Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog satirique du Papy Mouzeot
  • Contact

Recherche

The Wall

Archives

Erick Bernard

http://img15.hostingpics.net/pics/375556MTSN.png

18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 11:36

 

La nouvelle bombe qui déstabilise
LE candidat à sa propre succession

 

Cinq cent milliards d'euros, c'est la facture du bilan Sarközy. Emmanuel Lévy et Mélanie Delattre, respectivement journalistes à Marianne et au Point, ont évalué dans leur livre Un quinquennat à 500 milliards (disponible dès aujourd'hui aux éditions Les mille et une nuits)  le vrai coût du quinquennat sarkozyste. En distinguant ce qui relève de la crise économique des tribulations du président des riches.

La scène est surréaliste. « Tu vois, j'ai gagné ! J'ai gagné ! » lance, triomphant et vengeur, Sarközy au député du Nouveau Centre Charles de Courson, présent à l'Élysée pour une cérémonie début 2010. De quelle victoire si importante se prévaut donc le président de la République ? D'avoir fait baisser le chômage ou rétabli l'équilibre du commerce extérieur ? Rien de tout cela, bien sûr. Le Monarque se félicite des 390 millions d'euros qui vont échoir au couple Tapie (dont 45 au titre du préjudice moral) à la suite d'un arrêt du Conseil d'État qui rejette le recours intenté par quelques députés, dont Courson, contre les conclusions d'un tribunal arbitral sur l'affaire Adidas-Crédit lyonnais. « J'ai gagné ! J'ai gagné ! » Stupéfiant car, si victoire il y a, c'est bien celle de Tapie, l'ami du président. Et pas du tout celle de l'État, contraint de faire un gros chèque avec largent des contribuables !

 

http://img4.hostingpics.net/pics/366464melanielevy.jpg

Auteurs d'Un quinquennat à 500 milliards, Mélanie Delattre, journaliste au Point, et Emmanuel Lévy, à Marianne, recensent avec gourmandise et sévérité les petites et grandes libéralités du président de la République avec ses "amis" Liliane Bettencourt ou Guy Wildenstein, ou, fait moins connu, avec Hubert Martigny, auquel l'État a racheté à prix d'or la salle Pleyel. Quand ils ne cherchent pas la petite bête, les deux auteurs se mettent aussi en surplomb pour livrer aux lecteurs-électeurs le "vrai bilan" économique du quinquennat Sarközy. Et là ils ne font pas dans la dentelle. Leur audit étant assez terrifiant, on pourrait le juger militant. Mais les faits sont les faits. Depuis que Sarközy est arrivé au pouvoir, la dette de la France a augmenté de 630 milliards d'euros, passant de 1 150 milliards à 1 780 milliards d'euros. Énorme ! L'Élysée, relayé par Bercy, met ces résultats - "calamiteux", pourrait dire Alain Juppé - sur le compte de la crise économique la plus grave depuis 1929... Trop facile, rétorquent Delattre et Lévy. S'appuyant sur des documents officiels, ils montrent que la crise de 2008, en abaissant les recettes et en grevant les dépenses, aurait alourdi la dette de 109 milliards d'euros. Mais le reste, entièrement imputable au président, s'élève à 520 milliards d'euros (le titre de leur livre l'arrondit à 500). Explications :  « Le budget dont a hérité Nicolas Sarközy, à l'instar d'une voiture mal réglée (...)  grillait 3,2 points de PIB ». Plutôt que de "soulever le capot pour régler la machine", l'Élysée a laissé filer. En ne freinant pas cette dérive, il a fait gonfler la dette de 370 milliards d'euros. Auxquels s'ajoutent 153 milliards, car "le nouveau président a aussi appuyé sur le champignon". Sarközy, l'homme qui voulait mettre l'État à la diète, a fait bondir la dette publique de la France de 20 points (dont seulement 5,5 imputables à la crise) !

 

http://img4.hostingpics.net/pics/762654500M01.gif

Le prix du mandat de Sarközy

Explication de François Écalle, professeur à l’université Paris-I et spécialiste des finances publiques :


« Pour réduire le déficit structurel, il faut soit réduire les dépenses, comme le prône en général la droite, soit augmenter les impôts, comme tend à le faire la gauche. Le problème, c’est que Sarkozy n’a fait ni l’un ni l’autre jusqu’en 2010, aggravant le problème. Car l’impact de ce mauvais déficit sur la dette est immédiat : le budget dont a hérité Nicolas Sarkozy, à l’instar d’une voiture mal réglée qui consommerait 3,2 litres de trop aux100 kilomètres, grille 3,2 points de PIB par an, qui s’ajoutent à la dette existante. Or, comme l’a montré François Écalle, le chef de l’État n’a pas soulevé le capot pour régler la machine : au bout de cinq ans, ce sont donc 370 milliards de dettes nouvelles qui se sont accumulées. Et en plus de n’avoir pas réglé le carburateur, le nouveau président a appuyé sur le champignon. Des choix politiques qui ont creusé le trou laissé par ses prédécesseurs de 153 milliards d’euros. Avec la crise de 2008, l’automobile, déjà fortement lestée, a dû affronter une terrible montée, elle aussi gourmande en carburant : encore 109 milliards de dette supplémentaire, à mettre cette fois sur le compte de la conjoncture. On le voit, sur les 632 milliards d’accroissement total de la dette – passée en cinq ans de 1 150 milliards d’euros à 1 780 –, la crise n’a compté que pour 109 milliards. Le reste est le fruit d’une mauvaise gestion du passé qui n’a pas été corrigée (370 milliards d’euros) et de décisions prises pendant le quinquennat qui ont considérablement puisé dans les ressources de l’État (153 milliards d’euros), soit au total un peu plus de 520 milliards d’euros. Le prix du mandat Sarkozy. »

 

http://img4.hostingpics.net/pics/428137500M02.gif

Sarkozy schizophrène

http://img4.hostingpics.net/pics/137543sarkogrimace.jpgOù est la "véritable révolution économique" promise au pays ? Le monarque a certes ouvert un nombre impressionnant de chantiers en s'attaquant au marché de l'emploi, à la représentativité syndicale, au regroupement de Pôle emploi et des Assedic, à la carte des tribunaux, à la formation professionnelle et même aux régimes spéciaux de retraite... En exposant les raisons de la dérive économique et financière du pays durant le quinquennat, les deux auteurs n'ont pu s'empêcher d'évoquer la personnalité d'un président qu'ils qualifient de "caméléon". Pour eux, Sarközy « n'a jamais eu de véritable substrat idéologique en matière économique ».

 

http://img4.hostingpics.net/pics/429321500M03.gif

Sarközy schizophrène, comme le prétendent les auteurs ? Quatre ans après, en tout cas, son "message est brouillé". Quand il arrive en 2007 à l'Élysée, Sarközy est attiré par la Grande-Bretagne (surtout celle de Margaret Thatcher) et ignore l'Allemagne. En fin de mandat, c'est tout le contraire. Élu en promettant de baisser les prélèvements obligatoires de 4 points, il a fait preuve d'une redoutable créativité pour inventer des impôts : taxe sur le poisson, les huiles de moteur, la copie privée des disques durs, la téléphonie et Internet, les sodas, les assurances... L'acte économique fondateur du quinquennat, cela n'a pas échappé aux auteurs, c'est, bien sûr, la loi Tepa de l'été 2007. L'esprit en est limpide : il faut laisser les riches s'enrichir, car toute la société en profitera. Voilà comment arrivent les exonérations massives des droits de succession et le fameux bouclier fiscal, manière déguisée de réformer l'ISF. Voilà comment arrive aussi, en vertu du "travailler plus pour gagner plus", l'exonération d'impôts et de charges sur les heures supplémentaires, manière de contester les 35 heures. À ces mesures coûteuses s'ajouteront la pérennisation, l'augmentation ou la création de niches fiscales (exonération des plus-values sur les cessions de titres des entreprises, crédit impôt-recherche, TVA réduite pour les restaurateurs...). Le plus déconcertant, c'est que, dans une volte-face rare, le monarque va détricoter une partie de la loi Tepa.  « Même au pays de l'instabilité fiscale, on n'avait jamais vu une majorité défaire en fin de mandat ce qu'elle avait voté à son arrivée ».


 

[ la suite sur LePoint.fr... ]

 

 

http://img4.hostingpics.net/pics/486524500M04.gif

http://img4.hostingpics.net/pics/383981500M05.gif

http://img4.hostingpics.net/pics/519465500M06.gif

Partager cet article

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Mensonges et vérités
commenter cet article

commentaires

caroleone 20/01/2012 18:32


Oui, c'est vrai, je n'y pensais pas à ceux-là, mais c'est parce que j'ai vraiment envie de dire qu'il s'est planté, par plaisir anticipé


 





 


bises


 


caroleone


 

Papy Mouzeot 21/01/2012 05:19



C'est clair qu'il s'est planté, je ne peux pas te contredire là-dessus...


Il n'a pas eu le temps de réouvrir les camps de concentration, il reste encore du rouge sur le drapeau français, il n'a pas viré tous les étrangers de France (notamment les hongrois), toutes ces
années qu'il a passé à endormir les français n'ont fait que les révolter encore plus, il n'a toujours pas gagné le Tour de France et personne ne se précipite pour télécharger les albums de sa
meuf sur MegaUpload !!!



caroleone 20/01/2012 13:58


Mais papy bien sûr que j'en suis certaine, il a mécontenté tout le monde même les patrons, le CAC 40 et l'UE, la preuve, triple A basta !!


Bon, c'que j'dis c'est pour les ceussent des français populaires qui par mégarde s'étaient trompés de bulletin en 2007 en votant pour ce minable , au cas où ça les démangerait de réitérer



 


Bises


 


caroleone

Papy Mouzeot 20/01/2012 16:35



Demande aux Bouygues, Bolloré, Buisson, Giacometti et tous ceux du même accabit s'ils sont mécontents !


Avec toutes les cassseroles qu'il traîne il ferait mieux de se recycler dans une quincaillerie !


 


Bizz,
Le Papy



caroleone 20/01/2012 12:18


Bonjour papy,


 


Sa voiture qui consomme tant au monarque c'est certainement ça :


 





 


Gérer aussi mal le porte feuille que l'on nous donne avec confiance, c'est une ignoble fumisterie qu'il convient de ne pas reproduire en 2012.


Voilà c'que j'en dit pour ma part .


Bises


 


caroleone

Papy Mouzeot 20/01/2012 13:46



Heu... Es-tu certaine qu'il a si mal géré que ça ?


C'est pas vraiment l'avis des grands patrons, du Medef et des plus riches !


Il a géré le pays comme l'on souhaité ses sponsors, tout simplement, et encore je ne suis pas certain qu'il y soit parvenu d'où la perte du triple A !


 


Bizz,
Le Papy



fanfanchatblanc 19/01/2012 12:09


N'ayant pas voté pour ce guignol je me sens légère.. mais j'appréhende cette campagne qui sera effectivement puante et au ras des paquerettes.. avec le risque d'un avril 2002 bis... alors que les
abstentionnistes se réveillent et qu'ils fassent bien sûr le bon choix ou tout du moins le moins mauvais choix..

Papy Mouzeot 19/01/2012 13:01



Bonjour Fanfan,


 


Tu as bien cerné le plan machiavélique du monarque et l'impasse dans laquelle il complote de plonger les électeurs français.


DSK sur la touche il n'a plus vraiment d'adversaire insurmontable. De toutes façons je n'aurais jamais accordé ma voix à ce franc-maçon du PS.


Toutes les candidatures "dissidentes" de l'UMP sont un leurre pour faire croire aux français qu'ils sont encore en démocratie. Le monarque sait d'avance le nombre de voix qui se reporteront sur
sa candidature. Ce scénario était plus que prévisible. Il a d'ailleurs lui-même annoncé le résultat des élections en déclarant un score de 51 /49 en sa faveur.


Comment peut-on être aussi certain du résultat si celui-ci n'est pas bidonné à l'avance ?


Dans le cas d'une finale Sarko / Le Pen (son objectif privilégié) est-ce que le PS appellera à voter FN ?


L'autre cas de figure étant un second tour Sarko / Hollande, idem ! Le FN fera comme d'hab et appellera à voter contre les socialistes.


La seule issue est une mobilisation générale des électeurs pour empêcher Sarko de passer le premier tour, il n'y a pas d'autre issue.


Malheureusement j'ai lu que le chiffre des inscrits sur les listes électorales était en forte baisse au 31 décembre ce qui tend à démontrer que les français se fichent totalement de la politique
et laisse entrevoir un record d'absentions pour les élections présidentielles.


Nous serons rapidement fixés dans moins de 100 jours


 


Bizz,
Le Papy



PAFLARAGE 19/01/2012 06:38


yménerf  les nerfs le
gars là dont tu parles là..;


DE président il doit passer à dissident!!!olé!!!


et nous RESIDENTS DE LA REPUBLIQUE   [ A.BASHUNG ]...


IL faut bien qu'on comprenne les enjeux de notre futur...


ps perso /je t'ai répondu


mais j'ai bien peur que mes messages hotmail soient dans la poubelle " failure


bref.je te bizzz@paf toi et ta louloutte


paf

Papy Mouzeot 19/01/2012 10:48



Bonjour la pafounette rageuse,


 


Je confirme, j'ai reçu nada, queud, je crains que tu aies bien raison.


Tu as bien utilisé le formulaire de contact ?


OverBlog c'est plutôt Overflop en ce moment !


N'hésites pas à recommencer si possible avec un autre compte que ton hotmail.


Sinon cliques sur le bouton ci-dessous :





Cette campagne promet d'être la plus puante à laquelle nous n'ayons jamais assisté. Ça nous promet une sacrée série de coups bas car n'oublions pas que c'est le monarque lui-même qui avait donné
le LA dès l'année dernière avec l'affaire DSK. Il semblerait que la presse ainsi que les magistrats baffoués et muselés depuis plus de 4 ans jouent leur va-tout. Désormais le risque est trop
grand s'ils échouent, certains d'entre eux pourraient être "mutés" en enfer.


 


Bizz,
Le Papy



Résistance

http://img15.hostingpics.net/pics/536082PartiPirate.gif

 

http://img15.hostingpics.net/pics/276086Anticor.gif

 

Soutenez la Quadrature du Net

 

Les Fakes de Grats

 

http://francismizio.net/ftp/jesuispartoutgif.gif

 

Diablo

 

Coco Magnanville

 

Goolgueule