Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog satirique du Papy Mouzeot
  • Contact

Recherche

The Wall

Archives

Erick Bernard

http://img15.hostingpics.net/pics/375556MTSN.png

27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 20:43

http://img4.hostingpics.net/pics/573954SaleTemps.jpg

Un SDF poursuivi pour outrage et rébellion

Non, Nicolas Sarkozy n’a pas effectué de visite surprise vendredi soir dans la Cité des papes et non, il n’était pas en train de sillonner la rue de la République à Avignon lorsque les faits se sont produits. Il a pourtant, mais à distance donc, reçu une bordée d’insultes qui ont valu à son émetteur totalement ivre, un passage en cellule de dégrisement. À Avignon, la rue de la République a son lot de "résidents" nocturnes. Et à 22h30, le ton est monté au sein d’un groupe de SDF, habitués de cet axe principal d’Avignon. Troublant l’ordre public, ils sont interpellés par les forces de police. Le trentenaire se montre apparemment agressif et s’oppose aux agents. Lors de son interpellation, il s’en serait pris à Nicolas Sarkozy et aurait voulu "coller" le président de la République sur une partie de son anatomie que la pudeur nous invite à ne pas citer. Disons qu’il s’agit ici d’un détail typiquement masculin qui a inspiré un tube de Pierre Perret. Cette insulte envers le chef de l’État lui vaudra d’être convoqué devant le tribunal correctionnel. L’homme, par ailleurs déjà connu pour des faits similaires de troubles à l’ordre public et insultes, a été placé en garde à vue dans les locaux du commissariat. Il sera par ailleurs poursuivi pour outrage et rébellion envers des personnes dépositaires de l’autorité publique. « Cet homme a des circonstances atténuantes s’il était ivre », analyse, à chaud, Martine Gras membre du Collectif contre les inégalité et l’exclusion.

Ce genre d’intervention pose la question de où commence et où se termine la procédure de "l’outrage au chef de l’État. Nous sommes tout de même dans une démocratie où chacun a droit à la liberté d’expression.

« C’est vrai que ce sont des propos virulents, mais qui ne justifient pas la garde à vue. S’il y avait eu menace de mort par contre là, ça se comprendrait davantage » ajoute Daniel Landau, porte-parole du Collectif vauclusien contre les inégalités et l’exclusion qui manifestait hier à Avignon... pour un meilleur respect des jeunes SDF en Vaucluse.

 

Les précédentes
"affaires"

Le 28 août 2008, Nicolas Sarkozy se rend à Laval. Militant d’extrême gauche, Hervé Eon s’y rend également, mais dans le but d’apostropher le chef de l’État. Alors qu’il roule, à vélo, pour rejoindre la manifestation organisée à l’occasion du déplacement présidentiel, il est arrêté par la police qui lui reproche le texte de la pancarte (format A4) qu'il entend brandir : « Casse toi pov'con ! »,

reprenant ainsi mot pour mot l’insulte lancée par le chef de l’État, le 23 février de la même année au salon de l’agriculture, à un retraité de 75 ans qui refusait de se faire serrer la main. Hervé Eon a été condamné à 30 euros d’amende avec sursis, peine confirmée en cassation. Autre affaire impliquant l’article 26 de la loi du 29 juillet 1881 : lors d’un déplacement surprise à La Courneuve, un quartier sensible de la banlieue parisienne, Nicolas Sarkozy est insulté par un jeune défavorablement connu des services de police.

Selon plusieurs sources, il aurait lancé au chef de l’État : « Va te faire enc... connard, ici t'es chez moi ». Jugé en comparution immédiate au tribunal d'instance de Bobigny, il a été condamné à 35 heures de travaux d'intérêt général.

En revanche, pas de sanction pour le pêcheur du Guilvinec qui, le 6 novembre 2007, avait insulté puis menacé Nicolas Sarkozy d’un coup de boule. Reste que, d’une manière générale, les juges plaisantent de moins en moins avec le délit d’injure à l’encontre des personnes dépositaires de l’autorité publique. Plusieurs dizaines de milliers de personnes sont condamnées chaque année en vertu, cette fois-ci, de l’article 433-5 du Code pénal. Lequel prévoit de 7 500 euros d’amende à six mois d’emprisonnement. Et le double si l’insulte est proférée en réunion.

 

Ce que prévoit la loi

Le délit d’offense au chef de l’État (héritier du crime de lèse-majesté) est prévu par l’article 26 de la loi du 29 juillet 1881. Ce délit, puni d’une amende de 45 000 euros (les peines de prison ont été supprimées par la loi du 15 juin 2000), a été défini de manière constante comme "toute expression offensante ou de mépris, toute imputation diffamatoire qui, à l'occasion tant de l'exercice de la première magistrature de l'État que de la vie privée du président de la République antérieure à son élection, sont de nature à l'atteindre dans son honneur ou dans sa dignité ". L'offense peut se trouver constituée par des écrits ou des paroles dès lors qu'ils sont publics, mais également par un dessin ou un photomontage. Le général de Gaulle a fait usage plus de 500 fois de ce chef d'accusation et Georges Pompidou une fois. Le dernier cas d'usage de l'offense date d’août 2008 sous Nicolas Sarkozy.

 

http://img4.hostingpics.net/pics/820546droits.jpg 

 

Mélodie TESTI,
Frédéric CHEUTIN
pour La Provence

 

Sur une idée de Liryc Ozaral

 

http://img4.hostingpics.net/pics/579704sdf.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans C'est un scandale !
commenter cet article

commentaires

mugiwara 29/03/2011 14:16



Ahhhh mais l'ego de ce Petit Monsieur n'a de limites...heu ben il n'a pas de limites!! Vive la liberté d'expression! C'est une expression figée en fait, tellement figée qu'elle ne veut plus rien
dire...tellement respectée qu'on pense donner une amende de 45 000€ à un clochard! Moi je veux pas dénoncer, mais la fille de ma voisine qui a 12 ans a utilisé les mots "con" et "président" dans
le même paragraphe de sa rédaction. Je pense qu'il faudrait faire un exemple et la coller en prison!! Heureusement que le ridicule ne tue pas...



Papy Mouzeot 29/03/2011 16:40



Bonjour Mugiwara,


 


Content de t'accueillir ici... Tu vois que finalement tout s'achète y compris la liberté d'expression et même si ça se fait par des moyens détournés.


Certains sont prêts à payer pour leur liberté, nous on paie pour nous enfermer un peu plus dans l'esclavage !


Elle est très bien cette petite de 12 ans, très douée pour son jeune âge, et si elle avait employé "casse" et "toi" dans sa rédaction je lui aurais attribué la note maximale !


 


Amitiés,
Le Papy



caroleone 28/03/2011 22:53



Manquerait plus qu'ils nous le "resservent "!!!


Amicalement


caroleone



Papy Mouzeot 29/03/2011 02:02



Son égo est tellement démesuré qu'il ne baissera pas les bras toute de suite. Il a pris une belle claque mais il va falloir d'autres événements dans la rue comme quelques manifs avec des
pancartes "Casse-toi Pôv'Con" par exemple...


Ces élections ne répresentaient uniquement qu'un sondage à l'échelon national. C'est comme ça qu'il a été présenté par la presse et peu d'électeurs savent en réalité à quoi servent les
conseillers généraux. D'autant plus que ces fonctions sont destinées à disparaître dans 3 ans, au profit de nouveaux conseillers territoriaux d'une France éclatée en morceaux choisis par la
fureur de l'Élysée.


Amicalement,
Le Papy



caroleone 28/03/2011 19:41



Quel pourri, je l'enverrai bien tout droit...dans une poubelle au milieu de son environnement, les ordures !!


Bises


caroleone



Papy Mouzeot 28/03/2011 21:59



Ça semble bien engagé avec le résultat des cantonales !


Il vient de se prendre une baffe magistrale... et ce n'est qu'un début !


Désavoué par l'OTAN, puis par la presse et maintenant par les électeurs, sont avenir est tout tracé.


 


Amitiés sincères,
Le Papy



caroleone 28/03/2011 09:20



Il a une sacré popularité ce sarko....même les clochard lui en veulent, c'est trop fort !


Mais quelle injustice aussi de reprocher des propos à quelqu'un qui ne sait pas ce qu'il dit ( et fait)....c'est très parlant tout de même le rapprochement entre la partie de l'anatomie
incriminée et la tête au sarko, ça ,même les clochards imbibés d'alcool comprennent très bien dans quel élément doit vivre notre président. Sarko, roi des clochards,pauv'cloche!! Oups, pourvu que
je n'ai pas d'amende à payer, papy, s'il te plait censure mes propos !!


 


Amicalement


caroleone



Papy Mouzeot 28/03/2011 13:20



Rassures-toi j'ai un très bon avocat !


La liberté d'expression n'est pas encore totalement annihilée.


On détermine le courage d'un guerrier à la qualité de ses adversaires...


Sarko n'est qu'un poltron qui s'en prend toujours qu'aux plus faibles !


Te souviens-tu de ses belles paroles en 2006 : ""Je veux si je suis élu président de la République que d'ici à deux ans plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir et d'y mourir de
froid. Le droit à l'hébergement, c'est une obligation humaine. Si on n'est plus choqué quand quelqu'un n'a plus un toit lorsqu'il fait froid et qu'il est obligé de dormir dehors, c'est tout
l'équilibre de la société, où vous voulez que vos enfants vivent en paix, qui s'en trouvera remis en cause." ?


Les SDF, eux, ne les ont pas oubliées... nous non plus !


 


Amitiés sincères,
Le Papy



Résistance

http://img15.hostingpics.net/pics/536082PartiPirate.gif

 

http://img15.hostingpics.net/pics/276086Anticor.gif

 

Soutenez la Quadrature du Net

 

Les Fakes de Grats

 

http://francismizio.net/ftp/jesuispartoutgif.gif

 

Diablo

 

Coco Magnanville

 

Goolgueule