Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog satirique du Papy Mouzeot
  • Contact

Recherche

The Wall

Archives

Erick Bernard

http://img15.hostingpics.net/pics/375556MTSN.png

30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 17:09

Sujet du jour :

   Le manuel du Nouvel Ordre Mondial pour les nuls 

  par Papy Mouzeot

 

 

Salut camarades, c'est encore le Papy Mouzeot !

Dans le chapître précédent Nouvel Ordre mondial : mythe ou réalité ? nous avions évoqué quelques bases et exemples du projet de domination globale qui entend s'étendre sur l'ensemble de notre planète. D'un point de vue géopolitique seuls les pays communistes de l'Amérique du Sud dont Cuba, les pays islamistes et la Corée du Nord consituent les derniers remparts face au nouvel ordre mondial qui est déjà en place qui et s'étend comme une énorme tâche de pétrole. Exit l'URSS qui depuis bientôt 20 ans a laissé place à une nouvelle Russie qui s'est convertie au capitalisme, construite sur la corruption, complice d'arrangements politico-commerciaux douteux, essayant vainement de retrouver sa suprématie passée. Exit La Chine ? Certainement pas ! La Chine qui a déjà prouvé au cours de l'histoire qu'elle était un empire, n'ambitionnerait-elle pas d'imposer elle aussi son propre ordre mondial, de reconstruire une Chine des cinq avec probablement une alliance russe ?

Cependant vous pouvez ranger vos cahiers, aujourd'hui nous ne traiterons pas de géographie.

Veuillez vous installer confortablement à bord de notre machine à remonter le temps...

http://www.timemachinerental.com/images/outatime.jpg 

Mais non, mais non, Monsieur Tourtaux, pas comme ça le casque...

Doc 

Voilà, c'est mieux comme ça !

Ayé, tout le monde est prêt ?

Très bien, accrochez-vous, nous allons faire un petit...

http://contre-pied.blog.lemonde.fr/files/2009/12/retour.1261762919.jpg

Là où tout à commencé...

1 siècle d'histoire sous l'emprise de l'empire Bush

 

 

  Les liens entre la famille Bush et les nazis - Prescott Bush

 

Patriot Act

 

La finalité : Le projet BLUE BEAM

Révélé par Serge Monast journaliste d'agence Presse Libre mort quelque temps après dans des circonstances étranges. Je laisse à chacun le soin de porter son propre jugement sur ce document, on ne pourra pas dire que l'on a pas été averti si cela devait se produire. Sinon, je rappelle que ce projet Blue Beam a été révélé par Serge Monast il y a environ 15 ans. A cette époque personne ne parlait de micropuces électronique ou autres.



Jusqu'à nos jours... CIArkozy : Sarkozy et la CIA
envoyé par PapyMouzeot

http://www.laboiteverte.fr/wp-content/uploads/2009/11/The-End-Page-Miss-Glory.png Fin de l'épisode...

 

Zzzzzzzzzz... Huh ? Mhuff ?

Kecé ? Didjûûûû !

On range les zapettes, c'est la fin de l'épisode !

Aaaaah, ça vous fait marer ?

Sortez vos cahiers, dictée surprise ! gnark gnark gnark !

 

On met son nom sur la copie...

Maintenant on écrit la date...

Titre : La famille Bush a financé Adolf Hitler

Vous êtes-vous parfois demandé comment Adolf Hitler, un peintre médiocre d’origine autrichienne, a peu devenir le Führer de l’Allemagne durant les années 30 et 40 du siècle dernier ?

Le phénomène nazi n’est pas un hasard de l’histoire et encore moins un caprice philosophique concrétisé par un seul homme. Il avait ses sympathisants, beaucoup parmi les grandes fortunes, véritables alchimistes du monde des finances de l’époque. En accord avec les dernières études, les banquiers de Wall Street (entre autres) financèrent l’ascension au pouvoir d’Hitler, avec de grands profits. Encore plus déplorable, on y retrouve le nom de la famille de l’actuel président des États-Unis.

Les auteurs nord-américains, Webster G. Tarpley et Anton Chaitkin, dans « George Bush : The Unauthorized Biography » (Une biographie indésirable) révèlent dans cet ouvrage publié récemment que « Prescott Bush (le grand-père de George W. Bush) et d’autres dirigeants de l’Union Banking Company (UBC) collaboraient avec les nazis ». Le livre raconte qu’en 1922 -début du national-socialisme- un dirigeant d’une entreprise de transports ferroviaires, W. Averell Harriman, rencontra à Berlin la famille Thyssen pour proposer la création d’une banque germano-étasunienne. Les Thyssen étaient propriétaires de différentes institutions financières qui leur permettaient de transférer leur argent d’Allemagne aux Pays-Bas et ensuite aux États-Unis. Il s’agissait de l’August Thyssen Bank dont le siège était à Berlin, la Bank voor Handel (Pays-Bas) et de l’Union Banking Corporation (New York).

http://www.lescommunistes.org/local/cache-vignettes/L150xH216/552-a8f18.jpg Le banquier de Hitler

Au début des années 20, un des membres de cette famille, Fritz Thyssen -auteur du livre I paid Hitler (« J’ai financé Hitler ») -apporta 25 mille dollars au nouveau Parti national-socialiste allemand, devenant ainsi le premier et le plus important financier de l’ascension au pouvoir du Führer.

Selon les auteurs de ce livre, Thyssen était fasciné par Hitler : « Je m’étais rendu compte de son talent d’orateur et de sa capacité à diriger les masses. Cependant, ce qui m’impressionnait le plus, c’était l’ordre qui régnait dans ces meetings, la discipline quasi militaire de ses partisans ». En 1931, Thyssen adhère au parti nazi et devient un des hommes les plus puissants de la machine de guerre nazi.

À l’époque, ce magnat présidait la German Steel Trust, consortium de l’industrie de l’acier fondé par Clarence Dillon, un des hommes forts de Wall Street. Samuel Bush, père de Prescott, grand-père de George senior et arrière-grand-père de George junior, l’actuel président des Etats-Unis, était un collaborateur de confiance de Dillon. En 1923, Harriman et les Thyssen décidèrent de créer la banque et nommèrent à la présidence George Herbert Walker, beau-père de Prescott. Ils créèrent plus tard, en 1926, l’Union Banking Corporation (UBC) et mirent à sa tête Prescott. Cette même année, il fut nommé vice-président et associé de la Brown Brothers Harriman. Les deux sociétés permirent aux Thyssen d’envoyer leur argent d’Allemagne aux États-Unis via les Pays-Bas. « Bien que d’autres sociétés aient aidé les nazis (la Standard Oil, la Chase Bank de Rockefeller ou les grands constructeurs de voitures nord-américains), les intérêts de Prescott Bush étaient beaucoup plus profonds et sinistres », écrit l’économiste nord-américain Victor Thorn. Thorn ajoute que « la UBC devint la voie secrète de la protection du capital nazi ; il partait de l’Allemagne aux États-Unis en passant par les Pays-Bas. Et quand les nazis avaient besoin de renouveler leurs provisions, la Brown Brothers Harriman envoyait directement des fonds en Allemagne ».

La UBC recevait donc l’argent des Pays-Bas et la Brown Brothers Harriman le renvoyait. Et qui faisait partie de la direction de ces deux compagnies ? Prescott Bush en personne, le premier blanchisseur d’argent des nazis.

Ahttp://www.lescommunistes.org/local/cache-vignettes/L158xH99/arton2-2-fcc94.jpgrgent sale...

Tarpley et Cheitkin expliquent dans leur livre : « De sorte qu’une part importante des origines financières de la famille Bush s’est constituée grâce à son appui et son aide à Adolf Hitler. L’actuel président des États-Unis ainsi que son père (ex-directeur de la CIA, ex-vice-président et ex-président) sont donc arrivés au sommet de la hiérarchie politique nord-américaine grâce à l’aide financière apportée par leur grand-père, leur père et leur famille en général aux nazis ».

Un peu plus tard, en octobre 1942, les autorités étasuniennes confisquèrent les fonds bancaires nazis de la UBC de New York dont le dirigeant principal était Prescott. La société fut dénoncée comme étant « une entité financière et commerciale collaborant avec l’ennemi » et tous ses avoirs furent confisqués. Le gouvernement nord-américain ordonna par ailleurs la mise sous séquestre de deux autres sociétés de premier rang dirigées par ce monsieur pour le compte de la banque Harriman : la Holland-America Trading Corporation (Société de commerce hollando-nord-américaine) et la Seamless Steel Equipment Corporation (Société d’équipements en acier). Ensuite, le 11 novembre 1942, une autre société dirigée par Bush et Walker, la Silesian-American Corporation, a été mise sous séquestre pour contravention à la même Loi sur le commerce avec l’ennemi. Cependant, en 1951, l’embargo fut levé et l’entreprenant homme d’affaires récupéra un million et demi de dollars qu’il destina à de nouveaux investissements qui finirent par grossir le patrimoine de la famille Bush.

Il faudrait ajouter à cela un résumé d’un groupe de dossiers appartenant aux services d’information hollandais et nord-américains qui confirment « les liens directs entre Prescott Bush, la famille allemande Thyssen et les profits engrangés par un groupe de familles riches étasuniennes lors de la seconde guerre mondiale ». Tarpley et Chaitkin affirment que « le grand krach boursier des années 1929-1931 a ébranlé l’Amérique du Nord, l’Allemagne et la grande Bretagne, et affaibli leurs gouvernements respectifs. Et rendit aussi Prescott Bush très désireux de faire tout son possible pour préserver son nouveau statut dans le monde. C’est durant cette crise que certains Anglo-nord-américains fortunés appuyèrent l’installation du régime hitlérien en Allemagne ». En résumé, les auteurs d’Une biographie indésirable, affirment catégoriquement : « La fortune de la famille du président est le produit de son appui inconditionnel au projet politique d’Adolf Hitler ».

La UBC, dirigée par Prescott Bush en étroite collaboration avec la German Steel Trust de Fritz Thyssen, favorisa la naissance, le surgissement, la préparation et le financement de la machine de guerre nazi à partir de la construction de blindés, d’avions de combats, de canons et d’explosifs.

La tendance des Bush de s’approprier des territoires et des fortunes n’est pas, comme on peut l’observer, quelque chose de nouveau. Ces gènes fascistes étaient en gestation dans les années 30. Dès lors, il n’est en rien fantaisiste de qualifier de fasciste l’occupation de l’Afghanistan ou de l’Irak et les menaces de rééditer ailleurs les offensives de type blitzkrieg. Appeler à la création d’un front antifasciste n’est pas un exercice rhétorique...


À suivre...

 

 

Source texte : le parti communiste genevois


Posté par Cyril Lazaro

 


Depeche Mode - John The Revelator - Posté par Cyril Lazaro

Partager cet article

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans X-Files
commenter cet article

commentaires

Cyril LAZARO 02/01/2011 16:20



Un petit clip pour toi Papy


http://www.youtube.com/watch?v=zZeRwuN68VQ



Papy Mouzeot 02/01/2011 17:18



Je vais le rajouter en illustration de l'article. Le Papy a bien connu JTR mais pour d'autres raisons...



TourtauxjRa 31/12/2010 19:08



Super mais la prochaine fois, je n'oublierai pas mon casque!


Ala guerre comme à la guerre!



Papy Mouzeot 31/12/2010 20:21



Héhéhé ! Sacré Jacques


Je crois qu'il doit te rester un stock de casques à pointe, très pratique pour mettre des copus de boule !


Je te souhaite un bon réveillon et une année de combats syndicaux 2011 pleines de rebondissements.



Résistance

http://img15.hostingpics.net/pics/536082PartiPirate.gif

 

http://img15.hostingpics.net/pics/276086Anticor.gif

 

Soutenez la Quadrature du Net

 

Les Fakes de Grats

 

http://francismizio.net/ftp/jesuispartoutgif.gif

 

Diablo

 

Coco Magnanville

 

Goolgueule