Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog satirique du Papy Mouzeot
  • Contact

Recherche

The Wall

Archives

Erick Bernard

http://img15.hostingpics.net/pics/375556MTSN.png

21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 14:06

http://img4.hostingpics.net/pics/799491pregnant1.jpg

 

Ce n'est pas une nouveauté mais il semblerait que ce phénomène de discrimination professionnelle soit en forte recrudescence comme l'indique Europe 1 sur son site...

Elles ont été virées après un bébé

De plus en plus de femmes sont licenciées avant ou après leur congé maternité.

Un bébé, mais plus de boulot. La discrimination à la grossesse gagne du terrain dans toutes les catégories socio-professionnelles. Mais c'est dans le milieu libéral qu'elle est particulièrement flagrante. Pour preuve, une dizaine d’avocates ont contacté le mois dernier l’association SOS collaborateurs, rien qu'à Paris, pour dénoncer ces discriminations. Pour tenter d’y mettre un terme, un groupe de travail vient d’être mis en place à Strasbourg.

La situation des avocates est particulière. Exerçant une profession libérale, elles ne sont pas soumises au Code de Travail. Ainsi, du jour au lendemain, leur contrat de collaboration peut être rompu. Isabelle, une avocate d’affaires parisienne, a vécu une telle situation. En poste depuis cinq ans dans un cabinet parisien et régulièrement augmentée, elle pensait avoir une situation stable. Mais sa grossesse en 2010 a changé la donne.

Après l’accouchement, "on vire", explique Anne-Marie :


La Haute autorité de lutte contre les discriminations, la Halde, est de plus sollicitée pour ce type d’affaire. 600 dossiers ont été traités en 2010, soit deux fois plus qu’en 2009. Les interventions de la Halde ont abouti à des condamnations devant les tribunaux : des salariées enceintes licenciées ont ainsi obtenu des indemnités allant de 15.000 à plus de 200.000 euros. Ces amendes ne suffisent toutefois pas à décourager les employeurs. La Halde souhaiterait que la France prenne exemple sur la Grande-Bretagne où les discriminations à la grossesse sont sévèrement punies.

 

Des droits existants mais méconnus

Le dépliant diffusé par la Halde revient entre autre sur la question de l’annonce de la grossesse qui doit être faite par lettre recommandée accompagnée d’un certificat médical.

Rappelons, qu’un licenciement doit être annulé si l’employée informe son entreprise de sa grossesse, dans un délai de 15 jours à compter de la réception de la lettre de licenciement. Excepté en cas de faute grave ou de motif étranger à la grossesse.
Par ailleurs, pour information la discrimination pour cause de grossesse est interdite par le code du travail français. Tandis que le droit européen mentionne une directive comprenant une série de mesures à appliquer pour améliorer les conditions de sécurité et de santé des salariées enceintes, accouchées ou allaitantes dans leurs contextes professionnels.

+ d'infos : www.halde.fr

http://www.fashionisingpictures.net/photoshoots/pregnancystreetstyle2.jpg
Sources : Europe1.fr, Halde.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans C'est un scandale !
commenter cet article

commentaires

Tourtaux 21/02/2011 21:24



C'EST HONTEUX !



Papy Mouzeot 21/02/2011 21:58



Difficile de trouver les termes appropriés, je pense que honteux est peut-être le qualificatif qui se rapproche le mieux de cette discrimination injustifiée. Qui seront les futurs esclaves si les
femmes n'enfantent plus ?



Résistance

http://img15.hostingpics.net/pics/536082PartiPirate.gif

 

http://img15.hostingpics.net/pics/276086Anticor.gif

 

Soutenez la Quadrature du Net

 

Les Fakes de Grats

 

http://francismizio.net/ftp/jesuispartoutgif.gif

 

Diablo

 

Coco Magnanville

 

Goolgueule