Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog satirique du Papy Mouzeot
  • Contact

Recherche

The Wall

Archives

Erick Bernard

http://img15.hostingpics.net/pics/375556MTSN.png

22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 15:58

http://img15.hostingpics.net/pics/421425AuroreXarlo.jpg« Tout ça pour rien »

 

 

Voici le témoignage, d'une victime de la répression franquiste qui sévit au Pays basque depuis de nombreuses années. Son parcours est assez similaire à celui qu'Aurore Martin est en train de subir.

Pour des faits similaires à ceux reprochés à Aurore Martin, Xarlo Etxezaharreta a passé six mois en prison. Il a été blanchi après huit ans de procédure.

 

http://img15.hostingpics.net/pics/691390Xarlo6.jpgXarlo Etxezaharreta, très inquiet du sort d'Aurore Martin
Photo © Jean-Daniel Chopin

 

C'était il y a neuf ans. Bien avant que l'interpellation et l'extradition vers l'Espagne d'Aurore Martin ne soulèvent une vague de colère et d'indignation, dépassant le microcosme basque. À l'époque, cet homme au béret noir avait, lui aussi, défrayé la chronique. Malgré lui.

Du fait de son militantisme politique au sein de l'association Udalbiltza - regroupant des élus municipaux de nationalités espagnole et française, siégeant de part et d'autre de la Bidassoa - Xarlo Etxezaharreta, un ancien conseiller municipal d'Hasparren, a risqué jusqu'à quinze années de prison.


Rencontré au petit matin, dans un café de son village, l'abertzale de gauche au regard franc se souvient : « J'ai passé six mois enfermés dans une cellule près de Madrid, pour rien. Sans même être interrogé une seule fois. Mais que vouliez-vous qu'on me demande ? Ils n'avaient rien à me reprocher ».

http://img15.hostingpics.net/pics/152037Xarlo2.jpgIndépendantiste convaincu, Xarlo Etxezaharreta n'a alors commis aucun délit. « Notre travail au sein d'Udalbiltza était strictement politique. Il n'y avait rien de secret, rien de clandestin ». Néanmoins, en 2003, l'Audiencia nacional espagnole l'accuse d'appartenir à ETA. Au total, une vingtaine de membres de cette association d'élus seront ainsi mis en examen. Les faits incriminés sont similaires à ceux reprochés, aujourd'hui, à la militante de Batasuna, Aurore Martin.

Un effroyable engrenage

Cramponné à son paquet de brunes, l'ancien élu âgé aujourd'hui de 71 ans, décrit un effroyable engrenage judiciaire. Arrêté en septembre 2003, alors qu'il participe aux Journées internationalistes d'Abadiño, en Biscaye, l'Haspandar est immédiatement transféré à Madrid. « Ma comparution devant le juge Baltazar Garzon a duré cinq minutes. Puis, on m'a envoyé pour une durée indéterminée à Soto del Real ». Ce même centre pénitentiaire de la banlieue de Madrid, où est actuellement détenue Aurore Martin.

Pendant les six mois de sa détention provisoire, le grand-père, doté d'une force de caractère certaine, est "encadré" par les autres militants incarcérés. « Quand on débarque dans l'univers carcéral, tout paraît compliqué. Cela doit être terrible de se retrouver isolé. Vous savez si Aurore parle espagnol ? » La mine grave, Xarlo s'inquiète.

L'ex-conseiller municipal est remis en liberté en avril 2004. Contre paiement d'une caution de 60 000 euros, récoltée en quelques heures grâce à un impressionnant mouvement de solidarité. « Et si l'histoire s'était arrêtée là, je n'aurais sans doute pas autant de rancœur ». Durant des années, il sera tenu de "pointer" tous les quinze jours dans un commissariat d'Irun. « Jusqu'au jour où j'ai décidé de ne plus me prêter au contrôle judiciaire et d'attendre le procès ».

Jugement fixé en 2010, mais pour lequel il ne recevra jamais d'assignation. « Ma convocation s'était, semble-t-il, perdue entre Madrid et Hasparren ». Xarlo Etxezaharreta et ses proches vivent alors dans l'angoisse quotidienne d'une nouvelle remise aux autorités espagnoles. À juste titre. Plus tard, ils apprendront que l'ombre d'un Mandat d'arrêt européen a longtemps plané au-dessus du béret de Xarlo.

Finalement, début 2011, après huit années de procédure, l'Audiencia nacional annonce la fin des poursuites à l'encontre des élus d'Udalbiltza. Et il y a quelques semaines, la banque lui a restitué l'intégralité de sa caution. Aujourd'hui, il la redistribue. « La justice espagnole ressemble à une grande loterie. Et nous, nous avons eu beaucoup de chance en tirant le gros lot ! Mais certains ont perdu leur travail, leur magasin, l'hypothèque de leur maison. Tout ça pour rien ». Le militant fulmine. « J'espère qu'Aurore bénéficiera d'un non-lieu et que ce mauvais rêve finira au plus vite ».

 

 

 

Source : Pantxika Delobel pour Sud-Ouest.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans RÉSISTANCE
commenter cet article

commentaires

Cyril LAZARO 23/11/2012 11:40


Holà Papy,


Me voici de retour, ils m'avaient expédié dans la réalité virtuelle, tu sais celle où il n'y a pas Internet...


Voilà un article qui m'a interpelé sur le MAE et son application discrétionnaire.


Mes amitiés à Xarlo et à l'ensemble des lecteurs de ton blog.


 


L'injustice européenne: après Aurore, Bianca ?


21 novembre 2012 Par philippe alain



Le 15 novembre 2012, une jeune femme est arrêtée avec son bébé. Après vérification de son identité, la police s’aperçoit qu’elle est sous le coup d’un mandat d’arrêt européen (MAE).


Le MAE a été conçu après les attentats du 11 septembre pour faciliter l’extradition entre les pays de l’Union Européenne. Ce mandat permet à un pays d’extrader jusqu’à ses propres ressortissant
pour des faits qui ne sont pas pénalement répréhensibles chez lui, mais qui le sont dans le pays émetteur du mandat. La liste des faits pour lesquels un MAE peut être émis est longue. Elle
comprend en particulier le terrorisme, le détournement d’avions, la traite des êtres humains, le trafic d’armes, le viol…


C’est sur la base d’un tel mandat qu’Aurore Martin, militante basque, a été extradée vers l’Espagne le jeudi 1er novembre où elle risque 12 ans de prison pour avoir participé à des
réunions publiques d’un mouvement autorisé en France mais interdit en Espagne. (1)


 


Bianca est donc arrêtée avec sa fille Maria. La police appelle la mère de Bianca pour qu’elle vienne récupérer le bébé car elle va passer la nuit en prison en attendant sa présentation devant la
justice. Le lendemain, le Procureur Général réclame l’incarcération immédiate de la jeune fille. L’avocat commis d’office fait valoir qu’elle possède des garanties de représentation suffisantes
et obtient son assignation à résidence en attendant que la justice se prononce. Bianca pointe donc tous les jours au commissariat de son quartier jusqu’au jeudi 22 novembre, date à laquelle la
chambre d’instruction va statuer sur la demande d’extradition.


 


Bianca est Rom, originaire de Roumanie. Elle à 17 ans et demi et son bébé à 13 mois. Elle a été condamnée à 3 ans et 6 mois de prison ferme pour un vol commis dans un magasin en Roumanie à l’âge
de 15 ans.


Si Bianca est extradée, elle sortira de prison à 21 ans, si elle en sort.


Sa fille, elle, aura presque 5 ans.


 


Condamner une jeune fille à 3 ans et demi de prison ferme pour un vol commis à l’âge de 15 ans est totalement inconcevable en France. C’est pourtant une pratique courante à l’encontre des enfants
roms en Roumanie, pays qui possède une réputation internationale pour la façon exemplaire dont elle traite les Roms. C’est probablement pour cette raison que tant de familles fuient ce pays.


Le 11 septembre 2012 sur RMC, Manuel Valls décrivait très bien les conditions de vie qui sont réservées à la minorité Roms:  «… Ces populations qui sont des damnés de la terre, pourchassés
dans leur pays, discriminés… » (2)


Ignorant probablement la situation des Roms en Roumanie et plus particulièrement celle des enfants, le Procureur Général, lui, a d’ores et déjà demandé l’extradition de Bianca.


 


Si la France, pays des droits de l’homme, traite Bianca comme elle a traité Aurore, elle détruira la vie d’un bébé de 13 mois et d’une jeune fille de 17 ans dont le principal crime est d’être nés
Roms.


Elle montrera également une fois de plus un dysfonctionnement majeur dans les institutions européennes qui permettent de renvoyer des enfants d’un pays où ils sont protégés, vers un pays où ils
sont pourchassés, discriminés et condamnés à des peines totalement disproportionnées.


 


(1) http://blogs.mediapart.fr/blog/johnsami86/081112/aurore-martin-une-affaire-politique


(2) http://www.liberation.fr/societe/2012/09/12/deux-ministres-francais-a-bucarest-pour-evoquer-le-dossier-rom_845783


 

Papy Mouzeot 23/11/2012 12:59



Bonjour Cyril,


 


Comment que j'suis content que tu aies pu te libérer cet enfer ! D'un autre côté c'est quand même un enfer pour un autre... tu vas pouvoir mener tes combats plus largement que sur le parc !


 


Merci pour ton complément d'info qui vient ajouter un crime humanitaire de plus à la déjà très longue liste de l'ambassadeur d'Espagne qui usurpe le poste de ministre de l'Intérieur.


 


D'ailleurs j'ai toujours pas compris pourquoi les ministres de l'Intérieur passaient la plupart de leur temps à vouloir reconduire les étrangers à l'extérieur. Tudjûu, ils feraient bien mieux de
s'occuper de ce pour quoi ils sont payés : de l'intérieur... ménage, vaisselle et repassage !


 


Bizz,
Le Papy



Adam 23/11/2012 07:22


 





 


Salut Papy,


on arrête et on envoie une femme en prison (L'Espagne, pays où on risque 10 ans pour délit d’opinion, pays où on torture, pays où la séparation des pouvoirs est inexistante, pays où on interdit
les partis politiques et où on ferme les journaux, pays où les deux principaux partis sont corrompus jusqu’à la moelle   ) pour délit d’opinion, et après on se permet de donner des leçons de démocratie à d’autres pays !!


Bonne journée, amiiés

Papy Mouzeot 23/11/2012 11:00



Bonjour Adam,


 


Malheureusement des "Aurore" il y en a des centaines qui moisissent dans les prisons espagnoles et françaises.


J'apprends aujourd'hui que Mikel Albisu, alias "Antza", et sa compagne Marixol Iparragirre, alias "Anboto" viennent d'être condamnés à vingt ans de réclusion en appel par la Cour d'assises
spéciale de Paris qui les a jugé pour "avoir "dirigé une entreprise à visée terroriste". Ils n'ont jamais tué quiconque, ce ne sont pas des assassins mais ils prennent quand même 20
piges en appel !


 


La justice française préfère relâcher des pédophiles dans la nature ou bien fermer les yeux sur les faits de corruption dans le "milieu" politique mais n'hésite pas à s'acharner sur les militants
basques !


 


Amicalement,
Le Papy



fanfanchatblanc.over-blog.com 23/11/2012 01:43


A la lecture de ton billet suis encore plus inquiète pour le sort d'Aurore... et je fulmine contre Valls et sa clique..


Emouvant le témoignage de Xarlo Etxezaharreta, et inquiétant quant au devenir de notre protégée.


Bizz Papy

Papy Mouzeot 23/11/2012 10:46



Bonjour Fanfan,


 


Xarlo est malheureusement aux faits de la réalité et ses jugements sont toujours très pertinents. S'il s'inquiète pour Aurore c'est peut-être aussi à cause du manque de soutien envers les basques
injustement emprisonnés pour des "délits d'opinion".


Nous avons beau être en 2012 certains pays tels que l'Espagne ne sont pas sortis de l'inquisition.


 


Bizz,
Le Papy



PAFLARAGE 22/11/2012 18:32


mierdà!!!


là la paf a plus envie de se marrer!


LIBEREZ AURORE!!


c'est vrai, il fout quoi le président !!!


il danse la walls!!!!!!??????




Papy Mouzeot 22/11/2012 19:04



Le "président" il est à foutre dans le même sac que Valls !


Ce PS qui n'a rien de socialiste ne vaut pas plus cher que l'UMP alors n'attendons rien de leur part et reprenons ce qui nous appartient.


 


Bizz,
Le Papy



durdan 22/11/2012 18:26


je comprends mieux la présence des flics à mitraillette aux endroits stratégiques entre Bayonne et les postes frontière ..aussi bien espagnols que français

Papy Mouzeot 22/11/2012 18:56



Yep et encore Xarlo ne raconte pas tout ! Mais ce n'est pas à moi de dire ce qu'il n'a pas souhaité ajouter.


Je sais simplement qu'il a toute ma confiance et que ce qu'il décrit est l'entière vérité.


 


Bonne soirée,
Le Papy



Résistance

http://img15.hostingpics.net/pics/536082PartiPirate.gif

 

http://img15.hostingpics.net/pics/276086Anticor.gif

 

Soutenez la Quadrature du Net

 

Les Fakes de Grats

 

http://francismizio.net/ftp/jesuispartoutgif.gif

 

Diablo

 

Coco Magnanville

 

Goolgueule