Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog satirique du Papy Mouzeot
  • Contact

Recherche

The Wall

Archives

Erick Bernard

http://img15.hostingpics.net/pics/375556MTSN.png

30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 21:12

http://img15.hostingpics.net/pics/241023philippebidart.jpg

Mauvaise nouvelle pour Manuel Valls

 

http://img15.hostingpics.net/pics/347297bidartIK.jpgL'ex-chef d'Iparretarrak (IK) Filipe Bidart a été autorisé par la Cour d'appel de Paris à revenir résider au Pays basque, une page qui se tourne dans l'histoire de cette région, presque 40 ans après la fondation de l'organisation séparatiste.

Dans un arrêt rendu mardi, la cour autorise Filipe Bidart, condamné deux fois à la réclusion criminelle à perpétuité pour les meurtres de policiers et de gendarmes, et en liberté conditionnelle depuis 2007, à résider dans son village natal de Saint-Etienne-de-Baïgorry (Pyrénées-Atlantiques), a déclaré son avocat, Maître Filipe Aramendi.

Le parquet général ayant renoncé à un pourvoi en cassation, la décision est définitive. 

 



Filipe Bidart, 59 ans, fondateur d'IK en 1973, avait été ibéré après 19 ans d'incarcération. Depuis 2007 il était assigné à résidence à Béziers pour sept ans, et donc interdit de séjour, sauf très ponctuellement, au Pays basque.

Iparretarrak, mouvement séparatiste basque français, est tenu pour responsable de plus d'une cinquantaine d'actions violentes, par la justice franco-espagnole. La fin de ses actions coïncide pratiquement avec l'arrestation de Filipe Bidart en 1988.

Le 29 mars, Filipe avait obtenu l'autorisation du juge d'application des peines de résider chez son père dans son village natal et d'y travailler. Filipe Bidart, employé au sein de la Cimade de Béziers, s'était engagé à travailler dans la menuiserie de son frère.

 

http://img15.hostingpics.net/pics/733207philippebidart2.jpg
"Pas une décision politique, mais de justice"


Mais le parquet avait fait appel. L'avocat général "en faisait une question de principe", a indiqué Maître Aramendi, lui reprochant "d'avoir participé à une manifestation en soutien à un militant basque, en 2007 à Agen, et de s'être exprimé sur l'évolution politique du Pays basque".

La Cour d'appel de Paris n'a pas suivi ces réquisitions, soulignant que "Filipe Bidart ne représentait aucun trouble à l'ordre public", selon son défenseur.

Au Pays basque, l'arrêt n'a pas suscité de polémique.

Jean Lassalle, député MoDem, résume: "Malgré les douleurs au-delà du sang et du deuil devant lequel je m'incline, il faut bâtir la paix, et la paix passe par le pardon".

"Il est tout à fait normal que Filipe Bidart bénéficie de l'ensemble des dispositifs d'atténuation de peines (...) dans le cadre d'un Etat de droit. Ce n'est pas une décision politique, c'est une décision de justice qui doit être respectée comme telle", déclare pour sa part Max Brisson, adjoint UMP au maire de Biarritz.

Pour Anita Lopepe, du mouvement Euskal Herria Bai (coalition de partis pour la reconnaissance du Pays basque), c'est "une bonne nouvelle".
"Cette décision est bienvenue surtout dans le contexte actuel de processus de paix (en Espagne, avec l'ETA) dans lequel la France ne s'implique pas", affirme-t-elle.

"Il y aura quelques réactions à son retour. C'est une question délicate. Mais il a souffert lui aussi", déclaré aussi l'abbé Joseph Camino, qui l'a connu comme séminariste à Saint-Etienne-de-Baïgorry, où on attribue à Filipe Bidart le meurtre le 19 mars 1982 de deux CRS, qu'il a toujours nié.

Pour l'écrivain Eneko Bidegain, auteur "d'Iparretarrak, l'histoire d'une organisation politique armée", "vingt ans ont passé, Iparretarrak n'a jamais annoncé sa dissolution, mais on en n'entend plus parler. C'est un climat apaisé".

Il se rappelle que Filipe Bidart "est resté six ou sept ans en clandestinité, c'était l'ennemi public n°1, l'homme traqué" et pense que celui qui s'est "prononcé pour l'arrêt de la lutte armée à sa sortie de prison" va "s'investir en politique : il fait déjà partie du secrétariat d'Abertzaleen Batasuna" (AB, parti modéré de la gauche abertzale).

 

Bon retour chez toi, Filipe.

 

http://img15.hostingpics.net/pics/595811EgunHorif01.jpg

 

 

 

Source : Xarlo EtCHEzaharreta

Partager cet article

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans RÉSISTANCE
commenter cet article

commentaires

PAFLARAGE 01/06/2012 15:58


YEAP !!!!


J'AI MA POULETTE BASQUAISE QUI VA ËTRE CONTENTE


Olé!!!!!

Papy Mouzeot 01/06/2012 19:10



Transmets mes amitiés à Jadou quand tu la verras


 


Bizz,
Le Papy



Caroleone 31/05/2012 14:14


Bonjour papy,


 


S'ils le laisse revenir, c'est bien qu'ils savent qu'il est innocent !


Et quand à parler de pardon comme le suggère Lassalle, on pardonne à ceux que l'on sait coupables, là, apparement ils n'en savent rien !


Bon retour Filipe avec tes camarades.....et un ch'ti salut à Xarlo


Bises


 


caroleone

Papy Mouzeot 01/06/2012 10:55



Bonjour Caroleone,


 


Ce qui me débecte le plus c'est surtout l'acharnement des gouvernements franco-espagnols (surtout l'énorme pression du gouvernement espagnol) qui se sont employés à lui faire payer le fait
d'avoir été le N°1 d'Iparretarrak. Ce que les journalistes ne disent pas c'est le nombre bien supérieur des victimes qui sont tombées du côté d'Iparretarrak, sans compter les "disparus sans
laisser de traces".


Le maire de Biarritz qui se réfugie derrière "l'État de droit" omet de préciser par exemple qu'il est interdit à Filipe d'écrire et de publier ses mémoires. En raison de quelle loi ?


 


Bien entendu je me réjouis du retour de Filipe dans son pays natal (il est natif de Saint-Étienne-de-Baïgorry) mais rien ne lui rendra toutes ces années qui lui ont été volées.


J'espère simplement qu'il sera dédommagé avec le succès politique d'Abertzaleen Batasuna.


 


Bizz,
Le Papy



leschats-denbas 31/05/2012 08:48


hooo comment il se la joue Lassale (modem) mdr .


Je suis bien contente pour Filipe.


Bizzz Papy 

Papy Mouzeot 31/05/2012 09:09



Bonjour Fanfan Bis,


 


Tu m'étonnes ! Tous les élus locaux fouettent déjà dans leur calcif en redoutant un retour de Filipe par la voie politique.


Même si Filipe est contraint au silence sur les événements passés il a encore beaucoup de choses à dire et à faire pour son peuple.


Je trouve que les politichiens vont un peu vite en besogne. Laissons le temps à Filipe de retrouver sa terre natale et ses marques. Il a surtout besoin de se retrouver parmi les siens.


C'est enfin un grand moment pour cet indépendantiste qui a toujours clamé son innocence.


Je connais un autre basque qui doit être vraiment heureux de retrouver son frère de cœur.


 


 


Bizz,
Le Papy



Résistance

http://img15.hostingpics.net/pics/536082PartiPirate.gif

 

http://img15.hostingpics.net/pics/276086Anticor.gif

 

Soutenez la Quadrature du Net

 

Les Fakes de Grats

 

http://francismizio.net/ftp/jesuispartoutgif.gif

 

Diablo

 

Coco Magnanville

 

Goolgueule