Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog satirique du Papy Mouzeot
  • Contact

Recherche

The Wall

Archives

Erick Bernard

http://img15.hostingpics.net/pics/375556MTSN.png

27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 18:49

http://www.reseau-pharmacie.com/extranet/AdminPA/actualite/media/213/48595_photo-prise-le-18-novembre-2010-a-brest-de-boites-du-medicament-mediator.jpg

Aubry, Kouchner, Bachelot, Hirsch, Bertrand... tous les politiques susceptibles d'avoir une responsabilité dans la mise sur le marché du médicament se dédouanent d'une quelconque responsabilité concernant ce scandale de santé publique.

Avec le Mediator, les politiques se retrouvent confrontés à un nouveau scandale de santé publique, sur fond de délicate estimation du nombre de morts liées à l'utilisation de ce médicament largement détourné comme coupe-faim. La classe politique de droite comme de gauche est bien dépourvue et chacun affirme qu'il n'était pas au courant des dangers de ce médicament qui aurait fait plusieurs centaines, voire plusieurs milliers de morts. Pour le docteur Irène Frachon, qui a fait éclater l'affaire, "le Mediator est responsable d'un désastre sanitaire".

 

Ainsi, Dominique de Villepin a affirmé lundi 27 décembre sur RTL que le problème du Mediator n'avait "jamais été évoqué à Matignon", à l'époque où il était Premier ministre, entre 2005 et 2007.
A la question 'aviez-vous entendu parler du Mediator avant?', Dominique de Villepin a répondu: "non". "C'est un problème qui n'a jamais été évoqué à ma connaissance à Matignon à l'époque", a-t-il poursuivi.
Selon le président de République solidaire (RS), "il faut se garder de commentaires vagues et suspicieux (...) Il faut attendre de connaître la réalité des faits mais c'est l'ensemble de la chaîne de responsabilités qui doit être démontée".

 

Kouchner et Aubry "pas au courant"

De son côté, le secrétaire national à la Communication du PS David Assouline, interrogé sur l'alerte donnée par trois médecins de la sécurité sociale en 1998 sur les risques de l'utilisation de Mediator comme coupe-faim, a affirmé le 20 décembre que les responsables socialistes en charge de la santé à l'époque, Martine Aubry et Bernard Kouchner, "n'ont pas été alertés de la dangerosité du médicament".

"Martine Aubry, Bernard Kouchner et leurs cabinets n'ont pas eu d'informations concernant la dangerosité du médicament", a déclaré David Assouline. Pourtant, à l'époque, Martine Aubry était ministre de l'Emploi et de la Solidarité, et Bernard Kouchner son secrétaire d'Etat à la Santé.
"S'il y avait eu une telle information (sur la dangerosité du médicament), probablement ils s'en souviendraient parce qu'ils étaient en état d'alerte permanent" sur les affaires sanitaires, a ajouté David Assouline, rappelant le précédent de l'affaire du sang contaminé révélée quelques années auparavant.
Plus généralement, "il y a une alerte en 2003 lorsque l'Espagne retire ce médicament (de son marché), en 2005 l'OMS informe de cette décision de l'Espagne", a-t-il rappelé. "Certainement, il y a eu trop de lenteur pour réagir. Je crois que c'est l'organisation même de la santé en ce domaine qui est à revoir", a-t-il dit.
Mais "ne commençons pas à désigner des responsables sans qu'il y ait eu l'établissement de faits", a-t-il ajouté, soulignant que le PS était à l'origine de la création d'une mission d'information parlementaire sur le Mediator.
Martin Hirsch, alors directeur de cabinet du secrétaire d'État à la Santé entre 1997 et 1999 a quant à lui estimé : "On est visiblement face à une faille, donc ça n'exonère pas ; je me sens responsable du fonctionnement du système sanitaire à ma place". Il a également ajouté : "C'est difficile de comprendre pourquoi les alertes ne sont pas remontées", annonçant qu'il transmettrait ses archives. "Tous ceux ou toutes celles qui ont eu des responsabilités, quelles qu'elles soient à cette époque, doivent, c'est logique, rendre des comptes sur ce qu'ils ont fait ou pas fait", a-t-il ajouté en se disant "pas à l'aise" sur ce dossier. Il a toutefois ajouté que l'Agence du médicament avait le pouvoir de retirer les autorisations de mise sur le marché sans avoir besoin du feu vert du ministre pour le faire.

 

Jeu de ping-pong

L'ancienne ministre de la Santé en 2009, l'UMP Roselyne Bachelot, a elle assuré le 15 décembre avoir agi dans les temps pour retirer le médicament du marché une fois sa dangerosité constatée et n'avoir eu connaissance d'un premier cas qu'en 2008. "On ne peut pas préjuger de ce qui s'est passé avant", faisait-on valoir alors dans l'entourage de la ministre, renvoyant implicitement la balle aux responsables de 1998.

Par ailleurs, Xavier Bertrand, fraîchement nommé ministre de la Santé, tente de déminer le terrain et a confié une mission à l'IGAS, la police sanitaire, pour éclairer cette sombre histoire. Constatant que la presse a évoqué le 18 et 19 décembre un nombre de morts dépassant de plus du double "1.000 à 2.000" celui précédemment admis ("au moins 500 morts") par l'agence des produits de santé, Xavier Bertrand a convoqué aussitôt une réunion de crise. Cependant, le ministre qui a évoqué de "fortes présomptions de défaillances graves dans le fonctionnement de notre système du médicament dans cette affaire", a déjà été en charge de la santé de 2004 à 2007.

 

Enfin, le président Nicolas Sarkozy qui a demandé "la transparence la plus totale" sur cette affaire, avait remis à Jacques Servier les insignes de Grand Croix de la Légion d'Honneur en juillet 2009. Il avait rappelé alors connaître "Jacques" depuis 1983, date de sa prestation de serment comme avocat. Après avoir quitté le cabinet Danet, Nicolas Sarkozy avait créé son propre cabinet où plusieurs clients dont Jacques Servier l'avaient suivi. Des proches du président soulignent qu'alors le cabinet de Nicolas Sarkozy s'occupait de droit des sociétés et donc uniquement du côté "structurel" du groupe Servier.

"Avec le Premier ministre et le ministre de la Santé, le président de la République est extrêmement attentif à ce sujet" et "il a réaffirmé sa détermination à ce que toutes les conséquences soient tirées de ce dossier", a ajouté le porte-parole du gouvernement François Baroin.

 

"Ignorer, c'est une faute"

Cette méconnaissance de la classe politique a particulièrement été montrée du doigt le 20 décembre par le professeur et député UMP Bernard Debré. Ce dernier a déclaré : "Ignorer, pour un politique, c'est une faute. Un ministre doit être responsable de son administration" qui assure pourtant vouloir "n'accuser" ni "ne stigmatiser personne", ministres de droite ou de gauche (Martine Aubry, Xavier Bertrand) en place à diverses étapes charnière (1998, 2006) de la longue carrière du Médiator, commercialisé en 1976.
"Au moins, qu'ils disent : 'Oui, j'étais au courant', ou 'Oui, c'est une faute de ma part de ne pas avoir été au courant'", a alors pesté le professeur Debré.

Il s'agit également désormais de rétablir la confiance dans les médecins qui ont prescrit à tour de bras ce coupe-faim, les pharmaciens qui l'ont vendu, et les autorités sanitaires qui n'ont rien vu ou rien dit, font remarquer les associations de malades.
L'alerte lancée dès 1998 par trois médecins de la sécurité sociale est apparemment tombée dans le vide.

 

 

Source : NouvelObs.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans C'est un scandale !
commenter cet article

commentaires

Mémé Suzette 28/12/2010 22:37



Qu'on se le dise, le Mediator et Mediat-isé !


 



Papy Mouzeot 29/12/2010 00:27



... et bien sponsorisé ! Il s'agit d'une affaire semblable à l'histoire du sang contaminé tel que je le soulignais un peu plus haut. Des politiciens verreux impliqués dans cette affaire se
verront au mieux simplement réprimandés. Ils seront certainement coupables mais pas responsables, les enjeux sont trop importants. Cela ne ramènera pas non plus les disparus à leurs familles,
c'est le plus important à retenir.



Fox Mulder 28/12/2010 20:12



Une MediatorGate ? Le france est le bienvenu aux USA. Pas de différence avec notre pays mais vous vous avez les jolies femmes et le champagne



Papy Mouzeot 28/12/2010 22:34



Bah pour les jolies femmes faudra te dépêcher car avec ce qu'elles se sont envoyées comme coupe-faim avec le Médiator voilà le résultat pour celles qui ont survécu :






Tourtauxj 28/12/2010 08:08



Koukouche-panier qui est médecin de son état serait-il sous anesthésie générale lorsquil s'agit de la santé, de la vie de milliers de ces concitoyens?


La Bachelot, pharmacienne, ose lâcher tout de go qu'elle a eue connaissance d'un premier cas en 2008 alors qu'elle fut ministre de la santé en 2009 et n'a rien fait pour faire cesser cette
aberration.


Toute cette bande de gangsters de la politique toujours tournée vers leur porte-feuille, devrait être jugée par une vraie justice de classe qui les mettrait en taule pour le restant de leurs
jours car, jouer ainsi, en connaissance de cause avec la peau des gens, relève du meurtre sciemment organisé.



Papy Mouzeot 28/12/2010 11:08



Les deux protagonistes que tu cites mon camarade ne peuvent nier faire ou avoir fait partie du gouvernement Sarközy, ils sont donc tout autant impliqués que leur chef. Cela nous rappelle
étrangement l'affaire du sang contaminé couverte par les socialistes. On constate effectivement que notre république est à revoir entièrement car la façon dont elle est conçue permet de mettre
des irresponsables à la tête du gouvernement élu. Irresponsable est bien l'adjectif qui les qualifie, ce sont des assassins qui sévissent en toute impunité et
ils ne risquent au pire que d'être condamnés à être coupables mais non responsables. A ce degré d'irresponsabilité le Papy n'est pas partisan de les mettre en taule, je serais
plutôt pour une peine œil por œil, dent pour dent. Qu'ils soient châtiés par là où ils ont pêchés.


 


Amtiés du Papy rancunier



Cyril LAZARO 27/12/2010 21:02



Plus de mille morts et pas de coupables. Il faut faire appel à Agatha Christie.



Papy Mouzeot 27/12/2010 21:09



A ce qu'il paraît la vieille Agatha ne ferait plus partie de ce monde. Ceci expliquant cela...


 


Amitiés du Papy à la mémoire défaillante



Résistance

http://img15.hostingpics.net/pics/536082PartiPirate.gif

 

http://img15.hostingpics.net/pics/276086Anticor.gif

 

Soutenez la Quadrature du Net

 

Les Fakes de Grats

 

http://francismizio.net/ftp/jesuispartoutgif.gif

 

Diablo

 

Coco Magnanville

 

Goolgueule