Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog satirique du Papy Mouzeot
  • Contact

Recherche

The Wall

Archives

Erick Bernard

http://img15.hostingpics.net/pics/375556MTSN.png

26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 15:23

http://img11.hostingpics.net/pics/224943Chatel.gifDes chiffres, encore des chiffres,
toujours des chiffres éhontés...
À quand les sondages
auprès des enseignants ?

 

 

Une étude du ministère de l'Éducation qui tombe à brûle-pourpoint, à peine deux semaines après le suicide dramatique qui a endeuillé le lycée Jean Moulin de Béziers et l'ensemble de la profession de l'Éducation Nationale !

 

Plus de neuf collégiens sur dix (93 %) "se sentent bien" dans leur établissement et 86 % s'y sentent en sécurité...


... mais 10 % se plaignent de harcèlement et 6 % de racket !

Se gardant de tout alarmisme et faisant preuve d'un optimisme étonnant au regard de ces chiffres, Luc Chatel a affirmé dans les colonnes du Parisien que l'école restait un "lieu de paix" !

 

http://img11.hostingpics.net/pics/345107Chatel.jpg

Comment faire dire aux statistiques que tout va bien lorsque tout va mal ?

Des chiffres annoncés qui résultent d'une enquête effectuée auprès des collégiens et non auprès des  lycéens et encore moins de l'avis même des enseignants. Après quatre années de suppressions de postes, de réformes à caractère purement comptable et de dégradation du système éducatif (remplacement, nombre d'élèves par classe, options), le ministre de l'Education nationale Luc Chatel multiplie les coups de bluff en alignant des statistiques censées vanter l'efficacité de sa politique. Aujourd'hui, avec moins de profs, le système éducatif serait plus efficace, les élèves en difficulté seraient mieux encadrés, les remplacements mieux assurés...

Rarement un ministre aura autant utilisé les chiffres dans sa communication. Xavier Darcos, son prédécesseur, en était déjà friand, pour montrer les dérives d’une école primaire trop permissive ou les avantages d’enseignants accrochés à leurs "prétendus privilèges" et à ce titre hostiles aux changements. Luc Chatel en fait un élément clé de sa politique. A six mois de la présidentielle, il doit convaincre que son action n’est pas dictée par la révision générale des politiques publiques (RGPP) et par le "dogme" du non-remplacement d’un départ à la retraite sur deux, mais bien par l’intérêt d’un système scolaire dépassé qui attendait la droite pour être enfin modernisé.

 

Chatel est dans le coût : "En septembre 2011, il y aura 35 000 professeurs de plus qu'au début des années 1990"

Le meilleur moyen de démontrer qu'il y a trop de profs, c'est encore de comparer des chiffres à 20 ans d'intervalle. Ainsi, Chatel avait balancé une statistique, sur Europe 1, censée marquer les esprits : « En septembre 2011, il y aura 35 000 professeurs de plus qu'au début des années 1990, alors que l'on compte 500 000 élèves de moins ». Le chiffre est exact, les syndicats ne le contestent pas.

Cependant, la comparaison est complètement anachronique. C’est une phrase qui frappe les esprits et que le ministre, sûr de son effet, va répétant au gré des interviews. Les syndicats contactés ne le contestent pas, même si l’année de référence étant vague, ils ne parviennent pas exactement aux mêmes chiffres. Luc Chatel veut ainsi montrer qu’en supprimant 16 000 postes, il y a encore de la marge et que cela devrait donc être indolore. En vingt ans, la France a changé, et l'école aussi. La scolarité moyenne des élèves s'est allongée. Cela a un coût. Davantage d'élèves ont poursuivi au lycée, dans la filière générale ou professionnelle. Or celui-ci coûte cher en France. Avec une moyenne de trente heures de cours par semaine, un record en Europe, il est un grand consommateur d'enseignants, notamment en raison des nombreuses options. Il y a aussi eu un développement des sections de techniciens supérieurs (STS) et des classes prépas, qui comptent de nombreuses heures de cours, la création de décharges pour les directeurs d'écoles ayant plus de quatre classes, la multiplication de remplaçants titulaires sans poste fixe, des classes moins chargées, l’apparition d’intervenants en langues ou en informatique, etc. Autant d’évolutions plutôt bien accueillies. « On veut aujourd’hui donner l’impression qu’on en aurait trop fait, estime Guy Barbier, du SE-Unsa, les enseignants le ressentent comme une claque.» (Libération du 9 mai 2011).

 

Les immolations par le feu se succèdent depuis plusieurs semaines, en France

Mais pourquoi s'immoler par le feu ? Littéralement, une immolation représente un sacrifice divin. Le terme provient du latin immolare signifiant offrir un sacrifice. Néanmoins, les temps changent. Et de nos jours, s'immoler n'a pas grand chose de religieux. Dans un contexte économique très difficile et épuisant pour de nombreuses personnes, cette manière de se suicider s'est notamment répandue après les révoltes arabes et le passage à l'acte du tunisien Mohamed Bouazizi. Aujourd'hui, elle prend également place en France. Les psychologues affirment que ce geste relève d'une désespérance profonde face à une situation extrême. Il est destiné à dénoncer ce malaise d'une manière qui soit la plus impressionnante possible. Dans le cas de la femme de 68 ans s'étant immolée devant l’Élysée ce mercredi, ce sont les problèmes de logements qui ont attisé la tentative de suicide. La raison d'un tel sacrifice n'est plus d'ordre religieux mais plutôt social et psychologique.

Outre cette nouvelle tentative, les immolations par le feu se sont succédées ces dernières semaines. Le 23 octobre dernier, un homme est passé à l'action devant un commissariat après avoir poignardé sa concubine, à Longjumeau (Essonne). Le 16 octobre, à Bordeaux, c'est une femme de 77 ans qui mettait fin à ses jours selon le même rituel. Difficile également d'oublier la mort dans les mêmes circonstances de Lise Bonnafous. Chaque fois, un tel acte suicidaire reflète un malaise social profond. Et le lieu est souvent symbolique...


Chatel.jpg

 

Sources : Le Monde, Libération, France Soir

Partager cet article

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Mensonges et vérités
commenter cet article

commentaires

Dany 30/10/2011 00:03



Bonsoir Papy,





clic


Bises Papy


 



Papy Mouzeot 30/10/2011 20:36



Mouaip... J'me demande si ce n'est pas un clip de propagande finalement.


J'avais déjà publié ce clip sur ce blog, pis finalement, j'ai trouvé que ce Sarko 3D était vraiment plus sympa que l'original.


 


Bizz,
Le Papy



PAFLARAGE 28/10/2011 19:48



en effet pas grand chose à ajouter...


un avenir sombre se prépare..


il faut en sortir sans se laisser abattre


mais si facile à dire...



Papy Mouzeot 28/10/2011 23:32



Yep, je sens que les six mois qui se présentent devant nous vont être interminables...



caroleone 28/10/2011 11:32



Bonjour papy,


 


Merci pour le lien, c'est très sympa


C'est une victoire certes mais ce qu'il faut voir avec cette affaire c'est tout ce qu'il y a derrière comme travail d'effectué pour essayer de mettre en application un code de la laïcité dans le
secteur privé afin d'arrêter une bonne fois pour toutes le prosélytisme religieux.


J'espère avoir un peu plus de détails dans les jours qui viennent.


Merci encore et bises


caroleone



Papy Mouzeot 28/10/2011 12:11



J'étais en train de rédiger un article sur cette victoire quand j'ai été alerté par ta newsletter, du coup j'ai trouvé que ce que tu avais publié était franchement plus réaliste que ce que
j'étais en train d'écrire.


Bravo encore pour votre combat qui défend nos valeurs républicaines.


 


Bizz,
Le Papy



caroleone 27/10/2011 16:28



Tu vas avoir droit à la primeur d'une information importante, en tout cas pour les laïcs :


le verdict du jugement en appel de la crèche BABY LOUP vient d'être confirmé en faveur de la crèche.


Je devais être à Paris ce soir pour arroser ça avec toute l'équipe mais je n'en ai pas la force. Mais j'ai les infos en direct !!


C'est un gros soulagement, on va pouvoir bosser pour pérenniser d'autres projets importants pour l'avenir des crèches !!


Bises


 


caroleone



Papy Mouzeot 28/10/2011 10:31



Oui, c'est une excellente nouvelle et une victoire pour la laïcité !


C'est quand même dingue d'en arriver à devoir se battre pour faire respecter nos principes républicains.


Une belle victoire pour Natalia et tous ceux qui l'ont soutenue mais le combat est loin d'être terminé.


 


Bizz,
Le Papy


 





Cliquez sur l'image pour accéder à l'article de Caroleone



caroleone 27/10/2011 16:25



Je vois le genre de QCM dont tu me parles....j'en ai déjà vu passer un exemplaire, ce n'est pas très légal à mon avis.


Tu vois tous ses questionnaires doivent être portés à la connaissance des principaux et des fédérations de parents d'élèves avant d'être diffusés.


Je n'avais pas reconnu Châtel mais à vrai dire je ne l'ai pas en photo sur mon fond d'écran


Bises


 


caroleone



Papy Mouzeot 28/10/2011 02:11



Je pense que les enseignants qui passent par ici pourraient apporter leurs témoignages afin de dénoncer toutes ces irrégularités.


 


Bizz,
Le Papy



Résistance

http://img15.hostingpics.net/pics/536082PartiPirate.gif

 

http://img15.hostingpics.net/pics/276086Anticor.gif

 

Soutenez la Quadrature du Net

 

Les Fakes de Grats

 

http://francismizio.net/ftp/jesuispartoutgif.gif

 

Diablo

 

Coco Magnanville

 

Goolgueule