Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog satirique du Papy Mouzeot
  • Contact

Recherche

The Wall

Archives

Erick Bernard

http://img15.hostingpics.net/pics/375556MTSN.png

31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 22:00

http://img15.hostingpics.net/pics/574680webvote.jpg

La mise en péril de notre démocratie

 

126 947 français de l'étranger ont voté par internet, de mercredi à mardi, pour les élections législatives, participant au premier scrutin numérique organisé en France pour une consultation nationale, malgré les critiques de certains internautes et les mises en garde des candidats du Parti Pirate. Le scrutin numérique, pour le premier tour, s'est déroulé sur six jours, de mercredi 12h00 (heure de Paris) à mardi 12h00. Ses résultats ne seront connus qu'une fois que l'ensemble des français de l'étranger auront voté.

« Les conditions constitutionnelles exigées pour tout scrutin politique ont été respectées : secret du vote, sincérité du suffrage et accessibilité du scrutin. Il en a été de même au plan technique »  affirme le Quai d'Orsay.

Le Parti pirate avait émis des réserves sur la sécurité informatique du scrutin par l'intermédiaire de la "pirate" Mathilde Cameirao : « La fiabilité repose sur la parole des prestataires, techniciens venant d'entreprises privées », qui déplore « l'abandon du contrôle démocratique à des sociétés privées ». De plus, les "pirates" affirment avoir « constaté des défauts de sécurité importants : l'ouverture de l'urne a eu lieu avec des outils informatiques dont l'intégrité n'est pas garantie et les clefs électroniques pour ouvrir l'urne ont pu être dupliquées par toute personne ayant accès aux ordinateurs ayant permis leur génération ». (voir le communiqué du Parti Pirate plus bas)

 

http://img4.hostingpics.net/pics/321459FranoisSaintPaul.jpg« Il faudrait des milliers d'années avec un ordinateur pour forcer un bulletin de vote numérique »

 

François Saint-Paul

Directeur des Français de l'étranger
au ministère des Affaires étrangères

 


 

Pourtant, un jeune informaticien nantais, Laurent Grégoire, assure qu'il est possible d'injecter un virus modifiant le vote de l'internaute à son insu, après qu'il l'a validé, dans un rapport de 20 pages et une vidéo qu'il a publié où il montre comment avec un code informatique, il peut connaître le vote d'une personne, voire même le modifier.  « Pour voter, le ministère des Affaires étrangères propose d'installer un programme Java qui se lance sur l'ordinateur de l'électeur. Or, dans ce logiciel censé être sécurisé, il est possible d'injecter un code malveillant via un virus. J'ai essayé sur ma propre machine et je me suis aperçu qu'avec un simple code il est possible de savoir pour qui je vote, voire même de modifier ce vote juste avant validation au profit d'un autre candidat ». Une affirmation que le ministère n'avait pas commentée mardi.

 

Démonstration en images qui bougent :

 


Désolé pour cette version sans son, qui est la seule que j'ai réussi à trouver, toutes les autres ont été effacées ou censurées depuis leurs misent en ligne.

 

Communiqué du Parti Pirate en date du 21 mai 2012 :

 

http://img4.hostingpics.net/pics/815026logopp.jpg

 

Le Parti Pirate dénonce l’opacité du vote par Internet des Français à l’étranger et l’abandon du contrôle des élections à des sociétés privées

 

Pour la première fois, dans 48 heures, 700 000 Français à l’étranger sont appelés à voter sur Internet à partir du 23 mai pour élire les 11 députés qui les représenteront. Sur les cinq délégués des candidats présents lors de  la cérémonie officielle de clôture de l’urne électronique, vendredi 18 mai, quatre représentaient le Parti Pirate. Les délégués ont observé des insuffisances graves, pouvant remettre en cause la sécurité du vote, dans le contrôle des quelques procédures qui leur ont été données à voir. Le Parti Pirate va continuer à surveiller le déroulement du scrutin sur Internet. Il appelle tous les Français à l’étranger à faire part de leur expérience de vote en ligne sur un site dédié : http://vote-electronique.partipirate.org

 

Plus d’un million d’électeurs français résidant à l’étranger sont appelés à élire 11 députés pour les représenter à l’Assemblée Nationale. Selon le Ministère des Affaires Étrangères, environ 700 000 d’entre eux pourront exprimer leur vote sur Internet à partir du 23 mai, une première en France de cette ampleur. L’ensemble des opérations de vote est surveillé par un unique Bureau de vote électronique (BVE). Ce Bureau de vote est le plus important de France ; il est équivalent, en nombre d’électeurs inscrits, aux villes de Lyon, Toulouse et Nice réunies.
Sur le territoire français, chaque bureau de vote physique comprend en général environ 1000 électeurs inscrits et est tenu par un président, deux assesseurs et un secrétaire. Pour le BVE qui contrôlera les opérations de vote de 700 000 électeurs, la réglementation a prévu seulement 7 titulaires (4 fonctionnaires d’État et 3 élus de l’Assemblée de Français de l’Étranger). La majorité des opérations est, de fait, effectuée par des prestataires privés, non soumis à des règles de transparence démocratique vis à vis des électeurs.
 

Conformément à la possibilité offerte par la loi, les quatre candidats du Parti Pirate sur les circonscriptions des Français de l’Étranger ont chacun désigné un délégué pour contrôler les opérations de vote électronique. Pour 178 candidats des Français établis hors de France, seulement cinq délégués, dont quatre du Parti Pirate, étaient présents pour observer les opérations de vote.
Le Parti Pirate déplore l’abandon du contrôle démocratique à des sociétés privées. Mathilde Cameirao, une des délégués du Parti Pirate a déclaré : « Nous avons pu constater une totale séparation des compétences et des observations : les trois élus du Bureau de Vote ont observé les éléments visibles lors de la cérémonie. Mais ils ne peuvent en rien attester des processus dématérialisés, dont la fiabilité repose totalement sur la parole des prestataires, techniciens venant d’entreprises privées. »
 

Le Bureau de vote électronique s’est réuni la première fois le vendredi 18 mai. Lors de la clôture officielle de l’urne électronique, les délégués du Parti Pirate ont constaté des défauts de sécurité importants. Ainsi la génération des clefs électroniques permettant l’ouverture de l’urne à l’issue du  scrutin a eu lieu avec des outils informatiques dont l’intégrité n’était pas garantie. Par ailleurs, les clefs, censées être uniques et soumises à la garde des titulaires du bureau de vote, pourraient être dupliquées par toute personne ayant accès aux ordinateurs ayant permis leur génération, ces matériels n’ayant pas été correctement nettoyés devant les membres du Bureau de Vote.
 

Face à cette situation, les délégués du Parti Pirate ont demandé l’accès au code source des programmes permettant le vote électronique, ce qui leur a été refusé. Philippe Blanc, autre délégué du Parti Pirate, a conclu : « Nous avons assisté à un cérémonial mis en scène pour donner une impression de sécurité et rassurer les officiels, alors qu’il y a une opacité totale des points clefs. ».

Constatant l’absence de prise de conscience sur ces enjeux majeurs, le Parti Pirate a décidé de donner la parole à ces électeurs dont le scrutin est abandonné aux mains de personnes privées et de systèmes opaques.
Nous donnerons la possibilité à tous les électeurs Français de l’étranger de reporter aux délégués toutes les difficultés auxquelles ils pourraient faire face pour exercer leur droit de vote en toute confidentialité et sécurité. Le Parti Pirate invite tout électeur à signaler sa situation et témoigner des éventuels problèmes ou suspicions de failles dans son expérience du vote électronique sur le site dédié http://vote-electronique.partipirate.org. Les délégués du Parti Pirate recueilleront les témoignages significatifs et s’engagent à en faire porter les incidents sur le procès-verbal du Bureau de vote électronique.

 

 

Le Parti Pirate, 21/05/2012
Communiqué publié sous licence CC-BY.

 

 

 

 

Sources : PartiPirate.org, Express.fr, FranceSoir.fr

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans C'est un scandale !
commenter cet article

commentaires

christopheCTL. 01/06/2012 17:58


rien ne vaut une bonne vielle urnes meme si  le consulat et loin quand on esta  l'etranger il y a des electeurs courageux j'ai vu des Algeriens vivant a Charleville Maiziere venir voté
au consulat a Metz lors delégislative dans leur pays il y a 2h 20 de route  aller entre les 2 villes

Papy Mouzeot 01/06/2012 19:46



Bonsoir Christophe,


 


Comme quoi le civisme ne signifie pas la même chose selon les origines de chacun.


Faut être clair, le vote internet n'est pas fait pour mobiliser les électeurs donc... je te laisse deviner la suite.


 


 


Amitiés,
Le Papy



realkiller 01/06/2012 14:48


Bonjour Papy


Dans un de tes récent article tu parlais de fichage, n'est-ce pas ?


On à vu que le P.S l'avait également adopté pour ses partisans lors des primaires socialiste et aujourd'hui ils réédite l'expérience avec les législatives. Je constate que sur le programme
socialiste un coupon réponse est attaché au programme pour participer financièrement au soutien du candidat. Vachement rusé les mecs ceux qui ne participerons donc pas à ce "sondage" ce verrons
systématiquement lister comme adhérant à l'opposition.


Oui nous seront forcément fichés à tout les niveaux, même si dans les petites villes ou villages ont sais d'avance qui vote quoi et pour qui, le sujet est moins tabou et plus ouvert que dans
certains quartiers mondain car nous optons malgrès les différences d'opinions de la sincérité et du respect à notre interlocuteur en nous mettant parfois un peu trop à nu, pas de chi-chi, un peu
de bla-bla et beaucoup d'entraide 

Papy Mouzeot 03/06/2012 03:19



Entre l'UMP et le PS, il n'y a aucune diférence. Ça fait 30 ans que ce couple nous mène en bateau en s'alternant au pouvoir. Les bourgeois n'ont rien à craindre pour leur pécule, Ayrault
continuera de mener la politique qui lui est dictée non pas par Hollande mais par l'Europe.


Je suis étonné que personne n'ait encore osé un "depuis l'élection de Hollande, la France est un pays... bas !". Ça ne sera pas pire que le pillage organisé par Sarközy qui, lui, a
transformé notre pays en casino pour milliardaires.


Je pense même que sur certains points le PS se frotte les mains sur quelques circulaires misent en place par Guéant. C'est autant de lois antisociales qu'ils n'auront pas à imposer...



Caroleone 01/06/2012 11:48


Papy,


 


Les pirates ont débarqué, keu j'le savais même pas ?


T'aurais pu m'envoyer un perroquet/messager nom d'une pipe !!


Bises


 


caroleone


 



Papy Mouzeot 01/06/2012 13:07



Re,


 


J'avais glissé ça subrepticement dans l'un des commentaires, je ne me souviens plus lequel. Tu as un lien,  le premier dans la section Résistance du blog, qui conduit sur le site français du
Parti Pirate.


A lire attentivement car au premier abord ça chamboule pas mal d'idées reçues.


 


 


Bizz,
Le Papy



Résistance

http://img15.hostingpics.net/pics/536082PartiPirate.gif

 

http://img15.hostingpics.net/pics/276086Anticor.gif

 

Soutenez la Quadrature du Net

 

Les Fakes de Grats

 

http://francismizio.net/ftp/jesuispartoutgif.gif

 

Diablo

 

Coco Magnanville

 

Goolgueule