Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog satirique du Papy Mouzeot
  • Contact

Recherche

The Wall

Archives

Erick Bernard

http://img15.hostingpics.net/pics/375556MTSN.png

20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 00:45

Rajoy CorridaMise à mort du peuple espagnol

 

La presse n'hésite pas à parler de marée humaine pour décrire ce qui s'est déroulé hier en Espagne. Une vague de manifestations bien plus forte que celles des indignados s'est emparée du pays à l'annonce de la réforme du travail lancée par le nouveau chef du gouvernement, Mariano Rajoy.

 

http://img11.hostingpics.net/pics/906556Espana.jpg


"C'est la réforme dont l'Espagne a besoin pour éviter que nous soyons le pays d'Europe qui détruit le plus d'emplois"

http://img11.hostingpics.net/pics/446711muecasmarianorajoy.jpgLe gouvernement de droite de Mariano Rajoy, arrivé au pouvoir en décembre dernier, a annoncé une hausse des impôts et une baisse de la dépense publique représentant une quinzaine de milliards d'euros. Il doit trouver une quarantaine de milliards d'euros supplémentaires pour respecter les objectifs budgétaires fixés par l'Union européenne.

Sous prétexte de lutter contre un chômage de près de 23%, le gouvernement de Mariano Rajoy a  donc adopté le 11 février une nouvelle réforme pour flexibiliser le marché du travail, incluant la baisse des indemnités de licenciement et des mesures pour stimuler l'emploi des jeunes. Au travers de cette réforme digne des mesures assassines imposées en Grèce, c'est une nouvelle dictature qui s'installe chez les ibériques.

« Cette réforme nous situe au même niveau que les pays d'Europe les plus avancés, et en finit avec les injustices du marché du travail » a déclaré Mariano Rajoy.


 

http://img11.hostingpics.net/pics/377779espagne.jpg

 

"Non à la réforme du travail injuste, inefficace, inutile"

"Non à la réforme et aux coupes budgétaires"

"Grève générale !"

"Grève, grève, grève"


Première réponse de masse à la politique du gouvernement conservateur

A Madrid comme à Barcelone, les deux principales villes du pays, des centaines de milliers de manifestants avaient répondu à l'appel à l'appel de l'UGT et de Comisiones Obreras (CCOO), les deux grands syndicats espagnols, pour protester contre réforme du travail qui va selon eux "accélérer la destruction d'emplois". Les syndicats ont fait état d'une très forte mobilisation, annonçant 500 000 manifestants à Madrid, 400 000 à Barcelone, 150 000 à Valence, 50 000 à Séville...

 



 

Un appel entendu, toutes générations confondues

« Je suis ici contre la réforme du travail mais aussi contre les coupes dans les services publics », déclarait Clemencia Alvarado, une enseignante de 54 ans arborant le tee-shirt vert avec le slogan "Ecole publique de tous, pour tous" « L'enseignement n'est pas une dépense, c'est notre avenir ».

« Il faut bouger. Ils commencent comme cela puis ils vont continuer à supprimer nos droits », lançait Victor Ogando, un manifestant de 44 ans portant un chapeau noir orné de l'insigne rouge et blanc de la CCOO, ancien employé dans la construction aujourd'hui au chômage.

« Je crains que notre génération ait moins de droits que celle de mes parents, que nous ne vivions pas aussi bien. Je sens que l'Espagne et l'Europe retournent en arrière avec ce genre de réformes », confiait aussi Jordi Alsedo, un étudiant ingénieur de 23 ans vêtu de noir.

« Banquiers, voleurs, rendez les millions » criaient aussi les manifestants qui défilaient à Barcelone.

 

http://img11.hostingpics.net/pics/137474manifestations.jpg

 

La marée verte qui a déferlée hier dans les plus grandes villes espagnoles présage-t-elle de ce qui arrivera aussi en France ?

A la veille de la ratification du traité qui sera soumis à l'Assemblée Nationale, visant à donner tout pouvoir au MES (Mécanisme Européen de Stabilité) par le démembrement du siège de la souveraineté populaire pour le plus grand profit des institutions du monde de la finance et des affaires, il est à redouter que ceux-ci n'aient pas envisagé de nous laisser les oreilles et la queue ! 

 

 

 

Sources : LeMonde.fr, L'Express.fr, LaTribune.fr, TF1.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans RÉSISTANCE
commenter cet article

commentaires

PAFLARAGE 22/02/2012 16:53


oui..


DEMAIN


C'EST POUR NOTRE POMME



Papy Mouzeot 22/02/2012 21:26



C'est déjà en route, malheureusement... et nous ne sommes pas encore au bout des surprises que nous réserve notre monarque à nous qu'on a !


 


Bizz,
Le Papy


 



christopheCTL. 20/02/2012 15:13


je crains que ça arrive chez nous si sarko fait un deuxieme mandat

Papy Mouzeot 20/02/2012 16:04



Bonjour Christophe,


 


Je ne voudrais pas briser tes espoirs mais c'est déjà en place en ce qui nous concerne !


Ni Sarközy ni Hollande ne s'opposent au sort qui nous est déjà réservé par cette Europe que nous avons refusé en 2005. C'est là que devrait se situer le réél débat des présidentielles.


Qui nous propose de sortir de ce jeu machiavélique et truqué ?


Qui a assez de couilles pour s'opposer au monde de la finance et à la corruption ?


Les extrêmes ? Certainement pas, y compris Mélenchon qui sait très bien qu'il n'est pas un présidentiable.


D'ailleurs notre assemblée s'apprête à voter dès demain un traité illégal qui réduira encore plus la démocratie au sein de l'Europe !


 


Amitiés,
Le Papy



caroleone 20/02/2012 10:50


Bonjour papy,


Les communiqués concernant les pays d'Europe s'amoncellent dans mes boîtes mail, j'ai l'impression d'un chaos qui arrive au grand galop, ça me fait très peur.


Les espagnols comme les grecs et les portugais sont sur le pied de guerre, ce pied de guerre est bien amorcé et mis en place depuis quelques années, le feu va suivre.


Nous par contre les moutons de panurge de français, pas d'action, rien, tout le monde s'amuse dans son coin à suivre les clowneries du nain et je ne sens pas de préoccupation concernant la
situation actuelle de l'UE. Ca me fait peur aussi, non pas la peur de l'action, la peur de l'inaction, c'est un sentiment terrible, l'impression d'être mené à l'abattoir sans mot dire .


En même temps, on pourrait penser, pourquoi s'en faire après tout puisque cela n'inquiète qu'une petite partie de la population qui est un peu politisée ?


 


J'adore ta papyrodie ensoleillée, elle me donne des envies de piquer le cul de certains


 





 


Bises. Caroleone

Papy Mouzeot 20/02/2012 12:00



Re,


 


Ne soyons pas si défaitistes, je suis convaincu que la dictature imposée par les Européistes alimentera bien d'autres révoltes et ce ne sont pas les pantins à la tête des gouvernements qui
pourront empêcher ça, bien au contraire. Les élections présidentielles sont une vaste fumisterie.


Cette papyrodie tirée d'un film très peu connu avec Louis de Funès (intitulé Taxi, roulotte et corrida d'André HUNNEBELLE - 1958) illustre parfaitement la situation. L'auroch
symbolise le peuple espagnol qui charge le matador tout d'or vêtu (Rajoy) et le coq français prend lui aussi la tangeante.


Hier la Grèce, aujourd'hui l'Espagne, demain la France ?


 


Bizz,
Le Papy olé olé !



Résistance

http://img15.hostingpics.net/pics/536082PartiPirate.gif

 

http://img15.hostingpics.net/pics/276086Anticor.gif

 

Soutenez la Quadrature du Net

 

Les Fakes de Grats

 

http://francismizio.net/ftp/jesuispartoutgif.gif

 

Diablo

 

Coco Magnanville

 

Goolgueule