêts.

Le ministre de la consommation évoque un profit de 550 000 euros portant seulement sur 750 tonnes de viande commercialisée depuis plusieurs mois dans le cadre de cette fraude... pour cette entreprise qui en vend 22 000 tonnes chaque année.

 

 

Sanction avec effet immédiat prononcé par le minisitre de l'Agriculture et des Forêts, Stephane Le Foll : suspension de l'agrément sanitaire pour l'entreprise.

 

Benoît Hamon conclut que Spanghero s'est rendu coupable d'une tromperie économique et ses dirigeants seront traduits en justice si la tromperie est avérée. Spanghero ? Je pense que monsieur le ministre devrait être plus prudent et plus précis dans ses déclarations à la presse. Car non seulement il plonge une entreprise encore plus dans le chaos social mais aussi toute une famille dans la honte. Donnez-nous des noms monsieur Hamon, afin de dissiper tous les malentendus auxquels vous contribuez vous aussi !

 

 

3 points très importants m'interpellent dans le cadre de cette affaire

 

http://img15.hostingpics.net/pics/588455Stopgaspillage.jpg


- 1°) L'ESCROQUERIE SE TRANSFORME EN SCANDALE HUMANITAIRE

 

A quoi vont être destinés les 4,5 millions de produits frauduleux retirés de la vente par les 28 sociétés qui ont distribué ces plats cuisinés dans 13 des états européens ?

Jusqu'à présent tout indique que ces plats ne sont pas impropres à la consommation mais uniquement à la vente. Vont-ils être "réemballés" sous une autre désignation ou purement et simplement détruits ?

A l'heure où le parlement européen vient de voter la baisse consacrée à l'aide alimentaire aux plus démunis (PEAD) alors que la situation des Banques Alimentaires, Croix-Rouge, Restaurants du Cœur et Secours populaire français sont des plus préoccupantes devant la montée de la pauvreté. Pourquoi notre gouvernement ne prend pas la décision de faire saisir tous ces produits alimentaires et les destiner à ces organisations humanitaires ?

Ce gâchis est une véritable honte !

 

 

http://img4.hostingpics.net/pics/984165lesdeuxsinistres.jpg


-2°) DÉCISION DE STEPHANE LE FOLL : UNE BOUCHERIE !

 

Quand on en arrive à ce stade de l'enquête, où visiblement les ministres de la Consommation et de l'Agriculture sont intimement convaincus de la responsabilité des auteurs de l'escroquerie, pour quelle raison valable Stephane Le Foll sanctionne TOUS les salariés de l'entreprise Spanghero alors que seule la Direction semble être impliquée ?

N'y aurait-il pas assez d'éléments pour lancer une mise en examen des véritables responsables ?

Une décision lourde de conséquences, que le ministre de l'Agriculture aura à assumer si elle se confirme et devient définitive car elle laissera 300 salariés sur le carreau dans une région déjà sévèrement touchée par le chômage avec un taux atteignant 13,5% fin 2012.

Claude Hill, délégué du personnel CFDT de l'entreprise, complétement abasourdi, dénonce avec vigueurce qui est ressenti comme une injustice de la part des salariés.   

 

Avant de prendre une sanction, on doit réfléchir aux conséquences !

 

Pourquoi fait-on appel aux services vétérinaires pour prétexter la fermeture "provisoire" de l'entreprise alors qu’il s’agit d’une affaire d'escroquerie commerciale ?


 


-3°) RÉHABILITER L'HONNEUR DE LA FAMILLE SPANGHERO

 

Cette famille de rugbymens célèbres dont le nom se trouve mêlé à ce scandale alors qu'ils n'ont été que les fondateurs de cette société depuis 1970 et qui à son plus fort niveau possédait jusqu'à 500 salariés, a cédé ses parts en 2009 pour un euro symbolique à la méga-coopérative Lur Berri où le vice-président n'est autre que le PDG actuel de Spanghero : Barthélémy Aguerre, qui est aussi maire de Luxe-Sumberraute et Conseiller général du canton de Saint Palais (64).

Encore une fois il apparaît que la politique et les affaires font bon ménage...

Entre autres condamnations la société filiale de Lur Berri ne mériterait plus de porter le nom de cette famille qui a fait la gloire du Languedoc-Roussillon depuis plus de 50 ans.

 

 

 

Le principal suspect

 

http://img15.hostingpics.net/pics/331569Aguerre.jpg

 

Comme nous pouvions le prévoir Barthélémy Aguerre, l'actuel PDG de Spanghero, et son équipe de direction agitent le spectre du licenciement massif en se plaçant en victimes d'une machination qui leur échappe. La direction de Spanghero n'a cesse de répéter  « qu'elle n'a jamais commandé de la viande de cheval » et qu'elle « n'a jamais su qu'elle revendait de la viande de cheval [...] Il y a une enquête en cours qui déterminera les éventuels erreurs et manquements », tout en assurant avoir collaboré étroitement avec les enquêteurs et rappellant avoir porté plainte contre X pour tromperie. Un comble pour celui qui  dirige également la société de production de viande Arcadie Sud-Ouest. Une coopérative déjà mise en examen en 2008 pour "tromperie sur les qualités substantielles et sur l’origine d’un produit, tromperies aggravées sur les risques pour la santé humaine" et "mise en vente de denrées corrompues".

Comme il l'a fait savoir à la presse, le "responsable" de l'entreprise nie toute accusation de fraude : « Nous n’avons jamais commandé de viande de cheval. Nous avons commandé du bœuf, reçu du bœuf et revendu de la viande réputée de bœuf. Nous avons été accusés de tromperie. Je récuse ces accusations, nous n’avons trompé personne ». Après avoir soutenu qu'il détenait des preuves qui mettrait hors de cause la société Spanghero, Barthélémy Aguerre a mis de l'eau dans son vin : « Je pense que je vais faire la preuve de notre innocence, de mon innocence en tout cas, et de celle de nos collaborateurs » pour finalement commencer à reconnaître une négligence.

 

 

« Pour nous, le code à 8 chiffres identifiant les palettes incriminées, que la répression des fraudes considère comme la référence douanière relative à de la viande de cheval surgelée, ne correspond pas à un code douanier, mais à un code article. Nous l’avons pris pour un code article, et rien d’autre. Je me suis renseigné auprès de plusieurs connaissances, personne ne le connaît. Ce n'est pas une pratique dans le métier ». (Note du Papy : dans la mesure où ces professionnels ne travaillent qu'avec du bœuf, sinon ils sont tous censés connaître ce code)

A la DGCCRF, on s'étonne par cette ligne de défense. « Tous les professionnels de la viande connaissent ces codes. D’ailleurs, Spanghero savait parfaitement être dans les clous quand il le fallait. Nos enquêteurs ont retrouvé dans leurs locaux des factures envoyées à Tavola [le fabricant de plats surgelés, ndlr], qui utilisaient le code douanier adéquat, celui du bœuf. On peut comprendre que Spanghero se cherche une ligne de défense, mais là... »

« La nomenclature douanière est connue de tous les professionnels qui font des opérations d'achat de viande en Europe et hors Europe... Par ailleurs, ils ont l'obligation de déclarer les échanges intra-communautaires en reprenant ces codes douaniers » a également confirmé Interbev, l'interprofession de la viande et du bétail.

 

 

http://img15.hostingpics.net/pics/722489mafia.jpg

 

Un employé confirme les propos tenus par José Bové la semaine dernière : « Ce sont de gros magouilleurs »


Alain, un salarié s'est confié au micro d'Europe 1. Il travaille depuis quinze ans chez Spanghero et soupçonnait depuis trois ou quatre mois sa hiérarchie de se livrer à des pratiques douteuses. L'appel de son chef de service, jeudi soir, pour lui dire de ne pas venir à l'usine ne l'a pas vraiment surpris. Depuis, il ne mâche pas ses mots :  « Ce sont de gros magouilleurs. Chez nous, les directeurs sont associés à des mafieux. Ils veulent griller des sous mais en faisant n'importe quoi ».

Si Alain estime que la maison-mère, la coopérative basque Lur Berri, est "clean", il accuse "le négociant qui allait en Roumanie" et "le directeur commercial" de Spanghero d'être complices dans cette affaire.  « On n'a jamais eu de preuves. On en discutait tous les jours, on s'est dit 'ils ne sont pas clean". Nous on se retrouve à la rue et eux, qu'est-ce qu'ils risquent ? J'espère qu'il ira en taule ! ».

 

 

Le déroulement de cette affaire promet d'être très long et les salariés ne seront pas fixés sur leur sort avant une semaine voire plus. En attendant, continuez de faire confiance à votre boucher traditionnel...

 

http://img15.hostingpics.net/pics/721133boucherie.jpg

 

 

 

Sources : LeParisien.fr, LesEchos.fr, Liberation.fr, BFMtv.com, Europe1.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans C'est un scandale !
commenter cet article

commentaires

chloe 12/03/2013 13:26


300 salariés au chômage pour des trafics mafieux de leurs dirigeants, on espère qu'ils pourront trouver mieux et très vite

Papy Mouzeot 14/06/2013 09:37



Bonjour Chloé et merci pour ta visite


 


Désolé de te répondre si tardivement, j'ai été sur la touche pendant 2 mois. Maintenant je suis réparé.


Pour répondre à ce que tu dis et c'est aussi ce qui m'écœure c'est qu'encore une nouvelle fois les responsables s'en tirent et que ce sont les salariés innocents qui paient la facture.


Dans ce business personne ne peut se voiler la face, il s'agit d'un traffic international où tous les intervenants savent ce qu'ils font, y compris les boursiers.


Voilà encore un exemple très concret des méfaits du capitalisme ultra-libéraliste !


 


Le problème pour tous ces salariés ce ne sera pas de trouver mieux mais de trouver simplement un autre emploi dans une localité déjà très sévèrement gangrenée par le chômage.


 


Bien amicalement,
Ze Papy



caroleone 20/02/2013 18:03


Bonsoir papy,


 


Je suis bien d'accord avec toi, les salariés n'ont pas à payer les pots cassés de procédés mafieux de leurs supérieurs.


Il parait que le groupe auchan n'est pas concerné par le recel de marchandise de contrefaçon, mais c'est tout de même bizarre car mon mari qui fait les courses me dit que depuis quelque temps il
ya beaucoup de viande de cheval à la boucherie libre-service d'auchan, beaucoup plus que d'habitude et d'un prix bien plus bas que ce qui est pratiqué en temps normal (moins cher que le boeuf
évidemment) On en mange pas mais bon, ça l'a interpellé.


J'aime bien ton boeuf habillé en cheval, il est très fun, bonne idée


 


Amitiés


 


caroleone

Papy Mouzeot 20/02/2013 22:42



Bonsoir Caroleone,


 


Ça veut peut-être dire qu'à Auchan ils avaient prévu le coup. Dès qu'il y a un scandale sur un produit les hypers en profitent souvent pour faire de la gratte en achetant au cours le plus bas,
quitte à passer les surstocks en steak hachés.


Personnellement je m'abstient, le cheval je le préfère vivant ou à défaut sur une tablette de chocolat.


 


Pour la papyrodie j'étais parti sur un truc gore avec des bouchers mais je me suis ravisé sachant qu'il y a des enfants qui viennent sur ce blog et même un boucher corrézien !


Du coup je me suis rabattu sur Delicatessen, un conte qui illustre bien notre société à la sauce Jeunet.


Voixi l'affiche originale...


 





 


Restait plus qu'à construire le "bœuval" pour rester dans le même thème.


 


Apparement La Folle et Ramon ont enfin mis de l'eau dans leur pinard en levant les suspensions d'agrément sanitaire sur les activités externes au stockage de la viande. Qu'en est-il pour les
salariés qui travaillent dans ce secteur ?


Pour le moment ils sont toujours au chômage technique et rien ne transparaît au niveau de l'enquête qui vise l'encadrement de la boîte. Pourquoi cette enquête n'est pas étendue à l'ensemble de la
filière ?


Tous se prétendent honnêtes, il n'y a donc aucun problème pour que les services sanitaires fassent des prélèvements ADN dans toutes ces entreprises afin de s'assurer de leur bonne foi.


 


Bonne soirée,
Le Papy


 



Grats 17/02/2013 17:28


hello Papy et bientôt comme dans le film soleil vert il nous ferons bouffer nos semblables pffffffffffff sa fais froid dans le dos hahahahaha aller a bientôt
tchao bye.  Grats

Papy Mouzeot 20/02/2013 12:35



Ben c'est un peu ce qu'on retrouve dans le film de Jeunet.


 





 


 


A plouche,
Le Papy



didier 17/02/2013 11:48



Papy Mouzeot 20/02/2013 12:18



Ah, mon pôv monsieur, le bétail c'est plus ce que c'était...


 





 


Et en plus ça ose se plaindre !


 





 


D'où la question suivante : il y a un porc dans chaque homme... et dans les femmes ?


 





 


Salut les mougeons...


 





 


 


Ça caille toujours autant chez toi ?


 


Bizz,
Le Papy



coco 16/02/2013 11:40


encore bravo pour cet éclairage complet de l'affaire !! c'est toujours les mêmes qui trinquent dans toutes ces combines ... espéront que la justice fera rapidement son travail ! et maintenant les
farines animales aux poissons d'élevages ... on n'en finit pas ... bises papy

Papy Mouzeot 16/02/2013 16:53



Bonjour Coco,


 


Parfaitement ! Il n'y a que ceux qui ne veulent pas voir qui sont aveugles.


Les malheureux salariés qui se prennent brutalement la réalité dans la gueule connaissent la vérité à leurs dépends.


 


Ce n'est pas qu'une entreprise qui est en cause mais tout l'ensemble d'un système qui patauge dans la corruption et l'illégalité.


Nous n'avons jamais vraiment quitté cet univers créé par Al Capone.


 


Bizz,
Le Papy



Résistance

http://img15.hostingpics.net/pics/536082PartiPirate.gif

 

http://img15.hostingpics.net/pics/276086Anticor.gif

 

Soutenez la Quadrature du Net

 

Les Fakes de Grats

 

http://francismizio.net/ftp/jesuispartoutgif.gif

 

Diablo

 

Coco Magnanville

 

Goolgueule