Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog satirique du Papy Mouzeot
  • Contact

Recherche

The Wall

Archives

Erick Bernard

http://img15.hostingpics.net/pics/375556MTSN.png

26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 18:18

http://img15.hostingpics.net/pics/420633meteo.gif

© Illustration Géhèm

 

 

Vous êtes nombreux à avoir visionné ces petites séquences illustrées et pédagogiques qui sont accessibles sur la toile. Mais saviez-vous qu'elles sont à l'initiative du Front de Gauche ? Certains se les sont appropriés en coupant les quelques secondes du générique de présentation où figurent les logos du FdG et du PCF !

Dans un soucis d'équité et de justice je souhaite faire découvrir à tous ceux qui ne n'ont pas encore vu ces petites séquences très instructives tout en rétablissant la paternité à leurs auteurs originaux.

Voici donc les 6 premiers épisodes de cette série intitulée "En 2012, on va leur faire un dessin" ou le petit guide illustré du programme du Front de Gauche.

 

Ep.1 : En 2012, on va leur faire un dessin - "La vie chère" 



 

 

Ep.2 : En 2012, on va leur faire un dessin - "Le front de gauche"



 

 

 

Ep.3 : En 2012, on va leur faire un dessin - "La crise financière" 



 

 

 

Ep.4 : En 2012, on va leur faire un dessin - Justice au pays de l'or noir 

 

 

 

Ep.5 : En 2012, on va leur faire un dessin - Marine Le Pen amène le pire



 

 

Ep.6 : En 2012, on va leur faire un dessin - L'austérité ou la vie, il faut choisir

 

 

 

à suivre...

Partager cet article

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Documentaires
commenter cet article

commentaires

caroleone 01/03/2012 12:17


Bonjour papy,


 


C'est vraiment horrible cette chambre de torture pour poulets.....pourvu que ça donne pas envie à certains d'expérimenter ça sur d'autres supports


Si j'étais forte je serais végétarienne depuis longtemps mais je ne peux pas trop me le permettre malheureusement !


Bises


 


caroleone

Papy Mouzeot 01/03/2012 14:27



Bonjour Caroleone,


 


Ce n'est pas pire que les mœurs alimentaires des Tinois qui se nourissent avec des chiens, mais là il s'agit d'une différence de culture et non une abomination du capitalisme !


Ce n'est que le prolongement du principe de productivité que nous décrit Bria.


 


Bizz,
Le Papy


 



bria 29/02/2012 22:59


Allez papy encore un peu de lecture :)


C'est vrai j'ai jamais rencontré Saint Thomas et pourtant il est prèsent dans ma culture comme d'autres expressions que j'emploi naturellement à cause certainement de mon éducation et vivant en
plus sur une terre certainement la plus pieuse de france entre églises, chapelles, calvaires, pardons (ok, je j'irai pas plus loin)^^. j'irai pas les renier même si je ne suis pas croyant et
encore moins pratiquant. Je constate quand même que par son biais sans revenir un siècle en arrière qu'elle à contribué grandement à l'harmonie de nombreuses communes à commencer par le respect,
l'entraide et aussi les rencontres lors de fest noz ou rénovation de chapelles qui jouaient un rôle de contact entre les quartiers en ayant pour but d'élargir les relations personnels ou
professionnelles car ils ont permis à des entreprises de démarrer ou de se dévellopper par ce biais.


Pourquoi je raconte tout ? c'était à propos du barbu et aussi de sortir une autre expression, comme celle de Saint Cyr pour voir que le poulet est nocif. Si vous avez l'occasion d'aller faire un
tour près des poulaillers, faites attention aux chiens généralement aux alentours des bâtiments :-). Ils ne sont pas agressifs, encore moins peureux mais leurs fourrures est assez spéciale ... Ce
que je vois sont atteint d'une sorte d'eczéma et une des causes de cette pathologie est une intoxication alimentaire car ces chiens mange exclusivement les poulets morts.


Dois-on remettre en cause l'industrie ? Que ça soit volailles, porcines, bovines ou pêches certainement pas, rien que de le remettre en cause le principe c'est déjà voué à l'échec. Les raisons
d'un impossible retour en arrière sont les investissements englouties pour les installations et réduire à néant la productivité rendrait à vouloir la mort de tout ces éleveurs. La seule solution
est une nouvelle fois réguler la production sous forme de quotat afin que tout le monde puissent travailler correctement au lieu de produire à outrance ce que l'europe les poussent à faire depuis
1980 à vouloir aider l'océanie (Nouvelles Zélande) pour commencer et jouer les samaritains en tendant la carotte à nos agriculteurs, depuis les aides n'ont pas arrêté de tomber pour les
moderniser afin d'augmenter les productions. A force d'aider les autres ont s'est enlisés dans une spirale ou produire étaient l'objectif pour pouvoir survivre. 


Si au début de mon commentaire je parlais d'une époque résolue, c'est qu'avant l'objectif d'une entreprise était de faire baisser les coûts de revient pour que tout le monde puissent manger,
aujourd'hui la mondialisation ou l'europe casse les marchés et la production intensive est le seul reméde face à la concurrence de nos voisins. Les raisons sont multiples car nous ne sommes pas
tous logés à la même enseigne en terme de taxes ou de climat. Et, je vois mal dans un très proche avenir comme en 2014 les choses s'arranger lors de la suppression définitive des aides ou de la
fin des quotats laitiers, mais d'ici là suivant les astres ou les Incas ça sera la fin du monde, pour une fois on nous sauve la vie c'est merveilleux ^^. 


Pour répondre à ta question sur le lisier ou comment réduire les dérives alimentaires c'est pas sorcier juste appliquer une régulation afin de pouvoir permettre aux jeunes de s'installer si c'est
leurs vocation car il aura besoin d'une relève, décourager d'une manière forte tout les excès ou abusif et enfin les responsabiliser sur l'environnement qui fait parti de leurs outils de travail.
Un autre chiffre en guise d'information, 10% de terre cultivable disparaisse chaque année au profit d'augmentation des villes, j'ai pas cherché à savoir quand la terre ne pourra plus rien
produire et ou notre destin se tournera pour pouvoir manger à notre faim, sans doute vers les terres d'afriques aujourd'hui en viager donnerons après le changement de climat une terre plus
fertile ? 


Désolé si j'ai fait trop long, en espérant que vous avez trouvé cela assez clair sinon tant pis

Papy Mouzeot 01/03/2012 05:09



Bonsoir Bria,


 


Ce sujet est inépuisable, effectivement. Je zappe le chapître sur la religion car je pourrais être très choquant sur l'histoire de la religion en général.


Il y a déjà un bail, on avait loué un gîte rural dans les environs de Lacaune (Tarn) à une famille de fermiers, des vrais avec des vaches et tout... Ces personnes étaient très accueillantes et
chaleureuses. De ce point de vue j'en ai gardé un bon souvenir. Le problème c'était que la patronne tenait à nous offrir des œufs frais le matin mais elle n'assurait pas la livraison. Du coup
j'ai foutu les pieds dans son élevage de poulets (pas un poulailler, juste une petite usine à poulets), je ne sais pas combien de bestiaux étaient élevés en batterie, je n'ai pas pu tenir
suffisament longtemps pour les compter tellement l'odeur était insoutenable ! Ça aussi je m'en souviens ! Je n'ai jamais senti un truc aussi puant de toute ma vie, à côté une station d'épuration
c'est du Chanel. C'est pas pour critiquer les poulets, c'est juste un souvenir qui me revient. Une étable ça sent bon en comparaison, mais ces trucs où les poulets sont entassés dans des cages,
il faut carrément un masque à oxygène pour y pénétrer.


Bientôt tout ceci appartiendra à l'histoire car le poulet de demain est déjà dans les tuyaux, histoire d'augmenter encore plus la productivité (avec cette technique on peut obtenir une densité de
11,7 poulets par mètre cube au lieu des traditionnels 3,2 poulets). C'est un anglais du nom d'André Ford qui a mis ce projet au point...


 








 


Séduisant non ? Bon, du moment que le consommateur ne le voit pas et se fie à l'étiquette de l'emballage ce n'est plus un problème. Je suis certain que dans très peu de temps on pourra même avoir
des poulets aux différents parfums : poulet-pistache, chocolat, café, vanille voire poulet aux arômes de canard.


J'invente rien, c'est là sur Wikistrike, il suffit de le lire :


Le cauchemar ou le rêve d’un poulet élevé à la Matrix


et en version originale (en anglais) :


Farming
the Unconscious


Bientôt des poulets sans tête et sans pattes qu'on cueillera comme des grappes de raisins !


En ce qui concerne l'avenir de l'agroalimentaire je pense qu'il y a beaucoup de réponses dans le documentaire de Robert Kenner, FOOD Inc., lorsque les multinationales du type Monsanto prennent
les choses en main, les fermiers américains doivent répondre à des normes imposées par le géant de l'agroalimentaire pour continuer de produire. Ils sont donc contraints de s'endetter à vie pour
s'équiper selon ce que leur dicte Monsanto et s'ils refusent ou ne sont plus en capacité de rembourser leurs prêts... Monsanto les laissent crever la bouche ouverte. Ça c'est la réalité
américaine. Monsanto s'est implanté en Afrique justement pour y créer ses prochains réservoirs de céréales. Ils ont quasiment toute l'Afrique à leurs pieds mais aussi le Brésil et d'autres pays
d'Amérique du Sud. Il ne manque plus qu'à faire crever les agriculteurs et éleveurs de l'Europe (avec la France dans leur collimateur) pour imposer leur suprématie. Dernièrement je lisais que
Monsanto était prêt à offrir des centaines de tonnes de graines à Haïti pour aider les paysans à se convertir aux OGM.


Ce que tu dis sur l'expansion des villes au détriment des terres cultivables est vrai mais certains maires, notamment en Pays Basque s'opposent à cette gangrène en protégeant les espaces
agricoles des rapaces immobiliers. En région parisienne, je crois que c'est dans les Yvelines, il ne reste plus qu'un seul agriculteur en exploitation alors qu'il y a 30 ans ils étaient des
dizaines. Il disait que son patrimoine de terres cultivables avait fondu de 30% et qu'il n'avait pas à se plaindre car certains autres de ses confrères s'étaient carrément fait expulser !


 


Sur ce, j'arrête là, demain j'ai école...


Le Papy


 



caroleone 29/02/2012 19:08





 


PapyMARX,


 


Moi itou je préfère les barbus comme Karl, tiens d'ailleurs celui là  ci-dessus, c'est mon pin's qui m'accompagne sur toutes mes vestes !!


Marx et ça repart comme on dit nous autres les cocos......sur ce je te fais plein de bises affectueuses.


 


Caroleone


 

Papy Mouzeot 29/02/2012 19:46



Héhéhé, tu lui rajoutes une paire de lunettes noires et on dirait le papy (en apparence seulement) !!!


 


Bizz,
Le Papy



bria 28/02/2012 19:23


Moi aussi je peut dire que tu as des idées préconçues, ça fait plus de trente ans que je bosse dans l'agroalimentaire pour une grande marque de produits laitiers et comme je suis un catho (pas de
bol) j'applique la méthode de Saint Thomas, je crois que ce que je vois mais rien ne m'empêche d'avoir plusieurs autres sons de cloches . (C'est pas toi que je traite en disant ça, c'est l'expression ^^). Ta un autre point de vue c'est normal comme dans toutes choses, le
regard porte toujours sur l'intérêt qu'on y porte. 


Je vais quand même réagir à ma façon pour les porcs et de donner une explication au problème qui on eu comme conséquence la marée verte et jadis le kilo de porc à très très bas prix. Un éléveur
ne réfléchi pas il fait un peu près comme moi il constate les choses  Alors pas étonnant que quand un produit
se vends bien les autres agriculteurs imite celui qui à réussi. Pour les entreprises il existe le Nasdaq ou le CAC40 enfin bref la bourse, dans un élevage c'est pareil c'est basé sur le même
principe et ça s'appele le marché aux cadrans quand la demande est forte le prix monte si y'a peu de vendeurs et dans le cas contraire c'est l'inverse (je vais pas faire un dessin). Donc quand
ils trouvent leurs compte tout va bien jusqu'au jour ou une faille va changer les habitudes. 


Ils découvre qu'avec une porcherie concu pour acceuillir 500 porcs (un exemple), ils peuvent facilement en mettre le double car lors de contrôle l'amende reste largement inférieur à la marge de
vente. Si bien que les plus gros exploitant exploite le filon à outrance bien qu'aucune installation ne soit prèvu pour stopper les rejets. A force de sollicitation les nombreux ruisseaux et
rivières qui n'en peuvent pu et sature pour évacuer le lisier, l'absorsion au sol des résidu touche la nappe fréatique et commence alors la pollution qui va perdurer pendant très longtemps. On
dit que si nous devons arrêter la production porcine la vague verte (du au lisier) continuerai de sévir pendant plus de 30 ans. C'est pas l'explication que tu attendais mais c'est celle que
j'avais envi de te donner.

Papy Mouzeot 29/02/2012 18:36



Bonjour Bria,


 


Oui je trouve qu'on s'écarte totalement du sujet original mais bref, je suis blindé, j'ai épousé une bretonne ! Je ne vois pas trop le rapport avec la religion en plus c'est un truc qui m'a
toujours fait marer cette expression "Je suis comme Saint Thomas...". Les cathos sont les premiers à dégainer cette phrase toute faite alors qu'ils n'ont jamais vu Saint Thomas
de leurs propres yeux ! C'est balèze quand même, non ?


Faudra m'expliquer ça un jour... Idem avec votre barbu, celui-ci qui se serait fait crucifier, moi j'ai jamais vu de reportage ni de documentaire sur lui. Donc la foi repose bien sur ce que l'on
ne voit pas, tu ne crois pas Saint Thomas ?


Bon, moi je dis ça mais j'y connais rien, je suis communiste alors je crois en rien... à part peut-être en Karl Marx qui lui, a réellement existé (5 mai 1818 - 14 mars 1883).


Pour reprendre tes propos sur le lisier, vous savez donc qu'il faut stopper la production porcine pour redonner une chance à l'environnement qui prendrait 30 ans... Qu'attendez-vous pour le faire
alors ? 30 ans de plus ? Après il faudra combien d'années supplémentaires pour résorber les dégâts de cette pollution ?


Industriels agricoles ou industriels de la chimie, pour moi c'est du pareil au-même, ce sont des industriels donc peu soucieux de préserver la planète pour nos générations à venir, tout ça pour
faire encore plus de profit ! Quand les nappes phréatiques seront toutes polluées et les terres asséchées par l'abus des engrais, qu'est-ce qu'ils vont devenir les agriculteurs de demain ? Ils
vont aller à l'usine chez Doux pour monter des poulets à la chaîne ?


Si je comprends bien, c'est à nous, les consommateurs, de décider de réduire notre consommation en boycottant les produits issus de l'industrie agricole pour remettre un peu d'ordre dans ce
bordel ? Parce qu'à ce jour, nous ne sommes pas encore suffisamment nombreux (environ 20% de la population) pour peser dans la balance mais viendra le jour où les français comprendront qu'il vaut
mieux se priver de manger plutôt que de bouffer de la merde !


De toute manière Sarkozy et sa bande de potes du Fouquet's s'emploient à ce que les français se serrent la ceinture de plus en plus, au bout du compte s'alimenter sainement deviendra un luxe, si
ce n'est pas déjà le cas.


 


Tiens ça c'est cadeau, tu vois je ne suis pas rancunier...


Manger du poulet industriel peut provoquer des maladies
graves


Le poulet
industriel, un aliment nocif pour la santé ?


80 % des poulets consommés en France sont industriels (dont 33% sont importés)


 





 


 


Amicalement,
Le Papy



caroleone 28/02/2012 16:05


Bel argumentaire papy, aussi bien dans la première réponse à Bria concernant les impôts et les charges des régions que sur ce dernier....et sans t'énerver


J'aurais eu du mal pour ma part mais c'est bon, je n'ai pas de répondant en ce moment......


C'est malheureusement des choses que l'on habitude d"entendre mais ce qui me révolte le plus chez mes concitoyens, c'est l'argument du logement social que l'on "impute" aux villes rouges.


Mais heureusement que nous avons encore des maires qui respectent les 20  %voire plus de logements sociaux .......parce qu'en plus de bouffer du poulet OGM aux os en plastique, on irait
coucher sous les ponts si on écoutait tous ceux qui n'aiment pas du tout les logements sociaux qui se construisent à côté de leurs petites villas confortables !!


Sur terre il y a de quoi manger et de quoi vivre dignement pour chacun d'entre nous, même des milliards d'humains......il suffit de mettre à plat les richesses et de les répartir équitablement.
C'est du communisme, ce gros mot mais c'est aussi une règle de la bonne vieille morale chrétienne pour ceussent qui y croient : la multiplication des petits pains, kicéti qui l'a inventée ?


Il était coco ?


Sur ce je te laisse en te félicitant pour ce bel exposé.


 


Bises


 


caroleone

Papy Mouzeot 29/02/2012 17:45



Bonjour Caroleone,


 


Merci pour ta visite qui fait toujours plaisir. Ça va Bria, il est gentil et en plus il a une excuse... c'est un breton ! Tu sais bien que lorsqu'on regarde uniquement avec l'œil de droite on ne
voit pas la même chose qu'avec l'œil gauche, l'idéal c'est quand d'utiliser les deux quand on le peut.


Et puis on connait tous le résultat de ces notions de productivité issus de la culture intensive et les dégâts qu'elle occasionne sur notre environnement sans excepter tous les petits, les
laissés pour compte de ce système capitaliste basé sur le profit.


Bria comprendra à son tour ce qu'il en coûte de sortir de cet engrenage infernal lorsque les décideurs européens lui retireront sa PACfusion pour favoriser les agriculteurs des pays qui ne
s'opposent pas aux OGM.


 


Bizz,
Le Papy



Résistance

http://img15.hostingpics.net/pics/536082PartiPirate.gif

 

http://img15.hostingpics.net/pics/276086Anticor.gif

 

Soutenez la Quadrature du Net

 

Les Fakes de Grats

 

http://francismizio.net/ftp/jesuispartoutgif.gif

 

Diablo

 

Coco Magnanville

 

Goolgueule