Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog satirique du Papy Mouzeot
  • Contact

Recherche

The Wall

Archives

Erick Bernard

http://img15.hostingpics.net/pics/375556MTSN.png

21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 16:41

Tout a l'air d'un film comique puis on découvre un scénario catastrophe mêlé à de sombres arnaques politico-financières.

Les 3 frères réussiront-ils à dépouiller la France de son héritage ?

C'est ce que vous saurez en cliquant sur l'image ci-dessous :

http://lociol.files.wordpress.com/2010/02/cropped-lociolfond3.jpg

 

 

By LoCiol, un excellent blog à découvrir pour ceux qui ne connaissent pas encore

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans C'est un scandale !
commenter cet article
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 01:39

Ils sont beaux, ils sont jaunes et toxiques… mes citrons. Oh merci Mr Edouard Leclec de proposer avec votre marque discount Eco+ des agrumes pas cher pour les classes populaires, les distraits ou les stressés de la vie. Rassurez-vous chez Auchan: ils font différemment et pire.
Là en magasin, on vous affiche le nom de chaque traitement avec le numéro en face. Numéro que vous retrouvez sur les panonceaux de chaque corbeille d’agrumes. Sur l’autel de la transparence, l’usage des pesticides est pleinement assumé.
Car répéter à chaque fois des noms imprononçables en lil ou en ol, pourrait faire fuir la clientèle.
Et puis, le client est pressé, alors il n’ira pas voir à quoi se rapporte le numéro. Quant aux étiquettes à même le produit, il les consultera après achat voire pas du tout. L’essentiel c’est de vendre, n’est-ce pas ?

imazalil

Mais alors Imazalil c’est quoi. Ce qui pourrait faire penser à une destination de vacances voire une ile paradisiaque est en fait un fongicide couramment employé. Un produit tellement inoffensif qu’il faut…une autorisation de marché. Notre wikipédia préféré nous informe sobrement que :
« Selon l’Environmental Protection Agency U.S. EPA l’Imazalil est classée comme cancérogène probable, car se sont produits dans les études chez l’animal »
« Chez les souris, l’Imazalil conduit à des troubles du développement et de la reproduction. »

Un produit que vous ingérez tellement sympa que les bidons le contenant portent les logos :
Upload image
Upload image
Et si on mettait ces logos sur les fruits et légumes traités ?

Oui le deuxième signale une pollution et une nocivité sur l’environnement. Réjouissant non ?
Cpolitic vous propose de vous vacciner d’acheter ce genre d’agrumes en vous invitant à aller sur pesticideinfo avec un joli résumé :
Toxicity : Link to information on toxicity to humans, including carcinogenicity, reproductive and developmental toxicity, neurotoxicity, and acute toxicity.
Water: Water quality standards and physical properties affecting water contamination potential.
Poisoning Symptoms : Signs and symptoms of poisoning, first aid, and links to treatment information for this chemical.

En français, dans le texte : une véritable saloperie probablement cancérogène qui peut aussi affecter le système nerveux comme vos capacités de reproduction. Un petit cancer des testicules ou des ovaires, ça vous dit ?

Et de nous interroger comme le fait cet autre blog, sur les taux résiduels de pesticides et la qualité des contrôles s’y rapportant, comme sur le mariage des produits pesticides et fongicides, le mélange faisant un cocktail encore plus dangereux pour la santé publique.
C’est d’ailleurs la technique de Monsanto pour avoir l’accord des autorités: la législation, influencée voire créée par son intense lobbying, exige des contrôles sur chacune des substances actives…mais pas sur les combinaisons de ces substances, même si elles se trouvent dans le même produit final.
D’où l’impunité de leur fameux Round Up comme de leurs semences transgéniques ou des OGM tueurs d’abeilles !

De la même manière que l’Imazalil, éviter son collègue, le Thiabendazole, E233, un produit toxique et écotoxique dont l’utilisation est étroitement régulée au Canada, interdite en tant qu’additif en Russie mais autorisée en Europe!
Diantre! La même substance ne produirait-elle pas la même réaction avec la même dose suivant notre nationalité ou l’endroit de consommation ?
D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que les additifs alimentaires suspectés d’accroître l’hyperactivité infantile…

Ne souhaitant pas vous empêcher de consommer des agrumes (orange, clémentine, mandarine) mais aussi pommes de terre – et oui Imazalil demeure multi-usage – voici deux solutions:
- préférez le jus de citron acheté en bouteille avec du disulfite de potassium, un conservateur et antioxydant moins toxique que l’imazalil. On le retrouve sous l’appellation poétique E224. Comme tout produit chimique, ne pas en abuser et limiter les doses, d’autant qu’il peut être source d’allergie, à éviter les asthmatiques. (attention il peut dénaturer le goût du citron avec le temps)
- meilleure solution, l’ultime même: les produits Bio certifié AB.

A propos de ces produits Bio….
L’objectif réel n’est pas de devenir des gourous du bio, sans trace, sans produits toxiques, mais simplement, de limiter au maximum ces horreurs inventées par l’Homme, jouant aux apprentis sorciers. Car c’est la dose qui fait le poison (comme les fréquences d’exposition à celui-ci), des poisons inévitables de part leur longue utilisation (imprégnation des sols et nappes phréatiques) ou les contraintes commerciales (longue durée, apparence, résistance aux bactéries, champignons, goût…)
Faites la comparaison: souvent prendre un produit Bio revient aussi cher que prendre du milieu ou du haut de gamme non bio. Alors pourquoi se priver ? Êtes-vous à quelques centimes ou euros prêts ? Préférez vous mettre en danger votre vie sur le long terme comme celle de vos proches ?
Sans être alarmant ni alarmiste, force est de constater que le pollution chimique de nos aliments (comme de l’air et nos eaux) possède certainement un lien avec la flambée de cancers que nous connaissons.
Respectons le simple adage: mieux vaut prévenir que guérir.

Côté Politique, on ne peut encore que constater les dégâts des campagnes de lobbying intenses comme de la corruptibilité de certains de nos élus, acceptant moult cadeaux ou ne voulant pas aller à l’encontre de précieux emplois. L’Etat devrait toujours rester au-dessus des entreprises et de leurs intérêts.

Propositions Concrètes:
Nous n’allions pas nous arrêter là en si bon chemin. Demandons:
- un étiquetage clairement visible sur chaque emballage avec un logo (E2XX cercle sur fond rouge) et un résumé des dangers du produits (les logos noirs sur fond orange)
- la mise à disposition de produits discounts non traités dans tous les supermarchés et hypermarchés ou vendre les produits BIO de ces gammes à prix coutant
- augmentation d’au moins 15% des moyens humains et financiers à l’échelle nationale de la DGCCRF pour renforcer les contrôles.(la récente affaire de tapis-puzzle en plastique mou pour les enfants prouve une fois la nécessité de contrôles)
- un suivi médical renforcé des manutentionnaires de fruits et légumes directement et quotidiennement exposés à ces produits (contact, respiration…)

Histoire que la grande distribution comme les producteurs de fruits et légumes ne nous prennent plus pour des poires.

 

 

 

Source : l'excellent blog de c'politic !

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans C'est un scandale !
commenter cet article
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 22:42

Jouets, attention danger !

Des jouets par milliers... et des polluants par centaines. Ainsi pourrait-on, en exagérant à peine, décrire l’avalanche que s’apprêtent à recevoir les enfants, en ces joyeux temps de Noël. De nombreuses substances chimiques – phtalates, métaux lourds, formaldéhyde, etc. – sont contenues dans les joujoux en plastique dont regorgent nos magasins. Les jouets en bois recomposé, peint ou vernis sont également concernés. Face à ce désastre, des associations tirent la sonnette d’alarme et somment les décideurs, nationaux et européens, de prendre de véritables mesures de prévention.

Si elles sont loin d’être évaluées dans leur totalité, les conséquences sanitaires des polluants chimiques qui nous entourent, sont maintenant avérées. L’idée selon laquelle c’est le moment de contact avec le polluant, plus que la dose, qui fait l’ampleur des dégâts commence, elle aussi, à faire son chemin. On découvre ainsi que les enfants sont des victimes préférentielles de la pollution chimique. Parce que leurs cellules, notamment celles du cerveau, sont en pleine élaboration. Plus vulnérables, ils sont sans doute aussi plus exposés, notamment via les jouets. Toujours plus doux, plus mous, plus colorés, plus parfumes et... plus pollués !

Dans une enquête publiée en 2009, le magazine 60 Millions de consommateurs, avait ainsi révélé la présence de métaux lourds, formaldéhyde et/ou phtalates, dans 32 jouets sur 66 testés ! Parmi ces polluants : « le plomb, un métal lourd retrouvé dans les peintures de certains jouets ou bijoux pour enfants, et qui est un neurotoxique reconnu, aux effets délétères sur le développement du cerveau, et ce dès les premiers degrés d’imprégnation », rappelle Élisabeth Ruffinengo, juriste, chargée de plaidoyer pour l’association Women in Europe for a common future (WECF).

Couleurs et parfums cancérigènes

Autres neurotoxiques, par ailleurs perturbateur endocrinien : les phtalates, ces substances plastifiantes ajoutées au PVC afin de lui conférer de la souplesse. 60 millions de consommateurs a aussi trouvé sur les jouets testés du formaldéhyde, une molécule classée comme cancérigène avérée par le Centre internationale de recherche sur le cancer (CIRC). Plus récemment, le magazine allemand Stiftung Warentest a révélé la présence d’hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) dans la moitié des jouets testés. Ces composés dérivés du pétrole, qui se retrouvent dans les jouets à travers les assouplissants, les couleurs et les laques, sont, pour certains d’entre eux, cancérigènes.

Pourtant, avec un chiffre d’affaires de 64,6 milliards d’euros et une croissance de près de 4% en 2009, le marché mondial du jouet, très dynamique, aurait éventuellement les moyens de faire quelques efforts en matière de qualité sanitaire de ses produits. Et l’Europe, qui arrive en tête des grandes zones géographiques avec un chiffre d’affaires de plus de 18 milliards d’euros, avec la France comme premier marché du jouet de l’UE, pourraient faire encore mieux !

Un peu, beaucoup ou pas du tout de mercure ?

Or, si la Directive jouet a été revue et corrigée l’année dernière (suite, notamment aux scandales de 2007 sur les jouets défectueux arrivés de Chine), il semble qu’elle souffre de quelques lacunes. « Les retardateurs de flamme par exemple, dont beaucoup sont des perturbateurs endocriniens ne sont pas mentionnés dans la directive », souligne Élisabeth Ruffinengo.

Autre souci, parmi d’autres : les métaux lourds, dont la dosimétrie autorisée est actuellement discutée par un petit groupe d’experts à la Commission européenne. « Nous trouvons ce genre de discussion totalement décalée, dit Élisabeth Ruffinengo. Qu’est-ce que du cadmium, mercure ou baryum ont affaire dans des jouets ? Il faut simplement les interdire. »

Autocertification

Quant au contrôle des doses de polluants contenues dans les jouets commercialisés, il est plutôt dilettante, voire nul. « Le logo CE est appliqué par le fabricant lui-même, détaille Elisabeth Ruffinengo. C’est de l’autocertification, basée sur la seule bonne foi. Qui, même si elle existe chez certains fabricants, ne peut sérieusement pas servir de principe de base à une certification. » Par ailleurs, et contrairement aux produits cosmétiques, les composants des jouets, dont beaucoup sont donc susceptibles d’être dangereux, ne sont pas mentionnés sur les boîtes, étiquettes ou jouets eux-mêmes.

Alertée par ces diverses entorses au principe de précaution, l’Allemagne a récemment demandé la révision de la directive concernant les HAP, que l’on retrouve par trop souvent dans les joujoux de nos enfants. Côté français, c’est silence radio. Il faut dire que ces exigences de jouets de qualité, ou d’instance de contrôle bien structurée, s’accommoderaient mal avec la politique de sape des dépenses publiques. La Direction générale de la concurrence,de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), chargée, entre autres, de contrôler le bon état sanitaire des jouets, dispose en effet de moyens de plus en plus réduits.

Des solutions ?

Faut-il donc revenir à la simple orange posée sur la cheminée de nos grands-mères ou aux voitures en pomme de pin ? Heureusement non. Il existe des fabricants qui font des efforts. Parmi eux : Bioviva, Papili, Happy to see you, Nature et Découvertes ou encore Lego. On trouve par ailleurs des conseils d’achats et de bonne conduite dans le petit guide mis en ligne par le WECF. Qui conseille de préférer les poupées en tissus, les peluches non rembourrées, ou encore les jouets sans parfum... On peut aussi suggérer de limiter le nombre de jouets, histoire de minimiser, en plus de l’exposition aux polluants, les tonnes de déchets que nos enfants auront à gérer, une fois devenus grands.

 

 

 

Source : Nolwenn Weiler / bastamag.net

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans C'est un scandale !
commenter cet article
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 14:53

http://mamaninstyle.files.wordpress.com/2010/01/banquier.jpg?w=495&h=330

Plusieurs banques belges aident leurs clients à se fabriquer une fausse identité dans le but de mettre leurs comptes à l'abri du fisc en Suisse ou au Luxembourg, a découvert l'Inspection des impôts de Gand, rapporte De Tijd.

L'Inspection a découvert l'affaire lorsque plusieurs clients ont voulu régulariser leur situation. Des banques leur avaient visiblement proposé de mettre leurs comptes au nom d'une société fictive. « Ces banques, dont je ne peux pas citer le nom, proposent donc une fausse identité », précise le directeur de l'Inspection des impôts de Gand, Karel Anthonissen. « Les banques qui ont ce genre de sociétés fictives en magasin sont parfaitement conscientes de ce qu'elles font. »

La Commission bancaire, financière et des assurances (CBFA) se dit surprise par les constatations de l'Inspection. "Si les hautes instances des banques concernées étaient au courant de ces pratiques, de lourdes amendes pourraient suivre", indique le porte-parole de la CBFA, Hein Lannoy.

 

 

Source : lesoir.be

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans C'est un scandale !
commenter cet article
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 13:57
Après le coiffeur, le bijoutier ! D'après Le Canard enchaîné du 17 novembre, Nicolas Sarkozy a décidé de donner la légion d'honneur à la directrice de la boutique Dior de l'avenue Montaigne à Paris. C'est le Président de la République, en personne, qui remettra la décoration le mercredi 24 novembre - la date ayant été repoussée d'une semaine pour cause de remaniement.


Et pourquoi la directrice d'une boutique Dior a-t-elle cet honneur ? Selon la loi, c'est parce qu'elle a rendu un "service exceptionnel ou éminent à la Nation". Mais quel service a-t-elle bien pu rendre à la Nation ? Les militaires français envoyés en Afghanistan sont-ils habillés en Dior ? Cette directrice de l'avenue Montaigne a-t-elle offert un bijou aux veuves des militaires ? Rien de toute cela, la raison plus basique : Nicolas Sarkozy est un client régulier de cette boutique. "Il y a notamment acheté la bague Cupidon offerte à Carla Bruni en 2008, copie conforme de celle que portait son ex-épouse Cécilia avant son divorce" indique Le Canard. Quel service rendu à la Nation ! Après le coiffeur et le bijoutier, le boucher et le plombier de Sarkozy seraient sur les rangs pour la prochaine promotion de la légion d'honneur.

 



Source : En page 8 du Canard enchaîné le 17 novembre 2010 - "Sarko parle Dior"

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans C'est un scandale !
commenter cet article
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 23:25

Cette rubrique a pour vocation de dénoncer des scandales de toute nature, j'ai donc choisi tout à fait arbitrairement Georges Marchais comme mascotte de cette rubrique.

marchais.png

http://idata.over-blog.com/1/72/38/63/marchais.gif

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans C'est un scandale !
commenter cet article
14 décembre 2010 2 14 /12 /décembre /2010 23:02

Ce qui suit va vous paraître totalement fantaisiste, irréel voire incroyable...

et bien, vous avez entièrement raison.

 

Les productions Unilever Best Foods France vous présente

une aventure du Papy Mouzeot dans :

 ON  A TENTÉ DE FAIRE TAIRE LE 

 PAPY MOUZEOT À TOUT JAMAIS 

 

Votre écran scintille anormalement, les touches de votre clavier ne répondent plus, votre souris s'est echappée et vous vous demandez ce que vous faites ici...

Ne craignez rien, inutile d'appeler la hotline de Free car...

 

 VOUS VIENDEZ DE PÉNÉTRER 

 DANS LA 4ème DIMENSION 

 

Tout a débuté un soir de décembre en l'an de grâce 2010 (ouais en fait c'était la semaine dernière) dans un coin reculé de la France profonde (Montpellier quasiment 300 000 habitants). Cette année là, le mercure atteignait des chutes vertigineuses (tu parles, on n'a pas vu un seul flocon à part dans l'avoine), un pauvre vieux, transit de froid (c'est moi) et con de surcroît (ah non, c'est plus moi), certains diront d'ailleurs qu'il s'agissait d'un vieux con (je confirme, c'est pas moi), décide subitement de faire pitance d'une bonne soupe bien chaude pour réchauffer sa maigre carcasse (je maintiens ce que j'ai confirmé précédémment, c'est pas moi : 1,80 m / 80 kg à sec). Il se dirige vers son buffet en Formica (ah vous voyez que c'est pas moi, moi j'ai une Vogica garantie à vie), ouvre le placard et en retire un sachet de 84 grammes d'une préparation de potage déshydraté "Douceur de 9 légumes" (si j'avais été moins con, j'aurais épluché les légumes moi-même). Il décroche ensuite une casserole de son mur lézardé (oh, c'est rien ça, c'est juste la peinture qui commence à s'écailler) la remplit d'eau et s'empressa de la faire bouillir sur sa gazinière de vieux con (je sais mais ça fait un an que j'attends mon 13ème mois pour la changer). Jusqu'à cet instant la vie insignifiante de ce vieux con n'avait rien d'anormal, il survivait dans sa misère comme l'impose la grande loi du capitalisme, avec une retraite aussi maigre que lui, sans assez de ressources pour remplir le réservoir de sa mobylette l'obligeant à rester cloîtré chez lui, loin de toute civilisation, isolé du monde des vivants (m'enfin, ça veut dire quoi tout ça ?). A cet instant la vie insignifiante de ce vieux con bascula dans une autre dimension du continuum spatiotemporel et le transporta irrémédiablement devant une assiette de soupe chaude posée là, à même une table taillée dans du Formica, son cul affalé sur une chaise du même bois (je peux tout expliquer, en fait je sais faire bouillir l'eau, pour le reste c'est ma Louloute qui s'occupe de tout). Il va fermer sa gueule ce vieux con et laisser continuer le narrateur ? (oups !)

Le papy saisit sa cuillère d'un geste précipité, porta une première cuillérée du potage à sa bouche, l'avala et aussitôt son cortex apprécia la douce chaleur qui l'envahissait, trahissant une légère métamorphose de la coloration de son épiderme qui du bleu vira en une couleur rougeâtre semblable au teint d'un vieil alcoolique (je proteste !). Vînt le tour de la deuxième cuillérée, puis une troisième, et une quatrième quand soudain, le vieux con fût pris d'une apparente convulsion, ses yeux s'écarquillèrent laissant place à un jet épais et coloré sorti subitement de sa bouche éclaboussant la "Louloute" au passage. La tension était à son paroxysme. Une goutte de sueur dégoulinait lentement le long de la tempe du papy, le silence lourd et pesant accentuait l'ambiance dramatique de l'atmosphère qui régnait autour de la table en Formica. Le teint du vieux con passa à un rouge vif (salutations aux camarades) puis sa bouche laissa échapper un son familier de son entourage : "Mais keksé keuss bordel, grmmbl ?"  

La Louloute interloquée ne trouvait mot à dire face à une situation aussi dramatique. 

Farfouillant de sa cuillère ce qui semblait être les restes d'une soupe, le vieux con en retira un intrus et présenta l'objet d'apparence métallique à la Louloute en lui demandant d'un ton accusateur :

"Alors, maintenant t'achète la soupe chez Bonux ? Ou alors ils copient sur eux et il mettent des cadeaux empoisonnés dans leurs sachets ? Hein, kekta à dire ladssu ?" Ponctué d'un "grmmbl !" La Louloute qui cherchait déjà depuis un moment n'avait toujours pas retrouvé ses mots à dire (quelle conne !). Le papy, d'un air victorieux, tenait son trophée entre ses doigts tentant d'identifier le "corps étranger" (coucou Brice !)  et lorsque l'objet du délit s'approcha de son champ de vision, à environ 10 centimètres de ses lorgnons, le vieux con sursauta une fois de plus laissant échappé un : "Oh Pute Borgne, r'garde-moi skecé keuss bordel qu'on dirait une lame !"

Une lame ? Mais que pouvait bien faire une lame dans le potage du papy, à moins que... Mais oui, c'était évident, tout était clair : "Oh Nandidjûûûûûû ! On a tenté de me trancher la gorge par le dedans ! Rôgntûdjûûû de grmmbl ! Ah, c'est comme ça ! Ah, ils veulent la guerre ! Ah, on veut m'empêcher d'ouvrir ma gueule ! Houla ksa va pas en rester là ! Suivi d'un : "Ah, Nandidjûûûûûû ! et ponctué d'un "...grmmbl !"

Mais franchement papy, tu t'es vu même quand t'as pas bu ? Et qui aurait intêret à te faire fermer ta grande gueule ?  Tu n'as rien à dire. Tout le monde s'en fout de toi, tu n'es rien, tu es misérable et tu t'imagine que parce que tu vote à gauche le capitalisme cherche à t'assassiner ? (il commence à me le briser sérieusement le narrateur)

"grmmbl... Ayé, j'ai pu faim, ça m'a coupé l'appétit, et j'men va prévenir les flics, la presse et tout le toutim !"

Le papy "s'éxécuta"... confiant, il parti ronfler pendant toute la nuit, sachant que la nuit porte conseil.

Le lendemain matin, dès le saut du lit, le papy se jeta sur le téléphone, visiblement la nuit lui avait porté conseil. Il avait décidé d'appeler un de ses amis d'un syndicat activisite d'un grand parc de loisirs dont nous ne citerons pas le nom car ici nous ne faisons pas de publicité gratuite pour les américains, qu'on se le dise ! Mais notre papy  était parti sur sa lancée, il été bien décidé de téléphoner à son ami qui ne souhaite pas que son nom soit cité, nous l'appelerons donc "Liryc".

"Allô, Cyril ? C'est Papy Mouzeot ! Faut que j'te cause d'un truc incroyable qui m'est arrivé hier... on a tenté de m'assassiner en me coupant la gorge de l'intérieur ! Hein ? Tu t'rends compte jusqu'où ils vont maintenant !

La réponse de l'ami fût tout aussi étrange que mystérieuse :

- tut... tut... tut... tut... tut... tut... tut... tut... tut...

- Alors gamin, hein, kektendi ?"

Réponse de l'intéressé : "tut... tut... tut... tut... tut... tut... tut... tut... tut... tut... tut...

- Hein ? Kektudi ? grmmbl de téléphone ! J'entends rien !"

Visiblement contrarié le Papy raccrocha son combiné tout en continuant de pester : "grmmbl !"

La réponse de son ami l'avait peu ou prou convaincu et notre vieux con semblait perplexe sur cette situation plus que rocambolesque lorsque soudain le carillon de la porte d'entrée se fît entendre : "Toc Toc !"

Et oui, le papy complétement chamboulé par cet attentat envers sa prope personne avait totalement oublié que c'était mercredi (Ah, et alors, keuya le mercredi ?). En effet, le mercredi est le jour où Jérôme, son petit-fils vient passer toute la journée à la maison (oh Pute Borgne, jl'avais complétement oublié cuila). A peine le jeune garçon fût rentré que notre Papy lui raconta sa mésaventure...

- Alors gamin, hein, kektendi ?

- Faut tout balancer sur le Net Papy !

- Ben ayé, je t'ai tout balancé !

- Non, pas à moi Papy, sur le Net.

- Le Net ? Keucé ça encore le Net ?

- Ben la toile, le web, internet quoi !

- ????? Qué toile, ouaib, internénette ?

- Bah tu vois, c'est comme si ta télé était branchée sur ton téléphone...

- Hein, mais qui veux-tu qu'il appelle mon poste de télévision, il sait pas causer !

- Bon laisse tomber Papy, on va chez moi, j'vais te montrer à quoi ça ressemble 2010 !" (p'tit con !)

- Grmmbl"

 

Un peu plus tard, dans la chambre du petit-fils...

- Voilà Papy, c'est ça un PC, c'est mon Alienware Aurora ALX avec 6 giga de ram Tri-channel DDR3,1 Tera de disque dur, avec carte vidéo ATI HD 5970 de 2 giga ! Ça gère sa race !

- ?????? Hu... Tu peux causer en français steuplé ? J'ai pas pipé un mot de ce que tu raconte avec ton pécé !

- Tranquille Papy, tu vas voir comment ça assure, mate l'écran...

- M'prends par pour un débile, je vois bien que c'est comme le Minitel qui y'a à La Poste !

- Le Minitel ? C'est quoi comme PC ? Laisse tomber, mate ça le viocre, c'est ça internet !

- Gogle, c'est ça que vous appelez internet ?

- Non Papy, c'est gougueule, ça déchire sa race tellement c'est puissant, y'a tout la dedans !

- Ah ? Et tu t'imagine que tu vas me faire croire que tu as tout ce que tu veux dans cette p'tite boîte ? Ben, t'as pas de grosse envies !

- Mate ça Papy, là t'es en relation directe avec 60 millions de consommateurs, t'as quelque chose à leur dire, tu veux essayer ?

- Bah, heu... on est là pour ça que tu m'as dit. J'va essayer... Alors, j'y va : Allô, c'est Papy Mouzeot ! Y'a kélkun ?

- Wouah le nase hé ! Mort de rire le viocre !

- M'enfin ? Pourquoi ça marche pas ton foutu grmmbl de l'internet et qu'on dirait que tu te fous de ma gueule ?

- Mais c'est pas comme ça qu'on fait Papy, faut utiliser le clavier ! Woh lui hé !

- Bon, ça m'agace tout ça, moi j'y connais que dalle à ta musique, j'veux rentrer chez moi !

- Wouah, c'est bon Papy, tu me file 10 keuss et j'me charge de tout.

 

Epilogue : (enfin, c'est pas trop tôt)

Finalement le Papy a pu accomplir son devoir, le scandale a été balancé à 60 millions de consommateurs, sur le site du Ministère de la Santé, à l'ANSES le site officiel des alertes sanitaires et même sur libération.fr. Il pouvait donc reprendre sa  misérable petite vie de vieux con.

Aux dernières nouvelles, son action citoyenne n'a été d'aucune utilité, aucun organisme n'a répondu à ses alertes. Il a certainement été prit pour un vieux fou alors que ce n'est qu'un vieux con.

Espérons que cet incident qui aurait pu se conclure de façon dramatique n'aura pas d'autres répercussions et qu'il n'y ait pas de personne mal intentionnée au sein de la société Unilever Best Foods France car le narrateur reste sur sa faim, le "mystère de la lame", qui se trouve être une lame de taille-crayon n'a toujours pas été élucidé.

 

 

Merci de l'intérêt que vous avez apporté à cette aventure qui paraît totalement fictive mais qui est pourtant une triste réalité.

 

 

Ci-dessous les documents attestants de la véracité des propos traités (même si le récit a été légèrement romancé)

 


mere-denis.jpg

 

 

 

• Voici le visuel recto du sachet incriminé :

http://img4.hostingpics.net/pics/435027KnorrR.png

Avec détail sur le fameux intrus

 

 

• Le verso :


http://img4.hostingpics.net/pics/886059KnorrV.png

Avec les indications d'identification du sachet

 

 

• La surprise Kinder en gros plan :

http://img4.hostingpics.net/pics/144225Lame.png

 

 

 

 

Avec dans les rôles :

• du narrateur : le narrateur

• du vieux con : Le Papy Mouzeot

• de la Louloutte : l'infirmière du Papy Mouzeot

• du petit-fils : Jérôme

• dans son propre rôle : Le Papy Mouzeot


Moralité : Comme le vieux con l'a cité plus haut, s'il avait épluché lui-même ses légumes, il n'aurait pas risqué sa vie, il serait peut-être moins con mais pas moins vieux ! (et la Louloute elle sert à quoi, hein ?)

Repost 0
Published by Papy Mouzeot - dans C'est un scandale !
commenter cet article

Résistance

http://img15.hostingpics.net/pics/536082PartiPirate.gif

 

http://img15.hostingpics.net/pics/276086Anticor.gif

 

Soutenez la Quadrature du Net

 

Les Fakes de Grats

 

http://francismizio.net/ftp/jesuispartoutgif.gif

 

Diablo

 

Coco Magnanville

 

Goolgueule