Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog satirique du Papy Mouzeot
  • Contact

Recherche

The Wall

Archives

Erick Bernard

http://img15.hostingpics.net/pics/375556MTSN.png

3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 14:05

http://farm3.static.flickr.com/2793/4100452753_0cc2b80661.jpg

mercredi 2 février 2011

Manuel Colinas



à

 

Monsieur Edouard Coudurier,

Directeur de la publication

Journal Le Télégramme

 

 

 

            Monsieur le Directeur,

 

            Vous avez écrit ceci dans Le Télégramme: « Barack Obama encourage la diplomatie et la liberté d'expression. Sans aller trop loin, au risque de déstabiliser un allié traditionnel que les États-Unis soutiennent à bout de bras. D'autant plus qu'une déstabilisation de L'Égypte qui profiterait aux Frères Musulmans très enracinés dans ce pays serait de nature à ébranler la paix avec Israël... De tout temps, les Américains ont joué avec le feu en politique étrangère, favorisant parfois des coups d'État appuyés par la CIA, notamment en Amérique Latine. Certains revers sanglants, tel le débarquement avorté de la Baie des COCHONS à Cuba, ont consolidé des tyrans comme Fidel Castro.(c’est moi qui souligne, M.C.) La retraite piteuse du Vietnam a ébranlé toute une génération. George Bush qui voulait exporter la démocratie au Moyen-Orient n'a réussi qu'à renforcer l'arc chiite… »

            J’ignore si ce sont là vos mots rigoureusement exacts, mais je suis sûr que ces lignes ne trahissent pas votre pensée…

            Donc, si je vous lis attentivement, vous gourmandez ces ballots d’Américains qui, partout, ont échoué et mis le feu à la maison OUEST/OTAN/ MONDE LIBRE, etc. Et encore, vous êtes aimable puisque vous oubliez l’affreuse monstruosité qu’est l’Irak, le bourbier infini et criminel qu’est l’Afghanistan, la crise insondable de la finance mondiale tétanisée, la catastrophe climatique, la fin du pétrole et, donc, de cette civilisation motorisée et spoliatrice avec la décadence accélérée de la société nord-américaine, i.e. la fin du rêve hollywoodien…

            Monsieur, je conçois votre panique. Votre monde s’écroule et vous êtes bien incapable d’en analyser les causes et de proposer un remède.

            Alors vous cherchez un coupable. Mais se peut-il que ce coupable par vous si facilement tout trouvé ne plaide pas que vous avez toujours été complice et receleur de ses erreurs et de ses crimes ?

            Et dans votre commentaire digne d’un Café du Commerce sur le « renforcement de l’arc chiite » vous ne regrettez pas la démocratie envolée, ce qui devrait être votre seul souci, bien que tardif, mais craignez pour l’avenir d’Israël, cet État colonialiste… Noble sentiment qui vous fait honneur ! Quand vous serez inspiré, vous nous direz en quoi ce « renforcement » est-il plus affligeant ou dangereux que le renforcement de la droite néofasciste dans toute l’Europe civilisée…

            Je conçois que la débâcle partout visible ou menaçante de votre monde douillet vous panique. C’est réjouissant. Mais vous n’êtes pas n’importe qui et je me dois de vous supposer cultivé, informé, responsable, honnête et conscient de la « déontologie » du journalisme et du sens des mots…

            Alors, je vous prie de me dire : quel est le sens exact du mot « tyran » ? Quelle preuve apportez-vous d’un gouvernement castriste exercé contre la volonté du peuple cubain ?

            Savez-vous que pour occuper la fonction de Chef d’État un dirigeant cubain doit être élu à 4 niveaux différents ?

            Savez-vous qu’il y a des élections à Cuba ? Votre journal en a-t-il déjà rendu compte ? Quand ? Vous me rétorquez (je vous entends) qu’il y a « un parti unique » à Cuba. Oui. Comme aux USA. Pouvez-vous me dire ce qui différencie le parti républicain du parti démocrate aux USA ? Une seule différence, une, s'il vous plaît (à part le nom des politiciens qui s’en réclament). Une autre différence : les « deux » partis US représentent tous les deux les millionnaires, le parti communiste cubain est le parti du peuple tout entier. Prouvez-moi le contraire en analysant sa composition.

            Savez-vous que lors des élections cubaines, le Parti Communiste Cubain n’a pas de candidat ? Que ce sont les électeurs, dans chaque quartier, qui présélectionnent leurs représentants candidats à l’élection selon leurs mérites et qualités ?

            Pouvez-vous m’expliquer ce miracle : aucun dirigeant cubain n’a été ni renversé, ni conspué ni rejeté par la violence, depuis plus de 50 ans, et cela sans jamais la moindre répression violente ni grève nationale ?

            Pouvez-vous m’affirmer que les diplomates nord-américains mentent lorsqu’ils disent à leurs supérieurs - dans les câbles secrets divulgués par WikiLeaks -  que les « opposants »,  mercenaires stipendiés, ne représentent rien et n’ont aucune autorité politique ni projet sérieux pour le peuple cubain ?

            Pouvez-vous m’expliquer pourquoi le soulèvement populaire anticastriste espéré par les mercenaires envahisseurs, à la baie des Cochons, n’a pas eu lieu ?

            Pouvez-vous me signaler quelle société au monde résisterait mieux que Cuba à la terrible pression économique exercée par les USA et la chute de l’URSS ?

            Pouvez-vous me dire quelle société au monde est plus égalitaire et plus juste ?

            Ainsi, selon vous Fidel Castro, est un tyran et tous ses amis des complices sanguinaires, tels Che Guevara, Mandela, les archevêques Helder Câmara et Oscar Romero, le théologien Leonardo Boff, Evo Morales, Hugo Chávez, Rafael Correa, Manuel Zelaya, Lula, Eduardo Galeano, Gabriel García Marquez, etc. cette bande d’illuminés aveugles et bornés… Mais vous, par contre, vous êtes en compagnie de José María Aznar, Porfirio Lobo Sosa, bourreau du Honduras, de Pinochet, des généraux argentins, de Bush, de Dick Cheney, de Donald Rumsfeld, Bill Clinton, Colin Powell, Ronald Reagan, etc. la fine fleur de l’humanisme international. On a les sympathies qu’on mérite.

            Cela fait 50 ans que la propagande US vous martèle ce slogan. Vous y croyez encore ?             Apparemment.

            Alors je vous mets au défi de me signaler un seul fait historique, une seule nouvelle d’agence (et je vous rappelle que la presse étrangère est accréditée à La Havane) une seule photo montrant la police cubaine matraquant une foule populaire, je vous mets au défi de me signaler un seul assassinat ou torture d’un journaliste cubain ou étranger, d’un syndicaliste, d’un opposant politique, etc. sur le sol cubain et par les autorités cubaines.

            Je ne peux accepter que vous insultiez, bien à l’abri de tout contradicteur, dans votre bureau cossu, le Président Fidel Castro. Vous le traitez de « tyran » avec une désinvolture coupable et comique, car elle laisserait supposer que vous ignorez tout du  sens de ce mot, tout de l’Histoire, tout de la situation mondiale présente et passée. Elle traduit surtout ce sentiment de puissance et d’impunité totale dont vous abusez sans gloire et en toute lâcheté. Et elle révèle combien est décadente cette bourgeoisie française qui n’a plus la moindre qualité intellectuelle pour diriger le monde et qui n’a recours qu’à l’insulte et à la diffamation pour reculer l’heure de sa débâcle.

            Alors, puisqu’il est accusé, ce pelé d’Américain balourd, inculte et naïf, je vous mets au défi, vous le champion de la liberté et de l’intelligence française et de la probité journalistique, de publier dans votre journal un reportage fait par un journaliste objectif et honnête (ça doit pouvoir se trouver, au Monde Diplomatique, par exemple…) sur le travail, à Haïti, des médecins cubains, sur la « Mission Milagro », en Amérique Latine, sur le rôle des volontaires cubains en Angola, sur ce que coûtent, à Cuba, 50 ans du blocus implacable, inhumain, unique dans toute l’Histoire de l’humanité, imposé par la puissance Nord-américaine.

            Je vous mets au défi de nous expliquer tout ce que Cuba aurait pu construire et réaliser sans les pertes dues au blocus américain.

            Je vous mets au défi d’expliquer à vos lecteurs quel est le crime que les USA font ainsi expier à cette nation de 12 millions d’habitants, sans armes nucléaires ni de destruction massive, sans porte-avions…

            Je vous mets au défi de publier honnêtement le cas du terroriste anticubain Posada Carriles, actuellement jugé pour mensonge, à El Paso, dans un procès qui restera une pièce d’anthologie comique, alors qu’il a avoué être l’auteur intellectuel, sur ordre de la CIA, bien sûr, de la mort de 65 passagers d’un avion de ligne civil cubain, crime impuni dont il se vante avec ses complices et qui lui permet, cependant, de se pavaner, libre, dans les rues de Miami.

            Je vous mets au défi d’expliquer à vos lecteurs la situation et le « procès » des 5 héros cubains emprisonnés aux USA depuis plus de 10 ans, seulement pour avoir voulu infiltrer les milieux terroristes de la mafia anticastriste de Miami et dont vous n’avez jamais publié une seule ligne.

            Vous qui êtes champion de la liberté, mais ami de Vincent Bolloré, très ami et complice de Laurent Gbagbo et de tant d’autres de même acabit, vous qui ne parlez jamais en mal de ce démocrate hors pair qu’est Mohamed V, roi du Maroc, ou  vous qui regrettez la politique de gribouille des USA seulement parce qu’elle déstabilise le Moyen-Orient et alarme Israrël, je vous prie de me dire dans quelle archive du Télégramme je pourrai trouver un article appliquant le qualificatif de « tyran » à Soekarno, Batista, Pinochet, cette marionnette de la CIA et protégé de Margaret Thatcher, Franco, Salazar, Álvaro Uribe Vélez, ce tortionnaire du peuple colombien coupable de crimes contre l’Humanité, etc. ou de chacun des Émirs pétroliers du Moyen-Orient…

            Mais je sais que je perds mon temps, et le vôtre.

            Vous n’aurez jamais ce courage ni cette liberté.

 

Avec mes civilités.

 

 

P.S. Il va de soi que je donne à ce courrier la plus large diffusion possible autour de moi pour que la nature réelle du Télégramme à travers la figure de son Directeur de la Publication soit mieux connue.

 

 

Source : Xarlo EtCHEzaharreta

Partager cet article

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans "Réflections Sociales"
commenter cet article

commentaires

Dany 25/03/2011 15:10



Ça c'est de l'argumentation bien étayée.... avec les preuves...sans  vulgarité !!!!!!!!!!!!!La vulgarité est dans la mauvaise foi de la propagande US .Voila c'
est tout simplement jubilatoire et mes petits neurones ont tout compris .


Merci Papyllon



Papy Mouzeot 25/03/2011 22:43



Coudurier s'en est pris plein la tronche pour pas un rond ! Avec de tels arguments tu te sent tout petit dans tes souliers et tu ne pense qu'à filer discrétement le profil bas.


Un des plus beaux coups de gueule diffusé sur le web qui inspire le plus profond respect.


 


Amicalement,
Le Papy



caroleone 24/03/2011 21:38



ça c'est de l'argumentation comme j'aimerais en avoir dans les débats concernant Cuba et Fidel...mais je m'en sors chaque fois assez bien car je maitrise assez bien ce sujet.


Amicalement


caroleone



Papy Mouzeot 24/03/2011 22:01



Quand il s'y met Molinas ne fait pas dans la dentelle. Il est excellent !


 


Amicalement,
Le Papy



TourtauxjRacEc4ESTjIcdLj 03/02/2011 23:19



Pour une remise des pendules à l'heure, c'en est une belle. On se demande quelle est la conception du mot démocratie pour les USA.



Papy Mouzeot 04/02/2011 01:34



La démocratie pour les USA c'est un drapeau à 300 étoiles !



TourtauxjRacEc4ESTjIcdLj 03/02/2011 23:15



L'ordinateur rame tellement que j'ai du mal à tourner les pages



Papy Mouzeot 04/02/2011 01:33



Ça doit dumper grave sur les serveurs d'OB en ce moment avec tout ce qu'il se passe !



Résistance

http://img15.hostingpics.net/pics/536082PartiPirate.gif

 

http://img15.hostingpics.net/pics/276086Anticor.gif

 

Soutenez la Quadrature du Net

 

Les Fakes de Grats

 

http://francismizio.net/ftp/jesuispartoutgif.gif

 

Diablo

 

Coco Magnanville

 

Goolgueule