Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog satirique du Papy Mouzeot
  • Contact

Recherche

The Wall

Archives

Erick Bernard

http://img15.hostingpics.net/pics/375556MTSN.png

1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 16:21

http://img10.hostingpics.net/pics/700372Parisenligne.jpg

Paris gagnés pour la corruption !
Les jeux d'argent riment toujours avec maffia...


Moins d’un an après l’ouverture à la concurrence du marché des paris sportifs en ligne, menée tambour battant pour coïncider avec le début de la Coupe du monde, le bilan apparaît encore plus négatif que prévu. Sur le plan économique, la clientèle n’est pas au rendez-vous, puisque après un démarrage poussif, les chiffres publiés par l’Arjel, l’autorité de régulation, indiquent un fort “décrochage” en début d’année. Alors que les paris hippiques se maintiennent et que le poker confirme son succès, le sport ne représente qu’un quart du produit brut des jeux en ligne - dont à peine plus de la moitié pour le football, attendu à un bien meilleur rang. Les opérateurs, tous déficitaires et qui voient certains d’entre eux renoncer, vont crescendo dans leur dénonciation d’une fiscalité désavantageuse et d’un taux de retour aux joueurs plafonné à 85%. En bonne logique, leur modèle économique s’avérant inadapté, ils réclament que la loi s’adapte.


ALERTE INTERNATIONALE

Du côté des pouvoirs publics comme des pouvoirs sportifs, un leitmotiv est devenu obsessionnel ces derniers temps: corruption. En début de mois, le Comité international olympique a réuni à Lausanne tous les acteurs concernés par la lutte contre les paris illégaux. En dépit d’une analyse alarmiste de la situation, il est apparu au terme de cette réunion que la création d’une agence mondiale anti-corruption devrait attendre. Pourtant, comme l’a affirmé Chantal Jouanno à cette occasion, “il est incontournable d’avoir une organisation internationale, rattachée à une organisation existante, pour partager les informations entre mouvements sportifs, opérateurs et États. Sinon, on cherchera une aiguille dans une botte de foin”. Au sein même de l’Union européenne, la disparité des législations, la difficulté à les appliquer, l’absence de données centralisées et la prolifération des sites - près de 15.000, dont 85% opéreraient sans licence - donne une idée du problème et des boulevards qui s’ouvrent pour l’industrie de la fraude.

 

Si les paris illégaux sont souvent désignés comme le principal, voire le seul, foyer de corruption, les paris légaux posent exactement le même problème en favorisant eux aussi la corruption: les fraudeurs peuvent truquer les rencontres et utiliser les circuits légaux pour miser. Depuis la saison passée, plusieurs affaires de corruption ont éclaté et les spécialistes diagnostiquent une recrudescence des rencontres douteuses. Le directeur de Sportradar, prestataire de la FIFA, de l’UEFA ou de la LFP, estime que “sur 30.000 matches européens par an, 3.000 sont suspects”, soit 10%… 


PLUSIEURS TEMPS DE RETARD

On découvre alors que les autorités ont attendu de voir ce qui allait se passer pour réfléchir à des mesures de prévention et de sanction. La France “ne dispose pas d’instrument dédiés afin de rechercher, d’identifier et de traiter efficacement ce type de fraude sportive”, constate le rapport remis en début de mois par Jean-François Vilotte, président de l’Arjel. Ainsi, rien n’est prévu pour s’assurer que les parties prenantes (joueurs, entraîneurs) respectent l’interdiction de jouer, et l’on s’inquiète seulement maintenant de mener des campagnes d’information auprès des sportifs. Le financement de la lutte contre la corruption apparaît insuffisant et, sans surprise dans notre pays, la question des conflits d’intérêts n’a pas été pensée ni anticipée - concernant par exemple les sociétés qui assurent à la fois l’élaboration des cotes et la surveillance des paris suspects. Constatant l’absence de sanction pénale actuelle, le gouvernement envisage la création d’un délit de fraude sportive, et d’un groupement d’intérêt public (GIP) pourrait être chargé de la surveillance électronique des paris. De son côté, la Commission européenne publie un livre vert et lance une vaste consultation sur les jeux en ligne.

La libéralisation des paris en ligne devait fatalement ouvrir des marchés à la corruption organisée. Pourtant, les autorités s’en inquiètent seulement maintenant, en semblant prendre très tardivement la mesure du péril. Non seulement la manne économique, à part pour les clubs professionnels qui y ont glané de nouveaux sponsors et touchent un “droit au pari” (1% des mises sur les compétitions), n’est pas au rendez-vous, mais les risques pour l’intégrité des compétitions se trouvent démultipliés. Personne ne gagne rien aux paris sportifs… Seul motif de satisfaction, toute relative: les conséquences sanitaires de l’addiction au jeu seront peut-être moins importantes. Mais le sport, lui, se retrouve avec un grave problème à gérer, sans en avoir les moyens.

 

UNE LOI BIEN CONTROVERSÉE

La loi sur les paris sportifs promulguée le 13 mai 2010, préparée sous la houlette d'Eric Wœrth, alors ministre du budget, a été instruite dans l'urgence pour être prête pour la Coupe du monde de football censée provoquer un afflux de paris. L'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) a été immédiatement constituée pour délivrer les premiers agréments. Aujourd'hui, elle en a attribué 40 (21 pour le poker, 12 pour les paris sportifs et 7 pour les paris hippiques) répartis entre 30 opérateurs. Ainsi, la société Mangas Gaming, codétenue par Stéphane Courbit et la Société des Bains de mer, en détient quatre : trois au titre de BetClic et un au titre d'Everest Poker. De son côté, Bwin en a décroché quatre, deux sous son nom et deux avec Sajoo la société dont elle détient 45 % du capital, le solde appartenant au groupe Amaury, éditeur de L'Equipe. Enfin, le PMU et EurosportBet, filiale de TF1, en possèdent trois. L'Arjel a aussi prononcé quelques dizaines de mises en demeure de sites illégaux.

 

Mangas Gaming est aux avant-postes des sociétés qui jugent le cadre réglementaire insatisfaisant. "Il faut que l'ensemble du spectre des jeux soit ouvert. Il faut finir le travail et autoriser les jeux de casinos, de grattage et les loteries en ligne", affirme Nicolas Béraud, directeur général de Mangas Gaming avant d'ajouter : "Aujourd'hui il est structurellement impossible de gagner de l'argent en France." Une position partagée par Carlo Costanzia, patron de Bwin en France qui met en cause "le taux de retour au joueur fixé à 85 %, la fiscalité mais aussi le droit au pari".

 

"Avant de critiquer la loi, il faut d'abord l'appliquer. Certains ne l'ont pas respectée. Dans la loi, il y avait obligation pour les sites illégaux d'effacer leur base de données de clients. Or, nous avons constaté qu'elles ont été réactivées automatiquement ou quasi automatiquement. Il y a donc eu distorsion de concurrence. Ce ne sont pas de nouveaux entrants", affirme Philippe Germond, PDG du PMU.

 

Source : LeMonde.fr

 


L'avis du Papy : ***

 

L'objectif de Nicolas Sarkozy n'était visiblement pas de lutter contre la corruption, bien au contraire...

L'empressement qu'il a manifesté pour que cette loi soit en place avant la Coupe de Monde de football en 2010 démontre un certain intérêt à partager un gâteau de plusieurs milliards d'euros avec des opérateurs triés dans son répertoire personnel frappé des lettres d'or Fouquet's... un bien mauvais pari !

Partager cet article

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Economie
commenter cet article

commentaires

caroleone 05/04/2011 22:03



Merci pour ces gentilles paroles, j'essaie de faire de mon mieux mais quand je travaille, c'est compliqué car je ne travaille pas dans un bureau, donc j'ai moins d'énergie le soir pour militer.


Mais je ratrappe vite ça quand je suis en repos et puis  la rue, c'est ma vie, j'aime les manifs, j'aime "communier "avec mes camarades, enfin, les vrais, les sincères, les petits gentils
qui ne savent pas ce que c'est que la méchanceté, et puis quand on dis des injures sur sarko et que l'on chante nos vieilles chansons révolutionnaires, ça décompresse grave !! Ensuite, je passe
pas mal de temps en réunion, tiens cette semaine, c'est tous les soirs, il faut le faire, c'est comme ça, être décisionnaire, c'est aussi un devoir militant ! Je vais m'en remettre de ce dont tu
parles, il faut laisser le temps faire son oeuvre, et puis que je prenne les choses moins à coeur mais en ce moment, j'ai du mal c'est vrai. Tu verras que j'ai repris le flambeau sur mon blog,
c'est de ta faute, je ne voulais pas te décevoir ! Mais petit à petit, tu verras que l'orientation générale va changer, je suis moins sous "influence"c'est clair, il faut que je continue sur le
chemin de l'émancipation. Tu vois, même en temps que libre-penseuse, je ne suis pas si libre d'action et de pensée que cela, il faut que je travaille là-dessus, je te remercie de tes bons
conseils qui ont le mérite de faire mouche chaque fois, mais tu sais très bien pourquoi.


Je t'embrasse. Caroleone



Papy Mouzeot 06/04/2011 05:52



Oui, je sais très bien pourquoi...


Et ça me réjouit de t'écouter parler ainsi et de voir que tu ne lâche pas TES blogs. Je n'ai pas encore eu le temps de commenter ton blog floral mais j'y suis allé humer le pafium printanier
qu'il dégage. Je suis un peu "charrette" en ce moment !


Bon courage pour cette semaine...


 


Bises,
Le Papy



caroleone 04/04/2011 19:14



Du découragement, certes, ma vie ne me convient pas c'est clair et quand tu parles de "combattante", je crois que tu me considères plus importante que je ne le suis. Le combat le plus important
que je mène est contre moi-même, ensuite si j'ai encore des forces évidemment, je me jette dans l'action, celle du moment, la bonne cause qui passe sous mes yeux. Cela ne fait pas de moi une
militante exemplaire,certains "bruits " qui ne manqueront pas de circuler sur la toile te le ferons peut-être entendre.......Si mes article sur le Mexique te plaisent, cela me réconforte car ce
pays intéresse surtout les gens pour son côté touristique, tout le reste est occulté, c'est pour cela que je vais continuer à faire l'année du Mexique, toute seule. Ces connaissances ne sont pas
perdues de toute façon . Amicalement


caroleone



Papy Mouzeot 04/04/2011 22:40



Tu sais bien ce que je pense de tous ces ragots de commères ma chère Caroleone !


Il n'existe aucun grade parmi les militants, tout ça ce sont des conneries de petits dictateurs en mal d'audience qui n'ont d'autre recours que la médisance à défaut d'être eux-mêmes exemplaires.
Toutes les actions que tu entreprends chaque jour à ton échelle, peu importe la quantité, démontrent que tu es bien une militante et qu'il te reste encore de beaux jours d'actions devant toi.
Ceux qui usent du harcèlement et de la manipulation ne valent pas plus chers que ceux qu'ils dénoncent et ils le paieront très cher, tu peux me faire confiance.


C'est très facile de s'en prendre à une femme par téléphone ou par mail mais quand il s'agit de faire face physiquement à un homme, il n'y a plus personne.


 


Bises,
Le Papy



caroleone 02/04/2011 21:14



Alors là, avec moi, c'est mort.....mon bulletin de vote pour les prochaines présidentielles pourra remporter le 1er prix de l'originalité.


Tout est pourri, tout est corrompu, tout est corruptible, à quoi bon se battre puisque les plus simples d'entre nous font marcher ce système ?


Je t'embrasse


caroleone



Papy Mouzeot 03/04/2011 11:22



Bonjour Caroleone,


 


"J'entends" beaucoup de découragement dans "ta voix". Quel est ce soucis qui altère la grande combattante que je connais ?


La corruption est un mal, pas une fatalité. Le jour où la majorité des citoyens l'aura compris alors nous serons prêts à combattre ce mal. Ce sera le signal d'une guerre sans merci où chacun de
nous devra veiller sur l'autre.


En attendant préserve tes forces et continue à nous faire voyager comme tu sais si bien le faire avec Ton année du Mexique qui est une remarquable initiative et qui nous enseigne beaucoup de
vérités qui me sont encore étrangères.


 


Amitiés sincères,
Le Papy



caroleone 02/04/2011 11:43



Il faut qu'ils foutent leur sale fric partout, et si des "gogos" se laissent prendre au jeu, pourquoi se gêner ?


Amicalement


caroleone



Papy Mouzeot 02/04/2011 18:19



C'était surtout le truc à éviter ! Maintenant que les "paris sportifs" sont autorisés ce sont les barrières à toutes les dérivés et pratiques mafieuses qui ont été levées. Le sport déjà entâché
par de nombreuses affaires de dopage pour l'obtention d'une simple médaille va devenir ou est déjà, l'objet de convoitise des patrons de casinos.


A quand les paris sur le résultat des présidentielles ?


 


Amitiés sincères,
Le Papy



Résistance

http://img15.hostingpics.net/pics/536082PartiPirate.gif

 

http://img15.hostingpics.net/pics/276086Anticor.gif

 

Soutenez la Quadrature du Net

 

Les Fakes de Grats

 

http://francismizio.net/ftp/jesuispartoutgif.gif

 

Diablo

 

Coco Magnanville

 

Goolgueule