Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog satirique du Papy Mouzeot
  • Contact

Recherche

The Wall

Archives

Erick Bernard

http://img15.hostingpics.net/pics/375556MTSN.png

12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 14:47

http://img15.hostingpics.net/pics/864963Monsanto.jpgPaul contre Goliath

 

http://img15.hostingpics.net/pics/728610PaulFranois03.jpgPaul François, un agriculteur charentais, et la firme américaine Monsanto doivent s'affronter lundi devant la justice à Lyon, Paul François accusant le géant de l'agrochimie d'être responsable de son intoxication en 2004 par un puissant herbicide, le Lasso®, interdit en France depuis 2007. L'audience se tiendra à partir de 13 h 30 devant la 4e chambre civile du tribunal de grande instance de Lyon. « C'est un soulagement de voir que la justice a pris notre argumentation au sérieux, qu'un petit paysan peut faire valoir ses droits face à une multinationale », a expliqué Paul François. « À ma connaissance, c'est la première fois qu'un particulier assigne Monsanto devant la justice  en France » a affirmé son conseil, Maître François Lafforgue.

 

Ce 27 avril 2004, le soleil chauffe sur le village de Bernac, dans le nord de la Charente. Paul François, agriculteur propriétaire de 240 hectares de grandes cultures, vient d’asperger son champ de maïs d’un puissant herbicide. Il s’apprête à attaquer le colza. La routine. Il ne reste qu’à peaufiner le nettoyage de la cuve-pulvérisateur, restée plusieurs heures en plein cagnard. Température intérieure probable : 70° à 80°C. « De quoi transformer le résidu d’herbicide en gaz toxique »  dit-il aujourd’hui.

 

http://img15.hostingpics.net/pics/590322PaulFranois01.jpg

«Mon système nerveux central a dérouillé»

A l’époque, il ne se doute de rien et ne porte pas de protection. « En ouvrant la cuve, j’ai inhalé à pleins poumons. Ca sentait fort. J’ai cru que je serais bon pour une colique…» . Au lieu de quoi il se retrouve aux urgences. Perte de connaissance, insuffisance respiratoire, cœur au ralenti. S’en suivent une amnésie de onze jours et trois semaines d’hospitalisation. Six mois d’activité puis une rechute : violentes migraines, comas à répétition. Cette fois, il en prend pour cinq mois d’hôpital et neuf mois d’arrêt de travail. Il est désormais agriculteur "à mis temps", "hyperfatiguable" et sous surveillance médicale rapprochée : « Mon système nerveux central a dérouillé, j’ai les reins très fragilisés ».

A la différence de nombreux collègues, cet homme de 48 ans, père de deux enfants (17 et 20 ans aujourd’hui) a décidé de se battre. Il est doc au Tribunal de grande instance de Lyon ce lundi 12 décembre à 13h30, pour l’instruction de sa plainte contre la firme Monsanto, le géant des organismes génétiquement modifiés et des produits phytosanitaires, qu’il tient pour responsable de son mal. Une première. Et l’aboutissement d’une bataille juridique commencée en 2005 pour faire reconnaître son intoxication comme "maladie professionnelle" ; décision rendue par la Cour d’appel de Bordeaux en 2010.

 

http://img15.hostingpics.net/pics/577374pesticidelassomonsanto.jpg«Produire simple et peu cher»


Pourtant Paul François n’a rien d’un militant du bio. Médiatisé par le film "Notre poison quotidien", de Marie-Monique Robin (sorti en mars 2011) et fondateur du collectif d’agriculteurs Phyto-Victimes, il continue d’utiliser pesticides et herbicides sur ses terres. Même s’il tente de "réduire les doses". Il justifie : « Dans les années 1980, à l’école d’agriculture, on nous disait qu’en 2000, les gens n’auraient plus le temps de manger, et qu’il fallait produire des aliments simples et peu chers. En sortant, je ne savais pas faire autrement. Et cela ne m’intéressait pas » .

Comme tout le monde, il a donc usé et abusé du Lasso®, le désherbant qui se trouvait dans sa cuve le jour de l’accident. Un produit homologué à l’époque et qui n’a été interdit en France qu’en 2007. Trop dangereux car composé pour moitié de monochlorobenzène, un solvant reconnu comme nocif par l’INRS (Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles). Le lien entre ce benzène et les troubles neurologiques a été mis en évidence.

 

http://img15.hostingpics.net/pics/311780PaulFranois02.jpg«Des similitudes avec le contentieux
sur l’amiante
»


« Chez Monsanto, ils connaissaient le problème depuis les années 1980 et ils n’ont rien fait », tempête Paul François. Il accuse la multinationale d’avoir laissé sur le marché français un produit déjà retiré de la vente au Canada (1985), en Belgique (1990) et au Royaume-Uni (1992). Et de ne pas avoir mentionné, sur l’étiquette, la très forte concentration en chlorobenzène, le risque associé et les protections adaptées.

« On retrouve des similitudes avec les débuts du contentieux sur l’amiante, analyse son avocat François Lafforgue. La même désinformation, la même contestation de la pathologie et du lien entre la pathologie et le produit, le fait que le produit ait obtenu une homologation injustifiée…» . La décision du juge ce lundi, si elle était favorable à Paul François, pourrait faire jurisprudence. Une autre procédure a été lancée par un agriculteur du Centre, Jean-Marie Desdions, atteint d’un myélome qui serait également attribuable à une exposition au Lasso®Yann Fischert, directeur des relations extérieures de Monsanto, s’abstient pour l’heure de tout commentaire.

 

 

http://img15.hostingpics.net/pics/115355fredericferrand.jpg

 

Frédéric Ferrand s'est éteint dans la nuit de samedi à dimanche. À 5h30, dans une chambre de l'unité de soins palliatifs du centre clinical de Soyaux où il avait été plongé dans un profond sommeil depuis vendredi soir. Juste avant de partir, il avait glissé une dernière requête à son père, Jacky, et à Paul François : « Pour moi, c'est foutu. Mais le combat doit continuer pour les autres ». Ce combat, c'est celui des agriculteurs et viticulteurs qui s'estiment victimes des produits phytosanitaires.

C'est aussi le combat que mènent les adhérents de l'association Phyto-Victimes, dont le père de Frédéric Ferrand est administrateur et que préside Paul François.
Viticulteur à Gondeville, Frédéric Ferrand s'est éteint à 42 ans. D'un cancer de la vessie. Première alerte en 2008, avec une insuffisance respiratoire sévère. Les examens ne révèlent rien. Avril 2010, du sang dans l'urine. Le diagnostic tombe: cancer de la vessie, stade 4, le plus élevé.

Jacky Ferrand, le père de Frédéric, a une conviction : son fils a été contaminé par une molécule proche du benzène et présente dans les produits phytosanitaires utilisés pour contrer le mildiou. Ceux que son fils a utilisés pendant des années dans ses vignes du Cognaçais.

 

 

http://img15.hostingpics.net/pics/470459monsanto000.jpg

 

 

 

 

Source : Le Nouvel Obs, Charente Libre, Le Point

Partager cet article

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans C'est un scandale !
commenter cet article

commentaires

PAFLARAGE 14/12/2011 14:01


un compatriote charentais, je suis donc encore plus touchée


par cet article..


oui c'est courageux de s'attaquer à des monstres comme ces abrutis qui nient!!


vraiment, vous voulez que je vous dise, chers bloggeurs de papy, yen a ras le bol


de toutes ces merdes autour de nous...


on ne sait plus quoi regarder pour ne pas pleurer..


moi je regarde certains blogs qui me font marrer dont celui-ci, mais sincèrement je me demande chaque jour vers où on va comme ça

Papy Mouzeot 14/12/2011 17:30



Serait-ce en référence à Nikola Tesla cette illustration ?


La Rage se fait grande et prend des allures de révolte... il n'est pas impossible qu'elle se généralise comme un mal nécessaire qui premettra de provoquer les changements profonds afin que chacun
ait sa place sur cette Terre.


 


Bizz,
Le Papy



sophie 13/12/2011 18:14


Jamais pessimiste, mais lucide ! Puis avec mon sang chaud (Sancho ) je fusille facile ! signé Don quichotte !

Papy Mouzeot 13/12/2011 19:54



Aurais-tu des origines Sudistes ?


 


A bientôt Don Quichotte !


 


Bizz,
Le Papy



sophie 13/12/2011 14:22


Cette bagarre c'est le pot de terre contre le pot de fer ! Le pôvre, il sera mort avant d'avoir gain de cause ! Quand on voit les dégats que provoque Monsanto dans les pays en voie de
développement, j'assimile ça à un crime contre l'humanité ! J'ai vu que les américains commencent à se revolter, petitement, certes, mais c'est un début !

Papy Mouzeot 13/12/2011 17:38



Houlala, mais keucé keuss pessimisme Fofie ?


Nop, tu as bien raison de pousser ton coup de gueule car ce que tu dis est fondé et nous sommes nombreux à paratager ton avis.


 


Bizz,
Le Papy



Témoin91 13/12/2011 08:08


Le pauvre, il n'est malheureusement pas vraiment à blâmer, au lycée agricole on lui a appris à faire comme ça. Ca s'appelle le formatage (pas la formation!), bilan le gars et toute la fillière
qui en découle, nous compris le consommateur final on en paye la facture. Il faut que ça cesse et son combat est noble, pourvu qu'il soit suivi par d'autres et d'autres et d'autres et d'autres et
d'autres..........

Papy Mouzeot 13/12/2011 10:45



On est bien sur la même longueur d'onde. C'est exactement ce que j'expliquais à notre ami Sékateur. Tout est planifié par les multinationales de l'agroalimentaire, plus précisément les
laboratoires pharmaco-agroalimentaires. De la recherche en passant par la fabrication des produits "phytosanitaires", des OGM, de la commercialisation de ces produits, du financement des partis
politiques, de la communication, de la magistrature et même les mercenaires (BlackWater), ils maîtrisent entièrement la totalité de la chaîne.


Kissinger nous avait averti :  "Si vous contrôlez le pétrole, vous contrôlez le pays,
mais si vous contrôlez les semences, vous contrôlez l’alimentation. Et celui qui contrôle l’alimentation tient la population en son pouvoir“.


Ça ressemble à un scénario catastrophe et pourtant c'est la réalité. Tout les consommateurs en sont persuadés mais très peu se révoltent sous le sacro-saint prétexte du "POUVOIR
D'ACHAT" !


Entre économie et santé, il y a longtemps que j'ai fait mon choix. Je consomme évidemment moins mais beaucoup mieux car j'ai la chance de vivre dans une province entourée de petits producteurs
que je rencontre directement sur le marché.


 


Amitiés,
Le Papy



Sékateur 12/12/2011 20:30


Je lui souhaite bon courage, il en aura besoin, même si je vois qu'il a déjà pas mal démontré qu'il en avait !

Papy Mouzeot 13/12/2011 07:21



Bonjour Sékateur,


 


Je suis impatient de connaître l'issue de cette première en France. Maintenant c'est pas évident non plus car comme l'indique Paul François beaucoup d'agriculteurs français ont été formatté à ce
type de culture. Le gros paradoxe est que les agriculteurs français représentent la plus grosse partie du chiffre d'affaire de Monsanto en Europe. Cette multinationale ne va pas lâcher le morceau
aussi facilement que ça !


 


Amitiés,
Le Papy



Résistance

http://img15.hostingpics.net/pics/536082PartiPirate.gif

 

http://img15.hostingpics.net/pics/276086Anticor.gif

 

Soutenez la Quadrature du Net

 

Les Fakes de Grats

 

http://francismizio.net/ftp/jesuispartoutgif.gif

 

Diablo

 

Coco Magnanville

 

Goolgueule