Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog satirique du Papy Mouzeot
  • Contact

Recherche

The Wall

Archives

Erick Bernard

http://img15.hostingpics.net/pics/375556MTSN.png

8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 19:12

http://www.fakirpresse.info/IMG/jpg/p32_rmickael02.jpg

... le magnéto de Mickaël !

 

Mickaël Prince, délégué CGT de Stef-TFE, ne s’est pas laissé acheter par son patron. Il a tout refusé : le chèque de 40000 €, la promotion comme cadre... et il a enregistré toute la conversation ! Depuis, son entreprise fait de son mieux pour le virer. En soutien à Mickaël, rendez-vous le 13 mars à 12h30 devant le tribunal d’Amiens .

 

 

Transcription écrite par Fakir depuis l'enregistrement effectué par Mickaël Prince

 

« Allô ? Monsieur Prince ?
– Oui ?
– C’est Monsieur Morvan, le directeur de la région Normandie-Ile de France. On veut vous voir, pour parler de votre parcours professionnel dans le groupe.
– Pas de problème. On se rencontre à la plate-forme de Chaulnes quand vous voulez.
– Non, on préfèrerait un endroit plus discret. »


C’est donc au Novotel de Longueau, près d’Amiens, que Mickaël Prince, délégué CGT de Stef-TFE – « le leader du transport frigorifique en Europe » – se rend le 14 février 2006 pour rencontrer sa direction. Qui lui offre un chèque de 40 000 €, en échange de son mandat syndical. « Toi, t’as répondu, "40 000 €, c’est pas assez" ? on le taquine.
– Nan, j’ai dit non. Quand même, on n’est pas des objets. On peut pas vous acheter comme ça, du jour au lendemain. Et en rentrant à TFE Chaulnes, j’ai rempli une fiche de frais pour le déplacement, et dessus, j’ai mis "achat du délégué syndical". C’était un message, pour dire que je n’étais pas à vendre. » Pour que le message soit encore plus clair, il dépose plainte à la gendarmerie. Et ses supérieurs, à leur tour, déposent plainte. Pour « dénonciation calomnieuse ». Le détail, le hic, le petit souci qu’ils n’avaient pas prévu, c’est que Mickaël n’était pas venu seul, à l’hôtel. Qu’il avait sur lui un petit magnéto. Qu’il n’avait pas oublié de changer les piles. Que l’officier de police judiciaire a retranscrit toute la conversation. Et que le président du Tribunal correctionnel, finalement, a tout repris dans son jugement…


Son directeur, dans le texte :
« Je vous propose pour partir de l’entreprise 40 000 €. J’ai eu à traiter il y a trois ans, j’avais traité avec un délégué et puis ça s’est traité avec d’autres, c’est moitié un secret chez TFE, je pense que vous le savez… » Face au refus, le supérieur lance un plan B : « Si vous voulez rester dans le groupe, moi je vais réfléchir à la question mais à ce moment-là, il faudrait qu’on fasse l’affaire entre vous et moi, que vous abandonniez tous vos mandats. Vous en faites la démarche… Vous abandonnez tous vos mandats, et je vous donne un avenir dans l’entreprise, si c’est l’informatique, c’est l’informatique. » Nouvelle rebuffade, et voilà le plan C : « Je ne laisserai pas faire les choses. J’ai fait partir un délégué syndical sans un centime, parce qu’au bout de trois ans, il avait perdu tout son pouvoir. On peut, de la même façon qu’un syndicat ou un syndicaliste peut déstabiliser la direction, la direction peut aussi déstabiliser, vous comprenez ? » Oui, Mickaël Prince avait bien compris : la guerre était ouverte.


« Mais pourquoi ils sont prêts à raquer pour te faire partir ?
– Parce qu’aujourd’hui, à Chaulnes, on a plus de 50 % de syndiqués CGT. Ils ne peuvent plus nous coller des mises à pied à leur guise. On a obtenu le taux horaire le plus haut du groupe. Les conditions de travail, niveau sécurité pour le personnel, c’est parmi les meilleures. Les transporteurs travaillent sur quatre jours. On s’est aperçus qu’on nous avait grugés des RC, des "repos compensateurs", et on a regagné cinq jours par personne. En plus, les gars de Chaulnes se déplacent à Cergy-Pontoise pour aider les copains, on se déplace à Rennes, et ça, ça ne leur plaît pas. Ils craignent un effet boule de neige. C’est moins cher d’acheter le délégué syndical. »


Ou de le poursuivre. À nouveau.
Cette fois, c’est pour « contrefaçon » que Mickaël Prince grimpe, le 13 mars, les marches du palais de justice d’Amiens. Pour « atteinte au droit d’auteur » : parce qu’il a repris, détourné, posté sur YouTube, une chanson de sa multinationale – qui vantait les joies de l’alcool… « Il faut me faire craquer. Tous les motifs sont bons. À l’entretien pour le licenciement, on m’a expliqué qu’on en était là parce que Chaulnes, dans le groupe, est devenu "le village des irréductibles Gaulois". À Paris, dans le bureau du directeur, y a une carte de France, Chaulnes est marqué en rouge. » Marqué au fer rouge, lui, il en ferait presque une fierté. « Les sociétés se servent des tribunaux pour nous poursuivre. Mais les juges d’instruction, franchement, ils ont pas de travail plus urgent ? »

 

 

 

Sources :  Fakir, le blog CGT de TFE Chaulnes, le blog de Cyril Lazaro

Partager cet article

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans RÉSISTANCE
commenter cet article

commentaires

caroleone 14/03/2012 08:52


On a fait un tir croisé, je t'ai répondu sur ton dernier article.....merci.


 


Bises


 


caroleone

Papy Mouzeot 14/03/2012 09:07



Héhéhé ! Ça bombarde aujourd'hui !


 


Bizz,
Le Papy



caroleone 13/03/2012 20:38


Bonsoir papy,


 


Je n'ai pas pu me rendre à Amiens aujourd'hui pour soutenir notre camarade, si tu as des nouvelles du procès, tu nous en feras part ?


Je n'ai encore rien vu sur leur site ....


Bises


 


caroleone

Papy Mouzeot 14/03/2012 08:45



Bonjour Caroleone,


 


J'ai relayé l'article du Courrier Picard dès ce matin. J'attends des news de Mickaël.


200 manifestants devant le Tribunal d'Amiens dont Xavier !


 


Bizz,
Le Papy



fanfanchatblanc 11/03/2012 17:17


Un incorruptible... oups voilà une chose qu'elle est bonne... 

Papy Mouzeot 11/03/2012 17:42



Bonjour Fanfan,


 


Exactement, c'est le mot juste qui caractérise bien Mickaël.


 


Bon dimanche,
Le Papy, la quille dans 42 jours !



Awac 09/03/2012 00:05





Cadeau pour Papy en soutien à son action "No Sarkozy Day"


Bonne nuit Papy

Papy Mouzeot 09/03/2012 05:19



Bonsoir Awac,


 


Merci beaucoup pour cet honneur mais tu sais je pense que je n'aurais aucune difficulté à rassembler les français devant les urnes, ils n'ont pas besoin de moi pour ça tellement qu'ils sont
remontés à bloc !


Je souhaite malgré tout que les indécis qui ne savent pas encore pour QUI voter se déplacent massivement en sachant CONTRE qui le faire !


 


Amitiés,
Le Papy



Labaronne 08/03/2012 22:18


Minable ? vous avez dit minable ? mais pour quoi prennent-ils les salariés, syndiqués ou non ? question idiote, on le sait .............

Papy Mouzeot 09/03/2012 04:16



Bonsoir Labaronne,


Faut faire très attention à ce que l'on dit au sujet de cette entreprise, il dégaînent leurs avocats plus vite que leur ombre ! Mickaël en est l'exemple encore vivant...


 


Bizz,
Le Papy



Résistance

http://img15.hostingpics.net/pics/536082PartiPirate.gif

 

http://img15.hostingpics.net/pics/276086Anticor.gif

 

Soutenez la Quadrature du Net

 

Les Fakes de Grats

 

http://francismizio.net/ftp/jesuispartoutgif.gif

 

Diablo

 

Coco Magnanville

 

Goolgueule