Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog satirique du Papy Mouzeot
  • Contact

Recherche

The Wall

Archives

Erick Bernard

http://img15.hostingpics.net/pics/375556MTSN.png

30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 00:15

Estrosi CoursierEstrosi racole aux frais de l'État
pour son association des
nostalgiques de Sarközy

 

http://img11.hostingpics.net/pics/815444estrosi.jpgC'est une nouvelle fois Mediapart, le célèbre site d'information en ligne, qui a découvert le pot au roses. Le député-maire de Nice, n'a rien à envier à son ancien ami devenu très gênant, l'obscur marchand d'armes Ziad Takieddine. Christian Estrosi aurait du mal à nier sa proximité avec le bienfaiteur de plusieurs membres de l'UMP, comme on peut le constater sur la vidéo ci-dessous. Le problème c'est que le clown ne nous fait plus rire du tout.

 

 

Le motodidacte niçois, il est vrai qu'on n'a pas besoin d'avoir son baccalauréat quand on a été formé par Jacques Médecin (condamné à multiples reprises par la justice pour délit d'ingérence, détournement de fonds, abus de biens sociaux, corruption, fraude fiscale) dont Christian Estrosi, conseiller municipal de Nice a été l'adjoint aux sports, est un des rares survivants du tsunami rose qui a balayé les députés UMP lors des élections législatives au mois de juin dernier.

Convaincu que l’ancien président peut encore être "un recours" aux déchirements de l’UMP, le député et maire de Nice s’emploie à promouvoir le bilan de son mentor au travers de "l’Association des amis de Nicolas Sarközy", dont il est secrétaire général.

 

 

En attendant les premières "rencontres" de l’association, qui se tiendront naturellement à Nice, les 24 et 25 août, l’ancien ministre de l'industrie a profité de sa réélection au Palais Bourbon pour faire un petit peu de "promotion". Il y a quelques jours, les électeurs de sa 5e circonscription des Alpes-Maritimes ont en effet découvert dans leur boîte aux lettres un courrier dans lequel l’élu les remercie "très sincèrement " de lui avoir "renouvelé leur confiance".

 

 

Dans cette lettre révélée par un abonné de Mediapart, Christian Estrosi évoque pêle-mêle ses fonctions de député, de maire de Nice et de président de la Métropole Nice Côte d’Azur, sans opérer aucune distinction. Mais surtout, ce plus fidèle lieutenant de Nicolas Sarközy a profité de l’occasion pour glisser dans l’enveloppe un petit bulletin à retourner à l’adresse de la permanence UMP de Nice, afin d’être « informé(e) (des) activités » de l’association ou de « recevoir le bulletin d’adhésion ».

 

http://img11.hostingpics.net/pics/452954BulletinassociationNS.gif

Affranchie aux frais de l’Assemblée, comme en témoigne l’enveloppe ci-dessous, la lettre du député et maire de Nice a été préparée par ses équipes niçoises. « Je ne l’ai même pas eue entre les mains, assure l’un de ses collaborateurs parlementaires. Le courrier a été préparé à Nice, puis envoyé à l’Assemblée pour expédition ».

 

http://img11.hostingpics.net/pics/665720EnveloppeEstrosi.jpg

 

Du côté du bureau de poste du Palais Bourbon, nul ne peut indiquer à Mediapart combien d’exemplaires de cette lettre ont été envoyés. La 5e circonscription des Alpes-Maritimes comptant 85 420 inscrits, il y a de fortes chances que le nombre de destinataires corresponde à ce chiffre. À 0,38 euros l’affranchissement, le coût total de l’opération pourrait donc s’élever à plus 32 000 euros.

 

Un club sans ressources financières, que fait le RSA ?

Contacté par Mediapart, Christian Estrosi n’a pas souhaité réagir. Quant au président de l’Association des amis de Nicolas Sarközy, Brice Hortefeux, il nous indique ne pas être au courant de cette initiative qu’il juge "bonne" : « Je trouve ça très bien qu’il fasse de la publicité pour l’association », dit-il avant d’opérer une étrange pirouette pour justifier l’envoi du courrier aux frais de l’Assemblée : « S’il est secrétaire général de cette association, c’est en grande partie parce qu’il est député, dont c’est lié à son mandat ».

http://img11.hostingpics.net/pics/631311hortefeux.jpgL’ancien ministre de l’intérieur le sait ou devrait le savoir : seules « les correspondances de nature parlementaire, c’est-à-dire écrites par un député pour l’accomplissement de son mandat législatif, sont affranchies aux frais de l’Assemblée nationale », comme l’explique le site du Palais Bourbon. « En revanche, les correspondances d’ordre privé ainsi que les correspondances présentant un caractère général ou collectif (invitations, faire-part, cartes de visites, imprimés, tracts, appels à des souscriptions, journaux) ne bénéficient pas de cet affranchissement », souligne la consigne.

Le courrier de Christian Estrosi répond clairement au deuxième cas de figure. L’Association des amis de Nicolas Sarközy a-t-elle remboursé cet envoi ? Brice Hortefeux n’en sait rien, mais précise que « de toute manière, l’association a aujourd’hui zéro centime de ressources ».

 

http://img11.hostingpics.net/pics/843991sarkozyestrosi.jpg

Christian Eströzy - Nicolas Sarközy, poil au...

 

Début 2011, la correspondance des parlementaires avait déjà fait l’objet d’une guerre intestine dans les couloirs de l'Assemblée. Le socialiste Hervé Féron avait en effet accusé ses collègues UMP, Valérie Rosso-Debord et Laurent Hénart, d'avoir abusé de la poste du Palais, à l'occasion des vœux de fin d'année, pour arroser "en très grand nombre" leur future circonscription, à coups de courriers relevant du tract électoral.

Le président de l’Assemblée, Bernard Accoyer, avait balayé l’accusation  en écrivant à Féron « que le principe du secret et de l'inviolabilité des correspondances interdit tout contrôle (du) contenu » des courriers. « Les correspondances des députés bénéficient traditionnellement de l’affranchissement parlementaire lorsqu’elles ont un lien avec l’accomplissement du mandat législatif, et, pour les envois en nombre, lorsqu’elles sont adressées à des élus locaux ou à des membres de catégories professionnelles ou encore lorsqu’il s’agit de vœux de fin d’année », avait-il également indiqué.

 

(Source : Mediapart)

 

 

Chris de Nice-01

 

Christian Estrosi n’en est pas à son coup d’essai en ce qui concerne l’utilisation de l’argent public à ses fins personnelles.  La Cour des Comptes avait épinglé le député-maire de Nice pour avoir dépensé 4 600 euros en frais de blanchisserie, le tout payé par la République et les contribuables. En 2008, le Canard Enchaîne avait aussi révélé des frais de déplacement astronomiques quand il était secrétaire d’État à l’Outre-Mer. Alors qu'il se trouvait en déplacement à Washington, il avait tenu à assister à un pot organisé à l'Élysée réunissant à les sarkozystes de la première heure. Pour ne pas manquer cet événement les services de Christian Estrosi avait loué en catastrophe un jet au départ du Bourget. Coût de l'opération : 138 000 euros.

Le ministre s'était acquitté de cette dépense "imprévue" par une simple excuse : « On aurait sans doute pu faire autrement ».

Ce même Canard Enchaîné qui révélait quelques temps plus tard que Christian Estrosi alors ministre de l'Industrie bénéficiait de deux appartements de fonction, dont un attribué à sa fille. Puis d'apprendre dans les colonnes de Metro France que le Maire de Nice avait offert 2 subventions d’un montant total de 145 000 euros à Cathy Guetta pour l’organisation de la soirée Unighted à Nice.

 

(Source : Observatoire des subventions)

 

 

Chris de Nice-02

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans C'est un scandale !
commenter cet article
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 03:36

Menace Toxique

Poussés à bout, les salariés
menacent de tout faire péter

 

Les salariés d'un site de stockage de produits chimiques d'Orchies (Nord), placé lundi en liquidation judiciaire et dont les 53 salariés vont être licenciés, menaçaient jeudi de mettre le feu à des produits dangereux.

Ces salariés de la société MGF Evolutions (MGF Logistique, dont le siège est à Clichy, Hauts-de-Seine), du groupe G7, exigent des négociations sur des indemnités supra-légales ou leur reclassement. Ils occupent le site depuis le début de la semaine.

Le site, qui stocke notamment des produits d'entretien et des peintures pour automobiles, est classé "Seveso bas".

A titre d'avertissement, les salariés ont fait brûler une palette de produits d'entretien pour automobile face aux quais de déchargement du site, où ils ont également disposé des palettes de produits, dont l'une comporte quatre fûts de 200 litres de produit inflammable.

 

http://img11.hostingpics.net/pics/803901MGFEvolutions03.jpg

http://img11.hostingpics.net/pics/201234Rousselet.jpgSelon les salariés, il y aurait 7 000 palettes de produits dangereux sur le site. Sur le toit de l'entreprise, une poignée de salariés menaçaient de faire brûler des bidons de produits chimiques. "Rousselet (PDG du groupe G7), viens négocier où on fait tout brûler", a clamé l'un d'eux. 

MGF comprend sept sites en France, mais celui d'Orchies a été filialisé le 1er avril, puis placé en redressement judiciaire le 4 juillet, sans attendre la date du 13 août fixée pour le dépôt d'offres de reprise car les salaires ne pouvaient plus être versés, selon Sébastien Béhague, délégué CGT. "On demande à partir la tête haute", a-t-il souligné.

 

http://img11.hostingpics.net/pics/419788MGFEvolutions05.jpg

 

"C'est en train de dégénérer"

Selon lui, la direction a quitté les lieux et le liquidateur judiciaire a demandé aux salariés de faire de même. Un autre site nordiste de la société, à Anzin, serait également en redressement judiciaire "Des salariés sont pratiquement au bord du suicide. Certains ont des crédits à la consommation, certains ont acheté une maison avec un crédit sur trente ans ; qu'est-ce qu'ils vont faire ?", s'interroge un des salariés, Kadda Boukhari. 


http://img11.hostingpics.net/pics/217100MGFEvolutions01.jpg

 

"C'est en train de dégénérer", a affirmé un autre salarié, évoquant le "ras-le-bol" des employés, qui veulent "prendre des décisions radicales". "S'il faut en arriver là et tout faire péter, ils vont le faire", a-t-il averti. Selon la préfecture du Nord, suite à une requête en expulsion présentée par le mandataire judiciaire, le juge du tribunal de grande instance de Douai a signé une ordonnance en ce sens le 25 juillet.

L'avocate du comité d'entreprise, Maître Anne Duriez, a affirmé "comprendre la colère et le désespoir des salariés car on s'est moqué d'eux". Elle a invoqué une "filialisation frauduleuse qui a permis à MGF Logistique de se désintéresser des salariés [...] après avoir promis qu'il n'y aurait pas d'incidence sur l'emploi. Cet abandon des salariés est doublement choquant car le groupe le fait payer par la collectivité", a-t-elle pousuivi, demandant que le groupe "dédommage les salariés pour ce qu'il leur a fait".


http://img11.hostingpics.net/pics/527508MGFEvolutions02.jpg

Le directeur général adjoint de MGF Logistique Allan Underwood a rappelé que le CE d'Orchies avait été débouté par la justice de toutes ses démarches contre la filialisation, intervenue tardivement sur ce site du fait de troubles sociaux.
Selon lui, le groupe a investi à Orchies 15 millions d'euros ces cinq dernières années mais le site perdait 100.000 euros par mois du fait du retrait de certains clients. Selon lui, les troubles sociaux découragent les repreneurs potentiels.

 

 

 

Source : LeMonde.fr

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans C'est un scandale !
commenter cet article
18 juillet 2012 3 18 /07 /juillet /2012 20:42

http://img15.hostingpics.net/pics/449101BertrandSapin.jpgÇa sent le sapin
pour le ministre du travail

 

 

 

http://img15.hostingpics.net/pics/558136Mourad.jpg
Mourad Ghazli

A peine une semaine après l'adoption en première lecture du projet de loi relatif au harcèlement sexuel par le Sénat, pour palier en urgence à l'abrogation du délit de harcèlement sexuel par le Conseil Consitutionnel, projet de loi qui sera soumis à examen devant l'Assemblée nationale le 24 juillet, Michel Sapin, ministre du Travail vient de valider le licenciement du syndicaliste qui combat ce crime au sein de la RATP, le désormais très célèbre Mourad Ghazli, Responsable juridique et communication du syndicat SATRATP.

Par cette décison Michel Sapin démontre que le PS et l'UMP, c'est toujours bonnet blanc et blanc bonnet.

Au départ de cette affaire c'est une lettre anonyme qui a mis le feu aux poudres : elle dénonçait le comportement de Gwenaël Eslan, un élu de l'Unsa-RATP qui échangeait des promotions contre des faveurs sexuelles. La missive mettait également en cause la passivité de la direction. Un an plus tard, le parquet de Paris vient de classer l'affaire, après une enquête "bâclée" selon l'avocat des plaignants. Depuis, les victimes ont saisi le doyen des juges d'instruction du pôle financier pour mener une enquête indépendante, loin du regard de l'épouse d'un ancien dirigeant de la RATP, magistrate au sein de ce même parquet.

 

La direction de la RATP a saisi l'inspection du travail en décembre dernier pour demander le licenciement du syndicaliste trublion. Mais le bras de fer s'était durcit quand les émissions Envoyé spécial sur France 2 et Zone interdite sur M6 diffusent des reportages (voir ici) montrant l'envers du décor du service public des transports, avec Mourad Ghazli en témoin à visage découvert. Malgré les menaces de procès émanant de la RATP, les journalistes ne se laissent pas intimider, et Mourad devient l'homme à abattre pour la régie.

L'inspecteur du travail rend alors une décision motivée et accablante pour les équipes de Pierre Mongin, directeur de la RATP : "Le comportement même de l'employeur, qui refuse à l'autorité légitime (l'inspection du travail) de s'expliquer sur ces faits et n'a pas fait savoir à la collectivité des agents ni à ses représentants les actions menées dans ces matières, ne peut que nourrir une certaine suspicion et encourager les plus diverses spéculations." La direction de la RATP saisit alors le ministère du Travail, ultime recours pour licencier un salarié protégé, ici représentant syndical.

Les services du ministre Michel Sapin se sont finalement rangés du côté de la direction : "L'autorisation de licenciement a été accordée parce qu'une enquête contradictoire a été menée. Elle a permis de constater que des propos virulents et injurieux ont été tenus sur un site internet qui ont dépassé le cadre de la liberté d'expression et ont porté atteinte à l'entreprise", ont-ils fait savoir au journal Le Point.fr. « Le cabinet du ministre n'a tenu aucun compte des griefs que j'ai soulevés. Pire, il s'est basé sur de faux documents sur lesquels une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet » s'insurge Mourad Ghazli, qui rappelle avoir dénoncé les faits de harcèlement sexuel bien avant l'ouverture de la procédure judiciaire, contrairement à ce qu'affirme le ministère du Travail.

Les services de Michel Sapin viennent donc de licencier le syndicaliste pour "abus de sa liberté d'expression".  
« C'est un comble, c'est la promotion Voltaire qui me fait taire » , ironise, amer, Mourad Ghazli. Michel Sapin et Pierre Mongin sont en effet tous deux issus de l'Ena, promotion Voltaire... Tout comme François Hollande.

 

(Source : LePoint.fr)

 


Dénoncer et combattre le harcèlement sexuel sur le lieu du travail est-il une faute professionnelle ?

C'est le principal grief de Pierre Mongin envers Mourad Ghazli qui attaque le syndicaliste pour "dénigrement de l'image de la RATP".

A cela Mourad Ghazli répond sagement :  « C'est pas ceux qui dénoncent les choses qui salissent l'entreprise c'est ceux qui ont été les auteurs de tout ça ». Un avis que ne semble pas partager Michel Sapin, le ministre du Travail.


 

La promotion Voltaire de l'ENA
a voulu ma peau


http://img15.hostingpics.net/pics/166218ghazli.jpg

Mourad GHAZLI
Responsable juridique et communication
du syndicat SATRATP

 

 

Pierre Mongin est marqué très à droite, Hollande et Sapin à gauche mais comme des mousquetaires ils se serrent les coudes comme camarades de promotion de l’ENA.

 

La décision de l’inspection du travail de refuser mon licenciement c’est 5 pages bien remplies avec des articles de loi et un vrai rapport d’enquête.


Pierre Mongin a soutenu toutes les méthodes de barbouze de son directeur de département François Saglier et de son ami Eslan.

Pierre Mongin et son ami le Ministre du travail Michel Sapin ont soutenu le mis en cause dans le harcèlement sexuel, moral et trafic d’influence…

Michel Sapin est peut être un énarque socialiste mais il s’est converti à l’écologie car sa décision n’a pas couté chère en papier, une demi page A4 pour reprendre exactement les propos de la lettre de l’avocat de la RATP que j’ai reçu la semaine dernière.

Naturellement c’est une preuve formelle de la magouille mais le pire c’est que le ministre ne soulève aucun article de loi pour justifier le licenciement.

J’ai donnée 200 pièces et un gros mémoire en attaquant la demande de la RATP sur la forme et le fond, aucune réponse à ce que je soulève c’est unique, on est obligé de répondre au grief c’est la base du droit quand on rend une décision.


Sur le fond le ministre se permet le luxe de mentir c’est grave, il prétend que je n’ai parlé de la lettre anonyme et de son contenu avant le 30 aout 2011.

Qu’est ce qu’il fait des témoignages des victimes qui parlent de juin 2011 ?

Un huissier de justice a remis le constat qui est aussi allé dans la poubelle du ministre.

Je savais que dans les coulisses ça négoçiait ma tête mais c’est pas fini, j’ai plusieurs plaintes qui ont été déposées au nom de mon syndicat ou personnellement. 


Pendant ce temps j’ai deux mois pour préparer mon mémoire pour attaquer la décision du ministre au tribunal administratif et j’irai jusqu’au bout des procédures car comme c’est long les autres affaires j’aurai le temps de compléter mon mémoire par la suite.

Hollande nous a endormi avec le changement, la justice, sa pseudo loi contre le harcèlement sexuel et il accepte que son ministre licencie un syndicaliste.

 

En effet le Ministre est aussi menteur car dire que je n’ai rien dénoncé en qualité de syndicaliste quand on voit les articles et les reportages qui me présentent comme syndicaliste, cette mauvaise foi devient grossière.

J’ai écrit au ministre et je lui ai donné la photo de la partouze dans les locaux de la RATP pour qu’il puisse l’encadrer et se faire plaisir dans son bureau.

 

Exclusif : la lettre de licenciement reçue par Mourad Ghazli

 

http://img15.hostingpics.net/pics/649109decisiondelicenciementparministreautorisationlicenciement6.gif

http://img15.hostingpics.net/pics/162592decisiondelicenciementparministreautorisationlicenciement4.gif

http://img15.hostingpics.net/pics/897661decisiondelicenciementparministreautorisationlicenciement5.gif

 

 

 

Sources : le blog de Mourad Ghazli, LePoint.fr


Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans C'est un scandale !
commenter cet article
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 02:10

La Croisiere s'amuseLa pêche : un métier de plus en plus risqué

 

Un navire américain a ouvert le feu sur un bateau de pêche indien à moteur qui semblait lui poser une menace au large de Jebel Ali, une localité de l'émirat de Dubaï, dans le Golfe, a affirmé le Pentagone. Le pétrolier-ravitailleur USNS Rappahannock a ouvert le feu à la mitrailleuse lourde contre cette embarcation "après qu'elle n'eut pas répondu aux avertissements et alors qu'elle se rapprochait rapidement" du navire américain, précise la Ve Flotte américaine dans un communiqué.

D'après les Emirats arabes unis, les marins visés par ces tirs étaient des pêcheurs indiens. Au moins l'un d'entre eux a été tué et les trois autres blessées, selon un responsable américain de la Défense s'exprimant sous couvert d'anonymat. D'après lui, l'US Navy a tiré contre l'embarcation après les avertissements d'usage, y compris des coups de semonce.


Le traumatisme de l'USS Cole

Le responsable américain de la Défense a rappelé la prudence dont faisaient preuve les forces navales américaines depuis l'attentat du 12 octobre 2000. A cette date, une petite embarcation civile bourrée d'explosifs s'était précipitée contre la coque du destroyer américain USS Cole, alors qu'il mouillait dans le port d'Aden au Yémen. 17 marins avaient trouvé la mort et 40 autres avaient été blessés dans cet attentat revendiqué par Al-Qaïda.

 

Un incident sur fond de tension avec l'Iran dans le Golfe

La marine américaine a renforcé sa présence ces derniers mois dans le Golfe, fermé par le stratégique détroit d'Ormuz, pour faire face à une éventuelle crise avec l'Iran. Les Gardiens de la révolution disposent de très nombreuses petites embarcations rapides dotées de lance-missiles.
 
Le détroit d'Ormuz est un passage stratégique par lequel transitent 40% des exportations mondiales de pétrole par voie maritime. Le secrétaire américain à la Défense Leon Panetta a averti récemment que son blocage constituerait une "ligne rouge" pour les Etats-Unis.

 

 

 

Source : LeFigaro.fr

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans C'est un scandale !
commenter cet article
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 19:45

MalbouffeCe qu'il ne faut surtout jamais
commander à manger

 

Le réseau social de partage de liens reddit, a lancé vendredi 6 juillet une "askreddit", autrement dit un fil de discussion invitant des employés de fast-food à décrire les produits qu'ils ne commanderaient pour rien au monde. Un vrai petit musée des horreurs en plus de 6000 commentaires. S'il faut garder à l'esprit que de nombreux restaurants ne sont que des franchises et qu'il est difficile de tirer des règles générales de cette discussion, certaines informations contenues dans les commentaires se recoupent et font froid dans le dos.

 

Les nuggets, ce n'est pas nouveau, sont fabriqués à partir des parties les moins nobles de l'animal (carcasse, peau). Un certain Dfunkatron raconte : « lorsque je travaillais à McDonald's, j'ai oublié un paquet de 100 nuggets sur un comptoir pendant très longtemps. Ils ont complètement fondu. Je n'ai jamais compris pourquoi. Mais ils étaient devenus méconnaissables et ressemblaient à tout sauf à des nuggets ».

 

Les glaçons aussi posent problème et particulièrement les machines qui les fabriquent. Les internautes ont souligné qu'il était difficile de garder les machines propres et sans moisissure. LordKira raconte :  « La machine à glaçons, sauf si elle tombe en panne et qu'il faut la démonter, fera rapidement des moisissures trois ans après l'achat. Nous nettoyions la nôtre une fois par semaine et il y avait quand même des moisissures. J'ai travaillé dans ce fast-food pendant quatre ans. J'ai complètement arrêté de prendre des glaçons dans mes boissons le jour où j'ai trouvé un énorme morceau de moisi une semaine après avoir nettoyé la-dite machine » .

Le poulet grillé a provoqué de nombreux commentaires. S'il reste l'un des plats les plus "sains" qu'offre la restauration rapide, il semble que nous en sachions très peu sur la façon dont il est préparé. Un employé de McDonald's, HagityPaktig, confie : « pour que le blanc de poulet n'attache pas au grill, il est arrosé de magarine fondue et pour qu'il ne soit pas trop sec, quand il est encore congelé, nous l'arrosons du même liquide » .

La plupart des autres sujets concerne plus généralement les chaînes de restaurants comme Burger King ou Five Guys qui ne sont pas présentes en France. Pour accéder au fil complet de la discussion sur Reddit, cliquez ici.

 

Jamie Oliver, le Cyril Lignac anglo-saxon, s'est livré à une démonstration devant des élèves afin de leur montrer de quoi sont vraiment faits les nuggets de poulet (âmes sensibles s'abstenir).

 

 

 

 

 

Source : Sandra Lorenzo pour le HuffPost

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans C'est un scandale !
commenter cet article
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 12:07

http://a21.idata.over-blog.com/4/16/26/23/Papyrodies-2012/Armstrong_Monsanto.jpgLa mort d'un métier : commercial
en produits pharmaceutiques

 

Flash spécial :

Ça vient de tomber à l'instant, ou plus précisément c'est le coureur Rémy Di Grégorio qui vient de tomber.

 

Au terme d'une descente de police ce mardi matin, le coureur français de la Cofidis Rémy Di Grégorio a été interpellé puis placé en garde à vue.

http://img15.hostingpics.net/pics/414353Digregorio.jpg
Rémy Di Grégorio

Ce mardi matin, jour de repos pour les coureurs du Tour de France, l'équipe Cofidis (le crédit en ligne de coke) a reçu la visite des policiers et gendarmes de l'Office central contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique, à son hôtel de Bourg-en-Bresse, a-t-on appris auprès du parquet de Bourg-en-Bresse. Cette descente s'est effectuée à la demande du juge d'instruction de Marseille, Annaïck Le Goff. Selon Europe 1, un coureur a été interpellé dès lundi soir. Il s'agit de Rémy Di Grégorio, Marseillais d'origine et installé dans la région, ce qui ferait le lien avec l'instruction du juge local, ouverte semble-t-il il y a un an déjà, à l'époque où Di Gregorio évoluait sous les couleurs d'Astana, une équipe déjà concernée par plusieurs affaires de dopage. Selon L'Équipe, il " aurait été trahi par un coup de téléphone passé par son portable à destination d'un potentiel trafiquant de produits dopants. Le grimpeur de 26 ans était sur écoute dans le cadre d'une enquête concernant Astana, l'équipe kazakhe au sein de laquelle il courait en 2011".

L'agence Reuters annonce pour sa part que le grimpeur âgé de 26 ans, actuellement 35e au classement général, parfois présenté comme le nouveau "Richard Virenque", a été auditionné dans les locaux de la gendarmerie à Marseille depuis la veille, puis placé sous le régime de la garde à vue. Deux autres personnes, pour l'heure non identifiées, ont également été placées en garde à vue dans le cadre de cette enquête. Pour rappel, l'Office central contre les atteintes à l'environnement (OCLAESP), rattaché à la gendarmerie nationale, et son groupe "enquêtes criminelles Santé publique" s'intéresse principalement aux déviances médicales ou paramédicales comme l'exercice illégal des professions de santé, les infractions concernant les éléments du corps humain, les trafics de médicaments, ainsi que que la lutte contre le dopage.

 

Di Grégorio suspendu par Cofidis

La formation Cofidis a tout de suite réagi en annonçant la « suspension immédiate à titre conservatoire » de son coureur. Elle ne se retire pas de la Grande Boucle pour autant. « Ce cas isolé ne doit pas remettre en cause la participation de l'équipe au et pénaliser ceux qui n'ont rien à se reprocher », a expliqué l'équipe française dans un communiqué.

Cofidis attend d'avoir plus d'informations mais, si les faits sont avérés, Di Grégorio « sera licencié sur le champ comme le prévoient les termes de son contrat et la politique d'éthique de l'équipe ». La formation française a tenu à rappeler qu'elle a « mis en place depuis de nombreuses années une politique exemplaire de lutte contre le dopage, bien au-delà de ce qu'impose la réglementation internationale dans ce domaine » Cofidis doit tenir une conférence de presse ce mardi, à 16 heures, dans un hôtel de Mâcon.

 

On m'aurait menti ?

http://img15.hostingpics.net/pics/810722Virenque.jpgTout le monde sait bien que le dopage a été éradiqué des pelotons, il suffit d'écouter les directeurs sportifs ou les organisateurs du Tour pour s'en assurer.

Prenons par exemple, complétement au hasard, un grand champion tel que Lance Armstrong, quasiment à l'article de la mort, revenu d'un cancer des testicules (Armstrong, pas les testicules), inexistant dans le peloton avant sa maladie, et bien si ce sportif s'était dopé ce n'est pas sept Tours de France qu'il aurait gagné mais quasiment une quinzaine ! Sans compter qu'en 2009, après une interruption de trois années de compétition, il ne termine que troisième du Tour. Preuve qu'il ne se dope pas, sinon il aurait gagné, bien évidemment.

 

Non, franchement je vous le dis, derrière ces histoires de dopage qui ne sont qu'une légende, je soupçonne une manœuvre commerciale afin de ruiner une profession honorable, celle de pharmacien.

Hein, le dopage c'est une légende ?

Faisez quelque chose, rassurez-moi, montrez-nous des images enfin !

 

 

Alors vous voilà rassurés ?


http://img11.hostingpics.net/pics/549727MonsantoTeam.jpgArmstrong formellement accusé

 

Lance Armstrong a été formellement mis en accusation pour dopage par l'Agence américaine antidopage (USADA) il y a un moins d'un mois.

Un comité d'experts a unanimement recommandé la poursuite de la procédure ouverte mi-juin contre l'Américain, accusé de s'être dopé dès 1996 et jusqu'à 2011, en ayant recours à l'EPO, aux transfusions sanguines, à la testostérone, à la cortisone et à l'hormone de croissance, et d'avoir aussi poussé d'autres coureurs au dopage, ce qui pourrait lui faire perdre ses sept victoires dans le Tour de France.

La procédure récemment ouverte avait été présentée par l'USADA comme "la première étape d'une procédure légale qui en compte plusieurs pour violations présumées des règles antidopage en sport". Le dossier "Armstrong", qui concerne aussi cinq autres anciens collaborateurs de l'Américain, entre maintenant dans une procédure dite de jugement.

L'USADA va maintenant permettre aux accusés d'exercer leur droit à la défense lors d'une audition devant un panel d'arbitres indépendants, qui rendra un verdict susceptible d'appel devant le Tribunal arbitral du sport. Lance Armstrong qui s'est joué des agences européennes de lutte contre le dopage mais aussi de la fédération internationale (UCI) tout au long de sa carrière devra finalement rendre des comptes à une agence
antidopage américaine  !

Le plus intéressant à connaître réside dans un document de quinze pages, envoyé à Armstrong ainsi qu'à d'autres personnes clairement soupçonnées (médecins ou le manager Johan Bruyneel), qui apporte de nouvelles preuves absolues dans l'existence d'un système de dopage organisé autour de l'Américain entre 1998 et 2011. L'USADA a collecté en Europe une quantité hallucinante de preuves dont la présence de six échantillons sanguins datés de 2009 et 2010 "pleinement compatibles avec la manipulation du sang, y compris l'utilisation d'EPO et de transfusions sanguines." Mais ce n'est pas tout. Le dossier fait également intervenir de multiples témoignages, dont celui du médecin Martial Saugy, directeur d'un laboratoire en Suisse, qui avoue que le coureur texan a fait l'objet d'un contrôle positif lors du Tour de Suisse 2001, mais que les résultats ont été dissimulés. L'USADA dit disposer de témoignages d'anciens coéquipiers attestant qu'"Armstrong avait eu recours au dopage à l'EPO, aux transfusions sanguines, à la testostérone, et à la cortisone d'une période allant d'avant 1998 jusqu'à 2005, et qu'il avait auparavant utilisé de l'EPO, de la testostérone et de l'hormone de croissance en 1996".

En attendant l'issue de la procédure, le Texan qui avait prit une seconde retraite des pelotons professionnels en janvier 2011, s'était "recycler" dans une nouvelle carrière de triathlète, est suspendu, et ne peut plus participer à des courses de triathlon. Sa participation à l'Ironman de Nice, prévue le 24 juin dernier, a été annulée conformément au réglement que Delphine Vivet, chargée des médias pour Ironman France s'est chargée de rappeler :  « Le règlement de la World Triathlon Corporation (WTC), qui gère la compétition, stipule qu'un athlète ne peut pas prendre la ligne de départ si une procédure est engagée contre lui » .

 

"Une véritable vendetta"

Pour sa défense Armstrong ne cesse de marteler  « Je n'ai jamais été dopé, et, contrairement à beaucoup de mes accusateurs, j'ai pratiqué un sport d'endurance durant 25 ans, sans pic de performance, a commenté l'ancien champion du monde dans un communiqué. J'ai subi plus de 500 contrôles antidopages sans jamais en manquer un seul. Cela, l'USADA n'en tient pas compte et me charge au lieu de s'en prendre à des athlètes qui ont admis s'être dopés. C'est un manque d'équité et une véritable vendetta à mon encontre » . En omettant de préciser que durant toute sa carrière celui-ci était protégé par un bataillon d'avocats et du soutien de plusieurs chefs d'État dont son ami George W. Bush. Il ne s'étale pas non plus sur la corruption qui règne au sein des plus hautes instances du cyclisme international ni même sur les avancées technologiques des laboratoires, qui dans le domaine du dopage possèdent toujours plusieurs longueurs d'avance sur les organismes de contrôle.

Selon l'avocat d'Armstrong, Robert Luskin, basé à Washington,  « ces accusations sont le produit de la malice et de la méchanceté » .
En réaction à ces accusations le septuple vainqueur du Tour de France a décidé de contre-attaquer.  Il vient de porter plainte contre l’USADA pour lui avoir causé "un tort irréparable".
Des déclarations qui apparaissent aujourd'hui bien maigres face aux preuves récoltées par l'USADA. Cet organisme ne dispose d'aucun pouvoir judiciaire mais est habilité pour le priver de ses anciens titres, notamment ceux acquis sur la Grande Boucle. Il est surtout déterminé à mettre fin à sept ans d'imposture autour de "The Boss" et enfin rétablir la vérité d'un homme, jusqu'alors protégé par les instances du cyclisme et le système judiciaire américain. Armstrong pourrait cette fois-ci tomber et entraîner du monde dans sa chute.

 

http://img15.hostingpics.net/pics/241418lancearmstrong.jpg

Concrètement que risque Armstrong ?

 

Outre le fait qu'un ou plusieurs voire la totalité de ses titres remportés sur la Grande Boucle puissent lui être retirés, Lance Armstrong ne risque pas grand chose. Il ne sera pas condamné à rembourser les gains perçus illégalement si la tricherie est prouvée. Dans le pire des cas, il risque une suspension à vie... Armstrong est retraité des pelotons professionnels depuis janvier 2011.

Sera-t-il aussi suspendu dans la nouvelle discipline qu'il pratique ?

Ça reste à voir car les sanctions appliquées par une fédération sportive ne sont pas reconnues par une autre fédération.

 

http://img15.hostingpics.net/pics/893384ArmstrongSarko.jpgSarközy-Armstrong, deux proches au destin parallèle ?

 

 


Ze Papy Mouzeot

 

 

Sources : sport24.com, Europe1.fr, L'Equipe.fr, LeParisien.fr, LeMonde.fr, sports.fr

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans C'est un scandale !
commenter cet article
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 15:13

Mourad SubwayPour un scandale, c'est un scandale !

 

Le site web TF1-LCI vient de nous informer qu'aujourd'hui le parquet de Paris a classé sans suite l'enquête préliminaire ouverte en août 2011 sur les accusations de scandale sexuel au sein de la RATP à la suite d'une lettre anonyme qui mettait en cause un Gwenaël Eslan, ex-responsable syndical, a annoncé une source judiciaire.

Cette enquête, au cours de laquelle 24 personnes ont été entendues, n'aurait pas permis de caractériser les infractions pénales dénoncées par les syndicats SAT-RATP et Sud-RATP, qui avait porté plainte pour trafic d'influence, harcèlement moral et sexuel et discrimination, a-t-on ajouté de même source.

Fin juin 2011, le PDG de la RATP, Pierre Mongin, avait reçu une lettre anonyme qui avançait que certains salariés avaient dû se livrer à des prestations sexuelles en contrepartie d'un avancement ou que des "soirées" étaient organisées dans des locaux de l'entreprise. Cette lettre, qui mettait en cause particulièrement Gwenaël Eslan, responsable de l'Unsa surnommé "le Roi", a ensuite été transmise au parquet de Paris par la direction de la Régie.

L'enquête, ouverte le 30 août par le parquet de Paris, avait été confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP), dont les services ont entendu 24 personnes, dont certaines proches de l'ex-syndicaliste mis en cause, a-t-on précisé. A l'issue de ces mois d'enquête, et avant de prendre sa décision de classer, le parquet de Paris a sollicité les observations des avocats des plaignants.

 

A noter que l'actuel PDG de la RATP, Pierre Mongin a été tout à tour directeur de cabinet d'Yves Galland, ministre des Collectivités, de 1987 à 1988, puis chef de cabinet d'Édouard Balladur en 1993,  préfet d'Eure-et-Loir jusqu'en 1999,  préfet de Vaucluse de 1999,  préfet de la région Auvergne et du département du Puy-de-Dôme de juillet 2002 à avril 2004, directeur de cabinet du ministre de l'Intérieur Dominique De Villepin d'avril 2004 à juin 2005 et directeur de cabinet du Premier ministre français, toujours le même Dominique De Villepin, du 1er juin 2005 au 12 juillet 2006.

 

 

Retrouvez le fil de l'histoire de ce scandale à la RATP :

• Scandale à la RATP : complément d'enquête par Mourad Ghazli

• Harcèlement sexuel : IL Y A URGENCE !

• Les inquiétudes de Mickey sur le scandale de la RATP...

• Des "partouzes" dans les locaux de la RATP


 et bien sûr le blog de Mourad GHAZLI 

 

 

Sources : lci.tf1.fr

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans C'est un scandale !
commenter cet article
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 15:31

http://img4.hostingpics.net/pics/171528viandehache.jpgINTOXICATION ALIMENTAIRE :

Trois enfants hospitalisés à Bordeaux après avoir consommé des steaks hachés

 

Trois enfants étaient hospitalisés ce lundi matin à l'hôpital Pellegrin de Bordeaux, infectés pour au moins l'un d'entre eux par la bactérie pathogène E.coli, suite à une intoxication en lien avec la consommation de steaks hachés.

Trois enfants sont hospitalisés « dont une fillette (de 8 ans) en service de réanimation pédiatrique, à l'état stable mais sévère, un enfant de 14 ans et une petite de deux ans et demi dont l'état s'améliore mais qui restent sous surveillance », a indiqué une porte-parole de l'Agence Régionale de Santé (ARS), précisant que ce bilan de santé avait été effectué dimanche.

 

http://img4.hostingpics.net/pics/727428usinesteaks.jpg

Alerte sanitaire dès samedi

Les recherches effectuées ont confirmé « la présence de la bactérie E. Coli de type O157 dans le cas le plus sévère », a-t-on ajouté. Concernant le garçon de 14 ans et la fillette de deux ans et demi « les résultats sont attendus mardi ».

Les trois enfants hospitalisés auraient tous trois consommé des steaks hachés achetés dans deux magasins différents, ce qui a entraîné le lancement dès samedi d'une alerte sanitaire notamment par les magasins Intermarché et Netto qui ont vendu la série de barquettes suspectes de la marque Jean Rozé (marque distributeur).

Les deux enseignes ont appelé samedi les acheteurs de steaks hachés dans 16 départements du Sud-Ouest à la vigilance en raison d'un risque possible d'infection à la bactérie pathogène E.Coli.

 

http://img4.hostingpics.net/pics/166916ecoli.jpg

Diarrhées sanglantes et vomissements

La date limite de consommation de ces steaks est largement dépassée (juqu'au 15 juin), mais il est demandé aux personnes qui les auraient congelés de les rapporter au point de vente. Il s'agit de steaks hachés vendus sous les marques Jean Rozé, Netto et Top Budget selon Intermarché et la Société des viandes élaborées d'Estillac, basée dans le Lot-et-Garonne.

Les Escherichia coli peuvent entraîner des diarrhées parfois sanglantes, des douleurs abdominales et des vomissements, accompagnés ou non de fièvre, gastro-entérites, des infections urinaires, des méningites ou des septicémies. Ces symptômes peuvent être suivis (5% à 8% des cas) de complications rénales sévères, principalement chez les enfants.

 

http://img4.hostingpics.net/pics/555203sva.jpgSVA-Jean Rozé (filière viande d'Intermarché)

 

Un précédent en 2008

Déjà en septembre 2008, la société agro-alimentaire SVA-Jean Rozè avait fait procéder au rappel de lots contaminés par la bactérie E.Coli dans le nord-ouest de la France mais aussi dans la région parisienne. Les enseignes Intermarché et Netto (groupe Intermarché) avait dû retirer de leurs étalages les steaks hachés de marque Jean Rozé et Cheptal "par principe de précaution".

 

http://img4.hostingpics.net/pics/171882steackhache.jpg

 


Pour toute information contactez le groupe agro-alimentaire au numéro suivant :


 0800 881 468 

 

 

http://img4.hostingpics.net/pics/800369Magnotta.jpgSelon nos dernières informations et après plusieurs vérifications, nous sommes en mesure de vous affirmer que malgré son cours passage en France, Luka Magnotta dit "le dépeceur de Montréal" est totalement étranger à cette contamination. De sources non officielles provenant encore d'un informateur anonyme corrézien, Luka Magnota "aurait", nous disons bien "aurait", eu le temps de déposer son curiculum vitae par courrier électronique auprès de la société agro-alimentaire pour laquelle il était prêt à travailler bénévolement. Bien entendu ces informations restent à vérifier. 

 

 

 

 

Sources : 20minutes.fr, un corrézien anonyme

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans C'est un scandale !
commenter cet article
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 23:21

Mourad Subway

"C'est pas ceux qui dénoncent
les choses qui salissent l'entreprise
c'est ceux qui ont été les auteurs
de tout ça"

(Mourad Ghazli)

 

 

Le syndicaliste incorruptible Mourad Ghazli est de retour sur le devant de la scène syndicale lors du reportage "La France qui dénonce" diffusé dans l'émission Zone Interdite sur M6 faisant suite au précédent reportage d'Envoyé Spécial "Emploi contre sexe : le chantage de la crise".

 

 

Ce que France 2 et M6 ne vous ont pas dit sur le scandale de la RATP, Mourad Ghazli vous le révèle...

 

http://img15.hostingpics.net/pics/166218ghazli.jpg

Mourad GHAZLI
Responsable juridique et communication
du syndicat SATRATP

 

 

Les rédactions des journalistes ont reçu des pressions et des menaces qui ont fonctionné puisqu’ils ont enlevé des enregistrements fait en caméra cachée qui met en cause des membres de la direction.
Pourquoi les chaines de télévision ont fait de la censure ?
Les journalistes ont très bien travaillé mais n'ont pas le pouvoir de diffusion, ils ont passé des semaines à nous accompagner.
MERCI, MERCI, aux journalistes et carton rouge aux chaines de télévision qui trahissent le métier de presse.

 

Vous avez ci-dessous la preuve d'une partie qui démontre que M6 et France 2 n'ont pas voulu diffuser.

 

Lors du référé au Tribunal où l'on voit Eslan et moi-même, il y avait un deuxième jugement sur la diffusion d'une vidéo avec des membres de la Direction de la RATP.

 

Ce que la télévision a réfusé de diffuser, les internautes peuvent le faire sur le net en le partageant à un maximum de personnes, de blogs et de forums.

 

 

La fameuse vidéo incriminée dans le deuxième jugement

 

http://img4.hostingpics.net/pics/275700Eslan.jpgCliquez sur la photo pour atteindre la vidéo

 

Le site Marianne.fr s'était procuré la vidéo qui prouve les liens entre la direction de la RATP et Gwenaël Eslan, ancien responsable de l’Unsa, soupçonné d’échanger depuis des années des faveurs sexuelles contre des promotions.

Ces images inédites, tournées en 2008 lors des dix ans de mariage de Gwenaël Eslan, qu'il est déconseillé de mettre en ligne sans attenter à la vie privée des protagonistes, sont pourtant édifiantes. Elles témoignent des liens étroits qui unissent le syndicaliste et des cadres de la Régie.

 

http://img4.hostingpics.net/pics/154307Eslan2.jpg

 

Au premier plan, chemise blanche et micro à la main, on découvre un Gwenaël Eslan lancé dans un karaoké très inspiré. La chanson « Requiem pour un fou », Pierre Monginde Johnny Halliday est reprise en cœur par Serge Lagrange, directeur du département Métro de la RATP, responsable de 10 000 salariés. Lagrange est un interlocuteur régulier du PDG de la régie, Pierre Mongin. On aperçoit aussi André Gaudin, qui lui ne tient pas de micro, mais a longtemps régné sur la ligne 4 du métro. A sa gauche, Marc Valensi, le directeur de la ligne 3, chante aussi à tue-tête. Un peu à l’écart, Bruno Dumontet, le patron de la ligne 13, semble préférer déguster des petits fours…

 

http://img4.hostingpics.net/pics/565548dumontet.jpg

 

La preuve que l’encadrement intermédiaire de la RATP et Eslan entretiennent des relations privilégiées, pour ne pas dire franchement amicales, bien que la direction générale prétende le contraire depuis que l’affaire a éclaté l'été dernier.

 

 

 

Sources : Le Blog de Mourad Ghazli, M6.fr, Marianne2.fr 

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans C'est un scandale !
commenter cet article
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 14:30

http://img4.hostingpics.net/pics/953586harcelementsexuel.jpg

Requalifier le "harcèlement sexuel"
en "agression sexuelle"

 

Que diriez-vous si le délit pour viol était abrogé sans être remplacé par une nouvelle loi ?

C'est pourtant bien ce qui s'est déroulé pour le délit de "harcèlement sexuel" avec la décision sans précédent du Conseil constitutionnel le 4 mai dernier qui a abrogé l'article 222-33 du Code pénal.

Cet article stipulait que "Le fait de harceler autrui dans le but d'obtenir des faveurs de nature sexuelle est puni d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende"  .

Les membres du Conseil Constitutionnels ont estimé que l'expression "faveurs de nature sexuelle" n'était pas suffisamment précise pour caractériser ce délit. Cette abrogation est applicable à toutes les affaires non jugées définitivement à cette date.

 

http://img4.hostingpics.net/pics/529431gaggedwallpaper.jpgHarcèlement, agression
sexuelle ou viol ?
 


Tel qu'il était défini jusqu'à présent, l'article 222-33 du Code définissait le harcèlement sexuel comme un délit sanctionné comme cité plus haut.


L'agression sexuelle quant à elle se caractérise comme étant tout acte impudique, directement exercé sur une personne de l'un ou l'autre sexe, sans qu'elle y ait consenti et sans pénétration de sa personne ; il s'agit aussi d'un délit. L'agression sexuelle exige également une intention coupable consistant dans la connaissance du fait de commettre un acte immoral ou obscène contre le gré de la victime.

En outre l'agression sexuelle est plus lourdement réprimée par le Code pénal que le harcèlement sexuel :
- 5 ans d'emprisonnement et 75 000 € d'amende à l'égard d'une victime ordinaire  (C. pén., art. 222-27)
- 7 ans d'emprisonnement et 100 000 € d'amende à l'égard d'une victime vulnérable (C. pén., art. 222-27).

 

Le viol se distingue des autres agressions sexuelles en ce qu'il s'entend de tout acte de pénétration sexuelle imposé à la victime, il s'agit donc d'un crime.
Le viol est donc une agression sexuelle qui implique la violence, la menace, la contrainte ou la surprise.


http://img15.hostingpics.net/pics/915994harcelementsexuel.jpgLes victimes osent enfin parler


Le harcèlement sexuel s'installe sournoisement, jamais devant témoin. Au début ça commence par des gestes déplacés, des pressions verbales, puis des attouchements et on en arrive aux relations sexuelles imposées. Selon les statistiques européennes et les rares études réalisées en France, les associations de défense des droits des femmes considèrent qu’une femme sur trois serait victime de harcèlement sexuel au travail au cours de sa carrière.

Pendant plusieurs semaines, Envoyé spécial a recueilli les témoignages de celles qui ont accepté de briser le silence. Qui sont-elles ? Et qui sont ces employeurs qui profitent de leur position hiérarchique ? L’abrogation récente du délit de harcèlement sexuel annule toutes les procédures judiciaires en cours en France alors même que le nombre de plaintes devant la justice ne cesse d’augmenter. La suite dans cet excellent reportage de Aurélia Guillemin, Michel Guetienne et Claire-Marie Denis.

 

 

L'affaire de la RATP

http://img15.hostingpics.net/pics/166218ghazli.jpg

Mourad GHAZLI
Responsable juridique et communication
du syndicat SATRATP

 

Ce scandale bien camouflé qui s'est déroulé dans les couloirs de la RATP ne serait pas arrivé à la connaissance de tous sans la détermination d'un syndicaliste hors pair qui risque sa place pour défendre les victimes des harcèlements sexuels perpétrés par celui qui est surnommé le "Roi Eslan". Ce combattant des temps modernes n'est autre que Mourad Ghazli, cet ancien sportif de haut niveau, né à Aubagne, ancien international de judo, vice-champion de France junior, quart de finaliste aux championnats du monde et d’Europe de sumo et champion du monde de ju-jitsu.

Mourad a fait l'objet de nombreuses pressions et intimidations exercées par sa direction avec à sa tête Pierre Mongin, l'actuel PDG de la RATP et ancien directeur de cabinet d'Édouard Balladur.

  


Mourad n'a rien lâché, en grand combattant qu'il est encore, et voici ce qu'il disait hier sur son blog Ghazli.com :

 

Le gouvernement ne doit pas oublier la RATP dans les dossiers de harcèlement

 

Notre syndicat remercie la grande indépendance et le courage des journalistes d’avoir diffusé des reportages ou avoir fait des articles malgré les menaces de la RATP.

La direction de la RATP use et abuse de méthodes d’un autre temps contre les syndicalistes qui font leur travail mais dans leur sentiment d’impunité, elle se permet de menacer des journalistes et des blogeurs qui ne sont pas à la RATP.

La direction a gaspillé plusieurs dizaines de milliers d’euros contre mon syndicat et moi notamment en faisant appel à un des cabinets les plus chers de Paris.

Quand on va au tribunal leur avocat vient en taxi, nous proposons à la direction d’offrir une carte Navigo à leur avocat pour baisser l’ardoise.

Pressions, intimidations, menaces ne sont pas seulement sur les syndicalistes qui défendent les salariés mais aussi sur les journalistes.

Nous avons demandé au gouvernement d’être reçus pour expliquer et donner les preuves que nous disposons sur les magouilles à la RATP.

Nous avons voulu dialoguer avec la direction et en réponse on a eu silence, menace, insulte et attaque pour avoir commit le crime de défendre des salariés.

On entend souvent des critiques et parfois à juste titre contre les syndicats qui se planquent, il ne faut pas sanctionner ceux qui font leur travail.

Pierre Mongin ancien directeur de Cabinet de Balladur et de De Villepin est notre PDG. Grâce à une nomination politique. OUI LE MEME MONGIN QUI EST MIS EN CAUSE PAR CERTAINS DANS L'AFFAIRE KARACHI.

Il pensait être intouchable grâce à son carnet d’adresse et son soutient au gouvernement Sarközy mais maintenant à priori il y a « le changement c’est maintenant. »

Nous disons au gouvernement du président Hollande camarade de promotion à l’ENA de Pierre Mongin, chiche pour le changement de direction.

Nous proposons que le nouveau PDG soit désigné par les parlementaires au 2 tiers ce qui implique un consensus politique et arrêter d’avoir un supplétif du gouvernement.

Nous proposons que l’on arrête de détacher des magistrats à la RATP puisqu’à nos yeux il y a un conflit d’intérêt.

Interdire au Parquet de Paris des magistrats qui ont de la famille directe à la direction de la RATP.

 

Nous demandons un bilan de l’ensemble des procès perdus par la RATP pour harcèlement et discrimination mais surtout de leur réaction

 

Il est possible que les propos très durs de Mourad heurtent votre sensibilité mais soyez assurés que ce syndicaliste sait de quoi il parle comme vous avez pu le voir par vous-même dans l'extrait vidéo se rapportant au scandale de la RATP. Ce qui me premet d'enchaîner sur...


http://img15.hostingpics.net/pics/625142GeorgesTron.jpg

Un élu sur dix impliqué


Il n’existe pas d’étude sérieuse et récente sur le harcèlement sexuel et selon la dernière qui date de 1991, prés de 20 % des femmes en étaient victimes ou témoins. Plus récemment, l’Association contre les violences faites aux femmes au travail (AVFT) affirme qu’un élu sur dix est visé directement ou accusé d’avoir couvert des faits de harcèlement sexuel, « une histoire de pouvoir, ce qui permet le passage à l’acte c’est surtout le sentiment d’impunité, renforcé par l’absence de sanctions adaptées aux élus », selon l’association. Élus, entourés de collaboratrices au statut précaire, qui s’autorisent un comportement sexiste y compris au cœur de l’hémicycle.

Environ 80 condamnations sont prononcées chaque année, ce qui signifie trois à quatre fois plus de procédures. Mais aujourd’hui, comment les victimes de ce harcèlement peuvent-elles engager des poursuites et qu’en est-il des procédures en cours ? Elles sont toutes annulées et aucune action pénale ne peut être engagée. Cependant une note du parquet de Paris invite les commissariats à recevoir les plaintes déposées qu’une circulaire de la chancellerie aux parquets permettra de requalifier en violence volontaire, mais cela nécessite une expertise médicale aboutissant à une ITT de plus de huit jours, et conduira à la prescription de nombreuses procédures ; en harcèlement moral effaçant la dimension sexiste, c’est une insulte aux victimes ; en tentative d’agression sexuelle, ce qui est vraiment différent. La circulaire ne préconise pas de requalifier tout simplement, en agression sexuelle. « D’ici quelques semaines, nous ferons un bilan au cas par cas » prévient l’AVFT qui envisage une procédure en responsabilité de l’État, afin de permettre aux victimes d’être indemnisées de leur préjudice moral et financier.

Soutenue par le président de la République, la ministre des Droits des femmes a affirmé qu’un nouveau texte verrait le jour avant l’été. Cette loi préparée avec la ministre de la Justice devrait être soumise dés que le Parlement se réunira. La délégation sénatoriale aux droits des femmes prépare une proposition de loi. Des sénateurs ont déjà fait enregistrer leurs projets de lois…

 

 

http://img15.hostingpics.net/pics/413419cryingWomen.jpg

0800 00 46 41

 

Un "SOS harcèlement sexuel" créé avec les hôpitaux de Paris

Un numéro vert et une cellule de prise en charge pour les victimes de harcèlement sexuel ont été lancés à Paris, à l'heure où le Conseil constitutionnel vient d'abroger la loi sur le sujet.

http://img15.hostingpics.net/pics/257741CharlesPeretti.jpgPour la première fois, un CHU met en place une cellule de prise en charge psychologique et un numéro vert d'écoute pour les victimes de harcèlement sexuel (0800 00 46 41). Le projet, lancé mercredi, est piloté par le professeur Charles Peretti, chef des services psychiatrie de Saint-Antoine et Tenon. Psychologues, psychiatres, médecins ou infirmiers soit en tout 35 professionnels des deux hôpitaux qui ont été mobilisés.

« Le harcèlement sexuel crée un traumatisme particulier. Il peut entraîner des troubles du sommeil, une perte de l'estime de soi, des symptômes anxieux et des idées dépressives qui mènent parfois à des tentatives de suicide » décrit le professeur Peretti.

Lire la suite ici.


 

Précédents sujets en relation avec cet article :

• Le viol c'est quand le harcèlement sexuel n'est pas réussi

• Les inquiétudes de Mickey sur le scandale de la RATP...

• Des "partouzes" dans les locaux de la RATP

 

 

 

 

Sources : France 2, AVFT.org, le blog de Mourad Ghazli, le Figaro.fr

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans C'est un scandale !
commenter cet article

Résistance

http://img15.hostingpics.net/pics/536082PartiPirate.gif

 

http://img15.hostingpics.net/pics/276086Anticor.gif

 

Soutenez la Quadrature du Net

 

Les Fakes de Grats

 

http://francismizio.net/ftp/jesuispartoutgif.gif

 

Diablo

 

Coco Magnanville

 

Goolgueule