Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog satirique du Papy Mouzeot
  • Contact

Recherche

The Wall

Archives

Erick Bernard

http://img15.hostingpics.net/pics/375556MTSN.png

21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 02:00

http://img4.hostingpics.net/pics/376915ollieralliotmarie.jpg

L'image de la France dans le monde souffre, ont estimé dimanche des membres de l'opposition au terme d'une période difficile pour la diplomatie française dans ses rapports avec la Tunisie et le Mexique.

http://3.bp.blogspot.com/-igsndAAq2NY/TVzlCmD-beI/AAAAAAAAA0M/tYVuSJrEUbE/s1600/boillon.jpgDernier épisode en date : les excuses publiques présentées samedi soir par le nouvel ambassadeur de France en Tunisie, Boris Boillon, dont le comportement et les propos cassants tenus face à la presse ont choqué la population. Cet incident vient s'ajouter aux révélations en cascade sur les vacances tunisiennes de la ministre des Affaires étrangères, Michèle Alliot-Marie, et au regain de tension entre Paris et Mexico à propos de Florence Cassez, Française emprisonnée au Mexique pour complicité d'enlèvement et séquestration.

Le chef de la diplomatie française ne sort pas indemne de cette série noire. Selon un sondage Harris Interactive paru dans Le Parisien Dimanche, 54% des 1.051 personnes interrogées les 16 et 17 février souhaitent la démission de Michèle Alliot-Marie.

Pour le président du Mouvement démocrate, François Bayrou, "l'image de la France souffre terriblement".

"Le pouvoir comme on l'exerce en France isole de la réalité et fait perdre le sens commun", déclare-t-il dans Le Parisien Dimanche.

Le député Vert Noël Mamère lui a fait écho, estimant que "la France à l'étranger est aujourd'hui totalement déconsidérée".

"A l'image de M. Boillon et de Mme Alliot-Marie, la politique de la France à l'égard de Tunis est une politique débile", a-t-il dit au micro de Radio J.

L'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a apporté son soutien à Michèle Alliot-Marie, qui fut ministre de la Défense dans son gouvernement.

"C'est une personnalité honnête. Il y a eu pour cette séquence quelques maladresses, mais je ne pense pas que ça puisse remettre en cause l'exercice de ses responsabilités", a-t-il déclaré sur Canal +.

Michèle Alliot-Marie sera lundi et mardi au Brésil, où elle rencontrera les ministres brésiliens de la Défense et des Relations extérieures, à l'heure où la France espère toujours vendre au Brésil des avions de combat Rafale fabriqués par Dassault Aviation.

La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, sera pour sa part en Tunisie mardi, où elle rencontrera notamment son homologue et le président de la Banque centrale.

"Ce qui se passe en ce moment dans des Etats comme la Tunisie et l'Egypte dépasse tellement les polémiques", a-t-elle dit au Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro.

"J'espère qu'on va pouvoir parler de choses sérieuses : le développement économique, le retour des touristes", a-t-elle ajouté, rappelant que la France était le premier client, le premier fournisseur et le premier investisseur de la Tunisie.

Christine Lagarde a déclaré par ailleurs avoir évoqué la situation de Florence Cassez avec son homologue mexicain à la sortie d'une réunion du G20, cette fin de semaine à Paris. "Il ne m'a pas répondu", a-t-elle précisé.


http://img4.hostingpics.net/pics/176731alliotmarieollier.jpg

"Je ne serais jamais ministre"

Le député UMP Patrick Ollier, compagnon de la garde des Sceaux Michèle Alliot-Marie, a confié mercredi, au détour d'une audition à l'Assemblée nationale, avoir conscience qu'il ne serait "jamais ministre", voyant dans cette fatalité "le drame de l'amour".
En plein milieu d'une audition, le président de la commission des Affaires économiques de l'Assemblée a lâché, en plaisantant : "Je suis le seul à savoir que je ne serai jamais ministre (...). C'est le drame de l'amour." Le député a aussitôt précisé qu'il souhaitait que cette déclaration ne figure pas au procès-verbal de l'audition avant d'ajouter : "Manque de chance, il y a la presse dans la salle...". Sa compagne, Michèle Alliot-Marie, est ministre sans interruption depuis 2002 (Défense, Intérieur, puis Justice).

 

Les relations ambiguës de Patrick Ollier avec la Libye

Le conjoint de MAM, Patrick Ollier, entretient des relations ambiguës avec la Libye. Une nouvelle épine dans le pied pour le couple ministériel.

http://img4.hostingpics.net/pics/863106ollier.jpgEt si tous les ennuis de MAM étaient dûs à son compagnon? Chaque jour, les explications de Michèle Alliot-Marie sont contredites par de nouvelles révélations. Surtout, on comprend que Patrick Ollier était loin de faire de la figuration lors de leurs vacances en Tunisie.  

Sur RTL, l'intéressé l'a d'ailleurs reconnu : "Je suis un peu responsable de tout ca, c'est moi qui l'ai amenée à aller en Tunisie depuis une vingtaine d'années", reconnaissant au passage qu'Aziz Miled est davantage son ami que celui de sa femme.  

Aziz Miled n'est que l'un des nombreux amis de Patrick Ollier vivant de l'autre côté de la Méditerranée. Car le ministre chargé des relations avec le Parlement entretient, depuis des années, d'excellentes relations avec la Tunisie et la Libye. Avant d'entrer au gouvernement, il était membre du groupe d'amitié parlementaire France-République tunisienne. Et en 2003, il fonde celui avec la Lybie, où il s'est rendu, en tant que président, à plusieurs reprises. 

Ces relations lui ont d'ailleurs causé quelques cheveux blancs.

 

LES SOUPÇONS DE RONDOT

En 2004, le général Rondot commence à enquêter sur les amitiés libyennes de M. Ollier. "Compromission de POL. Irak, Libye, Syrie", note l'espion dans ses fameux petits carnets. POL est son code pour le compagnon de Michèle Alliot-Marie, alors ministre de la défense. Pour le général, il est soupçonné d'avoir avec certains pays arabes des "accointances excessives".

Michèle Alliot-Marie convoque le général Rondot alors pour lui demander de cesser d'enquêter sur son compagnon.

Un article de France Soir, en mars 2005, insinue que M. Ollier est soupçonné d'avoir proposé à Thales, entreprise travaillant notamment pour le ministère de la défense, de l'aider à négocier un gros contrat avec le régime libyen. Il est également dit que Thales aurait alors enquêté sur lui. Furieux, M. Ollier somme Denis Ranque, président du groupe, de démentir, ce que ce dernier fait sans rechigner. Il affirme par la suite qu'un ancien de Thalès, membre de la DGSE, alimente le général Rondot en rumeurs contre lui.

A partir de 2006, Patrick Ollier fut l'artisan d'une tentative de rapprochement avec la Libye, dont le point d'orgue fut le projet de vendre un réacteur nucléaire civil au pays. M. Ollier explique alors que "Tripoli veut retrouver sa place dans le concert des nations et a engagé l'ouverture de son économie à l'Occident".

Celui qui n'est alors que parlementaire regrette, dans Le Nouvel Observateur, que d'autres pays fassent des affaires en Libye tandis que "la France ne récolte que des miettes". La raison, selon lui : "Les Anglo-Saxons savent mettre leur diplomatie au service de leurs entreprises. Nos fonctionnaires en sont loin".

 

La Libye, futur eldorado touristique

Un député, ancien membre des groupes d'amitié parlementaires avec la Tunisie et la Libye, explique à LEXPRESS.fr les avoir quittés car "les réunions tenues sont surtout d'ordre économique". Il affirme avoir toujours refusé de se rendre en Libye, contrairement à certains députés qui n'ont pas hésité à accompagner Patrick Ollier durant ses voyages.  

Le villepiniste Jean-Pierre Grand, qui fait partie de tous les groupes d'amitié parlementaires avec les pays méditerranéens, assume cet intérêt pour les aspects économiques. "Tous les pays étaient déjà présents en Libye avant la fin de l'embargo, c'est normal d'y aller pour favoriser les intérêts français." 

Un autre membre de ces groupes va plus loin: "Patrick Ollier est élu de Rueil-Malmaison. Là-bas, il y a beaucoup de sièges sociaux d'entreprises. Dans quelques années, la Libye sera un Eldorado, notamment pour le tourisme. En favorisant le rapprochement de la France et la Libye, il participe au développement des sociétés implantées chez lui." Et de conclure, cruellement: "Une fois que tu as aidé quelqu'un, il vote pour toi". 

Contacté par LEXPRESS.fr, le cabinet du ministre nous a fait savoir qu'un communiqué sera rapidement publié dans lequel Patrick Ollier s'expliquera sur ses relations libyennes. 

 

 

 

 

Sources : l'Express.fr, LePoint.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Politique générale
commenter cet article

commentaires

Tourtaux 21/02/2011 21:31



Pauvre France!



Papy Mouzeot 21/02/2011 22:02



Et pauvres français, otages d'une majorité d'abrutis qui auraient dû réfléchir à deux fois avant de mettre leur bulletin de naissance dans l'urne fatidique de 2007 !



Résistance

http://img15.hostingpics.net/pics/536082PartiPirate.gif

 

http://img15.hostingpics.net/pics/276086Anticor.gif

 

Soutenez la Quadrature du Net

 

Les Fakes de Grats

 

http://francismizio.net/ftp/jesuispartoutgif.gif

 

Diablo

 

Coco Magnanville

 

Goolgueule