Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog satirique du Papy Mouzeot
  • Contact

Recherche

The Wall

Archives

Erick Bernard

http://img15.hostingpics.net/pics/375556MTSN.png

21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 12:07

http://img4.hostingpics.net/pics/880017pipebanane.jpg

Fellations et cunnilingus plus dangereux que le tabac pour certains cancers


Selon une étude américaine présentée ce week-end... 

Vaut-il mieux fumer que de pratiquer une fellation ou un cunnilingus ? La question est très sérieuse car ces pratiques sexuelles ont pris le pas ces dernières années sur le tabac comme déclencheurs de cancers de la bouche et de la gorge, surtout chez les jeunes Américains, selon des médecins qui ne peuvent toutefois entièrement expliquer ce mystère !

Risque de cancer

http://img4.hostingpics.net/pics/338621pipebanane2.jpgLe point commun, c'est la présence dans ces tumeurs cancéreuses de certains papillomavirus (HPV), responsables des infections sexuellement transmissibles les plus fréquentes et principale cause du cancer du col de l'utérus.

Les personnes infectées par ces virus, notamment la souche HPV-16, «ont un risque de cancer oropharyngé 32 fois supérieur à celui du reste de la population, ce qui est nettement supérieur au danger représenté par le tabac, qui a seulement triplé», a expliqué le Dr Maura Gillison, professeur de médecine à l'Université d'Ohio (nord), lors d'une présentation à l'Assemblée annuelle de l'Association américaine pour la promotion de la science (AAAS) réunie ce week-end à Washington.

Ce médecin, qui travaille sur cette question depuis une quinzaine d'années, a indiqué que le fait d'avoir des rapports buccogénitaux avec plus de six partenaires dans sa vie multiplie le risque par huit au moins.

 

 Phénomène "inexpliqué"

En outre, la progression la plus rapide a été constatée chez les jeunes hommes blancs, a noté le Dr Gillison, tout en reconnaissant que ce phénomène "demeurait inexpliqué".

Au total, les cancers de la cavité buccale et de la gorge ont progressé de 225% de 1974 à 2007 dont une grande partie chez des personnes ayant des rapports buccogénitaux.

Ce médecin a cependant relevé qu'il s'agissait d'études observationnelles qui doivent encore être confirmées par d'autres recherches statistiques. «Nous ne pouvons pas démontrer avec certitude que certains comportements sexuels sont liés à un risque d'être infecté par des papillomavirus», a-t-elle dit.

«Nous ne disposons pas encore de suffisamment de données pour déterminer si la détection de ces virus peut être utilisée pour détecter un cancer oropharyngé», a ajouté le Dr Gillison.

 

http://img4.hostingpics.net/pics/891715sexylips3.jpgVaccination

Pour la prévention, elle a recommandé une vaccination, également pour les hommes, qui protège contre quatre souches de papillomavirus, les deux responsables de plus de 70 % des cancers du col de l'utérus et celles qui provoquent des verrues génitales.

«Il est raisonnable d'extrapoler et d'espérer que le vaccin  pourrait réduire l'incidence de ces cancers mais nous n'avons pas les données pour pouvoir affirmer qu'une vaccination peut empêcher l'infection par ces virus», a prévenu le Dr Gillison.

Elle a toutefois indiqué que le risque absolu de développer un cancer bucco-pharyngé demeurait faible.

De surcroît, ce type de cancer, s'il est traité suffisamment tôt, est souvent guérissable. 90% des malades survivent cinq ans et davantage sans récurrence.

 

http://img4.hostingpics.net/pics/813443sexylips2.jpg

Pratiques courantes

Mais l'explosion des cas chez les jeunes notamment aux Etats-Unis --ailleurs dans le monde le tabac reste la principale cause-- est suffisamment préoccupante pour entreprendre des campagnes d'information.

Les caresses bucco-sexuelles sont la pratique la plus courante parmi les adolescents aux Etats-Unis, a indiqué le Dr Bonnie Halpern-Felsher, professeur de médecine pédiatrique à l'Université de Californie à San Francisco (ouest), auteur d'une recherche sur ce sujet.

«Cette recherche montre clairement que les jeunes voient la fellation comme moins risquée que l'acte sexuel conventionnel», a-t-elle souligné dimanche à la conférence de l'AAAS.

Selon elle, «les pratiques sexuelles buccogénitales doivent être de ce fait comprises dans les messages de prévention des maladies comme le cancer bucco-pharyngé».

 

http://img4.hostingpics.net/pics/674806sexylips1.jpg

Embrasser avec la langue tout aussi risqué


Ils citent également une petite étude menée auprès d'étudiants américains selon laquelle "embrasser avec la langue" pourrait aussi être liée à ces cancers.
"Nous observons ainsi une lente épidémie de cancers de la voie buccale, aux Etats-Unis et dans des pays d'Europe du nord, provoqués par des papillomavirus transmis sexuellement", ajoutent-ils.


http://img4.hostingpics.net/pics/181767pipemagritte.jpg


 

 

Sources : 20Minutes.fr, News352.lu


Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Actualités
commenter cet article
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 10:37

Ben Ali-Trabelsi-jail

Le ministère de l’Intérieur a annoncé l’arrestation de 196 suspects, dont 15 prisonniers en fuite, soupçonnés d'agressions et de pillages. Leïla Trabelsi toujours en fuite !

 

Ces arrestations sont intervenues durant les quatre derniers jours ont été effectuées par les forces de sûreté et la garde nationale, en collaboration avec l’armée, précise le ministère de l’intérieur.
Les personnes arrêtées sont accusées d’actes criminels, d’avoir semé la panique parmi les citoyens, de pillage, de cambriolage, d’agression contre des personnes et de possession et de trafic de drogue.
Selon le ministère de l’Intérieur, du 1er au 17 février, 1.729 personnes soupçonnées d’avoir commis des actes criminels ont été arrêtées par les forces de l’ordre, relevant de la direction générale de la sécurité nationale.
Les agents de la garde nationale maritime à Sfax ont également réussi, dans la nuit du 16 et 17 février, à empêcher une opération d’émigration clandestine à partir des côtes de Sidi Youssef aux îles Kerkennah.
Lors de cette opération vingt-deux personnes ont été arrêtées et traduites devant la justice.

 

Pendant ce temps, en Fance, le gouvernement préfère se concentrer sur la chasse aux Tunisiens en organisant des raffles "dans la gare et à ses abords, deux jours durant", selon le texte de la note, sont ceux qui ont afflué sur l’île de Lampedusa en Italie, provoquant un débordement des capacités d’accueil des autorités italiennes.
Le président français Nicolas Sarkozy a exclu d’accueillir en France des Tunisiens sans visa et le ministre français de l’Intérieur, Brice Hortefeux, a dit craindre devant des responsables de la majorité que de "nombreux prisonniers tunisiens" en fuite ne se dissimulent parmi ces migrants.

L'avenir de la famille Trabelsi n'est pas prêt d'être inquiété par la politique conduite en France envers ses amis dictateurs.

 

Source : kapitalis.com

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Actualités
commenter cet article
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 01:17

http://img4.hostingpics.net/pics/521596victimes.jpg

Au moins 233 personnes ont été tuées ces quatre derniers jours en Libye lors d'affrontements entre les forces de sécurité et les manifestants, selon un bilan provisoire établi par Human Rights Watch dimanche.

http://img4.hostingpics.net/pics/492994kadhafi.jpgSelon l'organisation de défense des droits de l'homme, basée à New York, des sources dans deux hôpitaux de Benghazi, dans l'est du pays, ont fait état d'au moins 60 personnes tuées dimanche. Combien de morts ? Alors que la répression s'est intensifié en Libye, il est difficile d'obtenir des informations précises sur la façon dont se passe les choses. L'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch estimé dimanche soir le bilan global à de 233 morts.  

"Les militaires tuent les gens sans pitié, raconte une jeune femme alors qu'on entend les fusils mitrailleurs vider leurs chargeurs au loin. Il n'y a plus de place pour les morts dans les réfrigérateurs. Hier (samedi), il y en avait près 300 morts. Plus de 200 n'ont pas encore été enterrés. "Plus personne n'est en sécurité. Ils sont en train de tirer sur les gens. Ils tirent des missiles sur les ambulances, ce sont des gens sans pitié. On a vraiment besoin d'aide", dit-elle encore.

Qui sont ces "bandits de Kadhafi" qui sèment la terreur dans l'est du pays ? Des témoins rapportaient dimanche matin sur France Info que ceux qui tiraient seraient des mercenaires. Ils les décrivent comme "africains" portant des "casquettes jaunes".  

http://referentiel.nouvelobs.com/file/1533581.jpg

La siutation est d'autant plus tendue qu'on murmure que certaines villes seraient désormais contrôlées par les opposants. Selon Euronews, la ville d'Ajdabiya serait, elle, aux mains des anti-Kadhafi, du moins temporairement. "Les manifestants ont formé des groupes qui dirigent maintenant la ville, raconte un habitant par téléphone. Nous appelons les Nations Unies et tous ceux qui ont une conscience à secourir Ajdabiyah. Les autorités ont envoyé des troupes pour reprendre le contrôle de la ville. Nous les attendons sur la place des martyrs. Tout le monde ici est prêt à défendre la ville contre ces mercenaires.  

Réactions internationales

Par ailleurs, les manifestations qui émaillent le pays depuis le début de la semaine semblent se rapprocher lentement de Tripoli. Selon des témoins, des heurts sanglants ont éclaté samedi à Musratha, à 200 km à l'est de la capitale, et des dizaines d'avocats ont participé dimanche à un sit-in de protestation contre la répression devant le tribunal de Tripoli. 

Sur la scène diplomatique, le ton monte. Les autorités libyennes ont convoqué un représentant de l'UE à Tripoli pour menacer de cesser de coopérer dans la lutte contre l'immigration si elle continue à "encourager" les manifestations dans le pays. La situation en Libye serait à l'ordre du jour de la réunion du conseil des affaires étrangères de l'Union européenne, lundi.  

http://img4.hostingpics.net/pics/966287sarkozykadhafi2.jpg

Pendant ce temps, les réactions internationales se sont multipliées. La France a commencé par publier un communiqué recommandant à ses ressortissants d'éviter les lieux de manifestation et de ne pas faire de photos ni de vidéo. Plus tard dans la journée, elle a tancé les autorités libyennes. "Il y a eu trop de violences en Libye ces dernières quarante-huit heures et l'usage disproportionné de la force n'est pas acceptable", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Bernard Valero. " 

La Turquie a, elle, déjà rapatrié plus de 500 de ses ressortissants. Certains d'entre eux assurent avoir été victimes de violences à Benghazi. L'Autriche a aussi annoncé un rapatriement. L'Italie déconseille tout voyage dans l'Est du pays.  

Menace islamiste

Véritable danger ou épouventail agité par le pouvoir libyen? Un haut responsable libyen a déclaré dimanche qu'un "groupe d'extrémistes islamistes, qui se fait appeler 'l'émirat islamique de Barka' retient en otage des éléments des services de sécurité et des citoyens" à Al-Baïda. Cette ville de l'est de la Libye est l'un des théâtres de la contestation, entraînant une répression qui a fait 23 morts selon Human Rights Watch. La prise d'otages aurait commencé "durant les affrontements des derniers jours et le groupe "demande la levée du siège imposé par les forces de l'ordre pour ne pas exécuter les otages". D'après ce responsable, "les deux policiers pendus vendredi à Al-Baïda l'ont été par ce groupe".  

L'agence de presse officielle Jana a annoncé samedi l'arrestation d'un "réseau" de dizaines de personnes, "entraîné pour nuire à la stabilité de la Libye, à la sécurité de ses citoyens et à leur unité nationale" qui seraient "de nationalités tunisienne, égyptienne, soudanaise, palestinienne et syrienne", ainsi que "turque". Elles ont été "chargées d'inciter à des actes de pillage, de sabotage, comme d'incendier des hôpitaux, des banques, des tribunaux, des prisons, des commissariats de la police et de la police militaire, ainsi que d'autres bâtiments publics et des propriétés privées", a ajouté Jana.  

Le colonel Kadhafi n'a toujours pas fait de déclaration officielle depuis le début du mouvement.

http://img4.hostingpics.net/pics/463939kadhafi2.jpg

 

 

 

Source : l'Express.fr

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Actualités
commenter cet article
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 11:29
Leila-Queen Leila Trabelsi-jail2 


« Je brûlerai la Tunisie et les Tunisiens, si vous ne libérez pas mon frère Imed »

 

L’ex-première dame de Tunisie Leïla Ben Ali, née Trabelsi, a quitté la Tunisie avec son époux, l’ex-président tunisien, Zine Edine Ben Ali, les têtes basses. Cependant ses plans «diaboliques» sont toujours opérationnels avec la complicité de personnes parasites qui ont bénéficié des faveurs du régime de Ben Ali. En effet, Leïla Trabelsi a menacé de "brûler" la Tunisie et les Tunisiens, au cas où les autorités ne relâcherait pas son frère Imed.

Le dernier plan de la "coiffeuse" l’a conduit à braver l’interdiction d’effectuer des appels  téléphoniques, décidée par les autorités saoudiennes. Lors d’un appel qu’elle a effectué, Leïla Trabelsi a, de nouveau, menacé de faire couler le sang des Tunisiens et détruire les institutions de son pays pour son frère Imed. Les autorités militaires tunisiennes ont pu déjouer un nouveau plan de l’ex-première dame de Tunisie en découvrant un appel téléphonique secret qu’elle a effectué. En effet, elle a appelé secrètement un homme d’affaires tunisien et ce via le satellite de communication "Thuraya". Ainsi, elle a transgressé l’interdiction d’effectuer des appels téléphoniques décidée par les autorités saoudiennes contre l’ex-président tunisien et les membres de sa famille. Selon le journal tunisien Echorouk qui a révélé l’information, l’ex-première dame de Tunisie a menacé de mettre à feu et à sang la Tunisie si son frère Imed Trabelsi n’est pas relâché par les autorités tunisiennes ou du moins le livrer à Interpol, puis le mettre entre les mains des autorités françaises dans le cadre de l’avis de recherche international lancé contre lui. Cette manœuvre a été dévoilée à temps. Leïla Trabelsi ne voulait pas que son frère soit interrogé par les autorités tunisiennes sur le régime corrompu de Ben Ali. Il n’est un secret pour personne en Tunisie que Imed Trabelsi est au courant des magouilles de l’ancien régime et a sûrement des informations très importantes sur sa sœur Leïla. En effet, Imed Trabelsi pourrait révéler des secrets très importants sur l’ex-première dame de Tunisie, sur les affaires familiales et sur la gestion des affaires publiques dans ce pays. Selon la presse tunisienne, la découverte de l’appel téléphonique effectué par Leïla Trabelsi par les autorités militaires tunisiennes et la révélation de son plan, a poussé l’ex-première dame à exécuter une partie de ses menaces, à savoir les attaques menées contre plusieurs institutions, notamment ce qui s’est passé dans la ville d’El Kaf les 5 et 6 février derniers.

 

 

 

Sources : echoroukonline.com,

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Actualités
commenter cet article
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 15:58

CE-Disney

Plus de 500 000 euros auraient été détournés au CE d'Eurodisneyalors qu'une mystérieuse ascension du titre EuroDisney se vérifie à la Bourse de Paris !

Le montant des détournements de fonds présumés au comité d'entreprise (CE) d'Eurodisney, "entre le 1er octobre 2006 et le 30 septembre 2009", est désormais estimé à 558 000 euros; contre 300 000 jusqu'à présent, selon une expertise judiciaire. Ce rapport a été remis fin janvier au juge d'instruction de Meaux (Seine-et-Marne) chargé de l'enquête, selon une source syndicale, confirmant une information du Parisien. En novembre, le secrétaire et un ancien salarié du CE ont été mis en examen à Meaux.

Le total des "anomalies" pourrait être encore plus élevé. En effet, dans les comptes du 30 septembre 2009, "275 000 euros" de "stocks de billetterie" sont "non justifiés". Les pertes sur les ventes de tickets de cinéma, de théâtre et d'activités culturelles diverses s'élèvent sur trois ans à "413 000 euros". S'y ajoutent "99 000 euros d'espèces non déposées en banque" et 46 000 euros de "charges non justifiées sur les achats".

"ESCROQUERIE"

http://img4.hostingpics.net/pics/563418beagleboy.jpgL'auteur du rapport dénonce une situation "anormale" et déplore que des documents de contrôle des comptes ne lui ont pas été remis par le cabinet comptable du CE. Le syndicat Force ouvrière (FO) a demandé, dans un courrier daté du 10 février au président d'Eurodisney, Philippe Gas, "qu'une réunion extraordinaire soit convoquée sur le sujet". Il regrette que la présidente du CE les "renvoie à la fin du mois d'avril". La direction d'Eurodisney n'a pas souhaité faire de commentaires "à ce stade". L'affaire a éclaté fin octobre 2009 par une plainte contre X pour "malversations" et "escroquerie" déposée par FO. Une expertise judiciaire avait alors été lancée à la demande du géant des loisirs, qui emploie quelque 14 000 salariés dans ses parcs et hôtels de Disneyland Paris.

 

Mystérieuse ascension du titre EuroDisney à la Bourse de Paris

http://img4.hostingpics.net/pics/634831picsou.jpgL'évolution du titre Euro Disney, dont le cours à la Bourse de Paris a plus que doublé (+ 105 %) en seulement deux semaines, avec chaque jour des centaines de milliers voire des millions de titres échangés, n'en finit plus d'intriguer les analystes, aucune raison particulière n'expliquant cette hausse.

Quelques jours avant la publication de ses résultats le 8 février, la valeur avait entamé une progression qui s'est s'amplifiée avec l'annonce d'une activité en hausse au premier trimestre grâce à des visiteurs plus nombreux et plus dépensiers dans ses parcs et surtout ses hôtels. Depuis l'envolée n'a pas cessé avec des hausses toujours plus spectaculaires : + 17 % le 8 février, de nouveau + 17 % le 15 février et + 24 % le 16 février. Le prix de l'action a renoué avec ses niveaux de juin 2008 passant de 4,36 euros au 1er février à 9,15 euros vendredi.

Conséquence de cette envolée : l'Autorité des marchés financiers (AMF) a placé mercredi le titre sous surveillance. Une mesure prise "à chaque fois que des mouvements inhabituels sont détectés, c'est très courant", précise un porte-parole de l'Autorité.

DES VOLUMES DE TITRES ÉCHANGÉS "FARAMINEUX"

Le groupe affirme lui aussi n'avoir trouvé aucune explication concrète à une telle hausse. "Euro Disney n'a pas connaissance d'éléments nouveaux susceptibles d'expliquer la récente évolution de son cours de Bourse", indique un porte-parole du groupe.

De leurs côtés, les analystes sont formels: ce bond de géant n'a pas d'explications réalistes. "Cette hausse ne peut pas être expliquée par les résultats du groupe, certes bons mais pas si spectaculaires", juge un spécialiste parisien du secteur sous couvert d'anonymat. "Je ne me souviens pas d'avoir déjà vu une telle hausse à la Bourse de Paris et c'est d'autant plus exceptionnel qu'en terme de ratios financiers cette valeur est chère et ne gagne pas d'argent", s'étonne Arnaud de Champvallier, directeur général de Turgot Asset Management.

Cette affaire intrigue la place boursière de Paris d'autant plus que les volumes de titres échangés sont "faramineux" : jeudi 5,1 millions de titres ont changé de main, ce qui représente plus de 13% du capital de la société. Avant l'envolée, la moyenne se situait autour de 30.000 actions par séance.

 

Retour sur un malaise qui ne cesse de d'évoluer chez les employés de Disneyland Paris
(Le Monde, avril 2010) 

http://img4.hostingpics.net/pics/234724Mickeysad.jpgDans un décor de carton-pâte, Mickey salue la file d'enfants qui attendent de se faire prendre en photo devant sa maison. Soudain, à l'intérieur, le téléphone sonne. Mickey va répondre. Dehors, les haut-parleurs diffusent la prétendue conversation, en réalité une bande-son pré-enregistrée. Quelques instants plus tard, Mickey descend tout sourire les marches en plâtre en lançant de grands signes aux familles qui font la queue. Ce petit manège qui fait rire les enfants, c'est le "shift" du comédien qui se trouve sous le masque, le moment où il passe le relais à un autre acteur. Si Mickey doit répondre présent en permanence pour ses jeunes admirateurs, les comédiens, eux, ont droit à une pause bien méritée. Car derrière leurs sourires de façade, les acteurs, qui accueillent plus de 15 millions de visiteurs par an, voient leurs conditions de travail se détériorer. Le malaise grandit.

Depuis le début de l'année, le parc a connu deux suicides d'employés. Le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) a rendu, mercredi 21 avril, son rapport concernant le suicide de Rabii H., le 21 février, en gare d'Esbly (Seine-et-Marne), à son retour du travail. Une autre enquête est en cours, sur le suicide d'un chef cuisinier, le 26 mars. Le premier avait porté plainte pour harcèlement moral et avait été longuement en arrêt maladie pour dépression. Le second, avant de mettre fin à ses jours, avait laissé un message indiquant qu'il ne voulait "pas retourner chez Mickey". Un CHSCT extraordinaire est prévu vendredi 24 avril pour parler des conditions de travail.

 UNE VRAIE RUCHE

En ces vacances de Pâques, les allées sont bien remplies, même si ce n'est pas encore la bousculade de l'été. L'animation phare, Space Mountain, affiche déjà plus de 50 minutes d'attente. "Quand les gens attendent trop longtemps, ils passent leurs nerfs sur nous", font remarquer des employés. Le parc est une ruche où chaque espace, en dehors des manèges, est mis à profit en abritant soit une boutique de souvenirs soit un restaurant. A intervalles réguliers, des employés sortent par de petites portes dérobées passent derrière les touristes pour nettoyer les tables qu'ils ont laissées couvertes d'emballages de fast-food. Passant inaperçu dans ce monde féérique, leur costume blanc à rayures rappelle étonnament celui des prisonniers dans les dessins animés.

"Depuis environ cinq ans, nous assistons à une dégradation des conditions de travail", fait remarquer Noël Barbier, membre de la CFTC Disney. La crise financière a vu la mise en place d'un "plan de rigueur qui ne dit pas son nom", explique le syndicaliste. Le nombre de saisonniers a été divisé par deux et le nombre d'employés (15 000 environ) n'a pas progressé, alors que le parc a établi en 2009 son record de fréquentation avec 15,4 millions de visiteurs (contre 12 millions il y a quelques années). Pour Bruno Fournet, directeur santé de Disneyland Paris, il s'agit plutôt d'un "plan de précaution pour préserver l'emploi des salariés permanents", expliquait-il mi-avril dans un reportage de Canal +.

Pour Nzale Bola-Botema, salarié syndiqué à Force ouvrière et délégué du personnel hôtelier, c'est justement sur les salariés qui sont dans l'entreprise depuis longtemps que pèsent le plus ces mesures et qui les vivent le plus mal.

 

Du côté des saisonniers, le passage chez Disney est vécu comme une "très bonne expérience", avance Sébastien Roffat, spécialiste des dessins animés et lui-même ancien saisonnier. Dans les parades, les Mary Poppins et autres princes charmants sont jeunes et beaux. En les approchant, "la magie de Disney" vendue dans les prospectus opère. "L'ambiance internationale, et l'atmosphère entre jeunes", fait oublier les faibles salaires, les horaires décalés et le travail le dimanche. D'autant que sur place, tout est prévu pour faire la fête. Les jeunes saisonniers, venus de toute l'Europe, se retrouvent souvent le soir dans les bars qu'ils ont eux-mêmes tenu la journée.

 SALAIRE TROP BAS, ABSENCE DE PROMOTION, ACCIDENTS DU TRAVAIL

Les plus anciens, eux, ne sont pas à la fête. "On voit beaucoup de gens stressés, qui se sentent mal", confie un employé chargé du balayage du parc. Les "cast members" (grade le plus bas chez Eurodisney), qui forment le gros des troupes (13 400 salariés sur 15 000), sont rétribués sur un salaire de base égal au smic + 1 %. Le chien Pluto envoie de grands signes à la foule lors des parades et fait le pitre pour environ 1 300 euros brut par mois, sans repos ni prime le dimanche, puisque le parc est classé "zone touristique". Le tout sans possibilité d'évolution : "On ne peut pas parler de plan de carrière chez Disney", avance Noël Barbier. L'âge moyen des employés – 36 ans – limite beaucoup les départs à la retraite, ce qui libère peu de postes plus élevés dans la hiérarchie.

Une situation difficile à accepter compte tenu des sacrifices qu'imposent les impératifs d'un parc d'attractions sur la vie de famille. Dans les restaurants du complexe de loisirs, on finit souvent à 23 heures et jusqu'à 2 h 45 du matin en été. Un père de famille, en pleine instance de divorce, s'est vu attribuer un "rappel à l'ordre" pour une journée d'absence qu'il avait passée chez son psy. Il a demandé à ne plus travailler le dimanche pour pouvoir s'occuper de ses enfants, dont il a la garde. La direction ne lui a accordé cette faveur que pour un mois, le temps pour lui "de s'organiser".

Les employés font remarquer qu'ils aiment le parc. Les sourires des princesses ne sont pas de faux-semblants. Bien plus qu'au moment de son ouverture, "le parc a su montrer qu'il n'était pas le 'Tchernobyl culturel' que certains dénonçaient", remarque Sébastien Roffat, auteur du livre Disney et la France : les vingt ans d'Euro Disneyland (L'Harmattan, 2007). "Le look Disney existe, mais il est plus accepté, les gens à qui cela ne correspond pas ne viennent pas." Ceux qui s'en accommodent se disent "heureux rien qu'en voyant le regard des gamins". Mais ils en veulent à la direction pour sa gestion.

En avril, le journal de la CFTC publiait une lettre ouverte au PDG de Disneyland Paris l'exhortant à "se réveiller": "Depuis des années, les délégués du personnel, les membres du CHSCT, les représentants syndicaux se battent au quotidien pour dénoncer les pratiques honteuses et dégradantes qu'utilisent les dirigeants et l'ensemble de ceux qui ont un petit pouvoir dans cette entreprise. Les laboratoires fabricant le Prozac et le Lexomil ne sont pas prêts de faire faillite compte tenu du nombre incalculable de vos salariés qui y ont recours. (...) Ce n'est pas Disneyland que nous critiquons mais la politique que vous menez."


http://img4.hostingpics.net/pics/343330slaves.jpg

"ON SE SENT FLOUÉS"

La direction refuse de voir un lien entre les récents suicides et les conditions de travail dans le parc. D'ailleurs, l'enquête du CHSCT concernant le décès de Rabii H. s'attarde davantage sur les "problèmes relationnels" avec ses collègues que sur l'éventuelle responsabilité de sa hiérarchie. "Mais cette enquête ne parle même pas de la plainte que Rabii avait porté pour harcèlement moral", s'emporte David Charpentier, délégué Force ouvrière. Selon lui, cette plainte mettait en cause l'une des personnes qui a mené l'enquête du CHSCT. "Nous n'avons pas été entendus, pas plus que sa famille, alors que nous avions des éléments à apporter. On se sent floués", s'insurge-t-il. En effet, l'enquête, expédiée en deux pages, semble bien légère s'agissant du décès d'un employé.

A l'issue de la réunion du CHSCT du 21 avril, la direction de Disney estime que les éléments qui lui ont été communiqués "montrent que l'employé n'a pas fait état d'un quelconque harcèlement", que le rapport "ne remet pas en cause les conditions de travail dans l'entreprise et montrent même un accompagnement constant des salariés de sa part". Devant les critiques formulées par FO, elle affirme "renouveler sa volonté de travailler à ce propos avec les syndicats" et déplore "l'instrumentalisation faite par l'un d'eux de la mort d'un des salariés".

La médecine du travail a recensé 1 500 accidents du travail sur un an pour 15 000 salariés. "Soit un taux plus élevé que le secteur du BTP !", note-t-elle dans son rapport. Pendant ce temps, dans le parc, la Belle au bois dormant continue de signer des autographes devant les enfants ébahis.

 

 

Source : LeMonde.fr

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Actualités
commenter cet article
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 14:44

http://images.telerama.fr/medias/2011/02/media_65830/dites-degage-moubarak-et-pas-casse-toi-pauvre-con,M49197.jpg

Un enseignant du lycée français, marié à une Egyptienne, père de deux enfants, a été mal inspiré lorsqu'il a voulu marquer sa solidarité avec les manifestants de la place Tahrir... Cet enseignant va savoir ce qu'il en coûte d'utiliser LE slogan propre à Sarközy. Il faudra encore user d'un subtile prétexte dont Sarközy a le secret pour sanctionner ce manifestant. L'enseignant se verra probablement poursuivi pour contrefaçon ou usage de faux en ayant tenté de s'approprier la marque déposée du président des riches.

 

Un enseignant français qui avait marqué sa solidarité avec les manifestants de la place Tahrir au Caire a été rapatrié début février après avoir brandi une pancarte "Casse-toi pauvre con !®" , selon une information de l'hebdomadaire Télérama confirmée jeudi 17 février par le Quai d'Orsay.

Cet enseignant du lycée français, marié à une Egyptienne, père de deux enfants, selon le journal, avait été inspiré par des slogans qui faisaient référence à la révolution tunisienne, comme les «Dégage Moubarak" rédigés en français.

Il décidait alors de confectionner sa propre pancarte et d'y écrire la formule "Casse-toi pauvre con !®" que le président Nicolas Sarkozy avait employée lors de l'inauguration du salon de l'agriculture en 2008. L'ambassade de France avait découvert la pancarte en regardant un reportage des manifestations place Tahrir.

 

"Pour sa  sécurité"

L'enseignant a été convoqué et rapatrié à Paris au tout début février, "pour sa sécurité", a expliqué le Quai d'Orsay, démentant qu'il ait été sanctionné dans sa carrière, comme l'affirme l'hebdomadaire.

Le ministère a rappelé le contexte tendu des manifestations à cette période, où des Occidentaux, notamment des journalistes, avaient été pris à partie.

Selon le Quai d'Orsay, ce professeur, reçu à son retour à l'Agence de l'enseignement du français à l'étranger (AEFE), a été suspendu mais non sanctionné et rétrogradé. Il a conservé toute sa rémunération, a-t-on précisé, en rappelant que les fonctionnaires sont tenus à un devoir de réserve.

D'après BFM TV, le professeur sera réintégré à la rentrée prochaine, le 28 février, une date que n'a cependant pas été en mesure de confirmer le Quai d'Orsay.

 

 

Source : NouvelObs.com

 

http://storage.canalblog.com/83/89/28177/56693358.jpg

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Actualités
commenter cet article
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 13:49

Leila-Kadhafi.jpgTripoli : dernier refuge de Leïla Trabelsi mais pour combien de temps ?

La répression en Libye fait au moins 24 morts

Hier, de violents affrontements ont opposé des manifestants aux forces de sécurité en Libye, lors d'un mouvement de contestation sans précédent contre le régime du colonel Kadhafi.

Ce troisième jour de manifestation a été particulièrement sanglant. "Sept manifestants ont été tués dans les manifestations de jeudi à Benghazi", a déclaré une source médicale locale sous couvert de l'anonymat.

Auparavant, Quryna avait fait état de deux manifestants tués à Al-Baïda, à 200 km à l'est de Benghazi. Plusieurs véhicules de la police et voitures particulières ont été incendiées par la foule dans cette ville. 

Les pires violences ont eu lieu à Al-Baïda, à 1.200 km à l'est de Tripoli. Jeudi vers 13H00, le personnel de l'hôpital a réclamé du matériel supplémentaire, se disant dépassé par l'afflux de 70 manifestants blessés, dont la moitié dans un état critique à cause de blessures par balles, ajouté l'ONG. 

Ainsi, depuis ce mardi, les forces de sécurité auraient tué au moins 24 manifestants, d'après l'organisation Human Rights Watch (HRW), citant des témoins, et blessé près de 35 personnes, selon Al Youm et Al-Manara.  

Au départ, ces manifestations avaient pour but, selon Human Rights Watch, de se réunir "pacifiquement" pour les funérailles de protestataires tués mercredi. Des appels sur Facebook avaient ensuite demandé de transformer ce rassemblement en "journée de la colère".

http://1.bp.blogspot.com/-qTmN9v1e58M/TVvA-hUrI7I/AAAAAAAALII/BVccnrg-XVE/s1600/Enterrement+Saneh+Jaleh.jpg

L'armée libyenne déployée aujourd'hui dans les rues de Benghazi

Des soldats ont pris position vendredi dans la deuxième ville de Libye, Benghazi, où des milliers de personnes sont descendues dans la rue durant la nuit à la suite de tirs des forces de l'ordre contre des manifestants, qui ont fait plus de 20 morts selon une ONG.

L'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch (HRW) indique que, selon ses sources en Libye, les forces de sécurité ont tué au moins 24 personnes lors de leurs interventions contre les manifestants mercredi et jeudi.

http://www.nalair.fr/wp-content/uploads/2010/03/mouammar-kadhafi.jpgAux premières heures de vendredi, le numéro un libyen, Mouammar Kadhafi, est apparu brièvement sur la place Verte, dans le centre de la capitale Tripoli, au milieu de centaines de ses partisans. Il a salué la foule, par le toit ouvrant de sa voiture, mais n'a pas pris la parole.

A Benghazi, les forces de l'ordre ont tiré à balles réelles dans la nuit, tuant sept manifestants, rapporte le journal libyen Kourina, qui cite des sources proches des services de sécurité. Ce journal privé, dont le siège est à Benghazi, publie des photos où l'on voit plusieurs personnes gisant sur des civières, avec des bandages ensanglantés.

Un habitant vivant sur la principale artère de Benghazi, la rue Nasser, a déclaré vendredi matin que le calme était revenu dans la ville. Toutefois, a-t-il ajouté, "la nuit a été très difficile, il y avait beaucoup de monde dans les rues, des milliers de gens. J'ai aussi vu des soldats dans la rue".

"J'ai entendu des tirs, a-t-il ajouté. J'ai vu une personne tomber, mais j'ignore combien il y a eu de victimes".

Citant un témoin, la BBC-radio rapporte aussi que des heurts se sont produits entre les manifestants de Benghazi et les forces de sécurité, qui ont tiré à balles réelles. Des médecins ont dénombré dix tués dans cette ville de plus de 700.000 habitants, située à un millier de kilomètres à l'est de Tripoli.

De source autorisée à Benghazi, on précise que les heurts de la nuit se sont produits aux abords du pont Giuliana.

Un autre habitant de Benghazi, qui dit avoir été en contact avec des résidents d'Al Baïda, une ville située à 200 km, a déclaré à Reuters: "La confrontation entre manifestants et partisans de Kadhafi se poursuit, certains policiers sont devenus agressifs (...). Il y a beaucoup de morts".

Des sources locales avaient fait état, un peu plus tôt, d'au moins cinq morts à Al Baïda.

Deux habitants de Benghazi ont déclaré à Reuters que Saadi Kadhafi, homme d'affaires et fils du colonel Kadhafi, avait pris le commandement dans la ville. Saadi Kadhafi occupe un rang militaire élevé et a brièvement, par le passé, joué dans des clubs de football italiens.

Au total, des affrontements ont éclaté dans plusieurs villes jeudi à l'occasion d'une "journée de colère", inspirée par les mouvements de contestation tunisien et égyptien, qui ont fait tomber les présidents Zine ben Ali et Hosni Moubarak.

Les pires affrontements semblent avoir eu lieu en Cyrénaïque, dans l'est du pays, avec pour épicentre Benghazi, où la contestation du régime est historiquement plus marquée que dans d'autres régions.

Les liaisons téléphoniques avec Al Baïda ne fonctionnent que par intermittence, et les autorités empêchent les journalistes de se rendre de Tripoli à Benghazi.

Les obsèques des personnes tuées à Benghazi et Al Baïda devraient avoir lieu ce vendredi dans ces deux villes, où il n'est pas exclu qu'elles catalysent un peu plus le mécontentement et débouchent sur de nouvelles manifestations.

 

 

Source : l'Express.fr

 

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Actualités
commenter cet article
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 08:26

http://download.blogs.arte.tv/26273/66385_frite.png

La révolution des frites a débuté …

Encore une initiave de la jeunesse !

Faisant référence à la Révolution du Jasmin qui a eu lieu en Tunisie, les étudiants belges, francophones et néerlandophones réunis, ont lancé la Révolution des Frites pour célébrer à leur manière le record mondial détenu par la Belgique. En effet, ce jeudi 17 février 2011, le pays se trouvait depuis 249 jours sans gouvernement, les différents partis ne parvenant pas à trouver un accord, battant ainsi le précédent record détenu par l’Irak.

C’est dans un esprit bon enfant que plusieurs milliers de jeunes étudiants se sont retrouvés dans les grandes villes pour dénoncer cette situation et proclamé leur ras-le-bol.

Flash-mob, distribution de frites gratuites, set DJ … de nombreuses activités ont ponctué cette journée et le soir le centre de Gand a été envahi par dix mille jeunes. Aucun incident n’a troublé cette manifestation bon enfant.

Le message de tous les étudiants est clair: ils veulent montrer que la jeunesse du pays ne veut ni séparatisme ni nationalisme. Les jeunes francophones et néerlandophones refusent la logique de division du pays.

 

La Belgique en pilotage automatique est le bon élève de la zone euro

Après la Révolution du jasmin en Tunisie, celle du Papyrus en Egypte, voici... la « révolution de la frite » en Belgique. C’est en tout cas la dernière trouvaille de nos voisins belges pour protester avec humour contre l’absence de gouvernement dans leur pays alors, qu’ironie de l’histoire, les mouvements populaires se multiplient au Moyen-Orient pour réclamer le départ des régimes au pouvoir.

249 jours sans gouvernement : le record

Depuis les élections du 13 juin 2010, la Belgique n’a pas réussi à former un gouvernement fédéral. Le plat pays égale ainsi le record mondial de la plus longue crise politique jusqu’ici détenu par l’Irak : 249 jours hier. A l’origine de cette brouille : un désaccord sur la répartition des richesses et l’autonomie des régions entre Flamands et Wallons, les deux principales communautés linguistiques qui composent ce petit royaume de onze millions d’habitants.

La « révolution de la frite »

Pour marquer ce triste record, quelque 5 000 jeunes du pays ont organisé des rassemblements festifs hier dans les principales villes universitaires du royaume qu’ils ont baptisés avec humour « Révolution de la frite ». Dans la ville flamande de Gand, une petite centaine de personnes se sont dénudées : « J’enlève mes vêtements pour dire aux politiciens : Faites quelque chose qui puisse nous rendre notre fierté », a expliqué une participante. Récemment, l’acteur belge Benoît Poelvoorde a invité tous ses compatriotes à se laisser pousser la barbe jusqu’à la formation d’un gouvernement. L’objectif de ces initiatives multiples et variées est aussi de plaider en faveur de l’unité de la Belgique, menacée par les dissensions entre Flamands et Wallons.

Le roi des Belges bouée de secours

Mercredi, le roi Albert II a prolongé jusqu’au 1 er mars une énième mission de médiation entre partis confiée début février au libéral francophone Didier Reynders. Sa tâche ne consiste même pas à tenter de former un gouvernement, mais à examiner « les possibilités d’arriver » à un accord institutionnel. Peu en Belgique croient à ses chances de succès. En attendant, le pays continue à être dirigé par le Premier ministre sortant Yves Leterme, chargé d’expédier les affaires courantes non sans succès puisque la Belgique affiche le meilleur taux de croissance de la zone euro. Hier, Robert Mnookin, professeur de droit de Harvard (Etats-Unis), a toutefois suggéré d’envoyer le Prix Nobel de la Paix finlandais Martti Ahtisaari, qui a exercé ses talents de diplomate notamment au Kosovo, en Namibie et en Irlande du Nord. Et cela non plus n’est pas une blague !

 

 

 

Sources : mondial-infos.fr, leprogres.fr

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Actualités
commenter cet article
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 20:33

http://img4.hostingpics.net/pics/571411florencebeauge.jpg

 

Spécialiste de la question du proche-Orient, Florence Beaugé est journaliste au Monde depuis 2000. Elle est chargée de la couverture des pays du Maghreb au sein du service international. Auparavant, elle a travaillé pendant quinze ans sur le Proche-Orient et le conflit israélo-palestinien.

La lecture de son article permettra une meilleure compréhension du silence de nos politiques français...

 

Ils sont nombreux, ces jours-ci, en France, à attendre avec inquiétude les résultats de la commission tunisienne d'enquête sur la corruption, récemment créée à Tunis.

Car les années Ben Ali auront permis à de nombreuses personnalités françaises – responsables politiques, membres de "groupes d'amitié", journalistes... – de profiter des charmes du "pays du jasmin", sans se poser plus de questions que cela sur la nature réelle de ce régime autoritaire.

Les invitations, tous frais payés, arrivaient aux uns et aux autres pour de vagues congrès, organisés, comme par hasard, en bord de mer, dans des palaces situés dans des endroits enchanteurs, tels que la banlieue nord de Tunis, Hammamet ou encore Monastir.... En échange, ces VIP se transformaient en VRP de Ben Ali.

UNE GRILLE DE LECTURE TOTALEMENT INADAPTÉE

Parmi les ardents défenseurs du dictateur déchu : le député Eric Raoult. "Plus on attaquait Ben Ali, plus j'avais envie de le défendre", dit-il en guise de justification. L'hebdomadaire Jeune Afrique, ou encore les Cahiers de l'Orient d'Antoine Sfeir, ont eux abondamment contribué à empêcher de faire connaitre le vrai visage du régime de Zine el-Abidine Ben Ali.

L'opposition tunisienne et les défenseurs des droits de l'homme avaient beau s'évertuer à dénoncer la répression, la France chantait obstinément les louanges de Ben Ali. Jusqu'à la chute du dictateur, l'Elysée et le Quai d'Orsay auront analysé l'ancien protectorat français à travers une grille de lecture totalement inadaptée.

En Tunisie, les démêlés de la ministre française des affaires étrangères, Michèle Alliot-Marie, semblent, ces temps-ci, presque secondaires. Ces "petits arrangements entre amis" avaient, en effet, fini par faire partie du paysage quotidien des Tunisiens. Autant que la Tunisie, c'est l'image de la France qui aura pâti de ces incroyables connivences.

 

 

 

Florence Beaugé pour LeMonde.fr

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Actualités
commenter cet article
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 17:18

BenAli-AVC.jpg

Ben Ali serait "dans le coma" depuis deux jours suite à un AVC

L'ex-président tunisien se trouve dans un hôpital de Jeddah, en Arabie saoudite, à la suite d'un accident vasculaire cérébral, assure un proche de sa famille ainsi que le journaliste Nicolas Beau (Bakchich.info), spécialiste de la Tunisie et biographe de Ben Ali, confirmait mercredi soir l'Accident Vasculaire Cérébral.

L'ex-président tunisien Zine El Abidine Ben Ali, 74 ans, qui a fui son pays le 14 janvier sous la pression de la rue, est "dans le coma" depuis deux jours dans un hôpital de Jeddah suite à un AVC. "Il est entré dans le coma il y a deux jours. Il est à l'hopital à Jeddah", a déclaré une source proche de sa famille. "Il a eu un AVC (accident vasculaire cérébral), il est dans un état grave".  Une information rendue publique alors que les rumeurs sur son état de santé et sur celui du président égyptien déchu, Hosni Moubarak, vont bon train depuis plusieurs jours : Moubarak est dans le coma, en grève de la faim, à la recherche d'un hôpital pour l'accueillir en Allemagne ou en Israël... c'est selon. On a même dit que Ben Ali était déjà mort.

Toujours selon Nicolas Beau, des «confidences de sources totalement sûres obtenues à Tunis» et il précise que «l'ex-chef de l'État a été admis dans cet établissement réservé aux princes saoudiens sous une fausse identité, pour raison de sécurité.»

Moncef Marzouki, opposant au régime rentré en Tunisie après la chute du régime, reste lui très méfiant. Selon lui, il ne serait pas impossible que Ben Ali ait lui-même répandu cette rumeur pour se soustraire à la justice tunisienne, confie-t-il. Tant qu'il n'y aura pas de confirmation «par dossier, scan ou avis médical autorisé, il faudra tenir cette information pour de la manipulation très probable». Ce ne serait pas la première fois que l'ex-dictateur, coutumier du fait, utiliserait ce stratagème pour se soustraire à ses responsabilités.

Un câble de WikiLeaks avait révélé en janvier que la CIA était au courant de ce problème de santé depuis au moins cinq ans. Pour certains analystes, c'est cette faiblesse physique qui avait permis à son épouse, Leila Trabelsi, de prendre le dessus sur le dirigeant tunisien. Personne ne sait aujourd'hui où se trouve cette dernière. Il semblerait qu'elle ne soit pas au chevet de son mari. Pour Nicolas Beau, qui avait rédigé un livre sur «la régente de Carthage», elle pourrait avoir trouvé refuge à Tripoli, le couple présidentiel ayant toujours entretenu de bonnes relations avec le régime libyen. Ce qui confirmerait certaines informations visant à dénoncer un "plan de transfert des fonds détournés et d'évacuation de sa famille" vers la Lybie.

 

 

Moubarak

Moubarak veut mourir en Egypte

Hosni Moubarak ne serait pas mieux loti. Le site internet d'Ach Chark al Aoussat, qui cite un ancien responsable de la sécurité lié au haut commandement militaire qui assume le pouvoir depuis vendredi, tient pour "certain" que l'état de santé de Moubarak "se détériore sévèrement". "En outre, il refuse de recevoir le traitement médical requis." Il aurait notamment repoussé les incitations à aller se faire soigner en Allemagne, où il s'était fait retirer l'an dernier la vésicule biliaire et des polypes, aurait-il affirmé. "Il a demandé à son entourage de le laisser mourir dans son pays et je crois que c'est juste une question de temps", a déclaré l'ancien responsable cité par le quotidien international panarabe à capitaux saoudiens.

De source proche de sa famille, on assure cependant que l'ancien "raïs" de 82 ans est "en bonne santé".

Lors de ses interventions à l'adresse des manifestants massés sur la place Tahrir du Caire pour obtenir son départ, Hosni Moubarak a exclu tout idée d'exil à l'étranger et affirmé son désir d'être enterré en Egypte.

Dans un luxueux hôtel en Israël

A l'opposé de ces informations, l'agence de presse palestinienne Maan rapporte une information du site Al-Arab, selon laquelle l'ancien président égyptien se trouverait dans un luxueux hôtel de la station balnéaire d'Eilat en Israël. Citant le site, l'agence explique qu'un important dispositif de sécurité entoure l'hôtel.

 

 

Sources : LeMonde.fr, NouvelObs.com, nicolasbeau.blogspot.com

 

 


 

 

SONDAGE :

 

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Actualités
commenter cet article

Résistance

http://img15.hostingpics.net/pics/536082PartiPirate.gif

 

http://img15.hostingpics.net/pics/276086Anticor.gif

 

Soutenez la Quadrature du Net

 

Les Fakes de Grats

 

http://francismizio.net/ftp/jesuispartoutgif.gif

 

Diablo

 

Coco Magnanville

 

Goolgueule