Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog satirique du Papy Mouzeot
  • Contact

Recherche

The Wall

Archives

Erick Bernard

http://img15.hostingpics.net/pics/375556MTSN.png

24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 13:00

  http://img4.hostingpics.net/pics/452747Douleur400.jpg

Dimanche 23 octobre 2011

 

 

Alors que chaque jour qui passe est de plus en plus triste, de plus en plus gris et de plus en plus froid, nous n’avons que des nouvelles morbides et consternantes à rapporter  sur nos « journaux intimes de blogs ».
J’avais entrepris de rebondir sur ce nouveau projet de Luc Châtel concernant le dépistage précoce des enfants « déviants » en maternelle, quelque chose qui m’effare par sa connerie et sa dangerosité et puis, ça ne vient pas…
J’ai pourtant tout lu pour vous du rapport Benisti, le benêt qui avec une majorité de collègues UMPistes se sont amusés à coucher leurs rêves intimes de sécurité à la sauce lepéniste mais malgré tout, je sens bien que je suis trop imprégnée par le malaise ambiant qui pousse les unes à s’immoler, les autres à chasser les dictateurs en Libye et se défoulent comme à la foire, toutes les tristes affaires concernant les abus sexuels dans le monde du travail, la chasse aux syndiqués qui font leur boulot……toutes ces ondes m’influencent négativement !!
Et puis, à côté de ça, on voit notre président batifoler avec un pauvre bébé fabriqué sur commande politique ( je ne sais pas si la commande a été passée auprès de la cigogne de la redoute !), on voit des histoires de cul/caviar/palace à n’en plus finir avec encore les mêmes noms de protagonistes, on voit des pauvres français se faire couillonner par des socialistes qui ne savent plus quoi faire pour redorer leur blason et puis les hommages ensuite, chaque semaine ou presque, en ce moment on peut rendre hommage à ceux qui sont tombés pour la paix ou l’honneur ou je ne sais quoi…la paix tout simplement.
 
Dans ce monde où règne en maître le capital et son clone l’individualisme qui est bien ancré dans chacun d’entre nous, que l’on s’en rende compte ou non, où est la place d’une personne qui n’a que son cœur à proposer pour lutter contre l’injustice, pour la paix et l’humanisme ?
 
Chaque jour, on nous demande encore un petit peu de forces pour l’un et pour l’autre, pourquoi ?
 
Parce que l’être humain est en manque, il est en manque d’un sentiment dont il n’est pas bon de se revendiquer sous peine de passer pour un tendre ou une mauviette.  Ce sentiment c’est l’amour !!
Je crois bien que je n’ai jamais vu autant de personnes en manquer sans le savoir, courir après quelque chose dont ils ne connaissent pas le nom mais moi, je le connais ce nom puisque c’est le sentiment que je porte en moi avec le plus de force, parce que j’en manque bien sûr mais aussi parce que j’en ai énormément à donner, ce que je fais, de mon mieux mais je dois néanmoins constater que cela ne suffit pas pour combattre le  vice, le sexe, la furie , le fric, la méchanceté, la perfidie etc, etc…..
 
L’amour de Caroleone, aujourd’hui,  il va vers Rosa Lopez Diaz, une indigène tzotzile  prisonnière au Chiapas, a qui l’on en fait voir de toutes les couleurs , à qui ont fait vivre ce que nous ne vivrons jamais, bien au chaud dans nos chaumières capitalistes, à qui on fait payer très cher le fait qu’elle est la seule femme prisonnière à la prison numéro 5 de San Cristobal de las Casas.
Alors, évidemment, je sais, on s’en fiche un peu de Rosa parce quelle est loin, qu’elle est indienne, qu’elle fait partie de millions de personnes qui souffrent de par le monde, parce qu’elle ne s’appelle pas Carla ou bien parce qu’elle n’est pas médiatisée ou si peu, ça ne fait pas de l’audience de parler d’une Rosa tzotzile.
Mais c’est le choix que j’ai fait, parler de ceux que l’on ne voit pas, que l’on n’entend pas, leur donner la part de moi qui peut servir à rétablir cette injustice qui fait que l’on naît d’un côté de la barrière  sociale et pas de l’autre.
 
C’est plus simple de parler du people et de susciter des débats autour des magouilles et des merdes que pondent chaque jour les politiques et j’en suis consciente et le paie aussi chaque jour par le désintérêt , mais à trop regarder les mêmes, on en oublie les simples, et quand on oublie les simples, on s’oublie, et on passe à côté de l’amour qui s’offre sans attente de retour, on ne vit et on ne voit que par la lunette des riches, sales et méchants... pour eux, l’amour, kézako ?
 
Je trouverais certainement un peu d’énergie, je l’espère cette semaine, pour ressortir ce que j’ai digéré du rapport Bénisti et de sa mise en application mais comme de toute façon, ça n’intéresse pas grand monde, à quoi bon !!


Merci à mes fidèles lecteurs et à ceux qui s’accrochent encore derrière moi.
 
Caroleone

cocomagnanville.over-blog.com

 

Je suis convaincu que beaucoup de papynautes se retrouveront dans ce cri de détresse.

On s'est tous posé cette question un jour... À quoi bon continuer ?

Réagir ou pas, laisser faire parce que de toutes manières que pourrions-nous y changer ?

Je ne sais pas si vous avez conscience que derrière cette communauté virtuelle, les blogueurs sont des êtres humains avec un cœur et qui s'expriment. Chacun exprime ses moments d'humeur, de joie, de tendresse, de passion, d'interrogation ou de bien de colère.

Nous sommes tous différents dans notre manière de nous exprimer et c'est justement ce qui fait cette richesse de l'HUMANITÉ.

Alors, non, le monde n'est pas totalement pourri, je le découvre chaque jour au travers de vos différents blogs. Chacun à sa manière contribue, même sans y penser, à un monde meilleur qui pour le moment n'est qu'un monde virtuel.

Il ne tient qu'à nous d'en faire une réalité...

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans "Réflections Sociales"
commenter cet article
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 17:13

Joelle_Ceccaldi-Raynaud.jpg

La députée sarkozyste qui fraudait le fisc


Note à l'attention de Joëlle Ceccaldi-Raynaud :
CE BLOG N'EST PAS À VENDRE !

 

http://img11.hostingpics.net/pics/798096Ceccaldi.jpgJoëlle Ceccaldi-Raynaud, député-maire de Puteaux (UMP) et proche de Nicolas Sarközy, mise en cause dans une affaire de pots-de-vin relayée par Le Canard enchaîné, a demandé à son équipe d'acheter tous les exemplaires de l'hebdomadaire en vente dans la ville, ont affirmé jeudi un élu d'opposition et un journaliste du Canard. « Non seulement la maire de Puteaux a fait acheter la quasi-intégralité des 600 exemplaires du Canard enchaîné mis en vente mais celle-ci fait régner un climat de peur sur les kiosquiers, certains d'entre eux refusant d'être réapprovisionnés en raison d'éventuelles représailles », affirme le journaliste du Canard Hervé Liffran, confirmant une information révélée par le blog du conseiller municipal d'opposition Christophe Grébert (Modem) .
 « Les kiosquiers ont reconnu des personnes de la mairie. L'un d'entre eux m'a assuré qu'en cas de nouvelle livraison, il mettrait les nouveaux exemplaires sous son comptoir et les renverrait la semaine prochaine pour invendus » a ajouté M. Liffran. Selon le journaliste, c'est une "première" dans l'histoire de l'hebdomadaire satirique.  « Nous avons déjà vu des villes acheter un maximum d'exemplaires mais jamais elles n'ont cherché à empêcher le réapprovisionnement », a ajouté Hervé Liffran.

 

"L'ex-suppléante de Sarko planquait son magot dans des paradis fiscaux"

http://img11.hostingpics.net/pics/137918ceccaldicanard.jpg

Dans son édition parue mercredi, l'hebdomadaire français Le Canard Enchaîné accuse Joëlle Ceccaldi-Raynaud d'avoir caché au Luxembourg, et dans les îles vierges britanniques, au moins quatre millions d'euros d'origine inconnue jusqu'à 2009. Le journal détaille que la proche de Nicolas Sarközy a ouvert en septembre 1996 un compte à la banque privée Edmond de Rothschild, au Luxembourg, au nom d'une société basée aux îles Vierges britanniques, un paradis fiscal.

 

85 exemplaires payés par carte bleue

"L'ex-suppléante de Sarko planquait son magot dans des paradis fiscaux" titre le Canard du 19 octobre. La maire aurait donc sorti les grands moyens. Contacté par Rue89, un diffuseur de Puteaux (qui préfère rester anonyme) raconte. Un homme a poussé la porte peu après l'ouverture. Et a fait chauffer sa carte bleue pour emporter la pile de 85 exemplaires. Facture : 102 euros, à raison de 1,20 euro Le Canard.

 

"Un Canard pour chaque Putéolien"

Son opposant politique, Christophe Grébert, a organisé une distribution gratuite pour les Putéoliens privés de Canard Enchaîné samedi à 16h devant le Monoprix de Puteaux, à deux pas de la mairie. Une opération qu’il a baptisée : "Un Canard pour chaque Putéolien".

http://img11.hostingpics.net/pics/52826090ee.jpg

 

Un nouveau règlement de compte familial

L'instruction judiciaire ouverte à Nanterre pour corruption et abus de biens sociaux est liée à l'attribution d'un marché par le syndicat intercommunal de chauffage urbain de la Défense (Sicudef) à la société Enerpart, créée pour l'occasion par trois associés Jean Bonnefont, ex-dirigeant de Charbonnage de France, Bernard Forterre ex-dirigeant de Vivendi et Laurent Gimel. Enerpart était en concurrence avec d'importants groupes tels que EDF ou Dalkia.
Dans cette affaire, le père de l'élue, l'ex-sénateur-maire UMP de Puteaux, Charles Ceccaldi-Raynaud, avec lequel elle est en conflit ouvert depuis plusieurs années, a été mis en examen en 2007 pour "favoritisme, recel d'abus de biens sociaux et corruption passive". Selon Le Canard Enchaîné, dans le cadre de cette enquête, Charles Ceccaldi-Raynaud a accusé sa fille d'avoir touché des commissions occultes. « Dans cette affaire qui m'est étrangère, je ne puis que regretter le déballage médiatique d'une relation familiale traumatisante pour mes enfants et moi-même, qui me conduit à réfléchir sérieusement à la mise en place d'une mesure judiciaire de protection » a-t-elle affirmé, sans donner plus de précisions.

 

Les faits

En août dernier, Joëlle Ceccaldi-Raynaud avait été entendue comme témoin assisté par Richard Pallain, juge d'instruction de Nanterre chargé de l'enquête sur les malversations financières liées à l'attribution du marché du chauffage de La Défense.
En septembre 2010, le juge a lancé une commission rogatoire au Grand Duché. Il en ressort que Joëlle Ceccaldi-Raynaud a effectivement ouvert un compte au Luxembourg en 1996 sur lequel ont transité d'importantes sommes via des paradis fiscaux. En 2005, le compte contenait plus de 4 millions d'euros. Ces comptes portaient également les noms de ses enfants, Emilie et Vincent Franchi.
Mais en avril 2009, les comptes sont brusquement fermés et l'argent est "transféré vers une destination inconnue", écrit le Canard.
Devant le juge, Joëlle Ceccaldi-Raynaud a nié que cet argent provenait de commissions occultes. Selon elle, il s'agit de "fonds qui se trouvaient en Suisse et qui appartenaient à sa grand-mère" . Ce que Charles Ceccaldi-Raynaud, bien décidé à torpiller la défense de sa fille, a démenti au juge, déclaration de succession à l'appui. Selon Charles Ceccaldi, sa fille n'a pas touché un tel héritage. L'origine de cet argent resterait donc mystérieuse.
L'enquête judiciaire en reste là pour l'instant... car le juge Pallain a été muté le mois dernier du tribunal de Nanterre à... Tahiti !
Contacté par un journaliste du Canard, la député-maire UMP de Puteaux a refusé de répondre à ses questions.

 

http://img4.hostingpics.net/pics/352276CanardEnchaine.jpg

 

 

 

Sources : Le Canard Enchaîné, Le Monde, le blog de Christophe Grébert, Rue89

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans C'est un scandale !
commenter cet article
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 01:26

http://img4.hostingpics.net/pics/969657Lille.jpg

Trois nouvelles mises en examen
et une mise à pied

http://img11.hostingpics.net/pics/662076jclagarde.jpgComme annoncé lundi sur ce modeste beulogue, le commissaire divisionnaire de police du Nord, Jean-Christophe Lagarde, a bien été entendu cette semaine par ses collègues de l'IGPN. Après avoir passé la journée de jeudi en garde à vue,  le patron de la sûreté départementale du Nord, a été mis en examen pour proxénétisme aggravé en bande organisée et recel d'abus de biens sociaux puis placé sous contrôle judiciaire depuis vendredi soir.

Ses étroites relations avec notre "Bill Clinton national", Dominique Strauss-Kahn, apportent une nouvelle dimension à l'affaire de proxénétisme de Lille qui remonte jusqu'au gratin de la politique.

Les questions de ses collègues de l'IGPN avaient porté sur les déplacements organisés à Paris avec des prostituées mais aussi sur ses trois voyages à Washington, dont le dernier du 11 au 13 mai 2011, à la veille du scandale du Sofitel de Manhattan. Jusqu'ici, cinq personnes avaient été mises en examen pour proxénétisme aggravé en bande organisée dans cette affaire, dont le propriétaire du Carlton, Hervé Franchois, son directeur Francis Henrion, et son chargé des relations publiques René Kojfer ainsi que le responsable d'une filiale du groupe de BTP Eiffage, David Roquet, écroué depuis la semaine dernière et mis à pied par son entreprise depuis hier. Seul l'avocat Emmanuel Riglaire a été laissé libre.

 

 

René Kojfer affirme que le commissaire a réservé pour quelques-uns de ses amis des "chambres avec cadeau", c'est-à-dire des prostituées, au Carlton et à l'hôtel des Tours à Lille... Plus embarrassant, le policier aurait participé lui-même à des soirées tarifées, notamment avec Dominique Strauss-Kahn quand il était patron du FMI. Voire les aurait coorganisées avec David Roquet, le directeur de la filiale d'Eiffage.

 

La veille, mercredi 19, c'est un autre protagoniste du dossier et son ancienne compagne qui ont été déférés après leur garde à vue. Fabrice Paszkowski, gérant de société pharmaceutique, est présenté comme l'homme qui aurait mis en contact DSK avec les autres membres du groupe. Un intermédiaire efficace, investi en politique, à gauche, ami de la famille Mellick et qui aurait lui aussi participé aux parties fines, à Paris et à Washington. Fabrice Paszkowski a aussi été mis en examen pour proxénétisme, abus de biens sociaux, association de malfaiteurs et escroquerie et a été placé en détention provisoire. Son ex-compagne Virginie Dufour, a été mise en examen pour proxénétisme aggravé en bande organisée et escroquerie mais laissée libre, elle aurait financé les billets d'avion par le biais de sa société d'événementiel.

La justice s'était penchée sur leur cas à propos du réglement des frais liés à ces voyages outre-Atlantique à trois reprises entre décembre 2010 et mai 2011 à Washington, auxquels a participé le commissaire Lagarde et comprenant des rencontres avec l'ex-directeur du FMI.

La Voix du Nord a affirmé que des jeunes femmes, présentées comme des "secrétaires" d'Eiffage pendant le premier voyage, les accompagnaient lors de ces escapades.

 

Eiffage a indiqué dans un communiqué qu'il se "réserve d'utiliser toutes les voies de droit pour faire en sorte que son image ne soit pas mise en cause au titre d'actes individuels qu'il condamne fermement".

Il serait reproché à ces chefs d'entreprise d'avoir participé au montage financier permettant de régler les frais liés à des soirées avec des prostituées à l'hôtel Murano à Paris, auxquelles auraient participé Jean-Christophe Lagarde et Dominique Strauss-Kahn.

 

 

David Roquet s'explique

Voici ce qu'a expliqué ce directeur d'une filiale du groupe de BTP Eiffage dans le Pas-de-Calais à propos des rendez-vous organisés à Paris :

« En fait, c'est Fabrice Paszkowski qui m'a dit qu'on avait l'occasion de déjeuner avec monsieur Strauss-Kahn et qu'il apprécierait que je ramène des copines, en fait des prostituées ». La première rencontre aurait eu lieu en mars 2009, d'abord au restaurant L'Aventure (un club restaurant proche de l'Étoile) où les protagonistes auraient commencé à avoir des relations sexuelles avant de poursuivre leurs ébats dans un hôtel luxueux du boulevard du temple, le Murano. Deux autres rendez-vous ont lieu début et fin 2010, toujours au Murano.

L'une de ces scènes est ainsi décrite par le chef d'entreprise : « Je suis allé avec Jade, une prostituée que René Kojfer, m'avait fait connaître. Il y avait Fabrice et Jean-Christophe Lagarde. On s'est retrouvés à la gare et puis, à quatre, nous sommes allés sur Paris. Nous nous sommes rendus dans un hôtel, l'hôtel Murano. Nous avons mangé dans la chambre puis nous avons eu des relations sexuelles tarifées. Chacun était avec sa copine, moi j'étais avec Jade, DSK avait aussi sa copine et il y avait d'autres personnes ».

 

Trois voyages ?

A la question des policiers : « Est-ce que M. Strauss-Kahn a payé quelque chose ?
– Non, il était invité, répond  David Roquet.
– Il était invité mais il venait avec une copine ?
– Oui ! »

Si les faits étaient établis, ils pourraient constituer de l'abus de bien social, et donc du recel d'abus de bien social pour les bénéficiaires. La société de Virginie Dufour aurait, elle, pris en charge les billets d'avions de plusieurs déplacements à Washington auxquels auraient participé David Roquet, Jean-Christophe Lagarde et Fabrice Paszkowski. Trois voyages ont été relevés par les enquêteurs : en décembre 2010, février 2011 et du 11 au 13 mai 2011, soit la veille du samedi 14 lorsque le patron du FMI sera arrêté à New York.

La veille de l'arrestation et incarcération de Dominique Strauss-Kahn à New York. Les policiers ont saisi le passeport de David Roquet avec ses visas et un billet d'avion retour. David Roquet a affirmé que les billets d'avion ont été réservés à chaque fois par son ami Fabrice Paskowski, via l'agence événementielle de sa compagne, Virginie Dufour : « C'est sa société qui avançait l'argent, et ensuite elle établissait une facture ; c'est pareil avec Fabrice : il organisait, il prenait la moitié des frais et me disait ce qu'il me restait à charge [...]  Je tiens à préciser que le prix de chaque nuit était de 1 200 euros la nuit, et cinq chambres étaient réservées ». La filiale d'Eiffage, Matériaux enrobés du Nord, aurait réglé une large partie de l'addition : entre 12.000 et 15.000 euros. Économe sur les deniers de son entreprise, David Roquet prenait, dit-il, des billets ordinaires et non business.

Billets de train, d'avion, boissons, déjeuners, dîners... «  Au dos des factures, j'indiquais DSK et le nombre de personnes présentes », a ajouté David Roquet, précisant que cela se faisait "avec l'aval de son patron". Le salarié a également expliqué que certaines sociétés "dépensaient des dizaines de milliers d'euros pour manger une fois avec un conseiller général ou un ministre", afin de promouvoir leur activité.

incontrolable

« J'étais fasciné par DSK ! »

À David Roquet, les policiers demandent encore :

« Comment étaient organisées ces soirées ?
Réponse du responsable du BTP :

– En fait, on calait nos agendas pour organiser ces soirées.
– Qu'est-ce qui a motivé leur organisation ?
– C'est Fabrice qui m'a fait connaître M. Strauss-Kahn. J'étais fasciné par ce dernier et Fabrice m'avait dit qu'il le connaissait très bien. Je voulais savoir si c'était vrai et donc c'est parti comme ça et les soirées se sont organisées. Mais ces soirées ne m'ont jamais rien amené.
– Cela a ramené quelque chose à Fabrice ou à Jean-Christophe ?
– Non, absolument rien ».


Les éventuelles contreparties de ces "cadeaux" sont évidemment l'un des volets de l'enquête.

 

http://img11.hostingpics.net/pics/731819Carlton.jpg

Deux hôtels, le Carlton et l'Hôtel des Tours, propriété de M. Henrion, devaient être fermés sur ordre des juges vendredi après-midi, mais sont restés ouverts. Constatant la présence de clients dans l'après-midi, la police judiciaire a indiqué qu'elle référerait au juge d'instruction d'une "obstruction à la justice", selon un employé.

 

 

Du petit maquereau aux gros requins

http://img11.hostingpics.net/pics/881907Dodo.jpgTout a démarré avec l'arrestation de Dominique Alderweireld dit "Dodo la saumure", proxénète de son état, tenancier de maisons closes, jusqu'à 11 établissements répartis tout au long de la frontière, de Tournai, en passant par Courtrai, Renaix, Péruwelz, Mons, jusqu'à Couvin. Dans le collimateur de la justice depuis l'année 2000, le maquereau officiait aussi comme "indic" depuis les années 1980. Persuadé d'être à l'abris de la justice, croyant être protégé par des grands pontes de la police lilloise qu'il avait corrompu, Dodo la saumure est allé beaucoup trop loin. Jusqu'à inviter les médias pour inaugurer son "Smoke Havanas" en 2010 ("restaurant" fumeur avec carte de membre), vite rebaptisé Le Low Cost, la carte de membre n'étant plus nécessaire. Puis brusquement tout s'accélère avec l'arrestation en Belgique de Dominique Alderweireld, alias ainsi que de Béatrice, sa compagne, qui dévoilera un réseau de prostitution hôtelière d'envergure internationale.

Vient ensuite l'implication policière et le rôle supposé du divisionnaire Lagarde, ancien adjoint du commissaire Neyret, tombé récemment pour trafic de stupéfiants à Lyon, dans le réseau. Pour un avocat, familier du dossier, la bande cherchait notamment à compromettre des policiers dans ces soirées coquines. Plusieurs fonctionnaires, tel Menault, auraient compris le piège. En toile de fond, la traditionnelle guerre des polices était vive à Lille, PJ et Sûreté voulant chacune à étendre sa zone d'influence. La Sûreté, effectifs gonflés à 80 hommes, aurait fini par agacer. La franc-maçonnerie fait aussi partie du décor, la plupart des noms mentionnés se retrouvant au Grand Orient mais pas toujours dans la même loge.

L'apparition du nom de Dominique Strauss-Kahn n'a fait qu'amplifier l'affaire. Le nom de l'ancien patron du FMI revient souvent dans les écoutes mises en place début 2011. Notamment dans la bouche de René Kojfer, "chargé des relations publiques du Carlton" sur sa carte de visite mais surtout vieille connaissance de Dodo la saumure. Parties fines dans la capitale, escapades à Washington alimentaient les conversations. Des bavardages et des vantardises, qui, ajoutés au rapport du patron de la Sécurité publique du Nord, avaient sans doute fini par provoquer un peu de bruit à Paris.

 

http://img4.hostingpics.net/pics/261383DSK.jpg

 

 

Source : Le Point

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans C'est un scandale !
commenter cet article
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 12:46

Giulia_Sarkozy.jpg

Un "nom-évènement" !

 

Je ne me renierais jamais assez !

Je m'étais pourtant juré de boycotter ce non-évènement, dont personne n'en à rien à faire étant donné la gravité de faits réellement sérieux qui se déroulent dans notre pays et dans le reste du monde.

Mais voilà, j'ai reçu un poème très émouvant d'une Amy Papynaute et je n'ai pu résister à l'envie de vous faire partager cette petite fable...

 

Le Nabot et la Chanteuse


Le Nabot, ayant merdé
Toute l’année,
Se trouva fort dépourvu 

Quand la crise fut venue : 

Pas un seul petit sondage
Qui ne puisse calmer sa rage.
 

Il alla mander secours

A l’objet de son amour, 

La priant de lui prêter 

Son beau ventre pour résister 

Jusqu’au début de l’été. 

"Je le prête, c’est certain, 

Pour 9 mois, foi d'animal, 

Mon intérêt est principal.
La Chanteuse est prétentieuse : 

C'est là son moindre défaut. 

Que dit-on dans les journaux ? 

Lui demande l’audacieuse. 

Nuit et jour à tout venant 

On se pâme, ne vous déplaise. 

On se pâme ? J'en suis fort aise. 

Eh bien gagnez maintenant.


Par AMY

 

 

Vu aussi à la Télé... (sur le net)

 



 

 

Merci à Amy pour sa contribution

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Actualités
commenter cet article
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 16:47

http://img11.hostingpics.net/pics/315205ManifLiseMTP05.jpg

PLUS JAMAIS ÇA !

 

Plus de 500 personnes, enseignants, parents d'élèves, et élèves se sont rassemblés cet après-midi à Montpellier, sous la pluie, pour effectuer une marche blanche académique. 800 manifestants selon les chiffres de le police, entre 500 et 600 selon moi, mais je n'ai plus trop l'habitude de la foule, en tous cas  nous étions beaucoup moins qu'hier à Béziers. Les conditions météo n'ayant pas contribuées à un plus grand rassemblement pour une ville telle que Montpellier.

Durant l'attente du signal de départ de cette marche blanche, j'ai beaucoup écouté et échangé avec des enseignants de Béziers, de Montpellier et ses alentours. J'ai même entendu un abruti de passant qui s'adressait à sa compagne lui disant d'un air méprisant : « Tiens regarde, y'a que des profs ! ». Pauvre et minable ignorant, tout comme ceux qui critiquent les enseignants sans connaître leurs véritables conditions de travail. Il n'y avait pas que des "profs", beaucoup d'élèves de Béziers et de Montpellier avaient fait le déplacement, des parents d'élèves aussi et même un Papy Mouzeot, qui lui n'a jamais fait partie du corps enseignant, mais qui était là pour soutenir les dernières valeurs de notre république trop souvent bafouée. Je suis venu pour apporter mon soutien à une profession que je respecte mais aussi pour répondre au message désespéré de Lise Bonnafous, qu'il me semble avoir compris . « C'est pour vous ! »...  

«  il faut refonder, à tout prix, une nouvelle et authentique école de la République, celle où primaient les valeurs du civisme et du travail. Celle où le professeur était au centre de tout. Celle où l’enfant du peuple pouvait devenir fils de roi »

Lors de ce rassemblement j'ai pu facilement identifier les enseignants qui venaient de Béziers, encore sous le choc, venus défiler pour "le recueillement, pour permettre à tout le monde, enseignants ou pas, de trouver du sens à ce drame à cet acte fait au sein du lycée", et puis les professeurs du montpelliérain, moins consensuels, qui en veulent surtout au ministre Chatel et au recteur : "le choix des mots est important pour un professeur et dire que le professeur “entretenait de mauvaises relations avec les élèves” est indigne".

http://img11.hostingpics.net/pics/660884ManifLiseMTP01.jpg

 

http://img11.hostingpics.net/pics/725228ManifLiseMTP02.jpgBien après 15 heures, la pluie devenait plus indulgente et les services de police avaient enfin réglé la circulation afin de permettre le départ du cortège en direction du rectorat.

Je tiens à témoigner que cette manifestion n'a nullement été organisée, ni récupérée, par aucun syndicat ou parti politique. D'ailleurs où sont les politiques face à ce drame de l'Éducation Nationale ?

 

 

Aucune banderole, aucun badge, seules des larmes, de la colère et quelques affichettes tenues entre les mains des élèves du lycée Jean Moulin dénonçant des : plus jamais ça, hommage à Lise, quel avenir pour nous ?, assez de merde, le recteur avec nous pas contre nous, lycéens en colère, tous ensemble pour Lise, Assez de mépris, tous fra­giles...

Stéphane, professeur de physique-chimie du lycée Jean Moulin, déclarait : « On est là pour le recueillement, pour permettre à tout le monde, enseignants ou pas, de trouver du sens à ce drame à cet acte fait au sein du lycée ».

 

http://img11.hostingpics.net/pics/941389ManifLiseMTP03.jpg

Précédés par de nombreux chacals avides de sensationnel, le cortège est finalement arrivé sur le parvis du rectorat.

J'ai pu lire et entendre ci où là que les enseignants n'avaient aucune revendication à formuler, sous-entendu, le mouvement initié par le sacrifice de Lise Bonnafous serait détourné, voire instrumentalisé par les syndicats...

Foutaises et mensonges ! Je vous l'affirme pour avoir été présent et témoin du malaise réel que vivent tous les enseignants venus crier leur ras le bol ce jour à Montpellier.

Les revendications existent et même depuis longtemps, au moins depuis 20 ans, mais qui aurait l'audace de prétendre le contraire à part la presse et la hiérarchie administrative ?

 

http://img11.hostingpics.net/pics/130997ManifLiseMTP04.jpg

 "L'immolation se définit comme un symbole de résistance"
  

http://img11.hostingpics.net/pics/443766ManifLiseMTP06.jpg

Voici ce qui a été déclaré devant le rectorat de Montpellier à l'attention de Christian Philip :

« La multitude de témoignages que nous recevons de nombreux établissements de France nous montrent que nous sommes tous dans la même situation. La parole est en train de se libérer sur le malaise enseignant : écoutez-la ! »

« Nous nous interrogeons sur votre absence au lycée et aux obsèques de Lise ».

A noter que Luc Chatel avait fait le déplacement jusqu'à la sous-préfecture de Béziers le jour du drame mais il s'était bien gardé de passer par le lycée Jean Moulin !

Bernard Duffourg, secrétaire académique du Snes, relevait dans un autre texte : « L'immolation se définit comme un symbole de résistance »  avant de déplorer des conditions de travail à l'origine de "39 suicides par an pour 100.000 enseignants" ou de "dépressions qui concernent 40% des professeurs", 75% des arrêts maladie étant directement concernés par la dépression vécue par les traumatismes professionnels", .
« Nous avons écrit au ministre pour lui demander d'accorder à la rentrée une ou deux journées pour mettre à plat dans chaque établissement les problèmes et trouver des solutions », a-t-il encore précisé, déplorant notamment le manque criant d'infirmières et de médecins.

 

http://img11.hostingpics.net/pics/605866ManifLiseMTP07.jpg

Montée de la rue de l'Université en direction de la préfecture

 

Puis vint l'ascension finale en direction de la préfecture de Montpellier, point final de cette marche blanche académique, pour adresser un message ultime au ministre Chatel.

 

http://img11.hostingpics.net/pics/846856ManifLiseMTP08.jpg

Mettre fin à la calomnie et au mensonge

Michaël Young, professeur d’anglais, a demandé qu’une enquête dise "toute la vérité sur ce drame. On nous a dit qu’elle était suivie psychologiquement, mais on a des informations contraires comme le refus du mi-temps qu’elle avait demandé".


Je tiens aussi à ajouter que parmi les doléances les plus souvent citées entre enseignants revenaient celles-ci : 

 « On a mis l’enfant au milieu du monde éducatif. On les écoute plus que les profs. Le moindre ragot lancé par des élèves, relayé par des parents devient parole d’évangile » .

«  Les parents sont de plus en plus intrusifs. Certains n’éduquent pas leurs enfants et demandent à l’Éducation nationale de le faire à leur place » .

 

Des témoignages qui rejoignent ceux qui ont déjà été développés sur ce blog, contrairement à ce que peuvent en penser et dire certains de mes détracteurs, notamment avec les interventions poignantes d'Alain S., enseignant, de la blogueuse militante Caroléone, élue PCF, ex-présidente du conseil local de la ville de Mantes-la-Jolie et toujours membre du conseil d'administration du lycée de Magnanville. Des témoignages qui ne pratiquent pas la langue de bois et qui dénoncent la terrible cruauté que subit le corps enseignant depuis bien trop longtemps.

"On" voudrait assassiner l'Éducation Nationale, qu'on ne s'y prendrait pas autrement...

 

http://img11.hostingpics.net/pics/870266ManifLiseMTP09.jpghttp://img11.hostingpics.net/pics/577137ManifLiseMTP10.jpghttp://img11.hostingpics.net/pics/818758ManifLiseMTP11.jpg

PLUS JAMAIS ÇA !

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans RÉSISTANCE
commenter cet article
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 10:26

http://img11.hostingpics.net/pics/262422lisebonnafous.jpg

La photo de Lise Bonnafous envoyée par son père à Midi Libre

 

Un mail émouvant a été envoyé hier à Midi Libre, par le père de Lise Bonnafous, l'enseignante décédée après s'être immolée par le feu dans la cour du lycée Jean Moulin à Béziers.

Il a aussi envoyé une photographie de sa fille avec ces quelques mots :

" Ma fille était devenue fragile, sans doute, mais elle restait un excellent professeur de mathématiques et aurait dû pouvoir continuer d’exercer. Son message désespéré était celui-ci : il faut refonder, à tout prix, une nouvelle et authentique école de la république, celle où primaient les valeurs du civisme et du travail. Celle où le professeur était au centre de tout. Celle où l’enfant du peuple pouvait devenir fils de roi."


 Aucun doute pour le père de l'enseignante, le "message désespéré" de sa fille est une "alerte" directe pour refonder l'école.


"Plus jamais ça !"

Ils étaient 2 300 personnes hier à Béziers à l'émouvante "marche blanche" en hommage à Lise. Une deuxième marche, plus revendicative et baptisée "marche blanche académique", est prévue aujourd'hui mercredi à Montpellier. Départ à 15 heures devant l'office de Tourisme sur la place de la Comédie pour prendre la direction du rectorat.

 

 

Source : Midi Libre du 19/10/2011 à 10 h 39 

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans RÉSISTANCE
commenter cet article
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 16:11

Sevices comprisOn a échappé au pire !

 

Quand je pense à une certaine candidate du PS qui s'était présentée pour diriger notre pays tout entier... elle ferait mieux de s'ocupper des affaires de sa propre ville !

 

Six hommes et une femme ont été mis en examen ces derniers jours, soupçonnés d’avoir pris part à un réseau de prostitution qui avait pour cadre trois hôtels de Lille. Une affaire qui pourrait impliquer des fonctionnaires de police.

 

L’affaire qui fait trembler les notables lillois

http://img11.hostingpics.net/pics/329761Carlton.jpgLe propriétaire du Carlton, luxueux hôtel à deux pas de la célèbre Grand-Place de la capitale des Flandres, un cadre supérieur de l’établissement, le roi des nuits lilloises, un chef d’entreprise qui jouait les entremetteurs, un avocat de renom… la sulfureuse affaire de proxénétisme qui éclabousse depuis une dizaine de jours des notables lillois promet de nouveaux rebondissements.

Tout est parti du palace tout proche de la Grand'Place de Lille, l'hôtel Carlton, qui n'a plus aucun dirigeant de premier plan car tous ont été mis en examen et incarcérés pour une affaire de proxénétisme aggravé.
Il s'agit de 3 hommes : Hervé Franchois, 70 ans, le propriétaire de l'hôtel ; Francis Henrion, 46 ans, le directeur et René Kojfer, 69 ans, le chargé des relations publiques. Ils sont suspectés d'avoir proposé les services de plusieurs prostituées à leurs clients, directement dans l'hôtel Carlton.

Un quatrième homme a été interpellé et non des moindres. Il s'agit d'un célèbre avocat lillois, Emmanuel Riglaire qui aurait présenté à Kojfer une jeune femme devenue du coup prostituée, selon La Voix du Nord. L'avocat lillois a été mis en examen lui aussi pour “proxénétisme aggravé en bande organisée” et “association de malfaiteurs” a précisé hier le parquet. Il a été remis en liberté sous contrôle judiciaire.

Samedi 15 octobre, c'est un cinquième suspect, un entrepreneur de travaux publics à Annay-sous-Lens (Pas-de-Calais) : David Roquet, qui a été placé en détention provisoire.


Des policiers de nouveau sur la sellette

Un commissaire divisionnaire de police du Nord, connu pour être un intime d’un "homme politique au parcours chaotique", pourrait être le prochain à faire les frais de ce scandale. Il s'agirait de Jean-Christophe Lagarde, chef de la sûreté départementale, qui côtoya il y a plusieurs années à Lyon le commissaire Neyret, aujourd'hui accusé d'être un "ripou", s'attend à être placé en garde à vue. Le fonctionnaire pourrait avoir mis des prostituées à la disposition de personnalités, voire les avoir accompagnées à Paris pour des rendez-vous galants. L’inspection générale de la police nationale (IGPN) a laissé ses enquêteurs sur place ce week-end. Le nom de ce policier, ainsi que celui de trois autres officiers en retraite, a été cité par les prostituées entendues par un groupe restreint d’enquêteurs de la police judiciaire lilloise, qui depuis fin mars travaille sur ce réseau.


Après le scandale du Sofitel de New-york, le Carlton de Lille

http://img11.hostingpics.net/pics/505793Motel.jpgQue se trame-t-il dans les hôtels de grand luxe ?

Quel intérêt pour le ou les responsables d’un établissement de grand luxe de fricoter avec des proxénètes et des prostituées ? Juste pour satisfaire le client ? Au risque de se faire prendre la main dans le sac ? Pour gagner de l’argent ? Peut-être un peu les deux, mais le plus important, sans doute, c’est l’impression d’être au centre d’un réseau occulte dans lequel se côtoient des personnalités de la finance, de la politique, etc. Avec aussi cette petite décharge d’adrénaline qui met du piment dans la vie. Car tout le monde sait bien que l'on est de plain-pied dans l’illégalité.

Cette affaire nous rappelle étrangement le feuilleton américain débuté au mois de mai dernier, un autre "notable" bien plus célèbre, glissait sur une savonnette de sa salle de bain du Sofitel (groupe Accor). Son nom : DSK.

Quel lien pourrait bien relier le Sofitel au Carlton ?

Le commissaire divisionnaire Jean-Christophe Lagarde suggère qu'un "homme politique au parcours chaotique", pourrait être le prochain à faire les frais de ce scandale.

Selon Le Journal du dimanche, « au moins deux prostituées » citent DSK « comme un client de ce réseau » au sujet duquel « plusieurs voyages suspects outre-Atlantique ont été identifiés ».

 

DSK veut être entendu dans l'affaire CARLTON

Dominique Strauss-Kahn a demandé dimanche à être "entendu le plus rapidement possible par les juges" en charge de l'enquête sur l'affaire de proxénétisme du Carlton de Lille. 

L'ancien directeur du FMI a demandé qu'il "soit mis un terme aux insinuations et extrapolations hasardeuses et encore une fois malveillantes".  

 

 

110 employés en guise de "boucliers humains"

Ce matin une vingtaine de salariés de l'hôtel Carlton de Lille se sont rassemblés dans le quatre étoiles et redoutaient une application de la fermeture de trois mois décidée par les juges enquêtant sur une affaire de proxénétisme en lien avec l'établissement.
« On s'attend au pire. On est dans le flou le plus total », a déclaré Cédric Hennequart, réceptionniste au Carlton depuis 2007.

Selon lui, l'affaire de proxénétisme qui a valu aux trois responsables de l'hôtel d'être mis en examen et écroués relève de "la science-fiction". « Il n'y a pas de prostitution à l'hôtel Carlton », a affirmé M. Hennequart.
« Je suis triste, on va tous perdre notre travail », a quant à elle déploré Bérengère Schack, femme de chambre depuis 13 ans, qui ne croit "pas du tout à cette histoire".
« On a de la famille, des enfants à nourrir », a renchéri Justine Diasonama, femme de chambre elle aussi.
« On est dans le flou, comme tout le monde. On apprend tout par la presse » a déclaré Jalania Puthod, directrice adjointe assurant l'intérim à la tête de l'hôtel. « Tout ce qu'on veut, c'est qu'on nous laisse travailler », a-t-elle ajouté.

 

 

 

 

 

Sources : Le Parisien, BFMtv

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans C'est un scandale !
commenter cet article
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 16:37

http://img11.hostingpics.net/pics/204275SuperCCC.jpg
Le CCC : les compagnons du hacking

 

 

http://img11.hostingpics.net/pics/439686MitchAltmanth.jpg

Il faudra vous y faire, les hackers ne sont pas des adolescents boutonneux "planqués" dans l'obscurité.

“Transportation hacking” : tel est l’intitulé d’un des projets soumis pour le 28C3, le prochain congrès du Chaos Computer Club (CCC), le plus grand collectif allemand de hackers, qui aura lieu à Berlin en décembre. Les hackers, ces bidouilleurs qui font un usage créatif des technologies, bougent, contribuant à l’essor de leur communauté.

Mitch Altman, figure du milieu qui a créé Noisebridge, et voyageur inlassable, a même créé un passeport hacker qui “ressemble beaucoup aux passeports américains, sauf qu’il n’y a pas besoin d’empreintes digitales.” Il explique les raisons pour lesquelles il a initié ce document :

• Aider à promouvoir les gens qui visitent autant de hackerspaces que possible dans le monde.
• Accroître la collaboration.
• Accroître la pollinisation croisée de façon que nous pouvons tous apprendre des autres.
• Encourager tous les hackerspaces à se soutenir les uns les autres.

 

Une pratique qui évoque le compagnonnage, jusque dans le passeport, en plus horizontal : là où le compagnon apprenait d’un maître, les hackers ne s’embarrassent pas d’une hiérarchie figée.

Mitch Altman avait apporté 2 500 passeports début août au dernier Chaos Communication Camp, le grand camp quadriannuel du CCC. Ce n’est pas par hasard : la précédente édition de 2007 avait suscité une vague inédite de création de hackerspaces. Derrière cet événement fondateur, un beau voyage, réalisé avec Hacker on the Plane, une sorte de tour operator pour hacker, en mode coucou plutôt qu’Airbus A380. Mitch se remémore :

Le dernier CCC a changé ma vie à jamais et celle de tant de gens. Je ne suis pas venu ici en pensant que cela marquerait le début d’un mouvement mondial. Trois hackers allemands viennent juste de donner une conférence expliquant comment lancer des hackerspaces. Dès mon retour, je me suis mis au travail avec mon ami Jake qui était aussi ici. Nous avons tout de suite reçu beaucoup de gens qui ont rendu Noisebridge possible. Des hackerspaces comme Noisebridge, NYC Resistor, HacDC, The Hacktory à Philadelphie et quelques autres prospèrent depuis. Comme nous avons prospéré, d’autres s’y sont mis et ont prospéré et maintenant ils sont plus de 500 listés sur hackerspaces.org !

 

Ateliers et conférences

Le partage des connaissances, au centre de l’éthique hacker, fait partie de ses grandes motivations. Et c’est fructueux pour la communauté : « J’aime aller dans les hackerspaces et proposer des ateliers et des conférences, témoigne Mitch. Cela attire beaucoup de monde dans les hackerspaces qui n’en n’aurait peut-être pas entendu parler autrement. Ils voient à quel point c’est cool et peuvent s’y amuser. De nombreuses personnes deviennent membres, le disent à leurs amis ou commencent le leur dans les villes proches. » Du coup, il a fait une conférence au dernier CCC : “Comment faire de super ateliers”. Et que d’autres essaiment.

 

http://img11.hostingpics.net/pics/970615noisebridge.jpg

 

Pour porter la bonne parole, des hackbuses (ou mobile hacklabs or hack vehicles) commencent à voir le jour. Le concept, né sous la houlette de l’artiste-hacktiviste autrichien Johannes Grenzfurthner, est simple : aller vers les gens qui ne connaissent pas la culture hacker avec un véhicule équipé pour monter des ateliers. Habitué des tournées des popotes informelles, Moritz Bartl, membre du CCC qui fréquente les hackerspaces de Munich, Berlin et Dresde, prépare un voyage de six mois au moins dans toute l’Europe l’année prochaine. Il nous explique :

Je peux facilement me garer au centre des petites villes et faire un peu de bruit sur l’importance de la free culture et des médias indépendants. Je prévois de faire équipe avec Creatives Commons et Wikimedia pour distribuer des flyers et peut-être donner des conférences.

 

http://img11.hostingpics.net/pics/418774hackbus1.jpg


Faire office de révélateur

http://img11.hostingpics.net/pics/856322hackbus.jpgRenforcer la communauté, c’est aussi aller à la rencontre de ces hackers qui s’ignorent, dans des pays moins sympathiques que les “bourgeoises” démocraties européennes. Alexander Heidenreich aime ainsi visiter les anciennes républiques soviétiques. Basé dans les hackerspaces de Leipzig et de Dresde en Allemagne, il aménage un antique camion pour entreprendre une longue tournée.

«  Ils ne sont tout simplement pas au courant de l’existence du mouvement hacker, même si certains font la même chose que nous, ils n’ont jamais eu de contacts avec quelqu’un en dehors de leur propre domaine, raconte-t-il. De plus, certains pays sont des États policiers où les hackers ne sont pas très appréciés. Ils ont un peu peur d’entrer en contact avec d’autres hackers car ils savent que la répression est présente et il n’est pas courant d’envoyer un simple mail à quelqu’un que tu ne connais pas et en qui tu ne sais pas si tu peux avoir confiance. C’est à nous de leur parler de cette communauté. Mais, en général, il existe dans ces pays une scène bien organisée qui sait ce qu’elle fait, il faut juste entrer en contact avec elle. »

 

http://img11.hostingpics.net/pics/744078passeporthackernoisebridge.jpgLe passeport de Noisebridge, installé à San Francisco.


Documenter et faire aboutir le foisonnement d’idées

Mais l’objectif principal de Moritz, reste de documenter. L’enjeu n’a rien d’anecdotique :

Alors que le partage des connaissances est un des principes au cœur de la scène hacker, car les gens y font ce qu’ils veulent et pensent que c’est important, la documentation n’est pas fréquente. J’espère qu’en étant un documentaliste extérieur, l’équivalent d’un journaliste embeddé, je pourrai aider n’importe qui. Nombre d’entre nous ont des idées brillantes pour améliorer la société, mais parce que la plupart du temps ils ne présentent pas d’intérêt commercial et que nous réalisons ces projets sur notre temps libre, seule une petite partie voit le jour. Meilleure communication et échange d’idées aboutiront à de plus beaux projets.

 

Moritz espère que la matière accumulée finira sous forme de série documentaire, sur le modèle des Voyages de Gernstl, une série de la télévision bavaroise sur les trente années de périple de trois Allemands dans un bus Volkswagen. Poussant l’idée jusqu’au bout, il propose de créer une diplomatie hacker :  «   Chaque hackerspace devrait avoir un ou plusieurs ambassadeurs. Il serait en charge de la collecte des informations et de la documentation, et son boulot principal serait de voyager et de rencontrer les autres espaces pour échanger des connaissances. »  Un travail à temps plein : les hackerspaces se multiplient, 500 sont actuellement répertoriés sur hackerspaces.org.

 

http://img11.hostingpics.net/pics/873665fullhackbus.jpg


Un accueil qui « fait chaud au cœur »

Sus aux clichés, les hackers voyageurs reçoivent un accueil digne de ce nom, “à bras ouverts” témoigne le Hollandais Koen Martens, fondateur de RevSpace à La Hague. «  Je n’ai dormi que deux fois à l’hôtel durant un voyage de six mois aux Etats-Unis, et jamais durant mon dernier en Europe. L’hospitalité pour les gens à la tournure d’esprit similaire et l’ouverture vers les autres est un point que tous les hackers semblent partager ». Quant à Mitch Altman, il dit même être reçu “comme une rock star” : «   Les gens m’hébergent pour la nuit (ou deux ou trois voire plus).  Ils me donnent à manger (et de façon très bienveillante puisque Jimmie et moi avons des régimes végétariens très stricts, sans produits laitiers). Ils nous font visiter leur ville, si bien que nous pouvons nous connecter à la scène locale artistique, artisanale et musicale. Cela fait très chaud au cœur ».

Toutefois, pour améliorer la logistique, la communauté cogite. On a vu passer ces temps-ci un projet de site de booking, HackerHostel.com :  « Un site qui permettra aux utilisateurs/internautes de repérer les habitations disponibles dans les hackerspaces et de leur envoyer des propositions. Parlez-nous de vous et de ce que vous souhaitez enseigner durant votre séjour dans le hackerspace de votre choix. Le site aidera les hackers à gérer leurs propositions et discuter des meilleures pratiques, aussi bien qu’aider à rassembler de l’argent pour rafraîchir leurs espaces pour dormir si nécessaire. De plus, chaque hackerspace aurait une sorte de profil détaillant l’espace disponible, le type de cours qu’ils cherchent, les outils à disposition de la HIR ».

Chaleur humaine et… confort relatif en vue :

Cela pourrait être un hamac, un coin où mettre votre sac de couchage, un canapé, ou un lit de camp. Si vous avez un lieu où échouer, vous avez une auberge de hackers.

 


 

 

 

Source : owni.fr

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans RÉSISTANCE
commenter cet article
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 09:41

http://img11.hostingpics.net/pics/802522palestinewoman.jpg

Un État palestinien est-il encore possible ?

 

Suites aux pressions exercées sur Patrick Boltet, le rédacteur en chef de l'émission "Un œil sur la planète" et les menaces physiques dont a été victime le présentateur de l'émission, Etienne Leenhardt, France 2 a déprogrammé la rediffusion du documentaire « Un État palestinien est-il encore possible ? » prévu dans la nuit de vendredi à samedi.

Cependant le Crif, aussi puissant et influent puisse-t-il être ne nous empêchera pas de prendre connaissance du reportage d’Estelle Youssouffa et Christophe Obert.

 

Installez-vous confortablement car c'est parti pour plus de 2 heures de reportage sur les conditions de vie imposées aux palestiniens, filmé au cœur de la Palestine.

 

 

Il est fort possible que ce lien disparaisse prochainement, ce documentaire est également disponible directement sur le site de France 2 depuis le sommaire "Un œil sur la planète" en cliquant sur l'image ci-dessous.

 

http://img11.hostingpics.net/pics/285160femmepalestine.jpg


Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Documentaires
commenter cet article
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 17:21

http://img11.hostingpics.net/pics/379223burningbook.jpgAvec le décès de Lise Bonnafous
c'est tout
le corps enseignant
du Languedoc qui est en deuil


L'enseignante du lycée Jean-Moulin de Béziers est décédée vendredi des suites de ses blessures après s'être immolée par le feu la veille dans la cour de l'établissement, où ses collègues depuis le drame exprimaient leur désarroi et aussi leur difficulté à mener à bien leur mission.

Brûlée sur 95% du corps

Selon une source médicale, l'enseignante de 44 ans, professeur de mathématiques, "était brûlée au 3e degré sur 95% du corps". "Le corps a besoin de la peau pour respirer et avec ces brûlures, elle n'aurait pas pu survivre en raison des infections", a ajouté cette source.

A la mi-journée, les collègues de l'enseignante avaient lu, devant les grilles du lycée, un message de "solidarité pour Lise", brandissant de petites pancartes blanches intitulées "Plus jamais ça", "On veut des actes". "Hier, une enseignante a choisi de s'immoler dans la cour du lycée à l'heure de la récréation. Cet acte symbolique nous bouleverse et nous interroge tous", avaient déclaré les 280 professeurs du lycée dans ce communiqué.

"Son geste appelle à la solidarité de l'ensemble des personnels et témoigne de notre difficulté à accomplir notre mission. Nous attendons donc l'engagement responsable de nos autorités", ajoutaient-ils.

Interrogé par l'AFP à la nouvelle du décès, l'un d'eux, Christophe Quittet, a annoncé la tenue d'une "marche blanche" lundi à 14 h au départ de l'établissement. Selon lui, les cours ne reprendront pas lundi matin, en vertu d'un droit de retrait éventuellement reconductible.

Cellule de soutien psychologique

Vendredi, l'établissement avait rouvert ses portes pour accueillir les élèves et enseignants qui souhaitaient être entendus par la cellule de soutien psychologique, qui avait déjà pris en charge jeudi après-midi plusieurs dizaines d'élèves très choqués et qui devait encore fonctionner plusieurs jours.

Une action est par ailleurs prévue mercredi 19 octobre à 17 heures à Montpellier, dont le point d'arrivée sera l'inspection d'académie, selon M. Quittet. La victime donnait des cours depuis 10 ans dans ce grand lycée de 3 000 élèves, deuxième cité scolaire du Languedoc-Roussillon.

Elle avait annulé son cours de 9h 

Selon plusieurs témoins, elle avait annulé le cours qu'elle devait donner entre 9 h et 10 h jeudi. Puis, peu avant la récréation, elle s'est placée sous le préau et s'aspergée d'essence très calmement avant d'y mettre le feu et d'avancer dans la cour sous les yeux des élèves, terrifiés, dont certains lui sont venus en aide.

Décrite comme très fragile psychologiquement, notamment suite au décès de son neveu, l'enseignante "bénéficiait d'un accompagnement pédagogique et médical", avait indiqué jeudi le ministre de l'Education nationale Luc Chatel, venu sur les lieux, refusant à ce stade de confirmer le lien, avancé par le parquet, entre ce geste de désespoir et son activité professionnelle.

Si ses collègues se veulent prudents sur les raisons de cet acte, l'un d'entre eux estimait jeudi soir, sous couvert de l'anonymat, que la "pression ambiante était peut-être trop forte" et qu'"une écoute aurait peut-être évité ce passage à l'acte".

"Au cours des années, on a vu le métier évoluer, le public changer, les réformes arriver, des réformes nécessaires mais bien souvent menées à l'emporte-pièce, sans discernement, dans l'urgence, et à un moment donné il peut arriver ce genre de geste", confiait-il.

Au niveau national, le SNES, premier syndicat du secondaire, a réclamé un débat sur le métier d'enseignant après cette tragédie. Il souhaite notamment "interpeller le ministre sur l'importance de la mise en place d'une véritable médecine du travail dans l'Education nationale" et l'amélioration des "conditions générales de travail des enseignants, dont la pénibilité s'est considérablement accrue ces dernières années".

 

J'adresse toutes mes pensées à sa famille et ses proches.

 

 

 

Source : Midi Libre

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans C'est un scandale !
commenter cet article

Résistance

http://img15.hostingpics.net/pics/536082PartiPirate.gif

 

http://img15.hostingpics.net/pics/276086Anticor.gif

 

Soutenez la Quadrature du Net

 

Les Fakes de Grats

 

http://francismizio.net/ftp/jesuispartoutgif.gif

 

Diablo

 

Coco Magnanville

 

Goolgueule