Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog satirique du Papy Mouzeot
  • Contact

Recherche

The Wall

Archives

Erick Bernard

http://img15.hostingpics.net/pics/375556MTSN.png

14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 07:04

Ci-dessous les réponses de Michel Peyret sous forme de réponses au questionnaire paru sur Journées CrItiques

 

 

 

Michel Peyret
14 avril 2011


     

QUELQUES REFLEXIONS
À PARTIR DU QUESTIONNAIRE

 (ou l'auto-association pour l'auto-gestion de la société tout entière)
par Michel Peyret

 


Clarification des idées ! Qu'est-ce qu'une idée claire ?

 

Les idées et la réalité, le mouvement de la réalité, le mouvement des idées...

 

La question du retard des idées sur le mouvement de la réalité ( on ne peut connaître ce qui se passe avant de l'avoir vécu).

 

Les idées peuvent-elles anticiper le mouvement de la réalité ?

 

Lénine : l'étude concrète d'une situation concrète. La situation concrète, c'est la réalité à tel ou tel moment de son mouvement concret.

 

Le mouvement de la réalité et des idées est scandé par des « manifestations » concrètes de différentes nature (référendums, élections, luttes d'origine et de nature diverse...). Et qu'en est-il quand, au moins en apparence, il ne se passe rien ?

 

 

1992 et renaissance du mouvement populaire sur une question de classe, le recommencement de la rébellion ?

 

Après les années Mitterrand et sa « pédagogie du renoncement », le référendum sur Maastricht : 50/50, ou peut s'en faut !

 

Le mouvement populaire frôle la victoire contre les partisans de l'Union européenne ( une forte partie de la droite et la quasi-totalité du PS).

 

Les résultats provoquent la surprise : les initiateurs de droite et de gauche espéraient en une victoire beaucoup plus large !

 

 

1995 : les luttes populaires, leurs formes , leur ampleur. Le « tous ensemble » ! Et nouveaux progrès de la conscience !

 

 

1997 : dans le mouvement, la victoire de la « gauche plurielle », c'est la grande espérance, on ne s'est pas battu pour rien !

 

 

2002 : l'espérance est largement déçue, les électeurs sanctionnent sévèrement. En en seconde position devant Joséphine. Plus bas résultats du PCF avec Robert Hue ! Qui est particulièrement sanctionné !

 

 

2005 : référendum sur le TCE . Victoire du mouvement populaire en France, c'est la reprise de l'offensive ! Réactions identiques dans d'autres pays d'Europe ! Le rejet grandit et s'internationalise !

 

Les gouvernements arrêtent les consultations !

 

 

L'adoption du Traité de Lisbonne c'est, en France, un coup d'Etat. Le peuple souverain n'a pu se désavouer puisqu'il n'a pas été appelé à revoter! La démocratie représentative viole ou trahit la démocratie directe, référendum en l’occurrence ! Toutes les forces politiques cautionnent. Qu'en pense le peuple ?

 

 

2007, c'est l'élection présidentielle. Tout est mis en œuvre pour que la victoire de 2005 ne soit pas transformée. MG Buffet est particulièrement sanctionnée au 1er tour. Sarkozy l'emporte nécessairement au 2ème tour !

 

 

2009, élections au Parlement européen. « L'abstention » est majoritaire dans la plupart des pays d'Europe, c'est la confirmation du rejet de cette Europe, qui n'est pas, et ne peut être, l'Europe des peuples, c'est celle du Capital ! En France, « l'abstention » atteint les 60% !

 

 

2010, « abstention » à nouveau majoritaire aux élections régionales !

 

 

Enquête SOFRES : 72% des salariés considèrent le capitalisme comme négatif, en progrès sur les résultats de la précédente enquête (61%).

 

72%, c'est un précédent historique : jamais, nulle part, un peuple a porté un tel jugement sur le capitalisme !

 

« L'abstention » aux élections est à mettre en relation avec ce jugement.

 

N'est-on pas là dans la « clarification des idées » ?

 

 

Bien évidemment, rien, ni personne, ne présente une stratégie qui traduirait ces évolutions. Forces syndicales et politiques sont intégrées au système, à la perpétuation du capitalisme.

 

 

A l'automne dernier, 70% pour le retrait du projet sur les retraites ! Et toutes les forces politiques vont le discuter à l'Assemblée . La démocratie est à nouveau violée !

 

 

Dans le prolongement, nouvelle victoire de « l'abstention » aux élections cantonales.

 

 

Dans cette situation, de nouvelles formes d'organisation apparaissent nécessaires. Forces politiques et syndicales s’arque boutent dans leur volonté de ne pas vouloir s'engager dans le changement de société.

 

Le mouvement populaire a certainement des questionnements.

 

Si majoritairement il considère le capitalisme comme négatif, il a pour le moins encore des hésitations à s'engager dans le changement de société. Les évènements du 20ème siècle pèsent certainement lourd dans les consciences.

 

 

Dans quel sens va faire bouger le résultat du mouvement de l'automne ? Quelles réflexions vont en sortir ?

 

 

Le résultat des élections cantonales a un sens indicatif (voir l'analyse, à ma connaissance unique, de ces élections dans Rouge Midi).

 

Aucune des forces politiques ne progresse en voix exprimées. Donc toutes perdent ! Aucune ne peut de prévaloir d'un progrès de son influence !

 

A l'évidence, le mouvement populaire n'attend une réponse d'aucune des forces politiques ! Ces forces politiques, il les rejette avec le système qui les produit !

 

 

C'est donc bien en lui-même que le mouvement populaire doit trouver la solution.

 

Des éléments de réflexion et d'organisation existent bien dans l'histoire.

 

En 1789, ce peuple a su trouver les formes, alors que les partis et les syndicats n'existaient pas, pour élaborer les Cahiers de doléances, désigner les députés aux États-Généraux...

 

A la fin de la première guerre mondiale, dans nombre de pays d'Europe, l'organisation en Conseils ouvriers s'est imposée.

 

Dans le même esprit, en France, nous avons les « assemblées générales », les « coordinations »...

 

 

C'est certainement dans cet esprit d'une organisation indépendante, autonome, ouverte à tous les salariés et autres citoyens sur les lieux de travail, les quartiers, les bourgs et villages, qu'il conviendrait d'aller !

 

Mais le rejet du principe de la « délégation de pouvoir » est-il suffisamment fort et ancré pour bousculer la tradition électorale et imposer une logique où chacun est amené à prendre ses responsabilités devant chaque décision.

 

 

Parce que, en définitive, personne d'autre que les intéressés ne peut fournir la réponse et franchir le pas qu'il reste à franchir pour s'engager dans une auto-organisation, ou une auto-association, cheminement vers une auto-gestion à tous les niveaux, de tous les aspects de la vie de la société, et donc pas seulement des aspects économiques.

 

 

Sans doute serait-il également utile de montrer que le communisme n'a jamais existé jusqu'alors !

 

Montrer que, selon Marx, au moins trois grandes orientations sont nécessaires pour s'engager dans cette voie, et qu'aucune d'entre-elles n'a reçu n'a reçu un commencement de mise en œuvre dans tous les régimes qui se sont réclamés, alors illusoirement du communisme :

 

• l'abolition du travail salarié, du travail contraint ;

• l'appropriation sociale des grands moyens de production, d'échanges, établissements financiers, assurances, etc..et non leur étatisation-nationalisation ;

• le dépérissement de l'Etat et non hyperbole-étatisme ;

• auxquelles on pourrait utilement ajouter le développement des gratuités.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Initiatives citoyennes
commenter cet article

commentaires

Dany 17/04/2011 14:25



L'ignorant affirme,le savant doute,le sage réfléchit!  ( Aristote )


Bises au Papy et à caroléone de la part d'un gros bonnet de la maxime



Papy Mouzeot 17/04/2011 22:15



Mhuf... il n'a rien dit sur les papys pas sages ton Aristote ?


 


Tout plein de bises,
Le Papy



caroleone 17/04/2011 08:51



C'est bien vrai, j'ai horreur de ceux qui croient avoir la science infuse, ça à le talent de m'énerver !!


Bises. Caroleone



Papy Mouzeot 17/04/2011 10:44



Il n'est de plus grand ignorant que celui qui sait...
Car il découvrira qu'il ne sait rien.


 


Je ne me souviens plus de l'auteur de cette maxime, c'est une pensée qui me traverse l'esprit en lisant ton commentaire.


 


Bonne journée,
Le Papy



caroleone 16/04/2011 21:43



Ben, pour ça, je te rassure, avec moi, c'est toujours le doute, ça doit être mon deuxième prénom même !!


Je suis court-circuitée par trop de choses contradictoires, mon atypisme me perdra !!


Bises. Caroleone


 



Papy Mouzeot 17/04/2011 00:36



"Pour croire avec certitude, il faut commencer par douter."
Stanislas Leszczynski


 


A méditer.


 


Bises,
Le Papy



caroleone 16/04/2011 13:09



Tu te rendras compte que les barrières sectaires existent et qu'elles nous enferment plus que notre liberté ne le souhaiterait .


Je commence à saturer à vrai dire et je me pose de sérieuses questions sur mes engagements, je pense qu'ils ne sont pas du tout en cohérence avec mes idées et ma vie personnelle, cela fera
plaisir à certains de l'entendre. Je crois qu'il va falloir que je révise sérieusement ma copie....


Amicalement. Caroleone



Papy Mouzeot 16/04/2011 17:09



Tu franchis donc un cap essentiel et nécessaire, celui du doute.


Qui ne doute pas et qui n'a pas douté sur ses engangements dans la mesure où ils sont profonds et sincères ?


Le doute existe justement pour cela, c'est lui qui détermine la profondeur de nos convictions.


Celui qui ne doute pas n'est pas sincère avec lui-même et encore moins avec les autres.


 


Bises,
Le Papy



caroleone 16/04/2011 09:08



Il faut garder les idées claires, ce qui les rend plus belles....et les respecter aussi, c'est le plus compliqué, l'être humain est faible et à géométrie variable !!


C'est drôle je lis ces articles de Michel que j'édite mais je préfère les analyser plus à même chez toi, le papier froissé, ça me plait bien, quand j'écrivais d'autres choses sur du
papier avant d'avoir internet , c'était un défouloir pour moi de massacrer les feuilles en boule et d'en faire des paniers  !!


Tu vois, la toile nous a enlevé ce plaisr, car tu as beau fouiller dans la poubelle, dès fois c'est trop tard pour remettre le couvert !!


Tu as vu, Michel le dit clairement "il serait de bon ton de rappeler que le communisme n'a jamais existé" ......cela devrait être dit sur les grandes ondes car je me tue à le dire chaque jour à
des malentendants!!


 


Je t'embrasse bien fort. Caroleone



Papy Mouzeot 16/04/2011 10:18



Je crois que nous sommes beaucoup à nous retrouver dans cette pensée évoquée par Michel. Beaucoup plus que nous même le pensons.


Comme je te le disais dans un commentaire précédent j'espère que le piège qui s'est refermé sur Maxime sera le détonnateur du passage à l'acte. Penser c'est bien, agir c'est mieux.


 


Bises,
Le Papy



Résistance

http://img15.hostingpics.net/pics/536082PartiPirate.gif

 

http://img15.hostingpics.net/pics/276086Anticor.gif

 

Soutenez la Quadrature du Net

 

Les Fakes de Grats

 

http://francismizio.net/ftp/jesuispartoutgif.gif

 

Diablo

 

Coco Magnanville

 

Goolgueule