Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog satirique du Papy Mouzeot
  • Contact

Recherche

The Wall

Archives

Erick Bernard

http://img15.hostingpics.net/pics/375556MTSN.png

3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 16:15

http://paris.novopress.info/wp-content/uploads/2011/01/racai.jpg

 

La nuit de la Saint-Sylvestre coïncide avec une mobilisation massive des forces de l'ordre pour prévenir le risque d'attentat et encadrer les rassemblements de fêtards, s'accompagnant de son lot de recommandations pour éviter les drames.

53.820 policiers et gendarmes, dont 8.060 à Paris sont mobilisés, selon le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, "c'est-à-dire 6.000 policiers et gendarmes de plus que traditionnellement".

M. Hortefeux est allé à Lyon puis à Nantes et a regagné Paris dans la soirée : "Si Paris est symbolique, la sécurité, ce doit être partout en France". Il ira au commissariat du VIIIe pour une présentation du dispositif sur les Champs-Elysées, puis à la préfecture de police.

 

A Montpellier, outre les pétards, la consommation d'alcool dans les lieux publics est aussi interdite.

 

Au total, 501 personnes ont été interpellées, "à la suite d'agressions ou de délits divers (405 en 2010 et 288 en 2009)", a détaillé M. Hortefeux dans un communiqué. Il a ajouté que la nuit du réveillon s'était déroulée "sans qu'aucun incident majeur n'ait été signalé sur l'ensemble du territoire national" et que "16 blessés sont à déplorer parmi les forces de l'ordre".

 




Brice Hortefeux : "c'est-à-dire 6.000 policiers et gendarmes
de plus que traditionnellement"


Une jeune Russe violée et rouée de coups
dans la nuit du 31 à Paris

http://www.libertaland.com/wp-content/uploads/2011/01/Victime-enlevement-320x188.jpg

 

Une jeune touriste de nationalité Russe de passage à Paris pour le réveillon a vécu un véritable calvaire dans les rues de Paris dans la nuit de vendredi à samedi.

La jeune femme, âgée de 21 ans, a été enlevée vers 3 h 30, boulevard Poniatowski dans le XIIe arrondissement à Paris. Elle a été retrouvée au petit matin, après avoir été abandonnée par son agresseur dans une station service à Montgeron, dans l’Essonne.

Selon les premiers éléments de l’enquête, confiée au 2ème district de police judiciaire (DPJ) de Paris, la jeune fille a été violée et frappée à plusieurs reprises par son agresseur âgé d’une vingtaine d’année. Le violeur n’a pour l’instant pas été identifié ni arrêté.

Dans le même temps, on apprenait hier matin qu’une mère de famille, de nationalité danoise était décédée à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière dans le XIIIe arrondissement à Paris après avoir été renversée, la nuit dernière, vers 1 heure du matin par le conducteur d’une voiture qui a pris la fuite. Les faits se sont déroulés boulevard de Clichy dans le XVIIIe arrondissement.

C’est sans doute cela que le ministre de l’intérieur, Brice Hortefeux, appelle avec satisfaction « une nuit sans incident majeur ».

 

Source : Novopress




Brice Hortefeux : "53.820 policiers et gendarmes,
dont 8.060 à Paris sont mobilisés..."


Un disc-jockey passé à tabac
dans la nuit du 31 au Blanc-Mesnil

 


 

 

Selon le secrétaire départemental du syndicat de police Alliance, le disc-jockey a refusé l'entrée de la salle des fêtes à un jeune homme, "qui a menacé de revenir avec ses amis pour se venger".

 

Un disc-jockey a été grièvement blessé dans la nuit de la Saint-Sylvestre par plusieurs hommes qui l'ont roué de coups parce qu'il avait empêché l'un d'eux d'accéder à la soirée privée qu'il animait, au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis), a-t-on appris dimanche 2 janvier de source syndicale policière.

L'information, révélée par Le Parisien, n'avait pu être confirmée dimanche auprès de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis, chargée de l'enquête.

Mais selon Loïc Lecouplier, secrétaire départemental du syndicat de police Alliance, le disc-jockey a refusé l'entrée de la salle des fêtes à un jeune homme, "qui a menacé de revenir avec ses amis pour se venger".

Ils sont effectivement venus, "ils étaient entre cinq et dix, selon les témoignages, et l'ont frappé avec des coups de poing américains et une chaise prise sur place".

"Ils l'ont ensuite laissé pour mort et se sont enfuis", a ajouté Loïc Lecouplier. Le DJ a été conduit à l'hôpital de Beaujon (Hauts-de-Seine). "Apparemment, son pronostic vital est engagé", a-t-il conclu.

 

Source : NouvelObs




Brice Hortefeux : "Si Paris est symbolique, la sécurité,
ce doit être partout en France"


Une adolescente violée et tuée
la nuit du réveillon à Montpellier

http://www.midilibre.com/img/photos/biz/diaporama/1498436/M3MEURTRE.jpg

 

Une adolescente de 17 ans a été retrouvée dans un terrain vague. Son flirt d’un soir, un individu de 24 ans, est passé aux aveux. Il l’aurait aussi violée.


Ce jeune homme de 24 ans va être présenté au juge d'instruction puis mis en examen pour "viol suivi de meurtre". Il risque la réclusion criminelle à perpétuité.

"Nous demandons son placement en détention provisoire avec mandat de dépôt" nous précise aussi le procureur de la République de Montpellier Brice Robin.

Samedi matin, à l'aube, après une soirée de la Saint-Sylvestre entre amis chez les parents d'un jeune homme, à Montpellier, un jeune couple s'isole dans un petit bois situé à proximité du lieu de la fête.

C'est là que le calvaire mortel de la lycéenne de 17 ans va débuter, et durer.

Le jeune homme, très fortement alcoolisé, était également sous l'emprise de stupéfiants et d'amphétamines. Jusqu'ici totalement inconnu des services de police et de justice, il "n'explique pas" pourquoi il a fait ça.

Sur Le Post, le procureur de la République de Montpellier revient sur les faits d'une rare violence :

Quel est le contexte de cette soirée de réveillon ?
"Contrairement à ce que j'ai pu lire ici ou là, il ne s'agissait pas d'une 'soirée Facebook' regroupant des personnes qui ne se connaissaient pas. La soirée était organisée au domicile des parents d'un des jeunes gens. Ils étaient une vingtaine, dans une maison du quartier Plan-des-Quatre-Seigneurs, à Montpellier. L'invitation avait été lancée sur Facebook, comme le font beaucoup de gens."

Le meurtrier présumé et sa victime se connaissaient-ils depuis longtemps ?
"Ils n'étaient pas intimes mais se connaissaient depuis plusieurs mois. Ils échangeaient surtout par SMS et mails."

Que s'est-il passé lors de la soirée ?
"La soirée était très alcoolisée. Ce jeune homme l'était tout particulièrement. Il avait beaucoup bu -il a dit avoir bu une quinzaine de bières et divers alcools forts- et pris des stupéfiants et des amphétamines. Il dit qu'elle aussi avait bu, mais pas dans les mêmes quantités, moins. Pendant la soirée, ils flirtent, et, vers 6h du matin, quittent le lieu de la fête pour s'isoler dans un petit bois à 200 mètres de là. Ils doivent être très alcoolisés, car il fait froid et ils sortent sans s'habiller."

Cette jeune fille a-t-elle été victime d'un viol ?
"Au départ, c'est une relation sexuelle consentie qui se passe plutôt bien. Puis, au bout de 20 mn-30 mn, peut-être car ça ne se passe pas comme il veut, le jeune homme se met à piquer une crise et commence à s'en prendre violemment à cette jeune fille. Il la frappe, tente de l'étrangler, et la frappe encore et encore. La strangulation lui fait perdre connaissance. Il l'agresse alors sexuellement. Elle a reçu de très nombreux coups. C'est ce qu'il dit et nous n'avons pas d'autres témoins. Mais ses propos sont corroborés par les constatations du médecin légiste."

Qu'est-ce qui aurait motivé cet accès de colère ?
"Peut-être lui a-t-elle fait une réflexion quand la relation ne s'est plus passée comme il le voulait. Peut-être qu'en raison de son état d'ébriété et de son absorption de drogues, il n'était pas apte à avoir une relation sexuelle. La jeune fille s'est alors retrouvée bouc émissaire de son agressivité."

Quand ce jeune homme retourne-t-il à la soirée ?
"Il n'y retourne que vers 14h."

Qu'a-t-il fait entre temps ?
"Il ne dit pas avoir quitté les lieux. L'agonie de la victime a duré un certain temps."

Que s'est-il passé ensuite ?
"Après avoir contacté les autres amis présents à la fête, le père de la jeune fille, inquiet, a réussi à entrer en contact avec ce jeune homme. Il lui raconte des histoires, et le père de la jeune fille l'emmène à la police pour qu'il donne sa version. Une fois au commissariat, les policiers se rendent rapidement compte que ce qu'il dit ne tient pas la route. Il finit par leur dire qu'en effet ça ne s'est pas passé comme ça. Il dit aux enquêteurs qu'il pense que la jeune fille est décédée et les emmène sur place."

A quand remonte le décès de la jeune victime ?
"Entre 6 heures du matin et midi."

Comment le jeune homme explique-t-il son comportement ?
"Il ne l'explique pas. Il reconnaît avoir beaucoup bu et absorbé beaucoup de substances -il reconnaît 7 traits de speed et un cocktail de plusieurs alcools mélangés- et cela a pu influencer son comportement."

Reconnaît-il les faits ?
"Oui, avec une étonnante froideur. Il n'a exprimé ni empathie, ni animosité, n'a versé aucune larme, ne s'est pas excusé. Il a tout mémorisé et tout détaillé précisément."

Souffre-t-il de problèmes psychologiques particuliers ? Est-il violent de nature ?
"Il reconnaît avoir jusque-là exercé sa violence en frappant contre les murs, mais, selon ses déclarations, il n'avait jamais frappé personne."

Avait-il eu un différend avec cette jeune fille pendant la soirée ?
"Non, pas particulièrement."

Les autres participants à la fête pouvaient-ils soupçonner que cette jeune fille était en danger quand elle a quitté la soirée ?
"Non. Ils étaient tous deux bras dessus bras dessous. Ils ne pouvaient pas avoir conscience du danger."

 

Source : Le Post

 


 

L'avis du Papy : ***

Chuuuut ! Tout s'est bien déroulé ; "sans qu'aucun incident majeur n'ait été signalé sur l'ensemble du territoire national"


Partager cet article

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

TourtauxjRa 04/01/2011 19:33



On peut dire sans se tromper qu'avec le loufoque de l'Elysée, l'année 2011, sera encore une année de tous les dangers.


Ce type-là, il est comme Attila, partout où il passe, il sème la misère.



Papy Mouzeot 05/01/2011 01:33



Héhéhé, je te trouve particulièrement en forme ce soir mon camarade !


Ce que je trouve scandaleux c'est que pendant que Sarkö se faisait dorer la pilule au Maroc en siroptant du Champagne, son doberman lui devait se réchauffer au coin du feu de quelques bagnoles
qui crâmaient alors que pendant ce temps de véritables faits dramatiques étaient en train de se dérouler.



Mémé Suzette 04/01/2011 17:10



C'est scandaleux ! Elle promet l'année 2011 !



Papy Mouzeot 04/01/2011 17:36



Yep, on n'est pas au bout encore !



Résistance

http://img15.hostingpics.net/pics/536082PartiPirate.gif

 

http://img15.hostingpics.net/pics/276086Anticor.gif

 

Soutenez la Quadrature du Net

 

Les Fakes de Grats

 

http://francismizio.net/ftp/jesuispartoutgif.gif

 

Diablo

 

Coco Magnanville

 

Goolgueule