Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog satirique du Papy Mouzeot
  • Contact

Recherche

The Wall

Archives

Erick Bernard

http://img15.hostingpics.net/pics/375556MTSN.png

20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 15:58

Retour sur un article qui remonte à octobre 2011 et qui s'avère plus que jamais d'actualité...


Les urnes électroniques à la
rescousse d'un monarque
en perdition

 

tSarkozy.jpgSon secret : les machines à voter

UN DOSSIER CLASSÉ

http://img11.hostingpics.net/pics/887027Confidentiel.jpg
LES MACHINES À FRAUDER


Selon les tous derniers sondages Ifop publiés dans le JDD, notre monarque n'a jamais été aussi impopulaire  dans les sondages, à 31 % d'intention de vote, ce qui par vase communicant indique aussi 69% de citoyens mécontents. Croyez-vous que cela inquiète pour autant le président des riches qui compte bien accélérer ses mesures d'austérité ? Que nenni. Et pour quelle raison ?

Mais tout d'abord et afin de bien comprendre ce qui va suivre, nous allons effectuer une petite démonstration si vous voulez bien vous donner la peine de jouer aux cobayes.
Je vous propose de tester ci-dessous un prototype de machine à voter que j'ai bricolé avec mes petites mimines, un tournevis, quelques vis et beaucoup de bande Velpeau !
Sachez quand même que cette machine est reliée au Ministère de l'Intérieur qui comptabilisera vos votes et stockera évidemment vos I.P.
Nous sommes en démocratie que diable !
Alors êtes-vous prêts ?
Et bien faîtes chauffer vos cartes d'électeurs !

Machine  à voter... machine à frauder !


Alors ? Toujours pas convaincus ?
Très bien, poursuivons un peu... pour cela nous allons utiliser une autre machine, celle à remonter le temps.
Souvenez-vous, ce n'est pas si vieux, c'était en 2007.
Voici comment Nicolas Sarkozy a sciemment profité des machines à voter pour se faire élire en 2007. La vérité est telle que nous sommes dirigés par un homme qui n'a pas été élu démocratiquement, donc nous sommes bien en présence d'un dictateur.


Remontons un peu plus le cours du temps...
En France, le ministère de l’Intérieur, alors dirigé par Nicolas Sarkozy, a autorisé l’utilisation des ordinateurs de vote par l’arrêté du 17 novembre 2003. Les modèles agréés sont le modèle "ESF1" de la société Nedap-France élection, le modèle "iVotronic" de la société ES&S Datamatique et le modèle "Point & Vote" de la société Indra Sistemas SA. Ils ont été utilisés à partir de 2004. Lors des élections européennes, une quarantaine de villes les ont utilisées dont Marseille, Nice, Dijon, Rennes et Grenoble.
Lors de l’élections présidentielle de 2007, 82 villes dont la grande majorité était des fiefs de la gauche ont eu recours aux ordinateurs de vote, ce qui représente 1,5 millions d’électeurs uniquement sur ces 82 villes.

 

tSar Kozy

Comment Sarközy est parvenu à imposer ses machines "à gagner les élections" ?



L’arrivée des ordinateurs de vote en France se base sur une interprétation litigieuse du terme "machines à voter" introduit dans le code électoral depuis 1969 (article L-57-1) par Raymond Marcellin, à une époque où les ordinateurs n’existaient pas et où ce terme désignait une machine mécanique que les autorités essayaient de mettre en place pour réduire le taux de fraude électorale en Corse.
On se souviendra encore que l’élection de George W. Bush à la présidence des États-Unis en l’an 2000 s’avéra plus que discutable pour ne pas dire frauduleuse. L’un des moyens systématiques de triche alors mis en place pour lui garantir le pouvoir était l’utilisation des machines à voter. Il s’agissait d’invalider une partie des votes dans des bureaux habituellement démocrates, en s’appuyant sur des "erreurs" des machines. À l’époque, une partie de ces machines était équipée d’un système mécanique de perforation des bulletins dont le mauvais fonctionnement assura la non-élection d’Al Gore. Par la suite, l’ex-président Jimmy Carter, co-président de la commission bipartisane sur la réforme des procédés de scrutin, déclara publiquement que les électeurs avaient en réalité choisi Al Gore.
Alors que les machines étaient présentées comme augmentant la rapidité et la fiabilité des résultats, il s’ensuivit un mois de troubles durant lequel personne ne savait qui était le nouveau président élu. Les candidats opposaient procédures à procédures, l’un afin de faire recompter manuellement les voix, l’autre afin d’empêcher ce recomptage. Le résultat de l’élection fut finalement renvoyé devant la Cour suprême contrôlée par des juges proches de George Bush père, qui désignèrent sans surprise son fils comme le 43e président des États-Unis. Grâce à sa systématisation, l’utilisation de machines avait permis la plus grande fraude électorale de l’histoire américaine !
Une étrange société du nom de VoteHere joua d’ailleurs un rôle prépondérant dans l’installation systématique des ordinateurs de vote aux États-Unis. Malgré sa taille réduite, elle dépensa plus d’argent que les trois fabricants d’ordinateurs de vote réunis, ES&S, Diebold et Sequoia, pour promouvoir le vote électronique. Le fait que Robert Gates, ancien agent de la CIA, remplaçant de Donald Rumsfeld au poste de secrétaire à la Defense, ait été l’un des directeurs de VoteHere accroît la suspicion légitime contre les ordinateurs de vote.
Mais ce qui accroit d’autant plus la suspicion, c’est que Walden O'Dell, directeur général de Diebold,  soutenait Bush, collectant des fonds pour sa campagne électoral pour financer ce dernier. Les présidents du conseil d’adminitration de ES&S et Sequoia étaient également pro-Bush.

Ce petit historique aura certainement éveillé votre curiosité et même soulevé quelques doutes de votre part. De toutes façons, on le sait, ce Papy c'est un foutu conspirationiste qui ne cherche qu'à semer la zizanie dans notre belle démocratie.
Je vous propose donc de visionner ce documentaire, un peu plus récent et très instructif. Pour les plus pressés d'entre vous pouvez aller directement au timing 1:07:35 où vous pourrez découvrir une belle démonstration de progrès technique en matière de démocratie.

Ah, une petite précision utile... Âmes sensibles s'abstenir, ce blog ne répond pas des accidents cardiaques !


Il reste encore des survivants ?
Alors poursuivons un peu notre investigation et reviendons dans notre beau pays.  À l'heure de l'internet et du tout numérique, comment sont perçues ces machines diaboliques par l'ensemble de la population plus "âgée" dirons-nous ?



Et si on demandait directement à cette population âgée de nous donner son avis ? Comme ça, juste histoire de se rassurer un peu...



Devant la machine à voter, quatre papys sur sept se tromperaient de candidat, sans toujours s’en apercevoir !
Bien tiens, comme si nous les vieux on était des familiers de ces Playstation ou autres Wii !

http://img4.hostingpics.net/pics/147152LogoBV2.jpg

http://img4.hostingpics.net/pics/269192Wendellogo.png

http://img4.hostingpics.net/pics/378549LogoApave.jpg

Des machines au-dessus de tous soupçons et certifiées par le bureau VERITAS et CEPEN APAVE


Voilà qui à de quoi rassurer tous les sceptiques des progrès technologiques en matière de démocratie si on y regarde pas de trop près.
.. C'est couillon, parce que c'est justement le point que nous allons aborder dès maintenant.
Le site/blog WikiStrike nous met en garde à quelques mois des élections quant à la fiabilité, non pas des machines elles-mêmes dont vous avez désormais beaucoup de doutes mais sur les sociétés qui certifient la conformité de ces robots "à niquer la démocratie" !
Petit focus sur la société Veritas, spécialisée dans l'audit, l'inspection, les tests et analyses qui et qui investit dans de nombreux domaines d'activités aussi divers que variés :
– immobilier et infrastructures
énergie et process
industrie manufacturière
télécoms et électronique
transport et logistique
agro-industrie
santé
marine
commerce international
aéronautique et espace
– certification

Une petite entreprise qui ne connaît pas la crise, présente dans 140 pays avec ses 850 implantations et qui emploie 40 000 salariés à travers le monde dont 7 300 rien qu'en France.
Le groupe Veritas dont le siège social est établit à Neuilly sur Seine...
« Noooon ? Le Neuily de...
– Oui, oui, tu as bien compris ! »
Je disais donc avant de m'interrompre, que ce groupe installé dans le fief de notre actuel monarque, réalise un chiffre d'affaire de 3, 15 milliards d'euros et encore, ça, ce n'est que le chiffre réalisé en 2009. En outre cette multinationale possède aussi son siège social France à Levallois-Perret.

Mais à qui appartient le groupe Veritas ?
C'est là que réside tout l'intérêt de ce petit focus.
Le groupe Veritas est majoritairement détenu par le groupe Wendel...
« Noooon ? Le groupe de...
Ta gueule ! On y vient ! »
Si y'a bien un truc qui m'horripile c'est de m'interrompre tout le temps ! Voilà, avec toutes mes interruptions j'ai perdu le fil de ce que je voulais vous dire !
Ah, ça y est , ça me revient...
Le groupe Wendel, dont on a beaucoup entendu parlé au début de cette année pour avoir été impliqué dans un énorme scandale de fraude fiscale portant sur un détournement de 240 millions d'euros. Mais saviez-vous que le groupe Wendel est l'actionnaire principal du groupe Veritas ?
Évidemment... je viens de le dire un peu plus haut !

Voici comment est réparti le capital du groupe Veritas :
– 51,6 % sont détenus par le groupe Wendel
– 43,9 % par des investisseurs flottants,
– 2,9 % par les dirigeants de Bureau Veritas (dont les 14 escrocs impliqués dans la fraude)
– 0,9 % par les salariés
– 0,7 % en autodétention

A noter que les dirigeants du groupe Wendel ne sont autres que le baron Ernest-Antoine Seillière de Laborde (ancien patron des patrons, actuel MEDEF, membre du comité directoire du groupe Bilderberg, membre du club "Le Siècle") et Frédéric Lemoine (ancien président du Conseil de surveillance d'Areva), tous deux très proches de notre actuel monarque.
Mais ce n'est pas tout ! Car dans la Wendel Participations apparaît une autre famille, celles des De Panafieu. Vous savez, Françoise de Panafieu,  membre de l'UMP, l'ancienne secrétaire d'État au Tourisme en 1995, la députée de la seizième circonscription de Paris depuis 2002 et conseiller de Paris pour le XVIIe arrondissement de Paris depuis 2008, arrondissement dont elle fut le maire de 2001 à 2008. Et bien Françoise de Panafieu est liée  à la famille Wendel de par sa mère et donc elle est la cousine d'Ernest-Antoine Seillière !

Voilà donc le tableau de cette grande famille de l'UMP qui octroie la certification de notre démocratie !

Les machines à frauder sont donc bien conformes, on ne sait pas à quoi, mais si c'est le bureau Veritas qui nous le certifie, pourquoi ne pas les croire ?



http://img4.hostingpics.net/pics/180296VoteMachine.jpg
En quoi les machines à voter sont une atteinte à la démocratie ?


Voici plusieurs points qui sont exposés et dénoncés par le collectif  
"Ordinateurs-de-Vote.org"
– Possibilité de "bourrage électronique d'urnes"
– Possibilité d'orienter le vote des indécis
– Possibilité de payer un électeur en échange de son vote (l'électeur filme son vote avec son téléphone portable).
– Possibilité de remplacer le vote affiché par un vote réellement décompté différent
– Impossibilité du recomptage en cas de contestation
– Possibilité de violer le secret du scrutin de manière subreptice et difficile à détecter la validité et la véracité du vote électronique ne sont garanties que par les entreprises fabriquant ou certifiant ces machines sans moyens de contrôle des citoyens.

Lire le communiqué de Pierre Muller, Président d’Ordinateurs-de-Vote.org, intitulé « Je vous demande de faire interdire l’utilisation des machines à voter » adressé à Alain Marleix le 12 mars 2010.

Si vous aussi vous ne voulez plus être concernés par ce qui va suivre...
 
La France d'après (1ère partie)  

La France d'après (2ème partie)
 
... alors signez cette pétition, ceci est un devoir civique et de sauvegarde de notre démocratie !

  Pétition pour le maintien du vote papier 


Et recyclons cette machine
à sa juste place !


http://img4.hostingpics.net/pics/526706Barbecue01.jpg




Sources : WikiStrike.com, Ordinateurs-de-Vote.org, Voltairenet.org, Bakchich.info, Dany la "furieuse papynaute"

Partager cet article

Repost 1
Published by Papy Mouzeot - dans Mensonges et vérités
commenter cet article

commentaires

papaver 21/04/2012 21:30


"Tromper, duper et pomper ; telle est la loi de qui sait tricher."


 



Papy Mouzeot 22/04/2012 12:29



La tricherie ne suffira pas à elle toute seule pour faire oublier les pires années de la Ve République !


 


 


Amitiés,
Le Papy



Lady Gaga 21/04/2012 13:56


 


Papy,


Je voulais juste dire que voter est-il plus un droit plus qu'un devoir aujourd’hui, c'est est la question que doit se poser chaque citoyen.


L'origine du suffrage universel remonte à 1789. Le principe du suffrage universel figure dans l'article 6 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen. Pourtant, le suffrage universel
direct a mis du temps avant de s'installer définitivement. Par exemple, en 1791, ne peuvent voter que les hommes âgés de plus de 25 ans, étant inscrits sur les listes de la garde nationale,
payant un impôt équivalent à dix jours de travail. Il faut attendre 1848 pour que l'instauration du suffrage universel soit définitif, et 1944 pour qu'il s'applique aux femmes.


Le devoir, c'est moralisateur, on se doit de voter par principe de démocratie, car si
personne ne vote, on pourrait croire que le vote est inutile et on risque de supprimer le droit de vote.


A bon entendeur, il ne suffit qu'une parole !!!!


Lady Gaga


 


 

Papy Mouzeot 21/04/2012 15:50



Bonjour Lady,


 


Je te répondrais que voter est un droit, non une obligation. C'est aussi un devoir moral et civique envers tous ceux qui ont versé leur sang pour obtenir ce droit. S'abstenir est un acte
irrespectueux envers nos ancêtres qui se sont battus pour défendre des libertés qui sont baffouées aujourd'hui par des irresponsables.


 


Ne cédons par aux pressions des médias et défendons les valeurs de notre République en allant massivement exprimer notre voix dès demain matin.


 


Bizz,
Le Papy



nanar-en-petard 20/04/2012 22:34


Salut Le Papy !


Ils ont réussi à nous vendre une machine qui sert à rien, mais à rien du tout.En démocratie, nous devons prendre le temps de préparer les élections et de voter un point c'est tout. Et si c'est
trop de travail, y'a qua embaucher, c'est pas les demandeurs d'emploi qui manque. Franchement si je devait voter avec ces bidules à la mort mois le ...je serais plus qu'inquiet...L'avantage
d'habiter un petit village sans doute. En tout cas si ça devait arriver cher moi, je la casse c'est sur !


A bientôt


Nanar

Papy Mouzeot 21/04/2012 01:57



Bonsoir Nanar,


 


Tu comprends bien que l'intérêt de ces machines ne réside pas dans le fait d'alléger la tâche des "dépouilleurs" de scrutin. Ce sujet démontre le danger que représentent ces outils du pouvoir.


 


Je t'avoue que de mon côté j'avais envisagé de venir avec une gourde pleine de flotte dans le cas où je me retrouvais confronté à ce type de machines. Généralement elles n'apprécient pas trop
l'humidité !


Par chance je vais pouvoir aussi voter dans des conditions normales.


 


 


Amitiés fraternelles,
Le Papy



christopheCTL. 20/04/2012 20:00


Heureusement on ne peut pas genéralisé ce truc car:


c'est dans les trés petite commune (- de 50 electeurs) que le vote  electronique risque de venir compliqué: car si par hasard is eul d'entre vote pour Chaminade par exemple et que
ne prend pas son vote en compte en le reportant sur un autre candidat ce citoyen s'en etonneras et crieras au trucage des elections

Papy Mouzeot 21/04/2012 01:22



Yep, c'est pour ça qu'elles sont installées principalement dans les grandes villes et notamment dans les villes où le vote défavorable envers le président-candidat est connu par aavance. Ça a
déjà été expérimenté en 2007 puis lors d'élections suivantes.


Ces machines sont un véritable danger pour notre démocratie !


Je ne sais pas si tu t'en es aperçu mais la machine est interractive !


 


 


Bonne soirée,
Le Papy



christopheCTL 03/12/2011 20:06


j'ai envie deprendre un marteau et d'en foutre un coup dans ces machines

Papy Mouzeot 04/12/2011 01:50



Tu peux déjà signer la pétition si tu ne l'as pas encore fait : Pétition pour le maintien du vote papier


Je peux aussi te rassurer sur un point, certains cyber-résistants actifs vont se charger de ces maudites machines !


 


Amicalement,
Le Papy



Résistance

http://img15.hostingpics.net/pics/536082PartiPirate.gif

 

http://img15.hostingpics.net/pics/276086Anticor.gif

 

Soutenez la Quadrature du Net

 

Les Fakes de Grats

 

http://francismizio.net/ftp/jesuispartoutgif.gif

 

Diablo

 

Coco Magnanville

 

Goolgueule