Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog satirique du Papy Mouzeot
  • Contact

Recherche

The Wall

Archives

Erick Bernard

http://img15.hostingpics.net/pics/375556MTSN.png

26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 03:17

http://img11.hostingpics.net/pics/764137bigthundermountain.jpg

Cinq blessés dans un accident
au Train de la Mine

 

Un élément du décor de l'attraction le Train de la mine est tombé dans le parc d'attraction Disneyland de Marne-la-Vallée. Cinq personnes ont été blessées.

L'accident s'est produit vers 15 heures ce lundi. Au passage des wagons, un élément du décor du Train de la mine dans le Disneyland de Marne-la-Vallée s'est décroché. Cinq personnes ont été blessées dont une grièvement. Cet homme, un Français de 38 ans, a été admis aux urgences de l’hôpital Beaujon, à Clichy-sur-Seine dans les Hauts-de-Seine. Sa famille sera hébergée gratuitement par Eurodisney le temps de son hospitalisation. « Cela s’est produit vers la fin du parcours de l'attraction, avant le tunnel final » indique la communication du groupe. L'élément en question est un morceau de rocher fabriqué en résine. L’attraction reste fermée jusqu’à nouvel ordre. L'enquête a été confiée au commissariat de police de Chessy.

 

 

Cet accident intervient juste après quelques mois l'accident mortel qui avait coûté la vie à un membre du personnel de 53 ans. Retrouvé inconscient, coincé sous un bateau sur le petit canal emprunté par les visiteurs, l'employé d'une société sous-traitante pourrait avoir été maintenu sous l'eau par l'embarcation, qui pèse une tonne.

Grièvement blessée, la victime avait été transportée par hélicoptère à l'hôpital Georges-Pompidou, où elle décédera des suites de ses blessures.


http://img11.hostingpics.net/pics/432766poupee1.jpg

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Actualités
commenter cet article
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 02:42

http://img11.hostingpics.net/pics/674845portada2.jpg

Première rencontre des blogueurs et utilisateurs des médias sociaux méditerranéens
organisée les 29 et 30 avril 2011
à Xàbia, Alicante

 

Casa Mediterraneo est un groupement d'intérêt public soutenu par le Ministère espagnol des Affaires étrangères et de la Coopération et l'Agence Espagnole de Coopération Internationale pour le Développement (AECID), avec la collaboration de la Generalitat Valenciana et les conseils de ville d'Alicante, Benidorm et Xàbia.

 

http://img11.hostingpics.net/pics/467228bloque1.jpgCasa Mediterraneo organise MEDIENCOUNTER, la première réunion de blogueurs et utilisateurs des médias sociaux Méditerranéens nommé "ciberactivism Méditerranée : un nouvel outil de révoltes". Le but de cette activité est de créer un espace de débat et d'analyse de l'impact des TIC dans les processus de changement social survenu ces derniers mois dans les pays d'Afrique du Nord et le rôle de la société civile comme une force de changement face à la réalité dans laquelle ils vivent. Les blogueurs et les utilisateurs de médias sociaux peuvent échanger ainsi leurs expériences et favoriser le Web comme un lieu fondamental de la réunion de la Méditerranée.

 

Technologie 2.0 a transformé la façon dont nous interagissons. Il nous permet de communiquer instantanément avec des millions de personnes partout dans le monde. Aujourd'hui, nous avons réalisé que le franchissement de la fracture numérique et la censure des autorités des pays méditerranéens du Sud ont été les éléments déclencheurs de l'utilisation d'Internet pour aller bien au-delà d'une plateforme simple mondiale de la socialisation.

Blogs et réseaux sociaux sont des outils fondamentaux pour la réussite de l'action coordonnée de nombreux jeunes avides de réformes démocratiques dans les pays méditerranéens.

L'exemple de la Tunisie, où des milliers de jeunes ont contribué à la chute de Ben Ali et de sa dictature, s'est répandue comme une traînée de poudre à travers l'Internet, encourageant les internautes des autres pays méditerranéens à adhérer à leurs revendications pour des changements politiques et sociaux.

Les réseaux sociaux ont permi de contribuer à la vision d'une société instruite et démocratique, mais aussi et surtout, pour les femmes qui se sont battues des décennies pour leurs droits.

 En d'autres termes, cette première rencontre s'articule sur l'utilisation des réseaux comme un outil pour
l'activisme politique et social, mais aussi de leur consolidation en tant que plate-forme pour échanger des idées dans tous les domaines autour de la Méditerranée aussi bien scientifiques, économiques, culturels ou artistiques.

 

 

Traduction : Papy Mouzeot

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Actualités
commenter cet article
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 13:56

http://img10.hostingpics.net/pics/854090fidelcastrovotaporelnuevocomitecentraldelpartidofotoalexcastro1580x464.jpg"La nouvelle génération doit corriger et changer sans hésiter tout ce qui doit l'être et continuer à prouver que le socialisme est l'art de rendre possible l'impossible".

Fidel Castro


Fidel Castro a confirmé qu'il renonçait à la direction du Parti communiste cubain (PCC), en demandant à quitter le comité central du parti, dans un article publié mardi 19 avril par la presse officielle. « Raul (Castro) savait que je n'accepterais aucune responsabilité au sein du parti », a indiqué Fidel Castro dans un texte paru sur le site Cubadebate.cu pour expliquer son absence au sein du nouveau comité central du PC, élu lundi 18 avril, lors du sixième congrès du parti. Fidel Castro, 84 ans, a été le premier secrétaire de cet organe depuis la création du parti en 1965.

 

Dans un éditorial publié dimanche à la "une" de Granma, le journal du parti unique, Fidel Castro dit soutenir les réformes menées par son frère. L'ancien leader de la révolution, âgé de 84 ans, s'avoue impressionné par la qualité des discours qu'il a entendus dimanche. « La nouvelle génération doit corriger et changer sans hésiter tout ce qui doit l'être et continuer à prouver que le socialisme est l'art de rendre possible l'impossible ».

 

http://img10.hostingpics.net/pics/907298fidelcopia31.jpg

Le défilé du 50e anniversaire

 

J’ai eu le privilège de regarder le défilé impressionnant par lequel notre peuple a fêté le cinquantième anniversaire de la proclamation du caractère socialiste de la Révolution et de la victoire de Playa Giron.

Le 6e Congrès du Parti communiste cubain s’est ouvert ce même jour.

J’ai beaucoup apprécié les commentaires détaillés, la musique, les gestes, les visages, l’intelligence, la martialité et la combativité de notre peuple ; Mabelita, sur sa chaise roulante et le visage heureux, et les enfants et adolescents de La Colmenita, multipliés plusieurs fois.

Cela vaut la peine d’avoir vécu pour voir le spectacle d’aujourd’hui, et cela vaut la peine de se souvenir toujours de ceux qui sont morts pour le rendre possible.

À l’ouverture du 6e Congrès, dans l’après-midi, j’ai pu constater dans les paroles de Raul et sur les visages des délégués à la plus importante réunion de notre parti le même sentiment de fierté.

J’aurais pu être sur la Place, peut-être une heure sous le soleil et dans la chaleur, mais pas trois. Attiré par la chaleur humaine, je me serais trouvé face à un dilemme.

J’ai ressenti de la douleur, croyez-moi, quand j’ai vu que certains d’entre vous me cherchaient du regard à la tribune. Je pensais que tout le monde comprendrait que je ne peux plus faire ce que j’ai fait tant de fois.

Je vous ai promis d’être un soldat des idées, et ce devoir, je peux le remplir encore.

 

http://www.granma.cu/Fotos%202011/abril/firma-17abril.jpg

 

Fidel Castro Ruz
Le 16 avril 2011
19 h 14


 

Source : Granma

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Actualités
commenter cet article
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 11:16

Voile-integral

 

L'interdiction du voile intégral dans les lieux publics entre en vigueur aujourd'hui, en France. Dissimuler son visage avec un niqab, une cagoule ou un masque est désormais passible de 150€ d'amende. Les femmes concernées seraient environ 2000.

Sur fond bleu, une Marianne en buste de pierre dit la loi, cheveux au vent sous le bonnet phrygien. "Nul ne peut, dans l'espace public, porter une tenue destinée à dissimuler son visage". Tandis qu'en lettres rouges, au-dessus de sa tête, le message s'inscrit : "La République se vit à visage découvert". L'information étant passée depuis début mars via une campagne d'affichettes, c'est ce lundi qu'entre donc en vigueur la loi du 11 octobre 2010 interdisant la dissimulation du visage.

30 000 € d'amende si le port est forcé

Voies publiques, transports en commun, commerces, établissements scolaires, bureaux de poste, hôpitaux, administrations, tribunaux… le voile intégral et tout autre type de cagoule ou de masque permettant de dissimuler l'identité sont désormais officiellement interdits dans les lieux publics. Les contrevenants s'exposeront à une amende de 150 € et/ou un stage de citoyenneté. Voire à un an de prison et 30 000,00 € d'amende pour celui ou celle qui aura éventuellement imposé le port de ce voile à autrui, le double s'il s'agit d'une mineure.http://img4.hostingpics.net/pics/689324Nuninprison.jpg

Visant clairement l'interdiction du niqab dans l'espace public, le texte ne donne cependant pas aux forces de l'ordre "le pouvoir de faire ôter le vêtement qui dissimule le visage" a rappelé le ministre de l'Intérieur Claude Guéant, en donnant des instructions pour éviter tout dérapage.

Ainsi, l'embarquement au poste ne devra intervenir "qu'en dernier recours", si la diplomatie échoue. Malgré l'opposition de nombreux musulmans à cette loi, le Conseil français du culte musulman a estimé pour sa part que le voile intégral correspond "à une lecture extrémiste, littéraliste du Coran" et qu'il ne correspondait pas à une obligation religieuse.

 

PV-voile
Le chiffre : 150

euros> Amende. Le port du voile intégral est passible d'une amende de 150€ et/ou d'un stage de citoyenneté, à partir d'aujourd'hui.

« C'est une façon de cacher les vrais débats sur le chômage, le logement » Hamid et son épouse Fatiah Français, de confession musulmane, alors qu'ils faisaient leur marché hier, quartier Arnaud Bernard.


http://img4.hostingpics.net/pics/572590burqa.jpg

Burqa, niqab, tchador

Le voile, dont de nombreuses musulmanes à travers le monde se couvrent la tête, en totalité ou en partie, comporte de nombreuses versions et se retrouve dans de nombreuses traditions, bien au-delà de l'islam.

Hidjab. Le hidjab est formé sur la racine arabe hajaba, qui signifie cacher, dérober aux regards, mettre une distance. Ce voile cache les cheveux, les oreilles et le cou, ne laissant voir que l'ovale du visage. Promu par les Frères musulmans, il est souvent complété par une tunique ou un imperméable. Il s'est généralisé dans le monde musulman, remplaçant les tenues traditionnelles comme le "haïk" en Afrique du Nord, grande pièce de laine ou de coton qui dissimule les formes du corps et voile le visage. Le voile s'appelle aussi lithâm (cache-nez) ou encore khimâr, terme générique qui désigne tout ce qui couvre la tête : mantille, châle ou écharpe.

Burqa. La burqa est à l'origine le vêtement traditionnel des tribus pachtounes en Afghanistan. Ce long voile, bleu ou marron, couvre complètement la tête et le corps, un grillage dissimulant les yeux. Cette tenue est devenue aux yeux du monde le symbole du régime des talibans en Afghanistan, qui l'ont rendue obligatoire, mais elle est loin d'avoir disparu après leur chute.

Niqab. Dans les pays arabes, le niqab, voile intégral complété par une étoffe ne laissant apparaître qu'une fente pour les yeux, s'est répandu sous l'influence de l'islam wahhabite, surtout en milieu urbain. Certaines femmes y ajoutent des lunettes de soleil et des gants, voire un masque.

Tchador. Le tchador, en Iran, est un vêtement traditionnel porté par les femmes, utilisé principalement aujourd'hui par les pratiquantes. Il s'agit d'une grande pièce de tissu posée sur la tête, laissant apparaître l'ovale du visage, tenue fermée à l'aide des mains, voire des dents si la femme a besoin d'utiliser ses bras. Le port du tchador n'est pas obligatoire dans la République islamique, à la différence du port d'un voile sur la tête.

"C'est une loi nécessaire" !!!

http://img4.hostingpics.net/pics/321626lindsaylohan.jpg– Quel regard portez-vous sur cette loi ?

– Odon Vallet, historien des religions : D'une manière générale, il est préférable de ne pas légiférer en matière religieuse, car cela peut être source de divisions, on l'a vu il y a cent ans entre les républicains anticléricaux et les catholiques monarchistes. Il y a cependant nécessité de légiférer quand il y a incertitude sur la jurisprudence ou la réglementation. Cela a été le cas il y a quelques années sur le voile à l'école ; la commission Stasi a ensuite été à l'origine d'une loi sur les signes religieux ostensibles. Le voile intégral a pour effet de masquer le visage : on ne sait pas qui l'on a en face de soi alors que la personne intégralement voilée dévisage chaque personne en face d'elle. Il y a une inégalité profonde. Par ailleurs, la question se pose de savoir si, en voile intégral, on peut accomplir certains actes : conduire une voiture, se présenter dans un magasin sans que le commerçant sache s'il a en face de lui un homme ou une femme, bien ou malintentionné. Il est par ailleurs normal que l'on puisse vérifier que la personne corresponde bien à celle mentionnée sur des papiers d'identité. On le voit, le voile intégral est incompatible avec la vie en société. Le seul endroit où il peut être porté, c'est le domicile car la personne n'est en contact qu'avec son proche entourage. Une telle loi ne sera-t-elle pas trop complexe à mettre en œuvre ? Lorsque la réglementation et la jurisprudence ne suffisent pas, il y a la nécessité d'une loi en derniers recours, à condition qu'elle ne stigmatise pas une religion. On ne connaîtra le bien-fondé d'une loi que des années après sa promulgation. On verra bien ce que sera la pratique.

La multiplication des débats sur la laïcité, les religions vous étonne-t-elle ? Le débat religieux, au début du XXe siècle comme au début du XXIe siècle est le signe qu'il y a d'autres sources de discorde. Aujourd'hui, avec l'économie, le social, le pouvoir d'achat, la place de l'immigration, il est normal que l'on puisse chercher des explications dans la religion. La France est devenue multiculturelle et multiconfessionnelle et il est impossible de satisfaire toutes les prescriptions religieuses. Il faut davantage de tolérance entre religions et entre les religions et les non-religieux.


Propos recueillis par Philippe Rioux

 

http://img4.hostingpics.net/pics/785640loibrqa.jpg

"Nous ne ferons pas de zèle"

Les forces de police sont en première ligne pour faire respecter cette nouvelle loi qui interdit le port du voile intégral dans les espaces publics. Mais, même si le texte est clair, les policiers craignent au quotidien, de se heurter à des obstacles. Pour Didier Martinez, secrétaire régional unité police, il y aura « très certainement des difficultés pour faire appliquer cette loi. Si la consigne est de le faire, nous le ferons mais ce n'est pas notre priorité ».

Pour lui, les missions premières de la police se situent ailleurs. « Notre rôle est de protéger les personnes et les biens, de lutter contre la délinquance et la criminalité. Aussi, hormis dans un cas concret comme un danger caractérisé au volant, les policiers ne vont certainement pas faire de zèle ». Pour autant selon lui, la loi doit être appliquée. « Si nous sommes sollicités, nous ne refuserons pas. Mais il y a d'autres priorités d'autant que nos effectifs diminuent ».

Un autre policier pointe la difficulté de ces contrôles. « Certaines personnes risquent de le prendre comme une agression. Comment forcer quelqu'un à retirer son voile ? Si c'est un policier homme qui contrôle une femme ça peut poser problème ».

En cas de refus, les fonctionnaires de police pourront emmener la contrevenante au commissariat. « On a vraiment d'autres choses à faire, des personnes plus dangereuses à contrôler », estime-t-il. Selon lui, « ces contrôles risquent même, dans certains cas, de créer un trouble à l'ordre public. Si d'autres personnes s'en mêlent, j'ai peur que ça dégénère ».

 

Dégénérer... Je trouve le terme approprié !

Si on applique cette loi à l'extrême à quoi ressembleront les futures nonnes ?


http://img4.hostingpics.net/pics/391955madonnasexyreligion.jpg

 

Après avoir imposé son capitalisme sauvage, l'UMP chercherait t'elle à nous convertir vers une sorte de catholicisme dépravé ?

Le "croisé" Guéant nous apportera peut-être cette réponse sous peu...


http://img4.hostingpics.net/pics/984607madge.jpg

 

 

Je tiens à préciser que cet article n'est pas rédigé par mes soins, il est l'œuvre de Claire Lagadic pour La Dépêche.fr

 

Le Papy Mouzeot

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Actualités
commenter cet article
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 14:38

Club-Merd

Et comme une bonne nouvelle ne va pas sans une autre bonne nouvelle...

Tokyo va lever les interdictions sur des produits frais !

http://img4.hostingpics.net/pics/493654images.jpgLe Japon va lever les restrictions de vente de certains produits frais (légumes, lait) des environs de la centrale nucléaire de Fukushima. Elles avaient été imposées à cause des risques radioactifs, a annoncé vendredi le porte-parole du gouvernement.

Ces interdictions avaient été imposées à la fin mars pour une dizaine de sortes de légumes, dont des épinards, provenant de quatre préfectures proches de la centrale, et pour le lait cru de la seule préfecture de Fukushima, en raison d'un niveau anormalement élevé de radioactivité.

http://img4.hostingpics.net/pics/181738sanglierradioactif.png

« Le gouvernement a été saisi de requêtes pour lever les interdictions de distribution du lait produit (dans sept communes) de la préfecture de Fukushima, et d'épinards de la préfecture de Gunma », située au sud de la centrale et au nord de Tokyo, a déclaré Yukio Edano. « Je crois que les conditions sont respectées pour que les interdictions soient levées », a-t-il ajouté.

Aucune date précise n'a toutefois été donnée pour la fin de cette interdiction, en vigueur depuis fin mars.

Un gros sushi de moins pour les agriculteurs japonais proches de la centrale de Fukushima qui vont se réjouir sans trop d'optimisme toutefois car les produits frais nippons demeurent néanmoins interdits ou soumis à des restrictions à l'importation par de nombreux pays étrangers, dont les Etats-Unis, le Canada, la Russie, Taiwan ainsi que par l'Union européenne.

 

http://img4.hostingpics.net/pics/357455cuisinechinoise.jpg La cuisine nippone ni mauvaise

 

 

 

Sources : Romandie News, La Voix du Nord


 


Mise à jour du 10 avril

 

Je ne pense pas un instant que cette papyrodie soit à l'origine de l'annonce qui suit, ce serait bien prétentieux de ma part, toutefois j'ai la satisfaction de compléter ce billet de "mauvaise humeur" dont toute ressemblance avec une agence de voyage existante ou ayant existée serait totalement fortuit.

 

Tepco présente des excuses pour les fuites radioactives

http://img4.hostingpics.net/pics/250391patrontepco.jpgL'opérateur nucléaire japonais Tepco a formulé samedi des excuses pour les fuites radioactives émanant de la centrale de Fukushima-Daiichi, tandis que l'agence de sûreté nucléaire annonçait que le déversement d'eau radioactive en mer durerait jusqu'à dimanche.

Les excuses de Tokyo Electric Power sont intervenues au lendemain des craintes exprimées par la Chine et la Corée du Sud au sujet de la vidange des eaux contaminées de la centrale nippone frappée par le séisme et le tsunami du 11 mars, signe d'un malaise croissant face à cette crise.

« Il y a près d'un mois que ce tremblement de terre a eu lieu. Je souhaite exprimer des excuses du fond de mon coeur pour les inquiétudes et les problèmes que nous causons à la société en raison de la fuite de matières radioactives dans l'atmosphère et l'eau de mer », a dit Sakae Muto, l'un des vice-présidents de Tepco, lors d'une conférence de presse.

« Nous avons suscité des inquiétudes et des difficultés en prenant cette décision sans prendre assez de temps pour expliquer la question au préalable aux personnes affectées, à la presse, à l'industrie de la pêche et aux peuples d'outre-mer, ce dont nous sommes navrés », a-t-il ajouté.

http://img4.hostingpics.net/pics/9740131301541609.jpg 

LE JAPON EXPOSE SA POLITIQUE À L'ASEAN

A Djakarta, le ministre nippon des Affaires étrangères Takeaki Matsumoto a exposé samedi la politique anticrise du Japon à ses homologues des dix pays asiatiques de l'Asean. Son porte-parole Satoru Sato a exhorté les voisins du Japon à ne pas exagérer les faibles taux de radioactivité enregistrés.

« Nous sommes réellement navrés que les centrales nucléaires aient été la cause de ces craintes et de ces soucis dans le monde entier, mais il vous faut contrôler le degré de radioactivité dont parle l'AIEA », a dit le porte-parole.

Hidehiko Nishiyama, directeur général adjoint de l'Agence de sûreté nucléaire et industrielle (Nisa), avait déclaré auparavant aux journalistes : « Nous travaillons à l'évacuation des eaux (...) Nous terminerons probablement demain (dimanche) ».

Il a dit qu'un condensateur du réacteur n°2 avait été vidé samedi de l'eau à faible radioactivité qu'il contenait, ce qui permettra d'y transvaser l'eau fortement contaminée qui se trouve dans une tranchée du réacteur.

« Le fait d'empêcher l'eau radioactive de la tranchée de déborder est une mesure importante, étant donné le risque de nouvelle contamination de la mer », a dit Nishiyama.

En raison de capacités de stockage trop faibles, les ingénieurs de Tepco évacuent dans l'océan Pacifique l'eau de mer qui a été utilisée pour refroidir les barres de combustible et éviter que les coeurs des réacteurs n'entrent en fusion.

Un mois après la catastrophe, les ingénieurs notent qu'ils sont encore loin d'avoir repris le contrôle des réacteurs et qu'il faudra probablement des mois pour les stabiliser et des années pour nettoyer le site, à 240 km au nord de Tokyo.

http://img4.hostingpics.net/pics/179327japontepcofukushima8.jpg

 

PLUS DE 150.000 RÉFUGIÉS

http://img4.hostingpics.net/pics/229502Tepcologo.pngTepco avait annoncé vendredi soir que la vidange en mer des eaux faiblement radioactives devrait être achevée dans la journée de samedi. Mais cette projection s'est heurtée à des difficultés liées notamment à la forte réplique sismique (7,1) enregistrée jeudi au large de la côte nord-est du Japon.

Au total, le tremblement de terre de magnitude 9 et le tsunami géant qu'il a provoqué ont fait 28.000 morts et disparus, et dévasté la côte Nord-Est du Japon.

Selon la police, un peu plus de 150.000 réfugiés vivent toujours dans des gymnases ou d'autres centres d'hébergement improvisés. Plusieurs villes touchées par le tsunami ont commencé à installer des habitants dans des logements provisoires, a rapporté la chaîne NHK.

Le Premier ministre Naoto Kan, dont la gestion de la crise a été critiquée par les médias et les partis d'opposition du pays, se rendra dimanche dans des villages de pêcheurs dévastés.

Plusieurs Etats ont restreint les importations de produits alimentaires en provenance du Japon.

La Chine va interdire les produits agricoles de 12 régions japonaises, ont fait savoir les autorités sanitaires du pays. Pékin avait annoncé auparavant son intention de surveiller de près les initiatives du Japon, en s'inquiétant des effets du déversement d'eau radioactive en mer sur l'environnement.

Satoru Sato, porte-parole du chef de la diplomatie nippone, a déclaré sur ce point : « La Chine est pleinement en droit de prendre des mesures nécessaires, mais nous espérons que ces mesures seront raisonnables ».

La Corée du Sud a aussi critiqué le Japon, lui reprochant de ne pas avoir informé ses voisins de ces rejets dans l'océan.

Le groupe Toshiba a proposé un plan de démantèlement de quatre des six réacteurs de la centrale de Fukushima-Daiichi sur dix ans. Mais le gouvernement juge prématuré de fixer dès à présent un cadre précis pour en finir avec la crise nucléaire, la plus grave depuis Tchernobyl (1986).

 

http://img4.hostingpics.net/pics/322013nucleaire.jpg

 

 

Source : Le Point.fr

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Actualités
commenter cet article
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 15:28

Kadhafils

Les CHIENS ne font pas
des chats !

 

A ce qu'il paraît Mouammar Kadhafi serait prêt à négocier une réforme politique dans son pays. Mais pas à n'importe quel prix... Il faudrait que cette réforme se fasse avec le guide suprême qui semble pourtant de plus en plus isolé au sein même de son clan.

 

Chronologie d'une défaîte annoncée

Alors que Kadhafi semble de plus en plus isolé, selon le New York Times, au moins deux de ses fils envisagent le retrait du pouvoir de leur père.

Les coups durs s'enchaînent pour Mouammar Kadhafi. Après plusieurs défections au sein de ses proches, deux de ses fils envisageraient son retrait du pouvoir. Selon une information du New York Times, Seif al-Islam et Saadi proposent une transition vers une démocratie constitutionnelle, qui prévoirait le départ de leur père. Le quotidien américain, citant un diplomate sous couvert de l'anonymat et un responsable libyen informés du projet, indique que la transition serait pilotée par Seif al-Islam.

Le Conseil national de transition (CNT), qui représente les rebelles, a aussitôt rejeté cette idée. « Kadhafi et ses fils doivent partir avant toute négociation diplomatique », a déclaré un des porte-parole du CNT, Chamseddine Abdulmelah, à Benghazi, fief des insurgés. Le régime du colonel Kadhafi, au pouvoir depuis près de 42 ans, est la cible depuis le 15 février d'une révolte populaire qui s'est transformée en guerre civile entre insurgés et forces loyales au dirigeant.

Sur le terrain, les États-Unis ont décidé hier de prolonger leurs frappes, plus de deux semaines après le début de l'intervention internationale. Les combats entre insurgés et loyalistes ont repris près du port pétrolier de Brega où des familles entières fuient les bombardements.

 

Le porte-parole du gouvernement libyen a affirmé que le régime était prêt à négocier toute forme de réforme politique, comme des élections ou un référendum, tout en rejetant un départ du colonel Mouammar Kadhafi, qui est apparu brièvement en public lundi soir dans sa résidence de Bab el-Aziziya. « Le leader est la soupape de sécurité pour le pays et pour l'unité de la population et des tribus. Nous pensons qu'il est très important pour toute transition vers un modèle démocratique et transparent », a averti Moussa Ibrahim.

Par ailleurs depuis lundi soir, plus aucun avion de combat américain n'a effectué de sortie, a annoncé le capitaine Darryn James, un porte-parole du Pentagone, qui a toutefois souligné que les appareils se tenaient prêts à intervenir « au cas où l'Otan en ferait la demande ».

 

Les enquêteurs écossais entendront "dans les prochains jours" l'ex-ministre libyen des Affaires étrangères Moussa Koussa, qui est arrivé à Londres mercredi dernier après avoir fait défection. Il est soupçonné d'être impliqué dans l'attentat de Lockerbie qui a fait 270 morts en 1988, a déclaré un porte-parole du gouvernement écossais.

 

Ce matin à 5h30, Seil Al Islam, a indiqué que lui et son père ne se sentaient pas trahis par la défection de Moussa Koussa, arrivé à Londres mercredi dernier. Le fils cadet de Mouammar Kadhafi a indiqué que l'ex ministre des Affaires étrangères libyens était parti "pour des raisons de santé".

 

Le temps de faire le plein et la coalition reprend ses bombardements

Les bombardements de la coalition internationale en Libye reprenaient curieusement ce matin, quelques heures après avoir suspendu ses attaques. Un raid aérien est survenu à une trentaine de kilomètres à l'est du port pétrolier de Brega, où des combats pour le contrôle de la ville, située à 800 km à l'est de Tripoli, font rage depuis plusieurs jours. Les rebelles utilisent des lance-roquettes multiples face aux violentes répliques à l'artillerie des forces gouvernementales. En début d'après-midi, ils se trouvaient à mi-chemin entre Brega et à Ajdabiya (80 km au nord), reculant d'environ une trentaine de kilomètres, selon des témoins. Plus tôt, les rebelles avaient réussi à s'approcher de Brega avant de reculer vers l'est en rangs dispersés sous des bombardements des forces loyalistes.

 

Selon l'OTAN, qui tenait une conférence de presse à Bruxelles, les opérations occidentales ont permis de détruire 30 % des capacités militaires de l'armée de Mouammar Kadhafi.

 

Soutien aux rebelles ? Quelle bonne blague !

Un tanker d'une capacité d'un million de barils, doit entrer dans le port de Tobrouk pour le premier chargement de pétrole assuré par les rebelles. « Un tanker devrait arriver dans la journée dans un terminal pétrolier près de Tobrouk » , a indiqué Michele Bockmann, experte des marchés pour Lloyd's List.   « La taille de ce pétrolier correspond à un million de barils de pétrole   » , a-t-elle ajouté. Au cours actuel du baril, une telle cargaison vaut environ 120 millions de dollars. C'est la première fois que les rebelles libyens, qui contrôlent plusieurs ports de l'est de la Libye, mènent une telle opération.

 

Catherine Ashton, la haute représentante de l'Union européenne a déclaré : « Si les revenus (tirés du pétrole et du gaz) ne profitent pas au régime de Kadhafi, alors nous n'avons aucun problème avec les opérations commerciales concernant le pétrole et le gaz libyens   [...] Concernant le pétrole, notre ligne de conduite est très claire, l'UE soutient les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU visant à ce que les revenus du pétrole ne parviennent pas dans les mains du régime [...] Pour le reste, ce sont les pratiques commerciales normales qui s'imposeront » a-t-elle conclu.

 

Traduction : Nous n'avons aucun problème pour revendre ce qui nous ne appartient pas !

 

La Libye produit moins de 2 % du pétrole mondial mais elle recèle les plus grandes réserves d'or noir du continent africain, entre 40 et 60 milliards de barils. Et la qualité de son pétrole, pauvre en soufre, à l'exploitation aisée, est appréciée des raffineurs. Des pays européens, comme l'Italie, la France et l'Allemagne sont les premiers consommateurs de brut libyen, mais aussi de gaz transporté par un gazoduc le long de la frontière tunisienne qui rejoint l'Italie sous les eaux de la Méditerranée.

 

Les chiens ne font pas des chats...

Voici un petit diaporama assez explicite...


http://img4.hostingpics.net/pics/184160Kadhadifam01.jpgUnis dans la victoire... uniquement !

 

http://img4.hostingpics.net/pics/635426Kadhadifam02.jpgCe sont tous les deux de grands fans de Benny Hill !

 

http://img4.hostingpics.net/pics/911643Kadhadifam03.jpgY'en a pas un qui sait compter au delà de deux !

 

http://img4.hostingpics.net/pics/578557Kadhadifam04.jpgTéléphone... maison...

 

 

 

http://img4.hostingpics.net/pics/636603Kadhafirasta.jpg



Autopsie de cette guerre par une petite séance de relooking

http://img4.hostingpics.net/pics/327197maite.jpgVous allez voir ce n'est pas très compliqué... Le plus simple serait d'avoir Maïté sous la main, c'est une spécialiste des autopsies. Elle manie le couteau quasiment aussi bien que Didishnikov mais l'avantage c'est qu'elle ne mord pas ! Pour les plus jeunes d'entre vous qui n'ont pas connu Maïté, c'est comme Cyril Lignac mais avec de la moustache et en 4 à 5 fois plus gros.

 

Maïté nous aurait certainement dit ceci...


Alors, pour faire un bon dictateur à la mode, il vous faudra :

– un fils de dictateur, prenez le encore vivant et si possible choisissez le plus coriace.

http://img4.hostingpics.net/pics/937811seifalislam1.jpg

Voilà, celui-là fera très bien l'affaire.


– un uniforme...

http://img4.hostingpics.net/pics/688035Uniforme.jpg


– une perruque brune et ses quelques bouclettes

http://img4.hostingpics.net/pics/503960perruque.jpg

 

– une casquette

http://img4.hostingpics.net/pics/686630Casquette.jpg

 

– une paire de lunettes noires

http://img4.hostingpics.net/pics/803800Lunettes.jpg

 

– un bâton de berger

http://img4.hostingpics.net/pics/659411Baton.jpg

 

– et environ... beaucoup de traîtrise

http://img4.hostingpics.net/pics/752040Traitre.jpg

 

– Hé bé... j'ai dit BEAUCOUP DE TRAÎTRISE !

 

http://img4.hostingpics.net/pics/447170Bessons.jpg– Voilà, c'est beaucoup plus mieux !

 

– Maintenant vous n'avez plus qu'à placer délicatement la bestiole dans son costume

http://img10.hostingpics.net/pics/370862seifalislam2.jpg

– N'oubliez pas la casquette...

http://img10.hostingpics.net/pics/411145seifalislam3.jpg

– Ajoutez la perruque, les lunettes et un décors...

http://img10.hostingpics.net/pics/786248Kadhafils.jpg– Relevez l'ensemble avec un titre de derrière les fagots et vous obtenez un dictateur tout neuf prêt à fonctionner pendant une quarantaine d'années !

 

– Ce qui est rigolo c'est que ça marche avec tout le monde ! Essayez chez vous, avec la tête de votre conjoint ou de votre patron, mais n'en abusez pas !

http://img10.hostingpics.net/pics/468511Sarhofi.jpgLe Sarkhofi

 

http://img10.hostingpics.net/pics/800039Kadhapapy.jpgLe Kadhapapy

 

 

– Comment ? Ah oui... qu'est ce qu'on a fait du bâton de berger ?

Et bien, le bâton de berger, c'est ma touche personnelle... Vous le fourrez dans une partie de son anatomie que la censure m'oblige à taire et vous obtenez un  ¤¤¤¤¤¤ de dictateur !

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Actualités
commenter cet article
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 15:20

http://img10.hostingpics.net/pics/663921censure.jpg

 

http://img10.hostingpics.net/pics/686164MahmoudalYoussef.jpgLes autorités ont libéré, jeudi 31 mars, le blogueur Mahmoud Al-Youssef, dont l'arrestation avait été dénoncée par le département d'Etat américain. M. Youssef a été remis en liberté "après avoir été interrogé jeudi par les autorités compétentes", a déclaré un porte-parole officiel dans un bref communiqué, publié dans la nuit de jeudi à vendredi par l'agence BNA. Le porte-parole n'a donné aucune précision sur les raisons ou la durée de l'arrestation du blogueur ni sur les circonstances de sa libération.

L'arrestation de M. Youssef avait été dénoncée mercredi par un porte-parole du département d'Etat américain, Mark Toner. "Nous sommes très préoccupés par son arrestation, c'est un blogueur important et respecté", avait-il dit. M. Toner avait également évoqué l'interpellation de "deux autres militants sur Internet" qui auraient critiqué la situation dans le pays, un allié des Etats-Unis.
 

"Nous espérons que la décision du gouvernement bahreïni d'arrêter des blogueurs et des militants sur Internet ne rendra pas plus difficile la reprise d'un dialogue national", avait-il ajouté. Bahreïn a été le théâtre de la mi-février à la mi-mars d'une forte contestation dominée par les chiites qui forment la majorité de la population autochtone. Selon les autorités, les troubles ont fait au moins 24 morts.

 

 

 

Source : LeMonde.fr

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Actualités
commenter cet article
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 21:01

Fukushima mon amourQuand les compteurs Geiger
émettent un bip dans le vide...

 

Près de deux semaines après le séisme et le tsunami qui ont causé de graves dégâts dans la centrale nucléaire toute proche, Fukushima est devenue une ville morte et les habitants manquent de tout, pénurie de carburant mais ce sont surtout les produits alimentaires qui font défaut. Le peu qui reste sur les étals est devenu hors de prix pour les habitants.

"Je suis venue acheter des légumes mais tout est trop cher", raconte une habitante :

 


A Tokyo ce sont de nombreux magasins qui sont à court de bouteilles d'eau minérale depuis que les autorités ont déconseillé de donner l'eau du robinet à boire aux nourrissons en raison d'un niveau de radiation trop élevé. Ce niveau est toutefois retombé jeudi sous le seuil recommandé, rapporte l'agence Kyodo. Le gouvernement a exhorté les 13 millions d'habitants de la capitale à ne pas céder à la panique, mais de nombreux stocks ont été vidés en une journée.

http://img4.hostingpics.net/pics/203069bouffe.jpg

Trois employés du réacteur 3 irradiés

Ce sont les premiers cas médiatisés. Trois employés qui travaillaient sur le réacteur 3 de la centrale nucléaire ont été irradiés. Deux d'entre eux ont été hospitalisés car ils avaient été "exposés à des niveaux de radiation compris entre 170 et 180 millisieverts", Les employés travaillaient dans un bâtiment qui abrite la turbine, un lieu distinct du bâtiment du réacteur. Une exposition à 100 millisieverts sur une période d'un an est considérée comme le seuil à partir duquel augmente le risque de contracter un cancer plus tard. Il est surprenant de constater que seuls trois cas aient été signalé à ce jour...

http://img4.hostingpics.net/pics/580097634x437.jpg

 

Réplique de magnitude 6,1 dans le nord du Japon

Un tremblement de terre d'une magnitude préliminaire de 6,1 a frappé le nord du Japon ce jour à 9h32. Le Japon est frappé par de nombreuses répliques depuis le séisme du 11 mars, qui a été suivi d'un tsunami et fait plus de 20.000 morts et disparus.

 

La situation ne semble toujours pas maîtrisée à ce jour, d'autres nuages toxiques continuent leur progression et la communauté internationnale paraît plus préoccupée par le Sarko's wargame qui se déroule en Libye.

 

http://img4.hostingpics.net/pics/619686634x378.jpg

 

 

 

Sources : 20minutes.fr, l'express.fr, dailymail.co.uk

 

 


 

Mise à jour du 25 mars :

La cuve du réacteur 3 "pourrait" être endommagée

L'expoitant Tepco a déclaré aujourd'hui : « Nous en sommes encore à évaluer les dégâts sur la centrale et nous ne pouvons pas fixer une date à laquelle les équipements de refroidissement vont fonctionner [...] La cuve du réacteur 3 de la centrale nucléaire japonaise de Fukushima, qui contient les barres de combustible, pourrait être endommagée [...] Il est possible que la cuve contenant les barres de combustible dans le réacteur soit endommagée ».

 

De son côté, le porte-parole de l'Agence japonaise de sûreté nucléaire, Hideyuki Nishiyama a ajouté : « Des substances radioactives se sont échappées loin du réacteur [...] Selon ce que semblent montrer les analyses, nous pensons que la capacité de confinement atteint encore un certain niveau, mais il y un fort risque que le réacteur soit endommagé ».

 

Aucune date ne peut être prononcée

Selon les récentes déclarations du porte-parole de Tokyo Electric Power : « Nous en sommes encore à évaluer les dégâts sur la centrale et nous ne pouvons pas fixer une date à laquelle les équipements de refroidissement vont fonctionner. Cela pourrait prendre encore plus d'un mois, qui sait... ».
L'Agence japonaise de sûreté nucléaire a par ailleurs annoncé qu'elle n'écartait pas la possibilité de relever le niveau de l'accident de Fukushima, actuellement fixé à 5 sur une échelle de 0 à 7.
Le responsable de l'agence avoue : « Nous ne pouvons pas écarter la possibilité de relever le niveau à 6, en fonction de "l'évolution" de la situation ».

 

Le réacteur N°3 jugé très inquiétant

Les opérations visant à relancer les systèmes de refroidissement ont été partiellement suspendues après l'irradiation annoncée jeudi de trois employés travaillant dans un bâtiment abritant la turbine, distinct du bâtiment du réacteur 3.
aujourd'hui, l'arrosage se poursuit sur les réacteurs 1, 2 et 4 mais est suspendu sur le réacteur 3.
Le courant a été en partie rétabli dans la salle de contrôle des réacteurs 1 et 3, mais le système de refroidissement n'a toujours pas été relancé.
A savoir qu'un réacteur est considéré comme refroidi quand la température à l'intérieur tombe en dessous des 100°C et que les systèmes de refroidissement reviennent à la pression atmosphérique. Cette semaine, la température a atteint 400°C dans l'un des réacteurs avant de se stabiliser.

 

Je vous laisse juge des déclarations du FMI

L'équipe du FMI, avec DSK à sa tête, a des préoccupations bien différentes et estime que le rétablissement de l'approvisionnement en énergie et les dépenses publiques de construction sont deux éléments cruciaux pour que le Japon reprennent le chemin de la croissance ! Le capitalisme témoigne d'une façon bien particulière et qui lui est propre, de sa compassion pour les japonais.

 

 

Quelques réactions de la communauté internationale (morceaux choisis) :

• Osaka :

sakifruit– Le séisme et le tsunami qui ont frappé le Japon le 11 mars pourraient coûter à l'économie du pays 235 milliards de dollars (165 mds d'euros), soit 4% de sa production nationale, indique la Banque mondiale.
– Le premier ministre japonais, Naoto Kan, estime que la situation à la centrale de Fukushima s'améliore peu à peu alors que des pompiers et des techniciens s'activent jour et nuit pour éviter un accident majeur.
– Le Premier ministre japonais, Naoto Kan, ordonne l'interdiction du lait et de légumes à feuilles vertes provenant des préfectures de Fukushima et d'Ibaraki (nord-est de Tokyo), en raison de taux élevés de radioactivité liés à l'accident nucléaire de Fukushima.
– Les radiations mesurées dans l'eau du robinet de Tokyo dépassent la limite légale admise pour les bébés annonce les autorités de la capitale, située à 250 km au sud-ouest de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima.
– Les banques japonaises vont prêter 2.000 milliards de yens (17,4 milliards d'euros) à la compagnie d'électricité Tepco pour l'aider à financer les réparations des centrales endommagées par le tsunami et le démantèlement de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima.
– Le gouvernement japonais estime que le séisme et le tsunami du 11 mars pourraient coûter jusqu'à 25.000 milliards de yens (217,4 milliards d'euros) à la troisième puissance économique mondiale.
– La Bourse de Tokyo a clôturé en baisse de 1,65%, plombée en fin de séance par l'annonce que l'eau du robinet de Tokyo était impropre à la consommation pour les bébés à cause des fuites radioactives de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima.
– Vingt-cinq ambassades au total ont fermé temporairement leurs portes à Tokyo à la suite du séisme et du tsunami annonce le ministre japonais des Affaires étrangères.
– Le séisme et le tsunami ont fait plus de 25.000 morts confirmés et disparus, selon un nouveau bilan.
– Le niveau d'iode radioactif dans l'eau du robinet de Tokyo repasse sous la limite légale admise pour les bébés, après avoir dépassé ce seuil la veille selon les autorités de la capitale.
– Le séisme et le tsunami destructeur qui l'a suivi le 11 mars dernier ont fait un total de plus de 27.000 morts et disparus dans le nord-est du Japon, selon un dernier bilan établi jeudi, près de deux semaines après la catastrophe.
– Le nombre de morts confirmés du séisme et du tsunami a dépassé les 10.000, deux semaines exactement après la catastrophe, annonce la Police nationale nippone.
– Les opérations visant à refroidir des réacteurs de la centrale accidentée de Fukushima pourraient prendre encore au moins un mois...
– La cuve du réacteur 3 de la centrale nucléaire de Fukushima peut-être endommagée.
– Un niveau anormalement élevé de radioactivité détecté pour la première fois dans des légumes provenant de Tokyo, indique le ministère japonais de la Santé !
– La compagnie d'électricité de la région de Tokyo peine à alimenter la capitale à cause des dommages subis par les centrales lors du tsunami, une situation qui devrait empirer cet été lors du pic de consommation lié à l'utilisation des climatiseurs. 

 

• Paris :
– Les voyagistes français prolongent jusqu'au 30 avril le report des départs vers le Japon (21 mars 2011).

– La contamination locale au Japon sera à traiter "pendant des dizaines et des dizaines d'années", prévient l'Autorité de sûreté nucléaire française (ASN).
– Les autorités japonaises décline l'offre française d'envoi de robots spécialisés pour intervenir dans la centrale nucléaire accidentée de Fukushima, jugeant ces engins "inadaptés" à la situation.
– Les retombées radioactives du nuage émis par la centrale de Fukushima, qui pourrait atteindre les territoires français dans les prochains jours, resteront "à des niveaux extrêmement bas" et seront "sans aucune conséquence" sur la santé...
– L'Institut de veille sanitaire (Invs) organise un recensement de tous les Français présents au Japon après le séisme du 11 mars, pour conduire éventuellement un suivi médico-psychologique, voire mener des investigations épidémiologiques.
– Le constructeur automobile français PSA Peugeot Citroën annonce qu'une partie de sa production de moteurs diesel serait perturbée à compter de mercredi à cause d'une rupture d'approvisionnement auprès d'un de ses fournisseurs au Japon.
– Les personnes ayant séjourné au Japon et de retour en France qui pourraient craindre d'avoir été exposées aux radiations peuvent se voir proposer, après expertise, "un examen anthroporadiamétrique".
– Le gouvernement renforce depuis quelques jours les contrôles sur les produits alimentaires en provenance du Japon.
– Le développement à l'international des enseignes françaises du textile sera affecté par les catastrophes survenues au Japon, prévoit l'Institut français de la mode (IFM) dans sa lettre économique mensuelle.
– La Commission de  Recherche et d'Information  Indépendantes sur la Radioactivité indique que le risque d’irradiation par les masses d’air contaminé sera négligeable lors du passage du panache radioactif qui devrait atteindre la France à partir du 23 ou du 24 mars.
– Les sénateurs français observent, à l'ouverture du débat sur l'intervention militaire en Libye, une minute de silence en hommage aux victimes du séisme au Japon !

Devant l'ampleur de la catastrophe il eût été préférable qu'ils ferment leur gueule à tout jamais !
– La France, par la voie du ministre de l'Agriculture, demande à la Commission européenne d'imposer un "contrôle systématique" sur les importations de produits frais en provenance du Japon aux frontières de l'Union européenne.
– Les retombées radioactives du nuage émis par la centrale japonaise de Fukushima, qui doivent traverser le territoire français, ne nécessitent pas "de précautions particulières pour la santé", assure la ministre de l'Environnement Nathalie Kosciusko-Morizet.
– La Fédération française des sports de glace (FFSG) propose à la fédération internationale (ISU) d'organiser au Japon, où les Mondiaux de patinage artistique 2011 viennent d'être annulés, ceux de 2012 qui devaient initialement se tenir en France.
– Le conseil régional de Guadeloupe présidé par Victorin Lurel (PS) a adopté une motion dénonçant "la passivité et l'inertie de l'Etat" pour la prévention des risques naturels aux Antilles, en particulier en Guadeloupe.
– Le violent séisme qui a frappé le Japon pourrait coûter environ 140 milliards d'euros à la troisième puissance économique mondiale, soit la facture la plus lourde pour une catastrophe naturelle.
– La situation au Japon après le séisme et le tsunami, qui ont paralysé de nombreuses chaînes de production dans le pays, aura un "réel impact" sur le secteur logistique estime le patron du transporteur logistique français Gefco.
– Nicolas Sarkozy défend devant les représentants des Académies des sciences des pays des G8 et G20 ses choix en faveur de l'énergie nucléaire.
– "Aucune élévation anormale" de la radioactivité n'a été détectée mercredi en France sur l'ensemble des sondes du réseau Téléray au passage du panache émis par la centrale nucléaire japonaise accidentée déclare l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN).
– L'audit des 58 réacteurs nucléaires français, annoncé par François Fillon, n'est qu'un "subterfuge visant à éviter la remise en cause de l'industrie" de l'atome dans l'Hexagone, selon l'association Observatoire du Nucléaire.

 

• Fort-de-France
– Après le passage aux Antilles de masses d'air contaminées par l'accident nucléaire de la centrale de Fukushima, le préfet de région Martinique, Ange Mancini, estime que la Martinique n'est "pas en situation de crise" !

 

• Colmar
– Plusieurs membres allemands de la Commission locale d'information et de surveillance (CLIS) de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin)  suggèrent à la France de geler l'activité de la centrale, comme l'a fait l'Allemagne pour ses plus vieilles installations.

 

• Lyon
– Les risques de retombées radioactives du nuage émis par la centrale japonaise de Fukushima sont a priori "négligeables" en France métropolitaine, confirme la Commission de recherche et d'information indépendantes sur la radioactivité (Criirad).

 

• Chateauroux
– Un avion-cargo Antonov 225 affrété par la France avec à son bord près de 150 tonnes d'aide d'urgence pour le Japon, décolle de l'aéroport de Chateauroux (Indre).

 

•  Valence
– La Commission de recherche et d'information indépendantes sur la radioactivité (Criirad)  lance un appel international pour obtenir la "levée du secret sur les contaminations de l'air".

 

• Caen
– Greenpeace France affirme qu'Areva prépare finalement un convoi de combustible MOX (mélange d'uranium et de plutonium) de Cherbourg pour le Japon la semaine du 4 avril, en dépit du report annoncé la semaine dernière par le groupe nucléaire français.

 

• Lille
– La direction de Toyota à Onnaing, près de Valenciennes, décide d'effectuer des tests de contrôle de la radioactivité sur les pièces qu'elle reçoit en provenance du Japon, afin de rassurer certains de ses salariés inquiets.

 

• Zurich
– Le réassureur helvétique Swiss Re estime les coûts occasionnés par le séisme et le tsunami qui ont frappé le Japon à 1,2 milliard de dollars, mais ce chiffre pourrait être révisé à la hausse.

 

• Vienne
– Le directeur général de l'AIEA, Yukiya Amano, estime qu'il ne fait "aucun doute" que la crise nucléaire au Japon sera "surmontée efficacement" !

– Les enceintes de confinement des réacteurs de la centrale japonaise de Fukushima, où les autorités tentent d'empêcher un accident majeur depuis le séisme du 11 mars, ne sont pas gravement endommagées, malgré la poursuite des rejets radioactifs indique l'AIEA.

 

• Manille
– Les épinards et le lait contaminés par des radiations au Japon peuvent être consommés, assure un porte-parole de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour l'Asie et le Pacifique. « Il doit être souligné qu'une exposition de courte durée aux niveaux de radiations relevés sur les épinards contaminés ne pose pas de risque pour la santé à court terme" [...] "La même chose pour le lait, cela ne pose pas de risque pour la santé ».

 

• Genève
– Deux cantons suisses Bâle-Ville et Bâle-Campagne ont pressé la France de fermer la centrale nucléaire de Fessenheim, proche de la frontière helvétique, estimant qu'elle nécessitait des contrôles poussés à la suite de la catastrophe au Japon.
– Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU exhorte la Corée du Nord à donner un accès libre aux agences humanitaires, s'alarmant "de la précarité de la situation" de la population dans le pays.

 

• Bruxelles
– Le commissaire européen à l'Energie Günther Oettinger, critiqué par la France notamment pour son évaluation jugée trop alarmiste de la crise nucléaire au Japon, assure n'avoir pas voulu créer la panique, mais refuse de minimiser les événements.

– Plusieurs ministres européens, réunis à Bruxelles pour discuter notamment de la crise nucléaire au Japon, soulignent l'importance d'impliquer les pays voisins de l'UE dans la réflexion sur l'amélioration de la sécurité des centrales.
– Le président de la Banque centrale européenne (BCE) Jean-Claude Trichet dit s'attendre à "une baisse importante" de l'activité au Japon avant une reprise, lors de son audition par la commission des Affaires économiques et financières du Parlement européen.
 L'Union européenne décide de renforcer ses contrôles sur les aliments importés de certaines régions du Japon, afin de s'assurer qu'ils n'ont pas subi de contamination radioactive.

 

• Berlin
– Le patron du numéro un allemand de l'énergie EON  estime que le risque de coupure d'électricité géante ("black-out") a "nettement augmenté" en Allemagne après l'arrêt de plusieurs réacteurs nucléaires, ordonné par le gouvernement.
– La coalition gouvernementale allemande d'Angela Merkel est en perte de vitesse, notamment en raison des retombées de la catastrophe nucléaire au Japon, selon un sondage publié mercredi.
– Le ministre de l'Economie, Rainer Brüderle, affirme que les élections régionales prévues ce dimanche ont poussé la chancelière Angela Merkel à sa brusque volte-face sur le nucléaire, selon le Süddeutsche Zeitung.
 Helmut Kohl contredit Angela Merkel sur le nucléaire, en estimant que l'accident à Fukushima ne change rien pour l'Allemagne, dans une tribune publiée vendredi.

 

• Francfort

– Le premier réassureur mondial Munich estime que le séisme suivi d'un tsunami au Japon lui coûtera au minimum 1,5 milliard d'euros, et a en conséquence révisé sa prévision de bénéfice net pour 2011 à la baisse.
– La première compagnie aérienne allemande Lufthansa annonce avoir repris jeudi ses vols à destination de Tokyo, alors qu'elle prévoyait d'éviter la capitale japonaise jusqu'au lundi 28 mars.

 

• Tokyo

 – La Bourse de Tokyo ouvre en forte hausse de 2,13%, après une pause de trois jours et onze jours après le séisme qui a entraîné une crise nucléaire au Japon.
– L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo s'affiche en forte hausse de 2,94%  à la mi-séance, après une pause de trois jours.
– L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo bondit en clôture de 4,36%, les investisseurs achetant des actions à prix cassés après le plongeon de la semaine dernière, sur fond d'espoirs pour la centrale nucléaire de Fukushima.
– Des substances radioactives en quantité supérieure aux normes légales ont été détectées dans des brocolis et du lait cru dans des zones proches de la centrale nucléaire de Fukushima annonce l'agence de presse Kyodo.
– La star mondiale du golf l'Américain Tiger Woods annule une tournée promotionnelle prévue au Japon mi-avril après le séisme et le tsunami qui ont ravagé le pays, annonce Nike.
– L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a fini la séance de jeudi quasi stable (-0,15%), les investisseurs hésitant sur la conduite à tenir au vu des incertitudes entourant l'accident nucléaire de Fukushima et la diffusion de la radioactivité dans la région de la capitale.

 

• Taipei

– La poste de Taïwan Chunghwa Post indique pratiquer des tests sur les lettres et les colis en provenance du Japon, les craintes de contaminations radioactives augmentant après l'accident à la centrale nucléaire de Fukuhsima.
– Taïwan interdit les importations de produits alimentaires provenant de cinq préfectures du Japon, situées aux environs de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima.

 

• Pékin
– Un camion doté d'un immense bras articulé part de la Chine vers le Japon, où il devrait être déployé à la centrale de Fukushima pour arroser et tenter de refroidir les installations nucléaires endommagées, annonce son fabricant chinois.
– Deux Japonais ont été hospitalisés après leur arrivée mercredi en Chine en provenance de Tokyo sur un vol commercial parce qu'ils présentaient "un grave" taux de radioactivité, annonce l'administration chinoise chargée de la sécurité et de la quarantaine.
 La Chine a interdit vendredi l'importation des légumes, de fruits et de produits de l'acquaculture provenant de plusieurs préfectures proches de la centrale nucléaires accidentée de Fukushima, a annoncé l'Administration chargée de la sécurité des produits alimentaires. 

 

• Hong-Kong
– Hong-Kong annonce l'interdiction des importations de certains produits alimentaires japonais, après la détection de taux anormalement élevés de radioactivité dans des légumes importés de l'archipel.

 

• Moscou
– La Russie interdit l'importation de denrées alimentaires de quatre régions japonaises en raison de craintes de contamination radioactive indique le chef des services sanitaires russes, Guennadi Onichtchenko, cité par Interfax.

– La Russie vérifie dans un de ses ports en Extrême-Orient un bateau en provenance du Japon sur lequel a été détecté un niveau de radioactivité trois fois supérieur à la normale, indique le chef des services sanitaires russes, Guennadi Onichtchenko, cité par Interfax.

 

• Washington
– Les Etats-Unis annonce qu'ils interdisent l'importation sur leur territoire de certains produits alimentaires provenant du Japon en raison de craintes liées à une contamination radioactive.

 L'Autorité américaine de régulation nucléaire (NRC)  estime que la situation semble "stabilisée dans les réacteurs 1, 2 et 3", de la centrale nucléaire de Fukushima, "qui ont sans doute subi des dégâts au niveau du coeur des réacteurs".
– Le rétablissement de l'approvisionnement en énergie et les dépenses publiques de construction sont deux éléments cruciaux pour que le Japon reprennent le chemin de la croissance, estime le Fonds monétaire international.

 

• Sydney
– L'Australie ordonne le gel des importations de produits alimentaires en provenance des environs de la centrale nucléaire de Fukushima en raison de craintes de contamination radioactive.

 

Corée du Sud

– L'investisseur milliardaire américain Warren Buffett estime que le tremblement de terre dévastateur du Japon est le genre d'événement extraordinaire qui crée une opportunité d'achat d'actions de sociétés japonaises, lors d'une conférence de presse.

– La Corée du Sud interdit les importations de certains produits alimentaires provenant de zones proches de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima.

 

• Et enfin Fukushima pour terminer ce zapping international...
– De la fumée s'échappe du réacteur 3 de la centrale nucléaire de Fukushima (nord-est du Japon) et une partie du personnel qui se trouve à proximité a reçu l'ordre d'évacuer, annonce l'opérateur Tokyo Electric Power (Tepco).

– Une fumée blanche commence à s'échapper du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Fukushima mais celle qui sortait du réacteur 3 s'est arrêtée,  indiquent les médias et l'Agence de sûreté nucléaire.
– Le site de la centrale japonaise de Fukushima et ses six réacteurs nucléaires n'étaient plus assurés depuis août 2010 pour les dommages causés aux installations elles-mêmes, mais l'étaient pour les dommages causés aux tiers.
 Les travaux de remise en état des systèmes de refroidissement de la centrale nucléaire de Fukushima reprend après avoir été interrompus la veille à la suite de dégagements de fumée, annonce l'opérateur Tepco.
 Le fabricant de réacteurs japonais Toshiba, dont les équipements sont installés à la centrale nucléaire Fukushima 1 endommagée par le séisme et le tsunami du 11 mars, assure déployer des moyens exceptionnels pour aider à sécuriser cette installation.
 Les six réacteurs de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima disposent désormais d'une ligne électrique externe, après la pose d'un câble jusqu'au distributeur des unités 3 et 4,  indique l'Agence de sûreté nucléaire.
– Un vice-président de Tokyo Electric Power (Tepco), opérateur de la centrale accidentée de Fukushima, présente ses excuses à la population forcée d'évacuer les environs de l'installation nucléaire à cause des radiations.
– L'électricité en partie rétablie dans salle de contrôle du réacteur 3 de la centrale Fukushima.

 


http://img4.hostingpics.net/pics/378961mangerfruits.jpg  

 

 

 

Source : NouvelsObs

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Actualités
commenter cet article
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 15:20

http://img10.hostingpics.net/pics/161631bp6.jpg

Lorsqu'on ne trouve plus les mots pour décrire l'indescriptible, seules les images permettent d'exprimer l'apocalypse qui s'abat sur le Japon.

 

Cliquez sur la bannière ci-dessous pour ressentir la détresse de la population nippone.

http://img10.hostingpics.net/pics/366163bigpictureheader.jpg 

La dévastation causée par le séisme et le tsunami qui frappent le Japon depuis le 11 mars, dévore les vies détruites dans son sillage de mort. Peu de survivants ont été retrouvés, mais les familles continuent à chercher leurs fils, filles, épouses, maris et amis. Aucune menace de catastrophe nucléaire n'est cependant écartée.

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Actualités
commenter cet article
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 23:25

http://img4.hostingpics.net/pics/877064Samia01.jpg

Samia Dhahri, jeune chercheuse, a lancé la page Facebook « Non à Boris Boillon nommé ambassadeur en Tunisie ». Elle est à l’origine de manifestations devant l’ambassade de France à Tunis. Elle aspire à une refondation des relations diplomatiques France-Tunisie, loin des vieux réflexes paternalistes hérités de la période coloniale. Le politologue Vincent Geisser a rencontré cette jeune femme, symbole d’une jeunesse tunisienne qui a le sentiment désormais d’appartenir à un peuple libre et veut le faire savoir haut et fort à ses « amis français ».

 

http://img4.hostingpics.net/pics/568347Samia04.jpgLes Tunisiens ont été choqués par les propos de l’ancienne ministre française des Affaires étrangères, Michèle Alliot-Marie, qui suggérait une « coopération sécuritaire » alors qu’une répression sanglante s’abattait sur leur peuple. Leur volonté d’en finir avec « l’esprit du Protectorat » a été revigorée par l’attitude jugée méprisante du nouvel ambassadeur français, Boris Boillon. Samia Dhahri, jeune chercheuse en bio-géophysique, est à l’origine de la manifestation devant l’ambassade de France, à Tunis. Francophone et francophile, elle est passionnée par la vie politique hexagonale (et adore les « Guignols de l’info »). À l’image des nouvelles générations tunisiennes n’ayant aucune affiliation partisane ou syndicale, Samia veut faire de la politique « autrement », totalement décomplexée par rapport à l’ancienne puissance coloniale.


Vincent Geisser : Avant d’organiser cette manifestation contre les propos jugés méprisants de l’ambassadeur de France en Tunisie, vous n’aviez eu aucune expérience politique ?

Samia Dhahri : Non, je n’avais pas vraiment d’expérience politique mais j’étais sensible à tout ce qui se passait en Tunisie autour de Ben Ali et des affaires des Trabelsi. Je ne m’exprimais pas publiquement dessus, mais nous abordions le sujet en privé avec mes amis et ma famille. Nous espérions tous que le changement allait se produire un jour. Lorsque les événements de Sidi Bouzid et de Kasserine ont commencé à éclater, en décembre 2010, nous en avons beaucoup parlé en famille, nous avions conscience qu’il se passait quelque chose d’important. Si Ben Ali n’arrivait pas à arrêter les manifestations et les protestations avant la rentrée universitaire de janvier 2011, alors il ne parviendrait plus à stopper le mouvement.


À quel moment s’est opérée votre prise de conscience critique sur la politique française en Tunisie et sur les relations tuniso-françaises ? Quel a été l’événement déclencheur ?

La France apportait un soutien aveugle au président Ben Ali. Nous avions parfaitement conscience que Ben Ali était protégé par le gouvernement français. C’était clair et net pour nous. Sur de nombreuses affaires, nous avons pu constater un silence complice de la France. Puis, il y a eu les déclarations de Michèle Alliot-Marie, ministre des Affaires étrangères, en décembre 2010. Et surtout les révélations du Canard Enchaîné qui ont confirmé ce que nous savions déjà.

J’ai personnellement très mal vécu les propos de MAM. Pour moi, sa proposition d’aide à Ben Ali relevait de la complicité. Il y avait quand même des morts ! Et ce n’étaient pas des victimes accidentelles ! C’étaient des tirs à balles réelles sur des manifestants et des étudiants. C’étaient des assassinats. Comment la France peut-elle dire alors qu’elle n’a rien vu, qu’elle n’a rien compris à la situation ? Je n’accepte pas ces arguments. Cela relève de la complicité. Une telle attitude de la part de la France m’a personnellement révoltée.


La plupart des Tunisiens ont-ils éprouvé le même écœurement que vous à l’égard de l’attitude du gouvernement français ?

Nous avons été très déçus par le gouvernement français. C’est une véritable désillusion ! La France est comme une amie qui nous poignarde dans le dos. Même mes amis français n’appréciaient pas la réaction de leur gouvernement. Mes collègues chercheurs, universitaires et doctorants français étaient autant choqués que les Tunisiens. Ils avaient l’impression que ce gouvernement, qui parlait en leur nom, ne les représentait pas du tout.


Pourquoi vous êtes-vous intéressée à la nomination du nouvel ambassadeur de France en Tunisie, Boris Boillon ?

Boillon-001Je l’ai découvert il y a un an et demi à la télévision française, quand il venait d’être nommé ambassadeur en Irak. J’avais déjà eu un aperçu du personnage dans ce reportage. Il reprochait à la France de ne pas s’être engagé dès le début aux côtés des Américains dans la guerre d’Irak, et d’avoir ainsi raté des opportunités commerciales. Je me rappelle qu’il qualifiait l’Irak de « marché du siècle ». Il n’était pas là pour soutenir le pays et le peuple irakien. Ce qui lui importait, c’était d’avoir une part du gâteau. À l’époque, j’avais peur pour l’Irak.

Quand j’ai entendu dans les médias, le 28 janvier 2011, qu’il était nommé à Tunis, je me suis dit : « Il faut faire quelque chose ! » C’est à ce moment précis que j’ai pris la décision de créer un groupe sur Facebook intitulé, « Non à Boris Boillon ». Au départ, je n’ai pas trop fait de bruit autour de cette initiative. J’en ai seulement parlé à ma famille et à mes amis. Après le départ de Ben Ali, les Tunisiens avaient d’autres soucis, d’autres problèmes à régler. Ce groupe Facebook est resté modeste à ses débuts. Malgré tout, je me suis préoccupée de cette question, d’autant que, d’après certains juristes tunisiens, l’accréditation de cet ambassadeur n’avait pas été faite dans les règles de l’art.

 

Et puis il y a eu cette fameuse déclaration devant la presse tunisienne qui a mis le feu aux poudres ?
http://img4.hostingpics.net/pics/533679Samia02.jpg
Oui. Le 17 février, en recevant la presse tunisienne, Boris Boillon a eu une attitude très méprisante : il a rejeté un micro, traité les questions de certains journalistes tunisiens de « débiles ». Il n’avait aucune raison de réagir comme cela. En plus, un diplomate se doit précisément d’être diplomate. J’ai été vraiment choquée. Il a poussé le bouchon un peu trop loin. On avait l’impression d’être revenu 80 ans en arrière, du temps du Protectorat. Nous nous sommes dit : « Il ne fera pas en Tunisie ce qu’il a fait en Irak à huis clos ! » Nous avons alors projeté une action, relativement modeste, avec 20 ou 30 personnes devant l’ambassade de France.

J’ai utilisé Facebook pour appeler au rassemblement. Le groupe, modeste à ses débuts, a fini par exploser. Ça a commencé par mes amis, puis de nombreuses personnes se sont inscrites. Entre temps, un autre groupe a été créé sur Facebook, « Boris dégage ! ». Nous étions très actifs. De 19h à 2h du matin, je n’ai pas quitté mon ordinateur. Le lendemain, ce n’est pas 30 ou 40 personnes qui étaient devant l’ambassade de France pour manifester mais plusieurs centaines. J’étais vraiment très heureuse. C’était une manifestation calme et pacifique . Mais elle a produit un fort écho médiatique, même si le Quai d’Orsay a tenté de minimiser sa portée.

 

Qu’attendez-vous aujourd’hui de la politique française à l’égard de la Tunisie démocratique ?

La France a trop fait d’erreurs. Nous avons l’impression que le gouvernement français éprouve des difficultés à comprendre les enjeux et à voir la réalité tunisienne. La preuve, c’est qu’elle a nommé en Tunisie un ambassadeur comme elle aurait nommé un simple préfet dans un département français. Cela n’est pas très encourageant et pas du tout significatif d’un changement de politique. Nous avons le sentiment que la France a voulu profiter du désordre et du chaos pour nous imposer quelqu’un. La démarche était faussée dès le départ.

C’est d’autant dommageable que nous sommes imprégnés de la vie politique française. Sous la dictature de Ben Ali, à défaut de suivre la politique de notre pays, nous suivions la vôtre. Or, ce nouvel ambassadeur nous a traités comme si nous étions des Moyens-Orientaux. Pire, comme des Indigènes. Sur la chaîne France 24, il a même dit à l’adresse de Tunisiens : « Grandissez un peu ! » Or, nous n’avons pas le même rapport à la France que les Irakiens, les Syriens ou les Égyptiens. Nous connaissons parfaitement la politique française. C’est un décalage énorme entre la vision de cet ambassadeur et la réalité tunisienne qui n’a rien à voir avec l’Irak. Cela m’a choqué que cet homme qui a été le plus grand défenseur de la guerre en Irak soit nommé à Tunis. La Tunisie, amie de la France, n’a pas besoin d’hommes d’affaires, mais de diplomates !

http://img4.hostingpics.net/pics/793673Samia03.jpg

 

 

Propos recueillis par Vincent Geisser

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Actualités
commenter cet article

Résistance

http://img15.hostingpics.net/pics/536082PartiPirate.gif

 

http://img15.hostingpics.net/pics/276086Anticor.gif

 

Soutenez la Quadrature du Net

 

Les Fakes de Grats

 

http://francismizio.net/ftp/jesuispartoutgif.gif

 

Diablo

 

Coco Magnanville

 

Goolgueule