Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog satirique du Papy Mouzeot
  • Contact

Recherche

The Wall

Archives

Erick Bernard

http://img15.hostingpics.net/pics/375556MTSN.png

21 juillet 2012 6 21 /07 /juillet /2012 09:41

http://img15.hostingpics.net/pics/832312BlogTMor.jpgLe blog d'un artiste qui a les crows

 

  Cliquez sur le cœur pour lancer l'animation

 

http://img15.hostingpics.net/pics/919165Thierry01.jpgVoici un artiste qui me tenait vraiment à cœur de vous présenter depuis fort longtemps. Partagé entre une flemmingite chronique et un marasme dû au phénomène de mode que sont devenus les "blogs à l'honneur" j'avais quelque peu délaissé cette rubrique inaugurée en mars 2011 avec le blog de Cyril Lazaro. Au cours de l'année 2011, j'ai découvert un artiste exceptionnel aux multiples talents que beaucoup de membres de la communauté des Cafards Associés connaissent déjà. Il s'agit de Thierry Moral dit T.Mor .

Je ne pouvais trouver meilleure occasion car aujourd'hui est un jour très spécial : c'est le premier anniversaire de son blog les collages de T.Mor !

Comment ne pas craquer pour un tel personnage, à l'allure si facétieuse, de la tendresse plein les yeux et des talents qui ne trouvent aucun superlatif assez fort pour décrire toutes les passions qui dévorent cet être profondément HUMAIN ?

Moi que j'dis que tant de qualités réunies en un seul homme, c'est très louche voire suspect...

J'ai donc mené mon enquête afin de vérifier les origines de ce mythe nordiste. Ah oui, je ne vous l'avais pas encore dit, T.Mor, il est même pas sudiste !

 

Tiens justement, parlons-en des origines de cet artiste du ch'Nord... Voilà que j'apprends que cet oiseau migrateur est issu de la rencontre d'un couple hispano-polonais. Comment ne pas être plus européen que Thierry Moral ? Et bien pas du tout. Sachez que T.Mor n'est pas un pigeon, c'est un corbeau voyageur qui a forgé sa culture au fil de ses nombreux voyages autour de la planète.

Cosmonaute T.Mor ? Pas encore, mais il a déjà la tête dans les étoiles.


Initié très tôt à la commedia dell'arte, son talent l'a conduit vers le cabaret puis logiquement vers le théâtre où il sévissait en tant que metteur en scène. Il a même occupé les fonctions d'administrateur de compagnie théâtrale avant de prendre son envol, passant de la mise en scène au rôle de comédien. Car T.Mor a un énorme défaut, je savais que je finirais par le trouver. Thierry Moral est un grand bavard, presque autant qu'un sudiste ! Il lui suffit d'un seul vers, qu'il va triturer, tordre, démonter, remonter, grimer, il arrive à conter des histoires extravagantes. Et les vers ça le connaît, je peux même vous dire T.Mor a la descente facile...
– Oui Adam, comme un sudiste... Au moins ça prouve que tu suis pour une fois !

 

http://img15.hostingpics.net/pics/607093carvin03.jpgThierry Moral n'est pas qu'un comédien magique, ce serait bien trop facile, surtout pour moi qui suis en train de taper ce cirage de pompes avec seulement deux doigts ! T.Mor est un créateur au sens très large du terme. Il est à l’origine de la création de l’association Compagnie Filages spécialisée dans le "Spectacle de Proximité". Boulimique et pas seulement que des pommes, il travaille en parallèle avec d’autres compagnies théâtrales : La Manivelle Théâtre, Le Petit Théâtre Utile, la Compagnie de l’Oiseau Mouche, Les Orchidoclastes, Mariskanord, Compagnie J’te dis quoi, Les Clowns de l’Espoir, La Cie La Belle Histoire, Le Coffre d'Arlequin et j'en passe !

 

Metteur en scène, comédien, conteur, ça fait déjà pas mal pour un seul homme. Mais voilà, T.Mor n'est pas un être humain ! C'est l'esprit d'un corbeau incarné dans un corps d'adulte avec cœur d'enfant... En plus de ces quelques menues activités, Thierry Moral est aussi un écrivain, auteur de nombreux livres et même scénariste de bandes dessinées illustrées par son complice Sébastien Naert avec lequel ils partagent la création de nombreux ouvrages.

 

Vous me direz que de l'écriture à la scène il n'y a qu'un pas et bien T.Mor le confirme : « Quand je conte une histoire devant un public, c'est comme si j'écrivais à voix haute ».

Le "truc" de Thierry Moral c'est qu'il ne récite pas ses textes sur scène. Il improvise ! « J'ai une trame principale, mais tout le reste, la manière dont je le raconte, c'est sur le moment. Parfois, c'est le public qui m'inspire beaucoup ». C'est ce qu'il définit lui-même comme de "l'écriture orale".

– Keuya encore Adam ? Quand c'est le terviouve ? Pas tout de suite, j'en ai pas terminé avec la présentation de cet artiste multi-tache !

 

http://img15.hostingpics.net/pics/938372TMor2.jpg

Libérez T.Mor !

 

On pourrait croire que Thierry Moral est un somniaque ou un hyperactif pour arriver à gérer toutes ses activités, mais attendez, ce n'est pas tout ! Vous n'allez pas le croire, en plus de tout ça T.Mor s'adonne aussi à l'illustration, à la linogravure et aux collages !

A tour de rôle avec son complice, T.Mor pose ses textes sur les illustrations de Sébastien et son comparse lui rend la pareille (en deux mots Adam, c'est pas "l'appareil" !).

Sur son blog de collages c'est chaque jour une nouvelle création, montée à partir de bouts de papier où T.Mor s'exprime avec des mots cueuillis sur du papier imprimé, pour nous conter sa pensée du jour ou ses interrogations.


En fin limier que je suis, je vous avez préviendu que je trouverais son secret et même quelques uns de ses défauts. Faut pas déconner, un être si parfait ça n'existe que dans les contes !

Pour commencer Thierry Moral est un dévoreur de pommes... Allez savoir pourquoi, on lui demandera un peu plus tard. Pendant une période de sa vie, notamment après son retour du Togo, T.Mor avait les chocottes des esprits, des fantômes et autres phénomènes paranormaux. Maintenant il maîtrise parfaitement son angoisse, il porte une gousse d'ail en permanence autour du cou.

Dernière révélation et pas des moindres, vous vous demandez certainement tous comment Thierry Moral arrive à gérer toutes ses vies en une seule. Non ?

Ah, je savais que ça attirerait votre curiosité ! Et bien T.Mor a un secret : il a un vélo, c'est pour ça qu'il arrive à se déplacer plus rapidement !

 

En parlant de vélo, voici enfin le clou de ce blog à l'honneur, un moment tant attendu par Adam, par Thor, par Jupiter et par hasard :


LE TERVIOUVE DE T.MOR

 

http://img15.hostingpics.net/pics/834508sebastiennaert.jpgBah, en fait non... pas tout de suite, je vais vous faire patienter encore un petit peu à cause que j'ai eu l'énorme bol de tomber sur un des allumés qui connaît peut-être le mieux Thierry Moral, son complice depuis toujours, j'ai nommé l'illustrateur Sébastien Naert, plus connu sous son nom d'artiste : Sébo... d'autant plus que Thierry ignore tout de ce petit terviouve concernant son pote Sébo !

 

« Bonjour Sébastien, en tant que directeur du Téètras Magic, tu es peut-être le mieux placé pour nous parler de T.MOR.

Cet artiste multi-tâche, à savoir conteur, comédien, linograveur, écrivain colleur de fragments de vie, possède-t-il encore d'autres dons qu'il ne nous aurait pas révélé ?

 

– Sébo : il lutte activement contre la surproduction des pommes... il en mange énormément.

 

– Depuis quand connais-tu Thierry ?


– Thierry ? lequel ? j'en connais plusieurs.

 

– Bien celui qui est ton complice depuis toujours ! Comment s'est déroulée votre rencontre ?

 

– Pour Thierry Moral, nous nous sommes rencontrés dans un mirage. C'est assez rare car d'habitude on a chacun le sien...

 

– Et depuis tout ce temps, n'as-tu pas l'impression que Thierry est un peu Pote colle ?

 

– Depuis plus deux ans, matin, midi et soir - 50 cl - colle blanche.

 

– Ça fait quel effet de travailler avec un corbeau ?

 

– En fait c'est un vampire qui se fait passer pour un corbeau... Depuis que je le connais je ne mange plus de pomme.

 

–  Le 27 juillet se déroulera le Tour de Contes du Téètras et d'ailleurs à l'école Bruno de Dourges. Selon mes propres sources Thierry va faire "CRAC-CRAC" avec son public. Une distribution de préservatifs est-elle prévue à l'entrée du spectacle et ne crains-tu pas d'être assaillis par les plaintes de l'association de Christine Boutin ?

 

– Tu as mal lu ! c'est CRIC-CRAC ! Il tord les cous - ou il fait tourner les tables - enfin c'est ce qu'il m'a dit... je n'ai pas encore fait le tour des comptes, je suis nul en math. Mais pour ces choses là, je lui fais confiance c'est le roi des traders d'histoires !

 

– Thierry est-il aussi sympathique et disponible dans la vie privée que ce qu'il est sur scène ?

 

– Sur la seine, je ne l'ai jamais vu nagé mais dans le petit bain il a pied.

 

– Ah, une dernière question... il paraît que Thierry se déplace beaucoup à vélo...  C'est un geste écologique de sa part ou envisage-t-il de participer au centième Tour de France ?

 

– En fait cela fait cent ans qu'il y participe... mais à son rythme, il vient de terminer le parcours du dix-huitième ! Logiquement, il fera un jour le centième... peut-être plus rapidement si il adopte des pommes aux OGM !

 

– Et bien merci Sébastien pour ta gentillesse et ta disponibilité, je vous souhaite un grand succès pour le Tour de Contes du Téètras et d'ailleurs le 27 juillet à Dourges ».

 

 

Allez, cette fois c'est pour de bon, voici en exclusivité, rien que vous...

 

LE TERVIOUVE DE T.MOR


http://img15.hostingpics.net/pics/221054Joker.jpg

 

« Bonjour Thierry, je suis très heureux de pouvoir te "rencontrer" par le biais de ce terviouve. Je pense que les présentations sont inutiles, c'est déjà fait en ce qui te concerne. Toutefois j'aurais quelques questions qui tarabustent nos chers papynautes à te poser. Puis-je donc te poser quelques colles ?

 

– T.Mor : Oui en effet, je trouve que ta proposition colle bien aux circonstances et j'en profite pour balancer un scoop, de ma scolarité je n'ai jamais eu d'heure de colle, donc je veux bien m'y coller ce soir.

 

– Très bien, on va pouvoir régler nos contes ! Allez en vrai quel est ton secret pour être autant polyvalent ?

 

Secret, en fait pas tant que ça. Faire une chose à la fois. S'efforcer de ne pas tout mélanger, même si parfois... Garder un regard ouvert et souriant sur chaque chose qui se présente à moi. Etre à l'écoute des autres, des circonstances, rebondir, réagir, généreusement. Bien entendu toutes ces belles valeurs se ternissent parfois avec la dure réalité, mais j'apprends à me dire "rien n'est grave tout est relatif".

 

– Tu es ce qu'on appelle un touche à tout... Tu as donc les mains baladeuses, c'est ça ?

 

En parlant de mes mains, je sors d'un rdv médical qui en arrive à la conclusion que j'ai les mains froides (syndrome des Raynaud) et que donc par voie de conséquence je dois toujours sortir couvert ! Surtout les mains. Donc oui mains baladeuses, mais toujours avec des gants et un peu de colle qui reste forcément...

 

– La question à laquelle tu ne peux échapper : d'où te viens cette fascination pour les corbeaux ?

 

Je raconte depuis maintenant 8 ans. Je collecte des histoires de partout et je suis attiré par ce personnage de corbeau qui est tantôt un grand créateur (amérindiens) tantôt un grand farceur (tunisie), tantôt un poseur (la fontaine). Bref je le trouve bourré de contradictions, donc terriblement humain, donc attachant. Et puis en plus il a tendance à tout voir en noir et à croasser publiquement que tout va mal, ce qu'il m'arrive de faire souvent, donc fatalement, le corbeau me colle à la peau.

 

– Parmi tes nombreuses activités artistiques il y en a-t-il une que tu privilégies plus que les autres ?

 

Le conte, la scène. C'est d'une part ma manière de gagner ma vie et d'autre part un endroit où je me sens à l'aise, dans un rapport décomplexé, intime et sincère avec le public. La plupart du temps les spectateurs paient pour qu'on viennent leur mentir. Je m'efforce de leur mentir le mieux possible et toujours différemment.

 

– Thierry Moral "globe-trotter"... Peux-tu nous en dire plus sur ton côté explorateur ?

 

En fait je suis allé au Togo. Je suis revenu avec une gastro entérite virale qui m'a fait perdre deux tailles de pantalon (pratique comme régime) mais pas pour autant une voyagophobie aigüe... Je suis reparti au Nicaragua afin de collecter des contes traditionnels. Le voyage a été très beau, très fort, par contre la collecte d'histoires pas des plus florissantes. Mais bon les voyages forment la jeunesse. Maintenant je fais plus sobre et moins loin et puis faut dire que ma compagne est une vraie baroudeuse (elle a fait la mongolie) donc on s'y remet tout doucement enfin quand on a de quoi. Là on revient de Brocéliande, la Bretagne c'est pas le bout du monde mais les légendes qu'on y trouve et les lieux qu'on traverse font toujours autant rêver.

 

– Peux-tu nous expliquer le concept du spectacle de proximité ?

 

Spectacle "tout terrain" pouvant aller dans tout lieu non équipé. Conçu pour être accessible à tout public (souvent on cible les tranches d'âges). Bref amener la parole scénique là où on ne l'attend pas toujours. Donc aussi des spectacles abordables financièrement par les organisateurs. Ça ne veut pas dire qu'on fait de la culture au rabais et qu'on sert la soupe mais justement le but est de mettre à disposition des œuvres auprès d'un public qui peut s'en sentir éloigné. Par exemple plutôt que de faire une énième version du chaperon rouge ou des trois petits cochons, je préfère proposer Shousham du Maghreb ou l'enfant morveux du Japon et on passe un tout aussi bon moment avec la curiosité en plus. Parfois je relève des défis, genre raconter une tragédie shakesperienne en 50 minutes à partir de 7 ans. Parfois je me plante, parfois pas. Le spectacle de proximité c'est comme la vie quoi...

 

– Je sais que tu es en représentation le 27 juillet à Dourges. Quelle est ton actualité artistique du moment et pour les prochaines semaines ?

 

Oui là je proposerai un tour de contes du Téètras et d'ailleurs sur le thème des 4 coins du monde. Donc au programme 2 contes issus de livres des éditions du Téètras Magic et 2 contes issus du répertoire oral. Enfin c'est pour les tous petits, donc 25-30 minutes pas plus enfin on s'adaptera. Sinon en août c'est très calme. Je prépare la rentrée avec une grosse actu : "Happy End" (d'après le roman de Bertrand Ferrier) au festival du Chaînon Manquant le 21 septembre à Laval.

 

– As-tu un autre livre en préparation ?

 

Un pseudo-polar-road-movies racontant l'histoire d'un anarchiste sortant de taule : "Fred Loram". Je vais envoyer les manuscrits de ce "second roman" (c'est le premier que j'ai commencé mais bon c'est pas le premier édité...) donc avec un peu de chance d'ici 3 ou 4 ans ça deviendra un livre en vrai. Sait-on jamais.

 

– Je suppose que tu ne manques pas d'autres projets originaux, me trompe-je ?

 

Je suis comme tout le monde, je ne fais que du vieux. On est toujours sur les traces de quelqu'un ou de quelque chose en termes de création. Parfois je me plante, parfois pas. C'est pas moi qui décide c'est le public, ou le lecteur ou le bloggeur suivant le support. Plus que la quête de l'originalité mon graal à moi c'est l'authenticité.

 

– Tu crées chaque jour un nouveau collage. Ça te prend combien de temps en moyenne pour la réalisation d'un collage ?

 

Quelques minutes pour "débrancher mon cerveau" en déchirant des revues ou en triant ma matière première, puis après c'est variable. Entre 5 à 15 minutes. Du coup des fois ben c'est pas terrible mais tant pis c'est collé, c'est pas pensé. Parfois je cherche le mot juste, la phrase qui fait mouche, ça peut aller jusque 30 minutes maxi mais pas plus car après ben il y a d'autres trucs à faire. Et puis faut dire que c'est du petit format (en ce moment carte postale) sinon carré pas plus grand qu'un A5.

 

– Et comment tu t'y prends ? As-tu une technique particulière ? J'imagine que tu réalises chaque œuvre manuellement mais ensuite comment fais-tu pour les diffuser sur ton blog ? Tu utilises un appareil photo numérique ou bien un scanner ?

 

Je ravage à la main des revues, puis ben je procède comme précisé plus haut. Soit je colle sur un fond définitif (type la série en ce moment sur des cartes postales) soit sur un fond provisoire (carton avec de la pâte à fixe). Je scanne sans retoucher juste un peu le contraste (conseil de Pascal un bloggeur des cafards). Parfois je m'aperçois qu'un bout s'est plié, soit je rescanne soit je laisse tel quel en me disant que le hasard a plus d'expérience que moi. Pas de retouche informatique.

 

– J'ai pu lire quelque part que tu t'étais mis à la linogravure. C'est un nouveau défi ou une autre de tes nombreuses passions ?

 

C'est né d'un hasard de rencontres, d'un stage et puis d'un coup de pouce de Sébastien Naert qui m'a proposé d'éditer "Le jour du bec" alors que ce n'était qu'un embryon d'histoire linogravée. C'est devenu un livre. Quand j'ai des idées "claires" ben je sors les goujes et je grave dur. C'est une forme d'expression artistique qui me convient car grossière, mal habile, naïve, radicale et simple. Les images brutes en bicolore ressemblent assez aux images que je me projette dans ma tête quand je raconte une histoire. Donc c'est en gros un prolongement de ma manière de raconter. Et comme le gros est dit dans les images eh bien du coup je suis plus avare en mot.

 

– Keucé que cette histoire de trouille des fantômes et des esprits que tu aurais ramené du Togo ?

 

T'as du chopé l'info sur un article qui est parût dans un canard d'aire sur la lys. C'était un soir j'avais conté pour une asso de lycéens faisant des échanges avec la mongolie et puis le journaliste a insisté pour me faire causer sur le thème du surnaturel. J'ai dit que je ne croyais en rien mais qu'au Togo j'avais vu des attitudes de gens qui me faisaient comprendre quand dans certains lieux certaines choses nous échappent. Après ce qu'il en a écrit ben j'en sais rien. D'ailleurs je veux bien que tu m'envoies le lien de l'article car moi même je ne l'ai pas lu... Donc en gros je ne crois pas au fantômes mais j'essaie de répondre le plus authentiquement aux questions qu'on me pose.

 

– Et cette légende qui raconte que tu serais un ogre dévoreur de pommes, c'est un conte ou est vrai ?

 

Je confirme, je suis pommophile à tendance végétosaure.

 

– Tu es un des rares artistes de rue qui concilie à la fois "l'expression naturelle " (sans artifice) et l'informatique. Ça ne te pose aucun problème de passer indifféremment de l'un à l'autre ?

 

Non parce que la fin justifie les moyens et réciproquement. Et puis blague à part sans la toile j'aurai pas rencontré des tas de gens sympas comme tous les bloggeurs avec qui j'échange régulièrement.


– Une question qui m'a été envoyée par Dany de Danaune en Corrèze : "Je voudrais savoir si T.Mor est célibataire ?"

 

D'un point de vue strictement administratif : oui. Mais ma vie je la partage avec Flore ma compagne qui m'accompagne dans chacun de mes pas.

 

– Question suivante envoyée par Paf la Rage : "Je trouve que tu es un bon vivant pour quelqu'un qui s'appelle t'es mort ! Bon, c'est pafacile tes collages énigmatiques, à l'avenir pourrais-tu utiliser "Le Canard Enchaîné" pour réaliser tes montages ?

Ça fait un an que t'esthétique la blagosphère, tu nous colles à la peau et pourtant t'es pas un pot de colle"

 

Je reconnais bien la verve de paf. J'adore ! Oui ce surnom est venu par hasard. Une signature de texto. Des gens m'appelaient thy parce que je signais les textos comme ça et ça me gavait je trouvais ça gnangnan et puis je déteste les surnoms. Alors j'ai signé tmor en coupant hierry et al, voilà le résultat. A part ça oui j'aime la vie, à mort !

 

– Maintenant une question émanant d'un certain Adam Lepaté : "Ouais, ben non... c'est pas une question, c'est juste pour dire à monsieur TMor qu'il peut se taper toutes les pommes qu'il veut tant qu'il touche pas à ma pomme sinon il va lui arriver un pépin !"

 

Là je déclare forfait ! Et en matière de pomme saches que je comprends tout à fait que c'est chasse gardée, chacun pour sa pomme, donc je ramènerai pas ma poire dans ton verger, promis.

 

– Autre question de Géhèm : "Le temps ne fait rien à l'envers, qu'en penses-tu ?"

 

En effet. On a toujours compris une chose quand c'est trop tard, mais c'est toujours le bon moment d'apprendre pour la suite. Donc vive le temps, il a bien plus d'expérience que nous (oui je me répète mais il est tard...).

 

– Autre question de Pierre Moscovici : "Pourriez-vous vous libérer lundi dans la journée ? C'est pour un contrôle fiscal !"

 

Euh lundi après midi, faut que je décale un rdv avec un autre homme important : Zef. Mais je crois qu'il comprendra.

 

Et bien Thierry je te remercie de t'être prêté à ce petit jeu (tu enverras ta facture à Sebo, comme d'hab !). A ce sujet, lequel de vous deux tient les "contes" ?

 

C'est Sébastien qui gère l'association Le Téètras Magic, qui n'est pas une mince affaire car il a beaucoup de choses à faire, à créer, et on ne le dit pas assez, c'est quelqu'un qui a beaucoup de choses à dire ! Alors je le dis.

 

C'était vraiment un grand plaisir d'avoir partagé ce moment avec toi et je te souhaite aux noms de tous les papynautes un excellent annif pour ton blog et une bonne continuation pour les années à venir...


– Également un moment très agréable. Un grand merci pour tout ! Vive le papy ! Vive les blogs ! Les blogueurs ! Et les blogueuses ! ».

 

 


Et surtout pour ceusse qui ont la chance d'être dans le ch'Nord fin juillet,

NE MANQUEZ PAS...


http://img15.hostingpics.net/pics/843784PromoDourges.jpg

 

 

Petite mise en bouche extraite du Tour de contes

 

 


 

Bibliographie de Thierry Moral :

 

http://img15.hostingpics.net/pics/4748273douz.jpg

TROIS DOUZAINES

 

Premier roman de Thierry Moral, sorti le 15 mai 2012.

 

Un comédien dépressif. Un sociologue en mal d’étude motivante. Un comptable refoulant son envie de devenir écrivain. Trois solitudes qui se lient d’amitié autour d’un événement… un suicide raté.

 

Editions Kirographaires

http://img15.hostingpics.net/pics/928960Lejourdubec.jpg

LE JOUR DU BEC

 

Texte et illustrations : Thierry Moral format 15/14cm- 36 pages - couleur - couverture souple cartonnée - première édition - 110 exemplaires

 

Et si un jour vous vous réveilliez avec un bec ? Qu'arriverait-il ? Vous le saurez en lisant ce conte onirique linogravé !

 

Editions Téètras Magic

http://img15.hostingpics.net/pics/304471bollet.jpg

LES CARNETS DE MAXENCE BOLLET

 

Texte : Thierry Moral et L'Ame du Leïka

Illustrations : Sébastien Naert

Format 21,5/21,5cm- 12 portraits - 28 pages avec rabats - couleur - couverture cartonnée avec rabat - première édition - 110 exemplaires

 

Grand reporter des causes perdues, Maxence Bollet et son fidèle complice l’âme du Leika, se livrent, quand l’emploi du temps est vide (et ça arrive !) à une enquête personnelle... Photographier des créatures fantastiques !

 

Editions Téètras Magic

http://img15.hostingpics.net/pics/501349voixdevents.jpg 

VOIX DE VENTS

 

Texte (d'après les céramiques ) : Thierry Moral

Illustration (céramiques) : Christine Brioul

Format 27,5 /21,5 cm - 28 pages - couleur - couverture cartonnée avec rabat - 1ère édition - 110 exemplaires

 

Rencontre entre une céramiste et un conteur. Un livre poétique et enchanteur.

 

Editions Téètras Magic

http://img15.hostingpics.net/pics/564179derniercorbeau.jpg 

LE DERNIER DES CORBEAUX

 

Texte : Thierry Moral

Illustrations : Sébastien Naert

Format 31/15cm- 34 pages - couleur - couverture cartonnée - édition unique à 110 exemplaires - numéroté et signé par les auteurs

 

Editions Téètras Magic

http://img15.hostingpics.net/pics/9591452p201.jpg

DEUX PAR DEUX

 

Texte et illustrations : Thierry Moral

Format 16/15 cm - 24 pages - couleur - couverture cartonnée avec rabat - première édition - 110 exemplaires.

 

Une comptine poétique et colorée qui s'adresse aux tous petits qui ont les yeux grands ouverts et les mains prêtes à tout faire.

 

Editions Téètras Magic 

http://img15.hostingpics.net/pics/331469couvpas.jpg

C'EST PAS GRAVE

 

Texte et illustrations : Thierry Moral
Collection Oub
Une série de linogravures dans lequel chaque lecteur est amené à se poser la question suivante "C'est pas grave ?" ou pas ?
Prix 4€

 

Editions Téètras Magic 

http://img15.hostingpics.net/pics/844598Madeinaquarium.jpg

MADE IN AQUARIUM

 

Texte : Thierry Moral

Illustrations : Sébastien Naert

Format 27/40 cm - 68 pages - couleur - couverture cartonnée - première édition - 110 exemplaires 

 

Un récit hors-norme à mi-chemin entre le livre illustré et la bande dessinée, un album à l'univers graphique foisonnant,
où Ils nous narrent la quête drôle et impossible d'une bande de céphalopodes voulant quitter leur aquarium. Ils pensent comme beaucoup de leurs congénères que "L'algue est plus verte ailleurs !" 

 

Editions Téètras Magic 


 

Spectaclographie :

 

TMor raconte pour vous - Spectacle en public

Maître Corbak - Spectacle du Crôasseur public

Pote Colle - Spectacle interactif et didactique

Conte en kit - Spectacle pour enfants 

Une grande histoire à demi mots - Spectacle pour enfants 

Le Cabaret de l’Absurde - Théâtre 

Happy End - Théâtre 

La vie rêvée de Sylvie c'est la vie - Théâtre 

Salvador ou la montagne, l'enfant et la mangue - Théâtre 

Zoé Arrosée - Spectacle pour enfants 

Hamlet raconté aux petits - Spectacle pour enfants 

Quelque chose en bois - Théâtre 

Je mourrai pas gibier - Théâtre 

La roulette russe - Théâtre 

Prométhée - Spectacle pour enfants 

Merlin L'En-chanteur - Spectacle pour enfants 

Bobol - Spectacle pour enfants 

Pêcheurs d'histoires - Spectacle pour enfants

 

 

Le blog des collages de T.Mor

 

http://img15.hostingpics.net/pics/677954header.jpg

 


L'actu scénique de T.Mor

 

http://img15.hostingpics.net/pics/111744tmorenscene.jpg

 


 

http://img15.hostingpics.net/pics/991048Papy.jpgC'était Papy Mouzeot toujours en direct de l'hospice, à vous les studios...

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Blog à l'honneur
commenter cet article
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 01:03

http://img15.hostingpics.net/pics/314825Bonneretraite.jpgVive les chroniques de Juan !

 

 

Non, cette image n'est pas dédiée à Georges Tron et tanpis si ça le fait baver. Avec la fin du Sarkozysme et la débâcle de l'UMP c'est une page de l'antisarkozysme qui se tourne mais avec elle un des blogs les plus célèbres de la blogosphère, j'ai cité le blog de Juan Sarkofrance.

 

http://img15.hostingpics.net/pics/471299Sarkofrance.jpg

 

“Je m’étais promis que mon blog durerait tant que Sarkozy serait président”

Pendant cinq longues années, 365 jours par an, ce célèbre blogueur a consacré quotidiennement trois heures par jour à tenir son carnet de bord du sarkozysme depuis l'élection de l'ex-monarque, en mai 2007. Un travail colossal, bien supérieur à ce que n'importe lequel de nos parlementaires n'est capable de fournir.

Qui ne connait pas Juan de Sarkofrance aujourd'hui ? C'est au prix de cinq années de sacrifices familiaux et d'une détermination acharnée que Juan s'est bâti une solide réputation d'anti-sarkozyste.

En mai 2007, il avait écrit sur son blog en parlant de Sarközy : « si ce dernier applique son programme, la France sera dans un état de ruine comme elle n'en a pas connu depuis 60 ans. Le cas contraire, il aura menti. Quelle que soit l'option, nous serons perdants ».

Visionnaire et très bien informé, ce gouinfre de médias politiques, a dévoré toute l'information qui se rapportait au "président des riches", la digéreait puis nous faisait partager ses aigreurs d'estomac chaque soir après avoir effectué une première journée de travail pour nourir sa famille.

A la question de Mathieu Maire du Poset, rédacteur en chef de Marianne (Juan publiait régulièrement ses chroniques sur Marianne2.fr avant de devenir blogueur hébergé par le site d'information) « Tu es anonyme, tu as une vie professionnelle et personnelle à côté, cela a eu un impact dessus ? » Juan avait répondu ceci : « Sur ma vie familiale, ça a tenu, tout le monde a intégré, c'est un peu comme si je ramenais du travail le soir à la maison. C'est devenu un hobby et un deuxième travail. Physiquement cela a été un peu dur, j'ai franchi la quarantaine pendant l'exercice de ce quinquennat, et j'ai déjà une activité professionnelle assez prenante par ailleurs. Par moment cela a été une vraie épreuve physique, cela me prend en moyenne trois heures par jour, depuis cinq ans, 365 jours par an. C'est donc prenant. Et professionnellement j'ai pris des précautions pour que ça ne me le soit pas reproché et cela n'a pas eu de conséquences particulières. Et sur mes proches, je crois que tout le monde attend que Sarko soit défait et que j'arrête. Mais je ne suis pas sûr d'arrêter complètement ». (lire l'intégralité de l'interview ici)

Cet interview a été publié au matin du 22 avril avant le résultat du premier tour des élections présidentielles et Juan concluait l'entretien par ces mots : « Je réfléchis à écrire un petit livre sur l'expérience plus que sur le quinquennat, un peu dans la veine de notre entretien. Pour les chroniques, je les mettrais peut-être aussi sous forme de livre électronique pour qui veut les lire. Je n'arrive pas à me faire à l'idée d'arrêter de bloguer. Je n'aurais pas besoin de chroniquer Nicolas Sarkzöy au quotidien au delà du 7 mai 2012. S'il est réélu, je n'aurais plus le courage. Et s'il a perdu il ne sera plus là, la matière aura donc disparu. Mais il faut déjà penser à 2017, et il y a des candidatures que l'on nous annonce, comme celle de Jean-François Copé, qu'il faut décourager dès 2012 ».

 

http://img15.hostingpics.net/pics/813304ChroniquesJuan.jpg

 

Les images aux tons sépias ont définitivement disparues mais Juan est toujours présent pour le plus grand bonheur de ses fidèles lecteurs. Désormais le chroniqueur politique qu'il est devenu s'adresse à ses lecteurs par le biais de ses billets décapants au travers des Chroniques de Juan.

Adulés par certains, détestés par les autres, une chose est sûre, Juan ne laisse pas indifférent.

 

Désolé pour toi Juan, mais la retraite ce n'est pas pour maintenant !

 

http://img15.hostingpics.net/pics/283949retraite.jpg 

Ze Papy Mouzeot

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Blog à l'honneur
commenter cet article
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 14:19

http://img15.hostingpics.net/pics/830201BlogAdam.jpgViendez croquer la pomme

 

 

Vous figurez certainement parmi les nombreux papynautes à avoir croisé les commentaires désopilants de ce blogueur original, pourtant peu d'entre nous ont eu le privilège de l'avoir approché et pour cause, Adam vient d'ouvrir son propre blog il y a tout juste quelques jours, le jeudi 29 mars ➜ @lter et cætera

 

Il y a quelques mois j'ai eu le grand honneur de rencontrer ce cultivateur de l'humour et de la bonne humeur qui survit grâce à la production de son verger, mais fait aussi dans la pêche, la banane et quelques fois dans la distribution de chataîgnes ou de marrons !

Les températures polaires de son Pôle Nord n'atténuent en rien la chaleur de ce rude bonhomme au sang chaud qui pratique aussi le dialecte sudiste avec autant de mauvaise foi que les méditerranéens de purs souches.

 

Étant donné que le blog d'Adam vient tout juste d'ouvrir ses portes je rencontre un gros pépin pour vous en décrire précisément le contenu. Disons que ça sent encore la peinture fraîche et le bon cidre...

Je vous propose donc de passer sans plus attendre au...

terviouve du Papy !

http://img15.hostingpics.net/pics/291807applerequin.jpg

 

Juste le temps d'enfiler ma combi polaire que j'm'en va vous montrer comment que je vais te le passer à la moulinette le "Adam Lepotage" !


« Salut Adam...

– Lepaté !


– Pardon ?

– Lepaté ! Adam Lepaté, pas le potage !


– Ah d'accord, bon on va pas en faire un fromage...

– C'est toi qu'es dans le potage Papy !


– Hé, elle est pas bonne celle-là : on va pas en faire un fromage (de tête) avec Adam Lepaté !

– Papy... tes pillules ? T'as encore oublié tes pillules roses !


– Mais heeuuu... Bon ça t'ennuie pas trop si on épluche un peu ta vie privée ?

– J'sais pô... j'ai pas trop envie de me faire avoir jusqu'au trognon.


– Meuuuh naaan, tu me connais, je suis pas comme ça, hein ?

– Ben justement ! Bon allez, vas-y mais fais gaffe aux chataîgnes !


– Bon allez, sérieux, ça tourne maintenant... hum... hum ! Première question de madame Henriette du Mans : "Comment vous est venue l'idée de créer ce blog ?"

– En apprenant que je n'étais pas pris pour l'Amour est dans le pré et puis c'est aussi pour dire merde à Sarko !


– Question suivante, de Jean-François coiffeur à Paris, en vacances à Cajarc au camping. "Alors est-ce tu es célibataire ?"

– Célibataire, enfin ni en couple, ni marié.


– Autre question de Fox Mulder, de Roswell Nouveau-Mexique : "croyez-vous aux petits hommes gris ?"

– Ils sont partout à s'agiter à tort et à travers et que des menteurs. Tu les reconnais facilement à leur petite taille.


– Une question de Nicolas S..., que j'arrive pas à prononcer le nom, c'est écrit en polonais : "J'adore les pommes ! Vous savez pourquoi ? Et bien je vais vous le dire..." Stooop, on s'en fout de ta vie, c'est celle d'Adam qui nous intéresse ! Bon si c'est comme ça c'est moi qui vais continuer à poser les questions ! On est en démocratie merde ! Bon Adam, à nous deux... Pourrais-tu nous faire la présentation de ton blog ?

– Pour l'instant je suis encore dans les cageots, c'est un gros bordel d'emménager sur OverBlog, mais je vais faire passer le message qu'un gros danger nous menace !


– Causons un peu politique si tu veux bien. A même pas trois semaines du premier scrutin des présidentielles as-tu déjà choisi le candidat pour lequel tu iras voter ?

– Et comment ! Un parti surtout : le FdG !


– Et celui pour lequel tu ne voteras pas ?

– Grrr... Y m'énerve là ! J'te dis qu'il y a des extraterrestres partout. Il a un nom à coucher à la belle étoile : Nicolas Sarközy de Nagy Bocsa !


– As-tu des idéaux et quels seraient-ils ?

– Des idéaux qui ont été incarnés par Enersto Che Guevara. Tu vois pas que je porte un béret étoilé ?


– Un idéal féminin ? Ton type de femmes ?

– Ta femme, quand tu n'es pas là. Ta maîtresse, quand tu n'es pas là. Ta mère, quand j'ai un peu picolé. Ta grand-mère, quand j'ai beaucoup trop picolé. La suite, heu... laisse tomber, c'est trop hard !


– Un personnage historique qui t'a marqué ?

– Boudiou, je te l'ai déjà dit, LE CHE !


– Certains internautes te prêtent une liaison avec Dany de la Corrèze corrézienne... Pourrait-on en savoir plus ?

– Hop... Joker ! Ça c'est un peu trop indiscret. C'est pas parce qu'on partage un ordinateur qu'on est forcément ensemble ! Le problème est résolu... j'ai investi dans un ordi rien qu'à moi !


– Crois-tu dans la réincarnation ?

– Tu voudrais pas m'entraîner dans le nouille âge des fois ?


– Combien as-tu eu de vies ?

– J'ai celle du matin à peu près à jeûn, celle de l'après-matin qui dure jusqu'à tard dans l'aprèm selon combien on est à l'apéro de midi et puis celle du soir dont je n'ai jamais aucun souvenir.


– Littérature... Parlons de tes auteurs préférés ?

– ManuFrance, ça te parle ?


– Humour... Pourquoi ?

– Quoi pourquoi ?


– Ben paske c'est écrit sur ton blog banane !

– Et alors ?


– Ben je sais pas, quels sont tes humoristes préférés et pourquoi par exemple ?

– Tout ce qui fait rire, plus c'est noir mais toujours très fin. Desproges, Coluche, Luis Régo...


– Philosophe dans la vie ?

– Zen surtout sous mes pommiers.. J'ai fui les villes depuis quelques années. Paris et le midi...


– Donc des enfants ! Combien ?

– Deux. Adultes maintenant donc... plus à charge !


– Tu es plutôt 404 cabriolet, 4x4, Norton "Pedarosa" ou yacht de Bolloré ?

– Pédarosa sans hésitation mon pote !


– Tes coups de cœurs bloguistiques... Quels sont-ils ?

– Tu devrais jeter un œil sur mes Pom'Potes, y'a beaucoup d'artistes...


Voilà notre terviouve s'achève sur ces quelques mots. Aurais-tu quelque chose à rajouter en guise de conclusion ?

– Merci Papy, je crains de m'éloigner de plus en plus des 35 heures avec le bouzin !


– Bien, ben je te remercie chaleureusement d'avoir bien voulu te confier un peu aux papynautes et j'invite tout le monde à te rendre visite sur ton tout nouveau blog  @lter et cætera ».

 

 

http://img15.hostingpics.net/pics/991048Papy.jpgC'était Papy Mouzeot toujours en direct de l'hospice, à vous les studios...

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Blog à l'honneur
commenter cet article
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 03:21

http://img15.hostingpics.net/pics/8342941stAnnif.jpg

ROGNTUDJÛU !

Crevindju ! Déjà 1 an... 'ach de con, qu'est-ce que ça passe vite ! Quand je pense que tout a démarré par la faute de Cyril Lazaro... Hein Cyril, si tu ne t'étais pas dégonflé pour publier cet "Attentat à la soupe piégée" on serait p'têt moins dans le potage !

C'est authentique, ce blog est né par accident, j'en voulais pas de ce machin là, je pensais que la contraception c'était efficace, ben voilà le résultat ! Et encore, je ne suis pas certain d'être le père, faudrait faire des tests de paternité pour être bien sûr...


 

• Mise à jour :

 

Au tout début je voulais juste pousser un coup de gueule contre cette société de potages lyophilisées et contre les autorités sanitaires à qui j'avais signalé cette désagréable découverte dans mon assiette pour laquelle ils n'ont jamais donné de suite. Tout ce que j'espère c'est que cet incident ne s'est jamais reproduit et qu'il n'y aura jamais de blessé. J'étais vraiment en rogne devant le manque de réaction des autorités sanitaires alors il fallait trouver une solution pour prévenir les consommateurs. Ecrire au fabricant ? Ben non, je ne l'ai pas fait, peut-être un mauvais pressentiment, pensant que cette multinationale étoufferait le scandale, du coup j'ai dégaîné mon arme favorite qui est le sarcasme et c'est ainsi que j'ai commencé les premières pages de ce blog. Plus tard j'ai compris que j'avais fait le bon choix car la société en question est celle qui "persécute" les Fralib en leur empêchant de créer une SCOP pour reprendre l'usine de Gémenos. J'ai de bonnes intuitions quelquefois...

Tout aurait pu s'arrêter sur ce coup de gueule, mais non, ma rage ne s'était pas dissipée, je me rendais compte que j'en avais encore énormément sur la patate et qu'un blog peut aussi servir à expulser toute cette rage qui me consume. Il suffit que je regarde les infos, les vraies, celles qui sont sur internet et pas dans le poste de TSF avec les guignols qui bougent dedans, pour que je démarre au quart de tour !


Sans trop rentrer dans les détails, comme pour beaucoup d'entre vous, la vie ne m'a vraiment pas fait de cadeaux mais je suis tellement branque qu'à chaque fois que je me suicide, je me loupe ! A la fin c'est usant, alors on écoute les toubibs, on prend les pilules et on s'enferme très vite dans cette espèce de camisole chimique pendant des années... Puis en m'efforçant de m'intéresser à autre chose que ma misérable vie j'ai commencé à m'ouvrir sur les autres aux travers de cette immense blogosphère et j'ai découvert beaucoup d'autres souffrances et de colères. Eurêka ! Je n'étais plus le seul à me dire que lorsqu'un avion s'écrase, c'est sur mes pompes ! Je ne sais pas si ça vous fait comme pour moi, mais j'ai toujours une réaction de protection lorsque je lis des témoignages ou des biographies dans les livres, pour me rassurer en me disant que ce n'est qu'un bouquin, donc pas réel, c'est "fictif" ou romancé. Je crois que c'est dû à l'objet lui-même. Sur les bogs c'est totalement différent, déjà parce que nous nous retrouvons en communauté et que c'est très interactif comme bazar, du coup plus réel. Ça paraît un peu stupide mais pensez-y aussi.

J'ai donc écrémé la blogosphère pendant des heures, des semaines et des mois. J'ai constaté beaucoup de misère, qu'elle soit psychique ou physique et bien sûr les deux à la fois, très souvent. Petit à petit alors que mon blog avançait son bonhomme de chemin, je ne me rendais pas compte que je m'éloignais de plus en plus du formatage des blogs "politiques" classiques. Mon discours était-il en train d'évoluer ? Difficile à dire car ma rage, elle, ne diminue toujours pas. Puis j'ai pris conscience que j'appliquais aux autres ce que j'attendais qu'on fasse avec moi. Vous savez, c'est un peu "aide-toi, le ciel t'aidera" ou aussi "ne fais pas aux autres ce que tu n'aimerais pas qu'on te fasse" sauf qu'en mode positif ça donne "fais autre autres ce que tu aimerais qu'on te fasse" ! En même temps je ressentais de plus en plus de compassion pour les autres et j'ai commencé à m'exprimer pour des causes qui semblaient perdues dès leur début comme par exemple la révolte "du jasmin" en Tunisie. C'est à partir de ce moment que sont apparues les premières "papyrodies" qui pour ceux qui ne l'avaient pas compris est une contraction de "Papy et parodie". Je vous l'ai dit, mon arme c'est le sarcasme et la satire. Comme je manie un peu l'outil numérique j'ai trouvé mon mode d'expression par l'image. Ce que je fais est appelé
vulgairement un fake (un trucage, un faux) mais je n'aime pas cette terminologie qui vient d'un anglicisme. Bref, dès les premières papyrodies la fréquentation du blog s'est envolée. Il y avait des pointes de fréquentation qui atteignaient 3000 visites quotidiennes, au début c'est même un peu déconcertant. Avec la révolte qui a suivi en Egypte, même topo ! Ensuite un gros passage à vide, je pense que ça vous l'a tous fait. Au début on y va à fond... A ce moment là, je publiais environ 150 articles par mois mais la plupart n'était pas rédigés par mes soins, il s'agissait de simples copiés/collés sans âme que je m'efforçais d'illustrer le plus rapidement possible. Puis après ce passage à vide j'ai commencé à soigner de plus en plus mes images et à rédiger mes propres textes. Évidemment je n'étais plus du tout dans la même logique en ne publiant qu'un à deux sujets par jour cependant j'y ai gagné en indépendance et en qualité, enfin je l'espère.

 

Je voulais dire une dernière chose à tous les ÊTRES HUMAINS qui passent par ce blog. Les coups que nous recevons dans notre vie sont faits pour nous rendre plus forts et nous permettent d'affronter plus facilement les épreuves suivantes. Je n'ai pas envie de m'étaler sur ma propre expérience, elle m'est propre et je suis loin d'être un exemple, mais le plus important c'est que j'ai appris à relativiser. En prenant plus de distance sur ce qui me concerne personnellement je pense avoir réussi à me détacher du superflu et élever ma conscience. Pas bien haut, je ne plane pas encore dans les cieux mais j'ai gravi quelques branches qui me permettent d'avoir une vision plus globale et d'aller directement au fond des questions qui m'intéressent.

Je pense qu'il est important que vous le sachiez, apprenez à relativiser tout ce que vous entendez et que l'on vous montre. Nous ne voyons plus, nous regardons ce que l'on nous montre. Les techniques de manipulations visuelles et auditives sont très performantes, les rumeurs finiront par vous persuader de telles ou telles informations mensongères.

L'époque que nous vivons à présent se nourrit essentiellement de la communication et non de l'information. La communication est employée pour faire circuler des messages, l'information pour rapporter des faits. Quand on mélange les deux ça s'appelle de la désinformation.

Le comprendre et relativiser tout ce qu'on essaie de nous faire ingurgiter est déjà un premier signe de révolte. 

 

Je voudrais remercier tous les frapadingues et aussi les autres (plus sérieux) qui sont passés sur ce modeste beulogue au cours de cette année et surtout les papynautes qui contribuent par leurs commentaires.

En quelques chiffres, au bout de la première année, le blog du satirique du Papy Mouzeot c'est plus de 150 000 visites (153 000  à l'heure actuelle pour être précis), 740 sujets publiés, 3559 commentaires et entre 200/250 "papyrodies". Quasiment 300 si on compte celles qui ont été réalisées sous forme de commentaires sur les blogs de mes potos.

 

 

Amitiés fraternelles,
Le Papy Mouzeot

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Blog à l'honneur
commenter cet article
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 19:00

http://img4.hostingpics.net/pics/540489Cafardagesblog.jpg

Un vrai bordel, mais organisé !

 

Après quelques mois d'interruption les Blogs à l'honneur refont leur apparition avec un peu plus de fraîcheur. Depuis cette interruption momentanée des programmes j'ai eu l'occasion de découvrir un certain nombre de blogs, tous différents les uns des autres, mélant la poésie aux douleurs de la vie quotidienne en passant par de véritables artistes (hein T.Mor  ) tous autant talentueux les uns que les autres.


Pour redémarrer cette série le choix était très difficile, j'ai donc choisi démocratiquement avec moi-même de vous présenter un blog très particulier, à l'origine de la communauté des Cafards Associés qui m'a récemment adopté : le blog de Cafardages.

 

Ces cafards, dont j'ai étudié longuement le comportement, ne sont pas issus d'une variété de blablatteurs mais sont de la famille des cafardeurs. Ils ne se nourrissent pas de papier contrairement à leurs congénères dictyoptères, mais d'espace numérique, ils sont de gros consommateurs d'octets. Leurs mets favoris se composent de diverses actualités politiques et faits de société mais aussi de culture. Ils sont très friands d'arts graphiques, de musique, de cinéma, de littérature et beaucoup d'autres choses insolites, ce qui en fait des bestioles d'utilité publique dans l'univers de la blogosphère et très loin d'être nuisibles... à part pour les cons et les politichiens, ce qui est un pléonasme !

La famille de cafards à laquelle je me suis attaché a créé son nid depuis le 23 juillet 2010 et se fait fort d'avoir dépassé la barre des 60 000 visiteurs !

La particularité de ces cafards vient certainement du fait qu'ils sont issus d'une variété grégaire. Ils produisent un genre de phéromone, appelé HUMOUR, qui a pour propriété d'inciter tous les individus de cette espèce à se rassembler.

Le cafard est utile pour la santé

Il faut savoir que dans la Grèce et la Chine antique les cafards étaient utilisés comme médicaments. Ce principe est toujours d'actualité. Vous ne savez pas quelle mouche vous a piqué (quelle est conne cette expression, j'ai jamais senti qu'une mouche m'avait piqué !), vous avez le bourdon ou carrément les abeilles ? Alors une petite visite chez les Cafards s'impose et votre mal-être se dissipera aussitôt comme par enchantement !

 

A quoi ça ressemble un cafard ?

Jusqu'à présent seule une élue parmi tous les êtres humains a eu le grand privilège de les rencontrer, il s'agit d'une bretonne d'adoption qui préfère garder son anonymat par peur d'être assaillie par la presse ! N'insistez pas, je ne vous dirais pas qu'elle s'appelle Corinne ! Le papy c'est pas une balance, nan mais !

Bon en même temps le papy c'est pas une balance mais c'est un sacré fouineur...

Et si on allait carrément rendre une petite visite à ces cafards histoire d'en savoir un peu plus sur leur mode de reproduction...

Ça vous dirait ?

Bande de gros dégoûtants que vous êtes !

C'est bien paske c'est vous...


Alors juste pour vous, en exclusivité inédite que c'est juste la première fois que ça arrive, que je mets mon nabit du dimanche...

 

http://img11.hostingpics.net/pics/479393MagicPapy.jpg

Meuh naan que c'est pô la première fois que je le mets mon nabit du dimanche, que c'est la première fois que...

je vais vous faire un terviouve
en direct des cafards !

 

Tada ! (effets spéciaux faits maison by Ze Papy Mouzeot ®)

Bon, maintenant qu'on y est, on va pas se dégonfler devant tout le monde qui regarde de l'autre côté de l'écran ! Y'a pu qu'à sonner...

Toc Toc ! (re-effets spéciaux, j'mets l'paquet aujourd'hui !)

 

http://img11.hostingpics.net/pics/366734Cafardhome.jpg

????? et même !!!!! (un cafard qui parle, vous trouvez pas ça étrange ?)

– Ben, c'est le Papy Mouzeot et toi qui es-tu ?

— Moi c'est Djack !

– Bonjour Djack, est-ce qu'on pourrait causer deux minutes sur la repro...

— Salut ! Désolé pas le temps, pas que ça à foutre, je bosse moi, m'sieur !

– Ah... gulp ! Heu... bonjour toi, tu t'appelles comment ?

— J'm'appelle Djack et toi ?

– Ben, c'est le Papy Mouzeot, tu m'as l'air bien sympa toi...

— Hola ! J't'arrêtes tout de suite, j'en suis pas moi ! Allez salut !

MAIS KESKECÉ KEUSS BORDEL ! Y'A PAS UN CAFARD QUI ACCEPTERAIT DE DISCUTER AVEC MOI, JUSTE CINQ MINUTES !

— Hé m'sieur, faut pas s'énerver comme ça, cool, zen, lexomil le vieux !

– JE SUIS TRÈS CALME ! JE VEUX JUSTE PARLER À UN CAFARD ! JE DEMANDE PAS LA LUNE QUAND MÊME !

— Ah ? Vous voulez parler à un cafard et vous trouvez ça normal ?

– ... ! Et là, que je parle à qui là ? Hein ?

— A Djack, je m'appelle Djack, pour vous servir.

– Enfin ! Un cafard humain !

— HÉ OH, commencez pas par m'insulter sinon...

– Non, non, non, pas du tout, c'est pas ce que je voulais dire...

— Alors vas-y accouche, qu'est-ce que vous voulez savoir ?

– Et bien voilà, je suis le Papy Mouzeot que je viens du blog Che4Ever et que...

– Dis-moi, vous avez bien un roi ou bien un truc dans le genre ?

— Non, on n'a pas ça chez nous, on est tous égaux ici !

– Même pas un délégué syndical ou même du personnel ?

— On a bien Djack, lui il s'occupe des relations publiques.

– Fais péter, ça fera l'affaire !

— HEY DJACK, VIENS VOIR Y'A UN PAPY POUR TOI !

 

http://img4.hostingpics.net/pics/771674icafard.jpg

 

– Salut Djack, moi c'est le papy Mouzeot !

— Et alors ?

– Ben que voilà, je suis en train de faire un reportage sur les cafards et que si c'est possib' j'aimerais bien que vous m'accordiez un terviouve.

— Alors comme ça la Corinne elle a tenu sa langue. Y'a quand même des gens très bien parmi vous ! Bon qu'est-ce que tu veux savoir ?

– C'est vrai ? Je peux ?

— Ouais mais grouille-toi, j'ai un papier à terminer !

– Très bien, voilà, première question : d'où t'es venue cette idée de créer ce blog Cafardages ?

— Le goût de la déconnade depuis toujours. Le goût de l'écriture aussi. Tout ça formé à l'école Charlie Hebdo du temps où il n'était pas réduit à un tas de cendres. La révolte aussi face aux injustices. On n'est pas calmés malgré le temps qui passe et il y a de quoi faire ! 

– Dis-moi Djack... T'es un cafard ou une cafarde ?

Attends... on vérifie ... mâle mais il n'est pas dit qu'une femelle ne vienne pas trainer dans le coin.

– Et t'as des petites larves ?

Quelques larves, plus ou moins domiciliés chez cafardages.

– Je constate que c'est tout prop' chez toi, ça te prend beaucoup de temps pour entretenir ton nid ?

— De plus en plus de temps mais on a des collabos ! Ca aide ! 

– Et t'utilises quel produit ?

Photofiltre et autres produits de bidouillage.

– Et tes goûts ? Tu dois avoir des goûts en littérature ?

En polar l'incontournable Fred Vargas. En littérature Jim Harrison, un géant entre les géants

– Ah ! Et t'écoutes aussi de la musique ?

Tombé dans la marmite rock depuis les années 60 et toujours pas ressorti. du jazz aussi pour faire un peu plus intello.

– Et le cinéma, tu sais ce que c'est le cinéma ? C'est quoi ta préférence ?

Inculte ou presque en cinéma et resté branché style "vol au dessus d'un nid de coucou"

– Graphiquement, tu serais plutôt peinture, BD, illustrations ou tags ?

Peinture et BD ainsi que nos collabs.

– Ça fait du sport un cafard ?

Ça fait plutôt canapé, ordi et bonne bière !

– Et tes goûts boissonalistiques ? Me dis pas qu'un cafard ça picole pas !

On l'a dit plus haut. la bière est notre péché mignon mais on aime aussi taper l'apéro entre potes où bien sûr on refait ce putain de monde !

– Passons à quelque chose de plus philosophique si tu veux bien. A ton avis, y-a-t'il un avenir après 2011 ?

Les cafards résistent à tout y compris aux radiations nucléaires

– As-tu un souhait à exprimer pour les humains ?

On est à peut près revenus de tout mais on continue à y croire quand même !

– C'est quoi qui t'énerve le plus en ce moment ?

Un petit nerveux et une grande blonde

– Et ce qui te fait kiffer le plus ?

Les dernières manifs où on sentait une espèce de solidarité reprendre forme

– Si tu devais refaire le monde, tu commencerais par quoi ?

Foutre dieu en résidence surveillée et bruler tout le pognon qui traine en ce bas monde

– Ça t'arrive de migrer dans le Sud quelques fois ?

Rarement ! Y a trop de monde et il fait trop chaud. On est plutôt cap sur l'Ouest

– Aurais-tu kekchoz à ajouter pour les papynautes ?

On est ravis, et vraiment, d'avoir fait ta connaissance même virtuelle. On aimerait aussi fédérer tous ces blogueurs qui ont du talent, qu'ils soient politisés ou pas pourvu qu'une petite flamme brille au fond de leurs noeils !

– Bien, ben je crois avoir fait le tour de mes questions, il ne me reste plus qu'à te serrer la pince.

— La patte ! Ce sont les crabes qui ont des pinces !

– Punaise, désolé pour la confusion.

— Tu foutais quoi quand tu allais à l'école ?

– Oui, mais non, on a dit que c'était moi qui posait les questions !

  Et bien je te remercie pour ton accueil, ta sympathie et pour cette leçon de nature assez particulière.

— Normal, c'est mon job, c'est moi qui m'occupe des relations publiques !

– Très bien alors on se dit à bientôt et bonne continuation pour votre aventure à tous et à toutes.

Longue vie aussi au Papy et p'têt qu'un de ces 4 on viendra aussi te poser des questions !

 

 

http://img4.hostingpics.net/pics/800326Papy.jpgC'était Papy Mouzeot à nouveau en direct de son bocal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



http://img11.hostingpics.net/pics/672736cafardsemelle.jpg

 

Oups !

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Blog à l'honneur
commenter cet article
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 17:23

http://img11.hostingpics.net/pics/891088Indignes.gif

Les INDIGNES de l'industrie pharmaceutique

 

Le blog des militants syndicaux de l'industrie pharmaceutique qui se bat pour que la santé soit reconnue comme un bien universel.

 

Peut-on accepter  que l’Homme soit transformé en une série de fonctionnalités, en une norme, en une marchandise ?
 
Peut-on accepter que l’industrie pharmaceutique, les entreprises du médicament,  responsables socialement,  soient obsédées et pilotées par les revenus des dirigeants et les dividendes des actionnaires ?

 

Si vous souhaitez le savoir cliquez ici ----> +


Si vous aussi vous souhaitez défendre vos droits, c'est par là que ça se passe :   Cliquez ici pour signer la pétition 

 

 

Vu sur le blog :

http://idata.over-blog.com/4/16/26/23/Pics/Diablo.gif

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Blog à l'honneur
commenter cet article
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 16:21

http://img10.hostingpics.net/pics/952652Machina.gif

 

Grmbl de rôgntûdjuu de crevindjûu de machine à voter qu'elle est toute cassée ! 

Mais le Papypacon il a toujours des solutions à tout : la courte paille !

En attendant de recevoir ma nouvelle machine à voter d'occasion, garantie "testée en 2004 au pays des yankiz" puis en 2007 en Sarkozie, j'ai utilisé notre bonne vieille courte paille qui reste toujours le meilleur exemple de ce que devrait être la démocratie. En tout cas, y'a pas plus écologique et que ça se pirate pas une paille ! 

Donc cette semaine j'ai le bonheur de vous présenter :

 

http://img4.hostingpics.net/pics/261871Screen.jpg

La parole ne se demande pas, elle se prend...

 

Voilà une excellente maxime qui définit parfaitement le blog de Philippe Méoule mais qui est aussi devenu le leitmotiv qui pousse et rassemble de nombreux citoyens blogueurs. Je n'ai découvert Philippe Méoule que très récemment, en décembre 2010 au travers de son billet intitulé "Paie tes impôts et tais-toi..." et je suis tombé sous le charme de la verve (avec un "v") de cet élu normand qui se définit lui-même sur son profil facebook par cette autre maxime : "Il n'y a pas que la politique dans la vie !"

http://img4.hostingpics.net/pics/7952982704356n.jpgIntéressons nous un peu à la personnalité de ce jeune homme de 54 ans, diplômé en Sciences sociales qui manie aussi bien la plume littéraire que celle du graphiste freelance qu'il est aussi et qui l'a amené tout naturellement à créer son blog le 28 mai 2008. Les sujets abordés sur son blog sont rès variés, à la fois libres et informatifs, traités aussi bien de façons humoristiques que graves, chacun y trouvera l'information qu'il désire selon son humeur du moment. Sans tomber dans la satire son blog est néanmoins un poil à gratter que certains jalousent et d'autres, dont le Papy, sont devenus des aficionados. Si la sensibilité de Philippe Méoule se situe à gauche, elle nous permet de découvrir un artiste avide de culture qu'elle soit la musique, le cinéma, le théâtre, les voyages mais surtout la littérature et la lecture où la presse occupe une large part de son attention. Vous ne serez donc pas étonnés de découvrir les nombreuses responsabilités citoyennes dont Philippe Méoule a en charge dans la ville de Gisors et sa région. De délégué à la communauté de communes Gisors-Epte-Lévrière, à membre du conseil d'exploitation de l'office de tourisme, membre du conseil d'administration du lycée Louise Michel, membre du conseil d'administration du lycée Louis Aragon, sans compter la gestion de son entreprise de communication. La masse des responsabilités ne semble pas effrayer Philippe Méoule. D'où vient toute cette énérgie ?

Philippe est ce que l'on appelle un "communicant". Par communicant, entendez conducteur d'un courant positif  avec ce charisme hors pair qui le distingue de nombreux blogueurs.

 

Peu de sujets n'échappent à la moulinette du blog de Philippe Méoule, maniant aussi bien les caresses que l'acide décapant qui fait le régal de mes lectures, tout le monde en prend pour son grade que ce soit de l'opérateur Orange à la vague Marine avec une cible privilégiée devenue la tête de Turc de tous les français ! Philippe Méoule n'est pas un snipper à proprement parler, je le présenterais plutôt comme un Robin des bois des temps modernes où chacune de ses flèches acérées atteint sa cible parfaitement visée. Il a ce coup d'œil que possédent les caricaturistes de la presse trahissant une évidente déformation professionnelle. Notez aussi que cet observateur social est aussi chroniqueur sur le média citoyen AGORAVOX.



Le blog de Philippe Méoule à la loupe

• Date de création : 28 mai 2008

• Nombre de visite à ce jour : 51 657

• Nombre d'articles : 1201

• Nombre de commentaires : 2203

http://www.agoravox.fr/squelettes/images/icone_redacteur3.gif

 

Classements :

– 18ème blog politique (France) sur la plateforme "Tout le monde en blogue"

– 34ème des blogs politiques Wikio

– 97ème toutes catégories Wikio

 

http://img4.hostingpics.net/pics/764506stats1.jpghttp://img4.hostingpics.net/pics/240177stats2.jpg


Philippe Méoule à la moulinette

 

http://img4.hostingpics.net/pics/498589252fetesetceremonie.jpg• Allô ? Ici Papy Mouzeot pour le beulogue Che4ever...

– Ouiiii, bonjour monsieur, c'est à quel sujet ?

• Bah, c'est pour mon terviouve de mon beulogue que j'ai à moi...

– Je suis désolée, mais monsieur Méoule est absent pour le moment !
• Comment ?! Mais keskeucé keuss bordel ? C'est comment que je fais main'nant avec mon terviouve de mon beulogue ?

– Il faudra rappeler cher monsieur !

• Mais dans combien de temps que je dois vous rappeler dans le bigophone ?

– Je ne sais pas monsieur, essayez la semaine prochaine.

• Mais où c'est y qu'il est parti cet animal ?

– Monsieur Méoule a été dépêché au Japon mais il est actuellement de retour avec sa charette.

• Charette ? Il est écolo en plus ?

– Pas du tout mon cher monsieur, c'est le message qu'il m'a demandé de transmettre à tous ses correspondants.

• Bon, écoutez, on peut pas s'arranger ? On ferait comme si vous étiez Philippe Méoule et les lecteurs de mon beulogue ils n'y verraient que du feu...

– Non monsieur, je ne mange pas de ce pain, je suis au régime !

• Bon, c'est cuit pour mon terviouve alors ?

– Pas du tout mon cher monsieur, rappelez la semaine prochaine !

• Didjûu ! Je suis encore tombé sur un disque qui cause tout seul...

– Pardon ?

• Et en plus ils répondent comme les vrais maintenant leurs bidules !

– Au revoir cher monsieur, à la semaine prochaine... Cloc ! tût... tût... tût... tût... tût... tût...

• Mhuff ! C'est pas facile la vie d'un terviouveur !

 

Cochonnerie de machine à voter ! Si encore j'étais tombé sur une autre paille...

 


 

http://img4.hostingpics.net/pics/800326Papy.jpgC'était Papy Mouzeot encore en direct de l'hospice...

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Blog à l'honneur
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 18:30

http://img4.hostingpics.net/pics/115035Diablog.jpg

 

Manifestement vous en avez marre de tirer le Diable par la queue et vous avez donc choisi, en cette nouvelle semaine printanière, d'en savoir un peu plus sur ce poids lourd de la blogosphère incarné par EL DIABLO.
C'est vous qui l'avez voulu !
J'enfile donc ma combinaison ignifuge pour partir à la rencontre de ce blogueur à l'âme particulièrement rouge de colère, ivre de justice sociale, piquant les fesses du capitalisme libéral à l'aide de sa fourche acérée et dont la bienséance m'empêche de vous dire où il fourre le manche pour ne pas citer une certaine partie anatomique du sacro-saint président des riches.


http://img4.hostingpics.net/pics/805114Diablogo.jpg
Le militantisme de ce Diable Rouge est impressionnant depuis l'ouverture de son blog d'enfer à la date symbolique du 1er mai 2006.
Impressionnant, le mot est bien faible à la simple vue des communautés de la blogosphère où il sévit depuis de nombreuses années.
Diablo gère notamment une des communautés les plus actives du milieu politique : Les anti-capitalistes connue aussi sous le sobriquet de "Tête à claques" qu'il définit lui-même comme le regroupement de celles et ceux qui pensent que le capitalisme n'est pas la fin de l'histoire.
Tous les sujets qui touchent de près ou de loin au monde du social sont abordés sur ce que je qualifie personnellement de blog révolutionnaire. En outre ce passionné de dessin et de photos nous fait partager son goût de l'univers pictural au gré de ses humeurs. Vous y découvrirez aussi d'impressionnantes collections d'anciennes affiches politiques et syndicales qu'il conserve jalousement dans son grenier des affiches et qui méritent qu'on s'y attarde.

Intéressons-nous de plus près à ce jeune homme de 60 piges qui fait tout l'intérêt de ce Blog à l'honneur...
Je crois que la meilleure description de ce diablotin du web passe par ses goûts prononcés en faveur de :
• ceux qui luttent,
• le vin de Bordeaux
• la sieste
• le Tour de France
• Radio-Libertaire
• lire les vieux journaux
• l'Aveyron
• le pâté de tête
• la grève des cheminots
• les postières
• la Bretagne (mais pas trop longtemps)
• les congés payés
• la Corrèze
• le drapeau rouge (évidemment)
• Jean Ferrat
• Michèle Bernard (la chanteuse)
• François Béranger
• les péages d'autoroutes... lorsqu'ils sont occupés par les grévistes !
• les militants syndicaux
• Siné
• les vieilles photos jaunies
• le service public
• Marx
• le Chablis
• les résistants
etc...

EL DIABLO nous confie aussi ce qu'il n'aime pas :
• Sarkozy
• DSK
• les fachos
• le MEDEF
• Raffarin
• Madelin
• la CFDT
• Cohn-Bendit
• l'UMP
• Philippe Val
• l'Euro
• la gauche "plus rien"
• le pape
• les rognons
• BHL
• le Paris-Dakar
• Georges "Dobeuliou Boush"
• la TVA
• la sauce Ketchup
• Robert Hue
• la propagande anti-fonctionnaire
• les polos roses
• Florent Pagny
• les CDD
• Bernadette Chirac (finalement après réflexion, il l'aime bien)
• les lèches-culs
• l'OTAN
• les pitbulls
• David Douillet
• Bernard Kouchner
et j'en passe...


Le blog d'EL DIABLO en quelques chiffres :

• Date de création : 1er mai 2006
• 297500 visiteurs depuis sa création (de 3700 à plus de 12 000 visiteurs uniques chaque mois)
• 2218 articles à ce jour
• 1273 commentaires

• 193 abonnés


Quand je vous disais qu'il s'agissait d'un poids lourd, je ne vous avais pas trompé ! 

 

http://img4.hostingpics.net/pics/616002Diablo.jpg  El Diablo, comme vous ne l'aviez jamais vu !

 

PASSAGE SUR LE GRILL :

 

http://img4.hostingpics.net/pics/420237diablotin.jpg

Bonjour Diablo, tu pètes le feu à ce que je vois, ça te dérange pas si je garde mes gants pour te serrer la pince ?

— Pas de souci mon camarade, j'ai l'habitude ! 


Commençons tout d'abord par la question traditionnelle : pourrais-tu nous présenter ton blog en quelques lignes ?

— C'est un blog modeste à défaut d'être génial qui, sans se prendre trop au sérieux, se veut porteur de valeurs et d'idées progressistes. Il relaie les points de vue d'organisations situées résolument dans le camp des républicains de progrès, à gauche naturellement et de sensibilité communiste le plus souvent. "Rouges vifs", Le "PRCF", "L'URCF", la "CGT »', le "Comité Valmy" ont régulièrement voix au chapitre sur EL DIABLO.

— Je publie également des « tribunes libres » notamment celles de mon ami Serge, valeureux militant syndical retraité de « la Poste » et militant actif des « Amis de la Commune de Paris » et les points de vue de mon camarade Jean Lévy, par ailleurs brillant animateur du blog « çà n’empêche pas Nicolas ! »

— Et j’ai bien entendu de fréquents contacts avec le « Sanglier rouge », je veux parler de Jacques, l’ardennais indomptable. Avec « Réveil Communiste », blog communiste parisien j’échange fréquemment des articles.

— Enfin, je publie de nombreuses affiches syndicales et politiques, j’ai d’ailleurs créé un second blog : EL DIABLO 2 dans ce but exclusif, mais faute de temps je ne le met pas assez souvent à jour.  


Qu'est-ce qui a motivé la création de ton blog ?

— La volonté de faire partager des idées que je crois justes et de faire partager ma passion pour les affiches syndicales et politiques. Il faut dire que je suis graphiste de formation.


Pourquoi ce choix de ton pseudo "El Diablo" ?

— Par dérision, ce diable « au couteau entre les dents » c’est l’image du partageux, du rouge, véhiculée par la bourgeoisie au début du vingtième siècle.

 

Quel est ton "idéal" politique ?

— Je me définis comme un « rêveur de mieux ». Ainsi, je milite, à mon humble niveau, pour une société de justice, de liberté et de paix. Pendant plusieurs décennies j’ai été un membre actif du PCF, parti au sein duquel j’ai exercé des responsabilités. Et puis ce parti, sous  l’impulsion de Robert Hue a décidé de « muter »  en parti de « gauche comme les autres ». Jetant le bébé du socialisme « aux couleurs de la France » avec l’eau (sale) du bain des dérives soviétiques, ce parti s’est social-démocratisé et s’est coupé du monde du travail. Ajoutant à cela, une désastreuse participation gouvernementale entre 1997 et 2002, il a perdu son organisation de terrain dans les entreprises et les quartiers et l’essentiel de ses électeurs.

— En opposition totale avec la stratégie de sa direction, j’ai quitté le (petit) navire PCF sur la pointe des pieds car il m’est apparu rapidement illusoire de vouloir, avec mes camarades, le remettre « sur les rails de la lutte des classes » (selon l’expression consacrée).

— Je respecte les communistes authentiques qui y militent encore aujourd’hui mais ce n’est plus ma tasse de thé.

— Je garde ma sensibilité communiste et ne désespère pas de voir renaître dans notre pays un parti communiste renouant avec les fondamentaux. L’espoir fait vivre…

  

http://img4.hostingpics.net/pics/815216Diablotine.jpg

Et quel est ton "idéal" féminin ?

— Ecoutes, j'ai une charmante et aimante épouse depuis bientôt quarante ans et c'est bien ainsi.


Pourrais-tu nous donner ton sentiment sur les résultats de ce premier tour des cantonales ?

— Finalement le score du FN arrange tout le monde, ça évite de parler des causes profondes de l'abstention de plus d'un Français sur deux. Ceci dit, je ne sous-estime pas la percée du parti de Le Pen. D’autant que parmi les abstentionnistes il y a de très nombreux électeurs potentiels pour le FN.

— Il y a beaucoup de colère et de désespérance dans notre pays. Avec l’Union Européenne, nous sommes dans un piège. Cette Europe, c’est une machine à empêcher toute politique au service du peuple. Nous avons perdu notre souveraineté. Malgré les apparences l’UMP et le PS sont d’accord sur l’essentiel. Les gens s’en aperçoivent d’où les propos que l’on entend partout : « tous les mêmes… », La direction du PCF comme le Parti de Gauche ou le NPA ne remettent pas en cause cette « construction européenne » et s’y intègrent via la « Gauche Européenne ». Avec la tarte à la crème de « l’Europe sociale » ils amusent le monde. Seuls au sein du PCF, le député André Gerin et ses amis posent les bonnes questions et tentent des réponses constructives, mais ils sont court-circuités par la direction. C’est désolant. Les dirigeants du FN sont de fins politiciens et savent s’engouffrer dans toutes ces failles : ils gagnent en audience  dans les milieux populaires. Nous en sommes là !


Si tu devais choisir une seule cause parmi toutes celles que tu défends, pour laquelle opterais-tu ?

— Sans hésiter : la lutte pour la paix.


Tu veux bien nous parler de cette passion pour les vieilles images ?

— Je ne sais pas d'où me vient cette passion pour les "vieux papiers" notamment la presse militante. Plus jeune, je faisais un peu de cyclotourisme et je conservais les journaux de sport, notamment les "Miroir du cyclisme" sur « le Tour de France »: ma chambre et la cave étaient pleines et sur les injonctions de ma pauvre mère il a fallu, à l’époque, que je débarrasse... Dommage j'ai donné ma collection à un copain que j'ai perdu de vue (comme ma collection d'ailleurs...) 

— Ensuite, devenu militant, d'abord à la jeunesse communiste puis au parti du même nom, je conservai les "Humanité", les "Humanité-Dimanche" et tout le toutim: "France-Nouvelle", "Révolution" etc...A l'occasion d'un déménagement il a fallu que je fasse un peu le vide mais j'ai conservé quelques spécimens de ces valeureux journaux. Ils sont au fond de la cave et un jour, quand je serai à la retraite, j'irais fouiner dans mes incertaines archives afin d'en publier quelques extraits significatifs sur EL DIABLO. 


Je crois que tu vas sur tes 61 ans... Aurais-tu quelque chose à ajouter sur la réforme des retraites ?

— A ajouter ? C'est surtout Sarkozy qui, avec sa loi, a ajouté deux ans de labeur. Comme les copains, j'ai usé mes semelles sur les boulevards pour protester contre cette loi scélérate. De nombreux camarades me disent que la stratégie des confédérations syndicales était mauvaise et que la CGT n'a pas joué son rôle en n'appelant pas à la grève générale...et en s'accrochant à une unité sans contenu mobilisateur avec la CFDT et la CGC.  C'est possible, il reste que beaucoup des potes n'ont pas admis que nous ne sommes plus dans les années 60 et que nos bastions syndicaux s'étiolent...çà ne veut pas dire que les carottes sont cuites définitivement mais il faut nous ressourcer et la bataille pour une syndicalisation massive, et sur des bases de classe, de la jeunesse s'avère indispensable car décisive.


Combien de temps passes-tu en moyenne sur ton blog ?

— Pas suffisamment de temps sans doute pour publier un blog bien documenté et bien illustré. Le soir je "blogue" deux à trois heures certains jours si je ne suis pas trop crevé par ma journée de boulot...Le week-end un peu plus selon mon emploi du temps, mais les beaux jours arrivant je vais probablement « lâcher » un peu plus souvent l’ordinateur au profit des balades dans la nature.


Aurais-tu quelques conseils à livrer aux futurs blogueurs ?

— Surtout ne pas se décourager car il est difficile "percer" sur la « blogsphère ». Même avec un bon référencement et des publications régulières, au début le nombre de visiteurs est maigre et certains bloggeurs se disent " à quoi bon", se découragent  et laissent "mourir" leur blog. Combien de blogs progressistes militants sont ainsi devenus inactifs. C'est dommage car c'est la multiplication de tels blogs qui aide à faire progresser les idées aujourd'hui à contre-courant. 

    

Bien, je crois qu'il est temps que je remonte à la surface prendre un peu l'air, c'est fou ce qu'il fait chaud chez toi ! Aurais-tu une dernière chose à rajouter ?

— Oui, je te remercie bien sincèrement de faire la publicité pour mon blog, et souhaite une longue vie au tien naturellement.


C'était très gentil d'avoir répondu à ces quelques questions qui ont permis d'en savoir un peu plus sur ton originalité et je te remercie pour ton accueil "chaleureux".

 

http://img4.hostingpics.net/pics/800326Papy.jpgC'était Papy Mouzeot toujours en direct de l'hospice

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Blog à l'honneur
commenter cet article
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 12:00

http://img4.hostingpics.net/pics/625474BlogThierry.jpgPour une vraie gauche

 

http://img4.hostingpics.net/pics/789921thierryarbre.jpgCette semaine nous retrouvons un nouveau blog à l'honneur qui se démarque de beaucoup de blogs par son optimisme et une aspiration au rassemblement des forces de gauche. L'auteur, Thierry Cayol, n'en a que plus de mérite avec ce blog créé le 27 novembre 2010 qui se veut fédérateur ce qui est un véritable challenge de nos jours en considérant les nombreuses divisions de la gauche.

Justement, parlons-en de cet auteur atypique !

Thierry Cayol est un militant réservé ce qui est presque un paradoxe avec sa profession qui est à l'opposé de tout ce qui peut s'apparenter à la discrétion : c'est un journaliste !

Oui, un journaliste, mais un journaliste engagé et donc pas un "journaleux".

Ce journaliste a travaillé comme correspondant avec les plus grandes agences et les plus grands titres cependant il reste assez discret sur cette partie de sa vie. Ce n'est pas de la timidité, vous en connaissez, vous, des journalistes timides ? Non, je dirais plutôt que Thierry Cayol est bourré du matin jusqu'au soir... de modestie ! Il n'est pas vantard pour un sou, au contraire de certains mégalos qui sévissent sur la blogosphère.

J'ai pu apprendre que Thierry Cayol possédait d'illustres ancêtres et pas des moindres comme vous le découvrirez dans l'interview qui va suivre.

Thierry a une connaissance précise sur toute l'information qui touche au Sud de la France pour avoir couvert de nombreuses affaires impliquant des politiques, des hommes d'affaires, des truands de haut vol, des directeurs de cliniques... en collaborant à de nombreux médias comme le Provençal, le Dauphinné, la Libre Belgique, l'AFP, France 3, TMC et surtout comme correspondant permanent de l'Agence Reuter pour le Sud-est de la France pendant 17 ans.

 

Le blog de Thierry Cayol : POUR UNE VRAIE GAUCHE

Comme je le disais un peu plus haut, ce blog est très récent mais j'ai été tout de suite séduit par la plume de son auteur. Des articles très variés, abordant de nombreux sujets d'actualités et bien entendu une critique acerbe sur l'UMP et le PS, ce qui me ravit assez à chaque fois que je visite son blog, je vous l'avoue.  D'autre part ce blog se veut rassembleur des forces de gauche. Certains pourront penser que c'est utopique, pour ma part j'admire le courage et les efforts que Thierry investit chaque jours pour défendre ses idées fédératrices.

Un des grands avantages de ce blog est que nous disposons gratuitement d'un traitement de qualité de l'information, éxécuté par un professionnel bien loin des innombrables copié-collé de certains blogueurs qui colportent ce qu'on lit déjà sur les sites de presse numérique.

 

La gauche n'est plus qu'une vue de l'esprit, un vaste foutoir admirablement incarné par le Parti Socialiste, Ségolène Royal, Martine Aubry, Dominique Strauss-Khan ou encore François Hollande en tête.
 
Il est manifeste que les pseudo-concertations au sein de cette "gauche" n'ont pour unique but que de satisfaire des ambitions personnelles, quitte à pactiser avec le Diable. Les négociations à peine discrètes entre les émissaires de Martine Aubry et ceux de sa Majesté Sarkozy en sont la désolante illustration.

Il est temps qu'une vraie gauche surgisse, celle dont rêvaient Jean Jaurès ou Léon Blum...

 

Thierry Cayol

 

 

POUR UNE VRAIE GAUCHE en quelques chiffres :

• 190 articles publiés en à peine un peu plus de trois mois

• 250 commentaires pour la même période

 

http://img4.hostingpics.net/pics/170532thierryen2000.jpg Bonjour Thierry, on va peut-être se tutoyer comme on le fait déjà lors de nos échanges sur nos blogs respectifs ?

- Oui, oui, allons-y pour le tutoiement, c'est plus direct !

 

Pourrais-tu te présenter à nos lecteurs en quelques lignes ?

- Je m'appelle donc Thierry Cayol et j'aurai 50 ans à la fin de l'année. Je suis issu par mon père d'une très vieille famille marseillaise, versée dans l'agriculture et la marine. Notre famille, qui possédait d'immenses propriétés dans la banlieue marseillaise, a d'ailleurs laissé son nom à un quartier bâti sur ses terres : les Caillols.
Du côté de ma mère, et aussi loin que l'on remonte, on nage dans la petite bourgeoisie arlésienne, mais je ne désespère pas de trouver un jour une branche noble (du côté Cayol, j'en ai à revendre. Des ducs, des marquis, des princes, des papes...).
Après des études au collège Saint-Joseph d'Avignon, où j'ai brillé par mon absence mais où j'ai toutefois arrraché mon bac. Je voulais être avocat et je me suis donc inscrit à la fac d'Aix, où je me suis copieusement emmerdé pendant trois ans. Et puis l'ouverture d'une école de journalisme à Marseille a tout chamboulé, et me voilà journaliste depuis plus de 25 ans.

 

Et si tu nous parlais de tes illustres ancêtres, c'est ahurissant tout ça ?

- C'est vrai, j'ai eu de célèbres ancêtres et ascendants indirects et j'ai encore quelques illustres cousins (éloignés) que, pour la plupart, je ne connais pas.

 

Pourrais-tu nous en citer quelques uns ?

- Voilà donc une liste (non-exhaustive) de gens qui appartiennent à ma famille. Soit parce qu'ils sont mes ancêtres directs, soit parce qu'ils sont des collatéraux (frères, sœurs ou cousins germains de mes ancêtres) :
Gérard d'ABOVILLE, Raymond BARRE, Le Pape Benoit XIII, Albert CAMUS, Paul CEZANNE, Jean-Claude GAUDIN, le Pape Urbain V et, j'ai gardé le meilleur pour la fin : ERNESTO RAFAEL "CHE" GUEVARA DE LA SERNA !!!

 

Qu'est-ce qui a motivé la création de ton blog ?

- Avant tout l'envie d'écrire. Il faut savoir que, suite à un accident, je suis en invalidité depuis 2002.

Quelles sont tes passions ?
- Elles sont nombreuses. Je suis un passionné de l'histoire de la Provence et de Marseille en particulier. Je suis aussi un spectateur assidu des procès de correctionnelle ou d'assises. C'était, avec les affaires criminelles, ma passion lorsque j'exerçais. Et cette passion ne m'a jamais quitté.
Pour le reste, je suis passionné par la généalogie. C'est d'ailleurs par ce biais que j'ai rencontré mon épouse Selma, férue de généalogie. En quelques années, nous avons remonté des dizaines et des dizaines de générations de ma famille. Nous avons même créé un blog entièrement consacré à des anecdotes concernant les familles Cayol et Boujon (le nom de jeune fille de ma mère).

Entre ton travail de journaliste le jour et celui de blogueur la nuit, te reste t'il du temps à consacrer à ta famille ?
- Je l'ai dit plus haut, je suis "en disponibilité", ce qui me laisse toute lattitude pour user de mon temps à ma guise. De plus, j'ai la chance d'avoir épousé Selma, qui partage aussi bien ma passion pour la généalogie que celle pour internet (deux domaines où, je dois le dire, j'ai bien souvent besoin de son aide).

Quels sont les événements qui t'ont  marqué au cours de ce premier trimestre de l'année 2011 ?

- Difficile à dire... Comme tout le monde j'ai suivi avec attention le soulèvement des peuples d'Afrique du Nord. Mais ce qui me perturbe le plus à vrai dire, c'est l'obscurantisme d'une gauche qui n'en est plus une (je veux parler du PS) et la montée en puissance du FN.

Combien de temps passe-tu en moyenne sur ton blog ?
- Sur mon blog lui-même, 3 à 6 heures. Mais sur Internet, plus de 8 heures.

Aurais-tu un pronostique pour le résultat des élections présidentiellles en 2012 ?
- Je vais en choquer plus d'un, mais je pense que la meilleure chose qui puisse arriver à la France serait un retour aux affaires de Chirac. Lui seul a l'envergure et les capacités d'un homme d'Etat.
Je ne me fais plus aucune illusion sur les chances de la gauche et je ne vois pas comment Sarkozy pourrait se ridiculiser en se représentant. J'aurais bien aimé pouvoir dire que je crois aux chances de la Gauche (dont, je pense avoir toujours été clair, j'exclue le PS) mais je pense que le prochain président de la République sera Dominique de Villepin. En tout cas, malgré mes convictions de gauche, je le préfèrerai, et je voterai dans ce sens, à DSK ou Aubry. Je me serais laissé aller à voter pour Mélenchon (je le ferai au premier tour), mais je ne vois pas d'intérêt à courir après 5 ou 6% des voix (et ceci dans l'hypothèse d'un vrai Front de gauche).

Qu'est-ce qui te pousse à te mobiliser autant dans le soutien d'Aurore Martin ?
- J'ai une formation de juriste et de journaliste. En outre, je suis plus ou moins sympathisant des formations autonomistes, voire séparatistes. Dans l'affaire d'Aurore Martin, on a foulé au sol les principes-mêmes du Droit français. Pour la première fois dans notre histoire constitutionnelle, on a admis l'idée d'extrader un ne nos nationaux poursuivi en Espagne pour des faits qui ne sont pas répréhensibles en France !

Je passe un peu du coq à l'âne... Quelle est ta marque préférée de cigare cubain ?

- Je ne fume pas. Mais l'année prochaine, lorsque nous serons là-bas, je compte sur toi pour m'apprendre.

 

Et bien c'était bien sympa de répondre à ces quelques questions qui j'espère permettront aux papynautes de mieux te connaître et puis je te remercie aussi pour ta disponibilité et ta gentillesse.

- De rien Papy, ça me fait drôle de passer de l'autre côté de l'interview pour une fois !

 

http://img4.hostingpics.net/pics/800326Papy.jpg

C'était Papy Mouzeot en direct de la salle d'informatique de l'hospice

 

 


 

Choisissez le blog
qui sera à l'honneur
la semaine prochaine


Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Blog à l'honneur
commenter cet article
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 22:10

http://img4.hostingpics.net/pics/298114910694BlogCyril.jpg

Le blog le plus revendicatif
en faveur des salariés
de DisneyLand Paris

 

Voila, c'est lancé, chaque semaine le papy mettra en avant ses coups de cœur découverts au travers de la blogosphère.

Les blogs de toute nature et de toute plateforme seront présentés en fonction de leur pertinence, qualité, présentation...

 

Pour inaugurer cette nouvelle rubrique hebdomadaire je ne pouvais faire de meilleur choix que celui de vous présenter le blog de ce syndicaliste hors norme, créé le 25 octobre 2008.

Au-delà de toutes étiquettes syndicales ce militant mène un combat quotidien en faveur des salariés dépassant même le cadre de la multinationale américaine.

Fondateur du premier syndicat virtuel français baptisé ironiquement "le Syndicats Des Vieux Cons", le combat de Cyril Lazaro a franchi toutes les limites que celui-ci rejette avec ferveur.

Il est un des tout premiers militants à combattre l'exploitation du travail dominical.

Engagé pour la défense des droits des travailleurs du plus célèbre parc de loisirs établit en France, Cyril Lazaro aborde une multitude de sujets souvent ettouffés par la Direction du parc y compris par le MEDEF.

Ses prises de position lui ont voulu une  mise à l'écart du milieu "syndical" orchestré par la firme aux grandes oreilles mais Cyril Lazaro n'est pas du genre à se laisser écraser ni même à s'écraser devant ce mastodonte capitaliste et a lancé le blog que nous connaissons actuellement à cette adresse : cyril-lazaro.com.

Les salariés syndiqués ne s'y sont pas trompé en le désignant délégué lors des dernières élections privant même la tête de liste qui pensait être reconduit facilement dans ses fonctions malgré de fortes présomptions de détournements qui l'accablent lorsque celui-ci officiait aussi comme secrétaire du CE de DisneyLand Paris avec la complicité certaine de la direction du Parc. Aujourd'hui cette affaire est entre les mains de la justice qui devra se prononcer prochainement sur les suites à donner à ces malversations.

 

Le blog de Cyril Lazaro en quelques chiffres :

• 3900 articles à ce jour


• Classé 1er blog syndical sur OverBlog

http://img4.hostingpics.net/pics/314485Cyril1.png

 

• Classé 2ème blog du Droit sur OverBlog

http://img4.hostingpics.net/pics/722705Cyril3.png


• Classé 4ème blog politique sur OverBlog

http://img4.hostingpics.net/pics/960169Cyril2.png

 

• Top N°1 du moteur de recherches Google® sur la requête Syndicat Disneyland Paris

http://img4.hostingpics.net/pics/214258Cyril4.png

 

Souhaitons longue vie à ce blog et à son auteur tant que la liberté d'expression permet encore de pouvoir livrer quelques moments de sincérité et de vérité.

 

L'interview de Cyril Lazaro

  http://img4.hostingpics.net/pics/394442DSC02773.jpg

Un syndicaliste sévèrement burné

 

 

http://img4.hostingpics.net/pics/367212DSC03321.jpg Bonjour Cyril, pourrais-tu te présenter à nos lecteurs en quelques mots ?

- Militant syndicaliste.
 

Effectivement, on ne pouvait faire plus cours !
Qu'est-ce qui a motivé la création de ton blog ?

- Tout d’abord l’envie de communiquer.  J’écrivais de nombreux textes syndicaux et j’en avais marre de la censure. « Il faut dire ceci… il faut pas mettre cela… et si on écrivait plutôt ça… je suis pas d’accord… » Le blog me permettait de maitriser mes textes de A à Z et de dire ce que j’avais vraiment envie de dire.  Je ne savais pas trop ce que ça allait donner au début, et puis Disney a voulu me licencier. Alors là, le blog est devenu un instinct de survie. J’ai commencé à écrire mon licenciement au jour le jour et les gens ont commencé à lire. Le licenciement n’a pas eu lieu au final et j’ai continué à écrire.


As-tu une vie en dehors de celle de "blogueur fou" ? 

 - Tu veux parler de la vie réelle ? Je préfère cent fois passer du temps à répondre  à des commentaires sur mon blog, plutôt que de regarder un mauvais programme télé. De plus, le blog permet de véhiculer des idées qui peuvent aider des camarades confrontés à des problèmes.  Je dirai que parfois je commence à vivre lorsque j’écris un bon article.

 


Que peux-tu nous dire sur les faibles mobilisations syndicales qui sont représentées dans les entreprises françaises privées ?

- Les travailleurs sont devenus individualistes et vivent dans la peur de perdre leur emploi. Si les syndicats étaient plus virulents, il y aurait plus de mobilisations, mais dans le contexte actuel, nous assistons à la mise en place d’un syndicalisme d’accompagnement qui répond aux souhaits du patronat et du gouvernement.


Le syndicalisme a t'il encore un avenir en France ?

- Sans aucun doute, mais sous une autre forme. Le retour à la lutte des classes doit être à l’ordre du jour. Le partenariat, la collaboration ou l’accompagnement sont des trahisons vis-à-vis de l’intérêt des travailleurs.


Quels sont les événements qui t'ont considérablement marqués en ce début d'année 2011 ?

- La soif des peuples à regagner leur Liberté. Tous les humains veulent vivre dignement, et le fait qu’une parcelle de l’humanité se partage la totalité des biens au détriment de l’ensemble des êtres humains est un crime.

Combien de temps passe-tu en moyenne sur ton blog ?

- De 2 à 3 heures au minimum, mais j’essaye de réduire.  D’un autre côté c’est une façon de militer au quotidien et d’apporter du soutien aux camarades en lutte en faisant connaître leurs combats.

 

Récemment élu délégué du personnel CGT, tu continues pourtant ton blog. Pourquoi ?

- Ce qui est écrit sur le blog permet aux gens de lire et d’assimiler ou de rejeter à leur rythme les idées défendues. Le travail lors d’une journée syndicale n’atteindra jamais une telle portée, sauf peut-être lors d’un discours dans un congrès. Et encore… le culte de la personnalité est trop présent dans notre monde actuel, les people ont plus d’impacts que les penseurs. C’est pourtant de penseurs dont nous avons besoin pour construire l’avenir.  

 

Et bien merci Cyril pour ta gentillesse et pour le temps que tu as bien voulu consacrer à répondre à ces quelques questions, je te laisse retourner à ta lutte et encore bravo pour ce dévouement qu'il n'est plus très commun de rencontrer de nos jours !

 

 

Une interview du Papy Mouzeot pour Che4ever

 


 

Votez pour le blog
qui sera à l'honneur
la semaine prochaine


Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans Blog à l'honneur
commenter cet article

Résistance

http://img15.hostingpics.net/pics/536082PartiPirate.gif

 

http://img15.hostingpics.net/pics/276086Anticor.gif

 

Soutenez la Quadrature du Net

 

Les Fakes de Grats

 

http://francismizio.net/ftp/jesuispartoutgif.gif

 

Diablo

 

Coco Magnanville

 

Goolgueule