Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog satirique du Papy Mouzeot
  • Contact

Recherche

The Wall

Archives

Erick Bernard

http://img15.hostingpics.net/pics/375556MTSN.png

27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 10:41

http://www.lepoint.fr/content/system/media/6/20091020/photo_1256022793825-1-0.jpg

Alors qu'en France la situation des travailleurs est loin d'être sortie de la crise, quelle mouche a piqué Bernard Thibaud ?

Qu’arrive-t-il à ? Depuis le début de l’année, le numéro un de la CGT est aux abonnés absents. Il a séché les vœux du président de la République, une première, refusé de rencontrer le successeur d’Eric Woerth au ministère du Travail, , adressé une fin de non-recevoir au rendez-vous proposé par Jean-François Copé. Il a aussi boudé le calendrier social des négociations avec le patronat et éconduit une délégation de l’intersyndicale.
"Monsieur Bernard", 52 ans, le charismatique leader syndical à la coupe Beatles se fait discret. Car, selon nos informations, il s’apprête à tirer sa révérence. Reconduit à la fin de 2009 pour un mandat de trois ans, il tient à partir plus tôt que prévu. Le sujet de son départ était d’ailleurs inscrit à l’ordre du bureau confédéral de la CGT convoqué lundi dernier. Mais la réunion a tourné court, perturbée par "des problèmes avec le personnel de la confédération", en guerre ouverte contre la CGT sur des questions de salaires et de conditions de travail. Ce jour-là, Bernard Thibault a claqué la porte.

Le patron de la CGT est fatigué

L’annonce de son départ, Bernard Thibault en a réservé la primeur à l’état-major de la CGT. Les 21 et 22 décembre, il était parti se mettre au vert avec les huit membres du bureau, l’exécutif du syndicat. Deux jours incognito au centre de formation Benoît-Frachon de Courcelles (91) pour "discuter des problèmes de la maison" et "faire le bilan" à quasi la mi-mandat. C’est le 21 au soir, à l’heure de l’apéritif, que le leader des grèves de 1995 a informé sa garde rapprochée : «Je pars à la fin de l’année, de manière à ce que mon successeur soit en place avant les présidentielles», rapporte un cadre de la CGT.
L’aveu a jeté le trouble dans la petite assistance, certains n’en croyant pas leurs oreilles. Depuis, le Sphinx, comme on le surnomme, a souhaité laisser passer les vacances, avant de décider d’en dire plus. Mais, confirme-t-on dans son entourage, le patron de la CGT est aujourd’hui fatigué. L’échec du conflit sur les retraites, les bisbilles internes, le recul des adhérents dans certains bastions, les problèmes de dos et familiaux lui pèsent.
«A plusieurs reprises, il a déjà voulu démissionner», rappelle un connaisseur de la CGT. Mais la rumeur se fait pressante au sein de la centrale de Montreuil. Les coups de fil de militants inquiets se sont multipliés ces derniers temps à la confédération.
A Matignon pourtant, on ne croit pas au départ du numéro un de la CGT. Peut-être parce que le président de la République compte sur lui pour démontrer, pendant la prochaine campagne présidentielle, que le dialogue social ne s’est jamais aussi bien porté en France depuis que la CGT est reçue à l’Elysée comme un invité de marque.

 

Quel sera le nouveau visage de la CGT après l'echec des négociations sur les retraites et les nombreux débats qui détruisent les acquis scociaux et qui laissent les travailleurs de plus en plus démunis ?

http://nsa08.casimages.com/img/2009/06/29/090629093406364583.jpg

 

 


 

Démenti de Bernard Thibault publié sur Le Progrès

Bernard Thibault a tenté de couper court aujourd'hui à toute rumeur sur son départ de la CGT, en démentant "très clairement" avoir un tel projet, à quelques jours d'une importante réunion interne et au moment où la confédération durcit son opposition au gouvernement.


"En aucun cas, la CGT n'est en prise à des conflits internes tels qu'ils déstabiliseraient sa direction nationale. Ce fantasme, relayé depuis plusieurs semaines, cherche à déstabiliser la CGT après avoir constaté la part prise par ses militants dans l'exceptionnelle mobilisation sur les retraites"
, a protesté aujourd'hui le responsable syndical.


Sauf qu'à en croire Le Parisien/Aujourd'hui en France, le secrétaire général, âgé de 51 ans et à la tête de la CGT depuis 11 ans, a fait part de son intention de céder son poste "le 21 (décembre 2010) au soir à l'heure de l'apéritif", après une réunion des huit membres du Bureau confédéral au centre de formation CGT de Courcelles (Essonne). "Je pars à la fin de l'année, de manière à ce que mon successeur soit en place avant les présidentielles", aurait déclaré M. Thibault, cité par une source anonyme, en l'occurrence "un cadre de la CGT".

Reste que, face à une base très anti-gouvernementale, la première confédération française s'est plus que jamais positionnée en opposant numéro un au gouvernement et au Medef ces dernières semaines, alors que l'exécutif cherche à accréditer l'idée que "le dialogue social" se poursuit : boycott des voeux présidentiels à l'Elysée, critique acerbe de "l'agenda social 2011" mis au point entre le Medef et les autres syndicats.

En outre, la CGT s'interroge ouvertement, depuis le début de l'année, sur la nécessité de publier une plate-forme intersyndicale contenant des propositions alternatives à la politique gouvernementale et mise en chantier fin 2010.

http://www.leprogres.fr/fr/images/get.aspx?iMedia=28346327

Partager cet article

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

Cyril LAZARO 28/01/2011 21:47



Si Thibault voulait se faire de la pub avec ce faux départ, il s'est trompé. En annonçant qu'il restait, il a fait plus de déçus que de joyeux...



Papy Mouzeot 28/01/2011 22:07



Espérons qu'il tirera les conclusions qui s'imposent de ce référendum imprévu.



TourtauxjRacEc4ESTjIc 27/01/2011 22:59



S'il venait à partir, ce ne serait pas de la CGT mais mais de la direction confédérale



Papy Mouzeot 28/01/2011 09:07



Comme je le disais, il n'y a pas de fumée sans feu. Thibault fait de la figuration à la tête de la direction de la conf, les cadres qui bossent avec lui le savent bien et sont déjà en train
d'organiser un putch.



TourtauxjRacEc4ESTjIc 27/01/2011 12:35



J'ai aussi publié sur cette crèpe ramollie des genoux.


J'ai ma petite idée sur le bonhomme.


Va voir le titre que j'ai concocté.


Je suis prêt à parier, pas des sous, je n'en ai pas, je suis quasiment certain d'être dans le vrai, que ce coco là, va finir à la direction fde la traîtresse CES ou va se lancer en politique.



Papy Mouzeot 27/01/2011 21:20



Thibault a annoncé son démenti quelques heures plus tard.


Pour ma part il n'y a jamais de fumée sans feu... ce  qui indique que quelques cadres de la CGT ont décidé de tourner la page du représentant qui n'a pas su conduire la lutte majeure contre
le recul de l'âge de la retraite qui était une bataille des plus importantes à mener contre ce gouvernement ultra-libéraliste. Thibault a échoué dans sa tâche tout en pactisant avec la CFDT, il
est normal qu'il récolte les fruits de ce qu'il a semé.



Résistance

http://img15.hostingpics.net/pics/536082PartiPirate.gif

 

http://img15.hostingpics.net/pics/276086Anticor.gif

 

Soutenez la Quadrature du Net

 

Les Fakes de Grats

 

http://francismizio.net/ftp/jesuispartoutgif.gif

 

Diablo

 

Coco Magnanville

 

Goolgueule