Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog satirique du Papy Mouzeot
  • Contact

Recherche

The Wall

Archives

Erick Bernard

http://img15.hostingpics.net/pics/375556MTSN.png

22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 11:15

Boillon-000.jpg

Le pathétique spectacle offert par le nouvel "ambassadeur de France" en Tunisie prêterait à rire si cela n'était pas grave, voire gravissime... Ce pur produit du sarkozysme au pouvoir est à ce point improbable, que l'on finit par se demander si ce personnage, qui a achevé de ruiner définitivement ce qui restait de prestige français en Tunisie, n'est pas un agent infiltré par le SPECTRE ou le TRUSH dans le dessein de nuire à l'occident (pour les non-initiés, se reporter à James Bond et au tandem Napoléon Solo-Illya Kuryakin).

Donc, Boris Boillon, tel est son nom, s'est conduit en Tunisie comme plus personne n'osait le faire en terre étrangère depuis que Jean Dujardin a repris le rôle d'OSS 117. Hier, il a été contraint (après deux jours de présence) de s'excuser à la télévision tunisienne pour s'être conduit comme un paltoquet avec les journalistes tunisiens, comportement ayant déclenché des émeutes contre sa personne. On y a même vu des pancartes "Casse-toi pôv con !", c'est dire si les Tunisiens sont au courant des dernières tendances sémantiques de l'élite française au pouvoir.

 

SarkoBoy

Quand notre "Sarkoboy" défendait Kadhafi

En poste depuis peu de temps il s'érige déjà en icône façon "OSS 117". Boris Boillon, fraîchement nommé ambassadeur de France en Tunisie, aime poser en slip de bain pour sa photo de profil Facebook et prendre de haut des journalistes tunisiens qui tentent de l'interviewer. Avant de s'excuser d'être "aussi spontané".

Une touche de style sarkozyste, une pointe de Mickaël Vendetta, un soupçon de beaufitude... Boris Boillon a du potentiel. Afin de booster son CV de star du Web en devenir, rappelons ses propos sur le colonel Kadhafi. C'était en novembre 2010, au Grand Journal de Canal+, et il était alors ambassadeur de France en Irak :

"Kadhafi a été un terroriste, il ne l'est plus, il a fait son autocritique. (...) Dans sa vie on fait tous des erreurs et on a tous droit au rachat".

 


 

Donc, c'est ce jeune monsieur tout en amabilité Ancien Régime qui débarqua hier en Tunisie. Et qui fit immédiatement une démonstration méthodologique de la nouvelle page qu'il compte ouvrir entre la France et la Tunisie : un autre style, une autre approche. Impressionnant et édifiant.
Boris le Bouillant n'aime pas répondre aux questions  qui lui déplaisent, et il ne fait pas semblant. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'on n'est pas dans la pommade diplomatique... La preuve en vidéo, mais pour ceux dont la maîtrise de l'arabe n'est pas parfaite, voici la traduction des passages en arabe de la vidéo :

Boillon à table : «une prière pour les martyr de la révolution tunisienne, et que nous ayons une pensée pour les familles des victimes et des martyrs."

Boillon s'énerve et veut un "aked thika", un contrat de confiance.

Journaliste : «comment se profile le futur des relations politiques entre la France et la Tunisie après la prise de position surprenante dès le début de la révolution, que ce soit de la part du président Sarkozy ou de la ministre des affaires étrangères, Michèle Alliot-Marie ?»

Boillon : «La vérité est que la France souhaite commencer une nouvelle page avec la nouvelle Tunisie, c'est une nouvelle ère, et la France est confiante dans l'avenir de la Tunisie»

Journaliste : «s'agit-il de réparer les erreurs du président Sarkozy ? Surtout que vous êtes l'un de ses plus proches collaborateurs et que le président français vous affectionne particulièrement ?»

Rires de Boillon : «merci»

Journaliste : «On avait reproché à l'ancien ambassadeur, Pierre Ménat, de n'avoir pas été attentif aux signaux de cette révolution, votre mission étant de réinstaurer la confiance entre la France et la Tunisie, comment appréhendez vous votre mission vu votre jeune âge et votre place particulière aux yeux du président français ?»

Boillon : «Qu'entendez-vous par appréhensions ? Je ne comprends pas, c'est quoi ces préjugés ? Je ne mérite pas ça ! Laissez-moi d'abord commencer mon travail !»

Journaliste : «Je parle d'appréhensions, pas de préjugés»

Boillon : «Appréhensions, mais vous m'insultez ! Comment pouvez-vous me dire ça ? Je suis le nouvel ambassadeur, je viens d'arriver, et je n'apprécie pas ces questions ! Ça c'est vraiment... mais qu'est ce que c'est que ça ? Vous devez me respecter ! Ça veut dire quoi appréhensions ? C'est quoi ça "appréhensions" ? ... terminé.»

Et Boillon se lève de table.


Si ça, ça n'est pas de la diplomatie à la sauce Sarkozy !

 

Boillon-001

 

Ci-dessous la lettre ouverte de Wejdane Majeri adressée à l'attention de Monsieur l'Ambassadeur de France Boris Boillon :

 

A son Excellence, L’Ambassadeur de France en Tunisie, Monsieur Boillon,


 
Si nous nous permettons de vous écrire ainsi aujourd'hui, c'est à la suite de votre première intervention à Tunis, intervention où vous vous êtes adressé au peuple tunisien par l'intermédiaire de ses journalistes.
 
Nous voudrions, par la présente, attirer votre attention sur certains points qui pour nous, peuple tunisien, sont essentiels, contrairement à ce que vous et vos maitres, semblez en droit de penser.
 
Si vous souhaitiez que votre séjour en Tunisie soit entouré de sérénité et de bons rapports, non seulement avec les représentants du peuple mais avec tout le peuple tunisien, il apparait évident que vous n'avez pas eu beaucoup d'entendement.
 
Une journaliste vous a posé la question de savoir ce « que (vous pourriez) répondre aux préoccupations du peuple tunisien par rapport au comportement de la France durant la Révolution ». Vous avez oublié votre fonction et avez répondu que cette question était un préjudice. Vous vous êtes même permis de traiter la question de "débile".
 
Sachez, cher Monsieur, que la France, que vous représentez ici, à Tunis, a beaucoup à faire pour faire oublier, d'une part, son soutien inconditionnel à son ami Ben Ali pendant toutes ces années, mais, surtout, la position politique inadmissible qu'elle a soutenu pendant que nos jeunes mouraient et se battaient pour la liberté, l'une des valeurs pourtant inscrite dans la devise de votre patrie, Monsieur.
 
Ainsi nos préoccupations vous semblent déplacées ? Et bien, c'est que nous allons avoir un problème, cher Monsieur. Car, voyez vous, le peuple tunisien n’a jamais été un peuple imbécile, contrairement à ce que vous pourriez croire. Et si nous avons connu le malheur et la disgrâce de vivre sous un dictateur « ami » de la France, cela ne veut pas dire que nous ne savons réfléchir, comprendre et surtout nous prononcer. Cela signifie "juste", qu'avec l'accord de votre Nation, nous avions été muselés et dépouillés d'une grande partie de nos droits, dont celui de nous exprimer.
 
Mais ne prenez pas la conséquence pour la cause et sachez que nous vous voyons pour ce que vous êtes, très cher Monsieur.
 
Votre attitude pleine de mépris et d'arrogance, l'outrecuidance de parler ainsi à une journaliste tunisienne qui exprimait la question principale qui occupe le peuple tunisien quant à l'avenir de ses relations avec la France, a choqué plus d'une personne.
 
Si c'est ainsi que se comporte le représentant de l'État français en Tunisie, nous craignons le pire pour l'avenir de nos échanges, Monsieur.
 
Mais pouvions nous attendre à autre chose de la part d'un représentant dont le gouvernement n'a toujours pas présenté d'excuses claires pour avoir offensé la dignité d'un peuple ni n'a été blâmé pour entretenir des relations d'affaires avec un tyran ?
 
Cher monsieur, votre jeunesse n'est qu'apparente, vos actes semblent venir d'un monde si ancien, si vieux. Pensiez vous réellement pouvoir vous comporter comme ces soldats ardents et insultants de la période colonialiste ? Il semblerait que vos maîtres n'aient toujours pas compris quelle est la période historique qui s'ouvre en ce moment en Tunisie.
 
Mais il est certain que les piètres performances de notre ancien ministre des affaires étrangères doivent y être pour quelque chose. Faut-il vous expliquer, cher Monsieur, que nous ne sommes pas au début d'un nouveau colonialisme, non, nous sommes à l'aube de grands changements, et cette attitude française sera sévèrement punie à chaque fois qu'elle aura le malheur de réapparaitre, comprenez le bien.
 
Sachez que la volonté du Peuple, aujourd'hui, Monsieur l’Ambassadeur, est de vous dire, tout simplement, "dégage" ! Vous avez réussi avec votre comportement dédaigneux à tirer le pire du peuple tunisien, connu pourtant pour son accueil légendaire et sa générosité. Vous avez, en moins d'une semaine, fait échouer votre mission. Vous pouvez partir maintenant. Et dommage pour cette belle carrière prometteuse que vous vous étiez préparée et imaginée, vous saurez certainement tirer une leçon diplomatique de ce passage éclair dans notre beau pays.

 

 

Tunis, Milan, Paris, le 18 février 2011
Wejdane Majeri
Afef Hagi
Shiran Ben Abderrazak

 

 

Source : LePost.fr, page Facebook de Wejdane Majeri

Partager cet article

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Politique générale
commenter cet article

commentaires

Thomas H 27/02/2011 01:03



moi aussi j'ai photoshop et j'aimerais bien faire des trucs comme vous


A+


Thomas



Papy Mouzeot 27/02/2011 01:26



Faut t'y mettre mon gars, il existe une multitude de blogs et forums de passionnés de graphismes sur le web. Tu n'auras donc aucun mal à trouver des petites formations et tutos pour progresser
avec cette usine à gaz !


Bon courage,


Le Papy



Thomas H 23/02/2011 02:38



Alors là chapeau papy je retire ce que j'ai dit tout à l'heure t'es aussi fortiche que SB. C'est la classe tes fakes. C'est ton job de faire ça parce que j'aimerais bien arriver à faire des trucs
comme ça. Tu utilises quoi pour tes fakes ?


Bonne continuation,


Thomas



Papy Mouzeot 23/02/2011 13:33



Merci pour ces compliments Thomas, ça me va droit au cœur. Je ne peux pas dire que réaliser des fakes est mon véritable job, quoi que ma situation me permet de m'y consacrer provisoirement à
"plein temps".


J'utilise l'incontournable "Toshop" pour réaliser ces photo-montages et une part d'imagination pour le reste.


 


Amitiés,


Le Papy



Résistance

http://img15.hostingpics.net/pics/536082PartiPirate.gif

 

http://img15.hostingpics.net/pics/276086Anticor.gif

 

Soutenez la Quadrature du Net

 

Les Fakes de Grats

 

http://francismizio.net/ftp/jesuispartoutgif.gif

 

Diablo

 

Coco Magnanville

 

Goolgueule